Immigration : l’affligeant aveu d’Edouard Philippe.

9 Nov

Savez-vous ce qu’a affirmé le Premier ministre, mercredi 6 novembre, en guise d’introduction à ses annonces concernant la crise migratoire dont notre pays est victime depuis plus de quatre décennies et dont nous ne cessons de répéter qu’elle est la plus grande et la plus terrible tragédie de notre histoire ? Ceci :

 » Nous voulons reprendre le contrôle de notre politique migratoire  » !

 

Ce qui, en bon Français, signifie clairement que, jusqu’alors, la France ne contrôlait pas sa politique migratoire…C’est précisément ce que le CER dénonce sans relâche depuis sa fondation en mars 2012.

Et la preuve en est ce stupéfiant constat à la Une du Monde daté d’hier :

Oui ! 49 lois sur l’immigration en 45 ans…

Pour quels résultats ?

Alors, comme vous pouvez l’imaginer, que pouvons-nous attendre des mesurettes annoncées par ce Premier ministre que le monde entier nous envie ?

R  I  E  N !

Pas davantage aujourd’hui qu’hier…Car, à quelques semaines maintenant des prochaines élections municipales, il ne cherchait qu’à faire l’ouverture de la chasse aux gogos sur les terres du Rassemblement national.

Depuis plus de quarante ans, le regroupement familial, la demande d’asile, les reconduites à la frontière, les modes d’acquisition ou de déchéance de la nationalité, n’ont cessé d’alimenter les mesures des pouvoirs successifs, sans jamais régler les problèmes auxquels elles étaient censées s’attaquer. Ce n’est évidemment pas le gouvernement d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe qui pourra, sans véritable volonté politique, y changer quoi que ce soit.

Ainsi, en annonçant, mercredi 6 novembre, l’instauration de quotas annuels de travailleurs immigrés par professions et en entravant très modérément l’accès des demandeurs d’asile à la Sécurité sociale, le gouvernement ne modifiera que très marginalement les réalités. Des travailleurs étrangers aptes à occuper des emplois non pourvus peuvent déjà se voir délivrer des titres de séjour : 33 500 en ont bénéficié en 2018.

Quant au délai de carence de trois mois imposés aux demandeurs d’asile, il n’empêchera pas ces derniers d’être pris en charge au titre des « soins urgents et vitaux », comme le précise un rapport de l’inspection générale des affaires sociales et de l’inspection des finances. Car, si d’intolérables abus existent ce ne sont pas des mesures microscopiques et symboliques qui seront la panacée apte à apaiser les états d’âme des Français sur l’immigration.

Alors voyons, pour vous convaincre de la vacuité du programme d’Edouard Philippe en matière d’immigration, ce qu’il en est des principales mesures annoncées face aux hordes migrantes qui déferlent sur le continent européen. Vous serez ainsi mieux à même de juger de…la cinquantième imposture gouvernementale en quarante cinq ans ! Et, souhaitons-le, de prendre les nécessaires résolutions qui nous permettront de nous débarrasser de ces gens-là le plus vite possible.

La première annonce concerne des « quotas » ou « objectifs chiffrés » d’immigrés « professionnels » qui vont être fixés chaque année, dès l’été 2020, pour que la « France recrute » en fonction de ses besoins de travail. La « liste des métiers en tension », « pas actualisée depuis 2008 », va être revue d’ici novembre avec les partenaires sociaux et notamment les régions. Quelle imposture ! Puisque c’est déjà ce qu’ont instauré les entreprises concernées (avec la complicité des pouvoirs publics) en accueillant les migrants transportés, sur commande, dans les rafiots des passeurs libyens puis les navires négriers des pseudo-associations faussement humanitaires mais authentiquement immigrationnistes…

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a prétendu que, malgré ce honteux trafic de chair humaine, 15 % des métiers qui figurent sur cette liste sont encore en tension. « Il n’y aura pas de quota par nationalité, le but est économique, de compléter notre main-d’œuvre », a-t-elle même ajouté sans réaliser que si les fameux quotas ne se font pas sur des critères excluant les migrants à haut risque islamique, les vers continueront de pénétrer dans le fruit !

La deuxième annonce concerne l’instauration d’un délai de carence de trois mois avant que les demandeurs d’asile ne puissent accéder à la Protection universelle maladie (PUMa, la sécurité sociale de base), et la nécessité d’un accord préalable de la Sécu pour certains actes non-urgents dans le cadre de l’Aide médicale d’État (AME).

Il s’agit d’« aligner les conditions d’accès aux droits pour tous les assurés », a précisé Agnès Buzyn, la ministre de la Santé. Ce délai de carence ne sera pas applicable aux mineurs, a-t-elle ajouté.

Les étrangers sans-papiers et les personnes déboutées de leur demande d’asile ne pourront prochainement bénéficier d’un maintien de leur protection maladie que pendant six mois au lieu de 12 auparavant. Alors que le bon sens autant que la souveraineté de notre pays imposent la suppression de toute protection sociale et sanitaire pour les immigrés clandestins et les déboutés du droit d’asile. L’inverse ne peut apparaître aux yeux des candidats à l’immigration que comme une prime à la violation de nos frontières.

Troisième annonce catastrophique, le maintien des dispositions giscardiennes du regroupement familial : « Nous ne toucherons pas au regroupement familial », a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner-dit La Voix de son Maître, en prétendant vouloir lutter contre toutes les « fraudes ». « Nous avons un dispositif suffisamment carré pour que je considère que ce ne soit pas un sujet », a-t-il osé. « Par contre, a-t-il précisé, nous luttons contre toutes les fraudes » qui peuvent exister y compris « au sein du regroupement familial ». Et là, comme vous l’imaginez, nous sommes

Morts de rire

même si, « en même temps« ,

NOUS FULMINONS DEVANT TANT DE NAÏVETÉ ET DE BÊTISE.

Le ministre de l’Intérieur a même appelé, sans doute pour se donner bonne conscience, à « bien distinguer entre le regroupement familial et les titres des séjour au titre de la vie privée et familiale ». Pour le premier « la procédure est très cadrée » et il n’y a « pas d’abus », a-t-il assuré. Pour le second « il peut y avoir des fraudes » lorsqu’un homme « reconnaît un enfant qui peut ne pas être le sien », a-t-il ajouté. Ce qui est quasiment la règle avec un autre phénomène : les embauches sous alias* (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/10/05/la-preuve-par-cent/).

Christophe Castaner-dit La Voix de son Maître a aussi annoncé une énième évacuation des campement illicites de migrants de l’Est parisien (environ 3 000 à 3 500 personnes) et le relogement « décent » des occupants ! Là encore

Car, comme vous ne pouvez l’ignorer, nous ne comptons même plus le nombre d’évacuations de ces campements qui souillent notre capitale tant ils sont quasi-instantanément suivis de….nouvelles occupations des lieux par les mêmes ou par d’autres envahisseurs ! Cela aussi porte un nom :

 

Enfin, Edouard Philippe a annoncé qu’un nouveau débat se tiendra en 2020 à l’Assemblée nationale, afin d’évaluer l’impact des mesures. Précisant que ce Comité interministériel serait réuni tous les six mois. « Je souhaite que ce plan soit mis en œuvre de manière rapide et cadencé », a-t-il souligné en expliquant que les premiers décrets et premières circulaires seront pris d’ici la fin de l’année.

Et dire qu’un nombre incroyable de nos compatriotes vont une fois encore se faire…abuser par ces pitres.

Le 9 novembre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* L’embauche sous alias consiste à embaucher un migrant présentant des documents d’identité d’une personne en situation régulière. Cela se pratique la plupart du temps avec la complicité des entreprises.

4 Réponses to “Immigration : l’affligeant aveu d’Edouard Philippe.”

  1. Hervé J. VOLTO novembre 9, 2019 à 1:03 #

    -Nous ne toucherons pas au regroupement familial  ! a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur.

    Oui ! un nombre incroyable de nos compatriotes vont une fois encore se faire…enc… ouilonner par ces sal… es individus.

    Le bon sens autant que la souveraineté de notre pays imposent la suppression de toute protection sociale et sanitaire pour les immigrés clandestins et les déboutés du droit d’asile. L’inverse ne peut apparaître aux yeux des candidats à l’immigration que comme une prime à la violation de nos frontières.

    Une chose que tous les spécilaites de sécurité vous diront est qu’il serait pertinant de ne pas attendre la création d’un organisme de contrôle des frontière et de contrôle de populations étrangères : à l’image du service des douannes, à renforcer, regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les Renseignements Teritoriaux (ex-Renseignements Généraux), la DGSI et les Douannes volantes, avec mission de rendre les fontières étanches à l’immigration clandestine et de controler les étrangers présents sur le territoire national.

    La DGSI recrute ?
    https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-dgsi-recherche-1200-nouveaux-agents-d-ici-2022-et-lance-une-campagne-de-recrutement-inedite-1200327.html

    Ce n’est pas mauvais. Mais attention aux élélements « radicalisés »…

  2. Hervé J. VOLTO novembre 9, 2019 à 1:09 #

    UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    La création d’un Etat Major du renseignement

    …comme un Conseil National de Sécurité à l’américaine, où siègeraient tous les chefs des Services Français et rattaché directement au Chef d’Etat -aujourd’hui le Régent Républicain, de main le Roi- est une exellante chose : mais là encore, attention de ne pas recruter des éléments dansgeureux…

  3. Hervé J. VOLTO novembre 9, 2019 à 1:18 #

    PS

    Ce qu’est la DGSI

    Oui, il est temps re reprendre le contrôle de notre politique migratoire

  4. Hervé J. VOLTO novembre 9, 2019 à 3:01 #

    PS

    Les Le Pen ont dénoncé la manifestation contre l’isalmophobie comme une manifestation d’islamistes : touceux que la soutiendront se feront complices de l’expension de l’islamisme en France.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :