Accord sur le « Brexit » : pied de nez ou supercherie de Boris Johnson ?

17 Oct

Tôt ce matin, le négociateur de l’Union européenne (UE) pour le Brexit, Michel Barnier, s’est félicité qu’un accord ait été trouvé entre l’UE et le Royaume-Uni : « Nous avons donc trouvé un accord avec le gouvernement britannique sur le retrait ordonné du Royaume-Uni de l’Union européenne et aussi sur le cadre de notre future relation. (…) Cet accord est agrée au niveau des négociateurs. Avec le président Jean-Claude Juncker nous le présenteront tout à l’heure au Conseil européen à 27. »

« Ce texte permet d’apporter de la sécurité juridique, de la certitude, partout là où le Brexit crée, comme toute séparation, de l’incertitude et en particulier et d’abord pour les citoyens européens au Royaume-Uni, les citoyens britanniques qui vivent dans un de nos Etats membres. Ces citoyens ont toujours été et resteront notre priorité, celle des Etats membres et du Parlement européen. L’incertitude pour ces citoyens a trop duré. Grâce à cet accord, leurs droits seront enfin garantis dans la durée« , a-t-il ajouté.

Michel Barnier a assuré également que « les engagements financiers déjà pris à 28 seront bien respectés et honorés à 28. »

Enfin, « Cette proposition comprend aussi la période de transition qui avait été demandée par le gouvernement britannique et qui durera jusqu’à la fin de l’année 2020. Quatorze mois et peut-être une année ou deux de plus en cas d’accord conjoint du Royaume-Uni et de l’Union européenne. »

Les propos de Michel Barnier ont été corroborés par le Premier ministre britannique, Boris Johnson, qualifiant le résultat de cette négociation de dernière minute d’ « Excellent nouvel accord« . Il a aussitôt invité les députés de son pays à ratifier cet accord lors d’une séance parlementaire exceptionnelle, samedi 19 octobre.

Une Réponse to “Accord sur le « Brexit » : pied de nez ou supercherie de Boris Johnson ?”

  1. Hervé J. VOLTO octobre 17, 2019 à 11:07 #

    En fait, on nous raconte de grosses c… hoses stupide pour nous dégouter de vouloir y voir plus clair.

    Ce qu’il se passera, c’est que d’intenses tractations politiques vont donc devoir se dérouler pour éviter une sortie de l’UE sans accord dont personne ne comprend comment on pourra l’éviter.

    Ces tractaions de marchands de tapie ont lieu au sujet des citoyens européens au Royaume-Uni, des citoyens britanniques qui vivent dans un de les Etats membres de l’UE. Tout comme les échanges Erasmus.

    Le reste c’est du pipeau. C’est pour faire peur. Et dissuader un autre gouvernement -Berlusconi avait un plan précis pour engager une Italtix plausible- de vouloir sortir de l’Union Européenne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :