Dans l’interminable série « Dis-moi qui sont tes amis » :

31 Oct

Ils sont nés ainsi et resteront toujours ainsi…irrécupérables. Toute autre vision des choses n’est qu’une illusion.

Moussa Ouarouss, à la gauche d’Emmanuel Macron

Moussa Ouarouss, un député suppléant LREM des Yvelines, cadre local de la majorité présidentielle à Reims, vient d’être mis en examen dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France, a-t-on appris mercredi 30 octobre. 

Il est notamment inculpé des chefs d’accusation d’importation, de transport et détention de produits stupéfiants en bande organisée et d’association de malfaiteurs dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille, confiée aux gendarmes de la section de recherches de Reims, a affirmé une source proche du dossier.

Ce cadre de la majorité a été interpellé fin août alors que des saisies « relativement importantes » (un euphémisme)ont été réalisées. « Entre six et huit » personnes sont mises en examen, placées pour certaines en détention provisoire, dans le cadre de cette enquête portant sur un trafic en lien avec la région marocaine du Rif, ont déclaré les autorités en charge du dossier.

Vive la République exemplaire d’Emmanuel Macron ! Vive le métissage enthnoculturel cher à nos élites et autres militants pour la dépénalisation du cannabis…en provenance du Maroc !

Le 31 octobre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :