A propos d’un article du quotidien Le Monde.

1 Déc

Voici le titre d’un article paru sur https://www.lemonde.fr, aujourd’hui dimanche 1er décembre :

« Après l’attentat de Londres, la libération anticipée en question« 

(https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/30/apres-l-attentat-de-londres-boris-johnson-veut-revoir-les-liberations-anticipees_6021197_3210.html?mediego_ruuid=77a87e0d-239d-41c3-82f2-799e4448cbb1_3&mediego_euid=9a366449199e9d842d6b50ab8ed6f577&mediego_campaign=20191201_ffb8b54d-0332-4945-9767-accb896b12ff&xtor=EPR-32280629-%5Ba-la-une%5D-20191201-%5Bzone_edito_1_titre_3%5D)

On y trouve bien sûr quelques considérations de principe sur le fait que l’islamiste de Londres avait été condamné en 2012 à 16 ans d’emprisonnement pour des faits de terrorisme, mais libéré à peine six ans plus tard sous bracelet électronique et contraint de suivre des stages de déradicalisation (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/11/30/deradicalisation-vous-avez-dit-deradicalisation/).

Ce serait risible si ce n’était pas si lamentablement criminel.

Car, pour le CER, ce n’est pas la « libération anticipée » qui est en cause. C’est la libération tout court de ces assassins par nature irrécupérables !*

Le 1er décembre 2019.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* Rappelons ici notre point de vue sur ce que nous considérons comme une « non question« : il n’y a que deux façons efficaces de régler ce problème

  • la première est l’élimination ciblée de tous les terroristes identifiés et à portée d’une arme à feu,
  • la seconde, qui n’est pas incompatible et qui reste possible malgré les atermoiements officiels et par la force de la loi, est la déchéance de nationalité pour tous ces assassins et leur descendance. N’étant plus Français, personne ne peut contraindre notre pays à les accepter. D’autres pays le font, pourquoi pas le notre ?

Dans le cas où quelques-uns parviendraient à échapper à l’une ou l’autre de ces méthodes, il n’existe qu’une alternative : la relégation à vie dans un bagne ad hoc, au milieu de l’océan Indien ou des mers Australes.

Une Réponse to “A propos d’un article du quotidien Le Monde.”

  1. Hervé J. VOLTO décembre 1, 2019 à 1:03 #

    Samedi 30 novembre 2019, deux personnes à coups de couteau en plein Londres.

    Le soir même, l’Etat islamique a revendiqué l’attentat.

    L’assaillant a été identifié par la police : Usman Khan, 28 ans. Il appartenait à un groupe qui projetait de commettre un attentat à la bombe à la London Stock Exchange, et d’établir un camp d’entraînement terroriste au Pakistan. Il a été libéré il y a un an, avant d’avoir purgé la moitié de sa peine, seuil auquel les prisonniers peuvent généralement bénéficier d’une remise en liberté en portant un bracelet électronique.

    Pendant une semaine, le Royaume-Uni de Grande Bretagne se posera des questions sur les libérations anticipées… et puis ? tout redeviendra-t-il comme avant ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :