Ursula von der Leyen a dû manger son chapeau.

14 Nov

La présidente de la prochaine Commission européenne, Ursula von der Leyen, a capitulé et fini par abandonner l’une de ses rares bonnes idées face à une coalition de députés européens immigrationnistes.

C’est ainsi qu’elle a accepté de modifier le nom du portefeuille du commissaire en charge des migrations, le baptisant « Promotion du mode de vie européen » et non plus « Protection » de ce mode de vie, a annoncé mercredi son porte-parole.

Les groupes parlementaires de gauche, les sociaux-démocrates, écologistes et les libéraux de Renew (le groupe auquel appartient La République en Marche d’Emmanuel Macron) avaient réclamé de la future présidente de la Commission l’abandon de cet intitulé associant migration et « protection du mode de vie européen« . Alors que ce titre était plein de bon sens et qu’il promettait de redresser la barre face aux conséquences de la crise migratoire actuelle en mettant en valeur le combat nécessaire face au multiculturalisme. Ursula von der Leyen s’est hélas heurtée à la pensée conforme et obligatoire qui règne sur le continent européen et milite avec ardeur pour le « Grand Remplacement » des peuples autochtones.

La présidente du groupe Socialiste et démocrate (S&D) au Parlement européen, la pasionaria socialiste espagnole Iratxe Garcia, avait adressé en septembre un courrier sur le sujet à Mme von der Leyen. Elle a salué mercredi dans un communiqué les « réponses très positives » apportées par Ursula von der Leyen. Selon S&D, d’autres changements ont été apportés : le commissaire à l’Emploi sera désormais responsable de l’Emploi et des droits sociaux; celui à l’Environnement et aux océans intègrera aussi la pêche.

Ces changements d’intitulés, présentés comme une victoire par Mme Garcia, sont annoncés à la veille des auditions des candidats français, hongrois et roumain à la prochaine Commission par les eurodéputés. Ces derniers sont chargés de valider leur nomination. « Tout cela permet de lever un peu la pression avant les auditions« , a confié une source chez les socialistes…

Parmi les commissaires auditionnés, le Français Thierry Breton est le plus controversé, car son profil de grand patron pourrait entraîner des risques de conflits d’intérêts selon la gauche radicale, les écologistes, l’extrême-droite et certains socialistes. On risque donc de se retrouver devant une situation identique à celle qui concerna la précédente candidate française, Sylvie Goulard, qui fut rejetée . Il fallait au plus vite limer un peu les dents des députés les plus vindicatifs pour pouvoir donner gain de cause à Emmanuel Macron !

Un vrai panier de crabe, cette Union européenne.

Le 14 novembre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Une Réponse to “Ursula von der Leyen a dû manger son chapeau.”

  1. Paul-Emic novembre 14, 2019 à 9:49 #

    on est carrément dans la novlangue d’Orwell ! qualifier de promotion du mode de vie européen un organisme dont l’unique mission sera de favoriser la submersion du continent et la disparition de ce mode de vie est parfaitement dans la lignée du Big Brother de 1984

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :