La profanation tant annoncée aura lieu jeudi 24 octobre.

21 Oct

Le gouvernement socialiste espagnol actuellement aux affaires a annoncé, lundi 21 octobre, que la dépouille mortelle de l’ancien chef de l’Etat espagnol Francisco Franco sera  exhumée jeudi 24 du mausolée del Valle de los Caidos dans lequel elle repose près de Madrid. Elle sera ensuite transférée au cimetière du Pardo, dans la banlieue de la capitale espagnole, une opération qui se déroulera « en présence de la famille du dictateur », précise le gouvernement dans un communiqué. « L’exhumation comme la réinhumation se feront dans l’intimité, en présence de ses proches » et de la ministre de la Justice, Dolores Delgado, ajoute le communiqué. Inutile de préciser que les honneurs militaires dus au généralissime ne seront pas rendus.

La famille Franco avait déposé plusieurs recours en justice pour empêcher cette ignoble violation de sépulture et conserver la dépouille du général dans le mausolée construit dans un geste de réconciliation pour recevoir les restes de combattants des deux camps de la guerre civile de 1936-1939, dans les montagnes à 50 kilomètres au nord-ouest de Madrid.

Dès son arrivée au pouvoir en juin 2018, le Premier ministre socialiste, Pedro Sanchez, avait fait de l’exhumation de Franco une de ses priorités afin, prétendait-il, que le mausolée ne soit plus « un lieu d’apologie du franquisme« . Une priorité dont on mesurera l’importance et la pertinence eu égard à la situation actuelle du pays, divisé comme presque jamais par les mouvements séparatistes de tout bord.

Le 25 septembre, la Cour suprême espagnole (à majorité hostile à l’ancien chef de l’Etat) a hélas rejeté le dernier recours déposé par la famille, validant la décision du gouvernement d’exhumer les restes.

L’Eglise catholique espagnole, qui comme la nôtre, n’en est plus à un reniement près avait ensuite assuré qu’elle ne s’opposerait pas à l’exhumation de Franco. Seul, le prieur bénédictin de l’abbaye de la SaintCroix de la Valle de los Caidos, le père Santiago Cantera Montenegro, s’y est très vivement opposé.

Le père Santiago Cantera Montenegro

Mais le plus affligeant dans cette triste affaire aura été le silence des deux rois d’Espagne, montés sur le trône depuis la fin du régime précédent, et qui doivent davantage leur position d’aujourd’hui au courage, à la ténacité et à la fidélité du général Francisco Franco qu’à leurs propres mérites. Rappelons-leur cette phrase célèbre chez nous :

 » Qui t’a fait roi ? « 

et, pour qu’ils le comprennent mieux encore,

 » Quien te hizo rey ? « 

Une honte sur laquelle nous préférons ne pas nous étendre.

Le 21 octobre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

8 Réponses to “La profanation tant annoncée aura lieu jeudi 24 octobre.”

  1. Agnès Lacour octobre 21, 2019 à 4:04 #

    Combien je vous comprends et combien je vous approuve
    Je suis ulcérée et meurtrie d’une telle horreur et d’une telle vindicte .Mais on n’offense jamis les morts comme ils le font sans que la main de Dieu ne s’abaisse pour punir . en plus le 24 octobre c’est la fête de l’Archange Raphaël . Qui sait ce que le divin lui demandera de faire ce jour là ou un autre car Dieu a tout son temps pour châtier mais il le fait .Scandale également que les 2 rois ne se soient jamais opposés à cela Prions pour l’âme du Général . Belle conclusion que la vôtre

  2. Hervé J. VOLTO octobre 21, 2019 à 11:06 #

    Un seul terme pour désigner Pedro Sanchez :

    -CABRONE !!!

    Je ne pense pas que le Prince Louis cédera sans conséquences. Il a de nombreux partisans Outre-Pyrénées.

    Qui sème le vent…

  3. Catoneo octobre 22, 2019 à 12:41 #

    La Casa Real, restaurée par Francisco Franco, s’est déconsidérée par son silence assourdissant. Les fractures basques et catalanes ne se réduiront pas contre une monarchie « sin cojones », bien au contraire.

    Le roi émérite Juan-Carlos aurait quand même pu se fendre d’un communiqué de réprobation, même si explicitement il acceptait à contre-coeur le choix du pays légal. Elevé et adoubé par le dictateur lui-même, personne ne lui en aurait voulu.

    Le roi à poste pouvait aussi faire un communiqué sans frais appelant à la cohésion nationale en dépit du règlement de comptes qui semble largement partagé dans l’opinion.
    En fait, ces rois sont des monarques d’opinion et incapables de tenir « les Espagnes ». On va s’en apercevoir si le soulèvement catalan perdure.

  4. Reconquista+ octobre 22, 2019 à 8:54 #

    El ‘rey catolico’ sin Dios sin Biblia sin Crucifijo sin Corona sin Cetro sin Trono sin Reino …

  5. Reconquista+ octobre 23, 2019 à 2:30 #

    Maria Auxilium Christianorum, ora pro nobis!

  6. Mari Carmen Pérez Aranda octobre 23, 2019 à 3:19 #

    Desolados estamos. Ni siquiera nos dejan rezar y poner flores en Mingorrubio. Esto sí que es una gran dictadura bananera. Oraremos Cad uno en nuestras casas. 44 años después. Francisco Franco Presente. ARRIBA ESPAÑA

    • conseilesperanceduroi octobre 23, 2019 à 3:59 #

      Muchas gracias, Señora, de su respuesta; oraremos también con Ustedes. ARRIBA ESPANA Y DIOS NOS GUARDA. Por eso, guardamos Esperanza para un otro futuro.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :