La preuve est faite, ce n’était pas par altruisme…

4 Déc

Que les plus riches contribuables (assujettis à l’ISF) aidaient financièrement la recherche médicale ou les associations d’aide aux plus démunis. Non, ce n’était que pour réduire leur contribution fiscale !

La preuve aussi que le principe de la théorie macronnienne du « ruissellement » (les économies réalisées par des baisses d’impôt significatives et ciblées sont appelées à s’investir dans l’économie) n’est qu’une escroquerie…(https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/12/26/la-theorie-du-ruissellement-est-bien-une-arnaque/).

C’est en tout cas ce qu’il ressort clairement du baromètre de Recherche et solidarité, publié lundi matin par La Croix* : Les dons des contribuables soumis à l’impôt sur la fortune, ont chuté de près de 60% en 2018 par rapport en 2017

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) a été supprimé le 1er janvier 2018 sur décision d’Emmanuel Macron (dont c’était une des promesses de campagne) et remplacé par un Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). L’assiette de ce dernier est plus étroite et elle est réduite aux biens immobiliers de tous types (appartements, actions de société foncière, parts de SCPI…). La baisse des dons, reçus par les organismes qui en étaient précédemment bénéficiaires, est notable, à la fois chez les contribuables qui paient l’impot sur le revenu (IR) (-1,8%), mais donc surtout chez ceux assujettis à ce nouvel impôt sur la fortune (IFI) (- 58%). Leur générosité n’était donc que d’apparence mais, en réalité, très intéressée.

Quelle est la raison de cette raréfaction du financement : n’ayant plus besoin de cet artifice, les anciens assujettis à l’ISF préfèrent tout simplement jouir de leur capacité financière pour augmenter leur train de vie et sabrer le champagne à la santé d’Emmanuel Macron (bateaux, avions, résidences secondaires, oeuvres d’art – non imposables -, bijoux pour madame voire placements juteux à l’étranger). Du coup…

 » Makach ruissellement ! « 

Si le montant total des dons 2018 opère une chute vertigineuse chez les assujettis à l’IFI, le montant du don moyen, lui, a augmenté chez les moins de 30 ans et les plus de 70 ans. Qui s’avèrent donc les Français les plus généreux.

Comme souvent, il nous faut le répéter : « Dis-moi qui sont tes amis et je dirai qui tu es. »

Le 4 décembre 2019.
Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

* Cette étude sur les dons faits en 2018 et déclarés par les contribuables s’est basée sur deux sources : le Journal Officiel, qui publie chaque année le compte d’emploi des ressources de plus de 80 associations et fondations, mais aussi les déclarations de contribuables français auprès de la Direction générale des Finances Publiques.

Une Réponse to “La preuve est faite, ce n’était pas par altruisme…”

  1. Hervé J. VOLTO décembre 4, 2019 à 11:52 #

    Supprimer l’ISF, c’est bien. Mais il fallait supprimer EN MEME TEMPS (…) la CSG, l’ISF des pauvres.

    Sinon, çà ne ruissèle pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :