Le réchauffement climatique a bon dos…à gauche.

10 Jan

Sur Médias-Presse-Info

Par Léo Kersauzie

Les bulletins d’informations rappellent régulièrement que l’Australie est actuellement frappée par une série d’incendies. Les médias européens se montrent par contre bien moins enclins à signaler que plusieurs pyromanes ont été arrêtés. La police australienne a notamment interpellé à l’ouest de Sydney deux individus aux noms exotiques : Fadi et Abraham Zraika. Ces deux frères sont accusés d’avoir déclenché un feu d’herbe dans un parc de Guildford, le 22 décembre dernier.

Selon la presse locale, Fadi et Abraham Zraika ont été arrêtés dans un fast-food à Merrylands. Loin de tout remord, Fadi Zraika se serait présenté devant le tribunal en affichant un grand sourire narquois après avoir déjà comparu à plusieurs reprises.

Ces deux individus issus de l’immigration ont été traduits en justice pour de multiples chefs d’accusation (manipulation négligente d’explosifs, refus de révéler leur identité, port d’un couteau dans un lieu public…).

L’édition australienne du Daily Mail ne manque pas d’ajouter que l’Etat islamique décrit dans ses publications de propagande comment déclencher d’énormes incendies de forêt en Occident pour mener le djihad.

Léo Kersauzie | 10 janvier 2020 à 12 h 40 min | Étiquettes : feux de forêts, pyromanes | Catégories : Australie | URL : https://www.medias-presse.info/?p=116332
Le 10 janvier 2020.
(Merci à François Romain pour son information)

2 Réponses to “Le réchauffement climatique a bon dos…à gauche.”

  1. Hervé J. VOLTO janvier 10, 2020 à 3:29 #

    LE ROI ET L’ENVIRONNEMENT

    Pour sauvegarder notre patrimoine naturel, il faudrait :

    1. Placer l’environnement au coeur des préoccupations Royales.
    2. Crééer plus dharmonie.
    3. Lutter contre les pollutions.

    1. Placer l’environnement au coeur des préoccupations Royales.

    Organiser les contre pouvoirs environnementaux, transformer le Service Central de Protection contre les radiations en autorité indépendante du Minsitère de l’Industrie, renforcer la concertaion lors des enquêtes publiques, donner au Roi la charge de la médiateur de la république et permettre à tout citoyen de faire un recours auprès du Roi, rendre les pollueurs économiquement et pénalement responsables, défiscaliser les investissement utiles à l’environnement.

    2. Créer plus d’harmonie.

    Veiller à l’équilibre du territoire, reconquérir les paysages, privilégier les villes moyennes, réhabiliter les zones urbaines sinistrées, abattre les ZUP et promouvoir l’architecture douce, maintenir la vie dans les campagnes, promouvoir l’agriculture biologique, sauvegarder le littoral, renforcer la lutte contre les incendis de fôret, protéger la faune, agir contre la souffrance des animaux, refuser le déracinement culturel, valoriser le patrimoine monumental, architectural et archéologique, libérer les fêtes religeuses et reconstitutions historiques en plien air, réorganiser les musées, faire revivre le monde rural, et pour celà lutter contre la désertication des campagnes et assurer les services publics en mileux rural, préserver les communes rurales, susciter la création de d’emplois à la campagne, développer l’animation scociale et culturel des campagnes, mettre en valeur le patrimoine chatelain Français (sur l’exemple des Chateaux de la Loire), freiner la pratique des remembrements, valoriser les forêts, promouvoir la pêche sportive, créer un Conseil de Pêche, Chasse, Nature et Traditions auprès du Chef de l’Etat catholique et Royal à restaurer.

    3. Lutter contre les pollutions.

    Multiplier les transports peu polluants, faciliter l’accès aux transport en commun (établir cosntitutionnellement la gratuité pour les personnes agées, les chomeurs et les fonctionnaires des forces de l’ordre), régler les problèmes de déchets, équiper le pays d’un réseau complet de stations d’épuration des eaux, lutter contre le bruit, diversifier les sources d’énergie.

  2. Hervé J. VOLTO janvier 11, 2020 à 3:55 #

    UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    Et si les incendies en Australie étaient une conséquence de la dictature écologique et non du réchauffement climatique ?

    Cette hypothèse très crédible est naturellement passée sous silence par tous les journalistes et politiques qui vivent sous l’emprise de Greta Thunberg. Et pourtant, la responsabilité d’une politique imposée par les Verts refusant le débroussaillage pour préserver la biodiversité serait en cause dans le cas précis de l’Australie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :