Affaire Benalla : l’étau se resserre autour du lobby maghrébin de l’Elysée.

24 Jan

Et encore, est-ce plus qu’un lobby. Une véritable entreprise criminelle installée au sommet de l’Etat avec la complicité ou, en tout cas, l’aveuglement du président de la République.

Chokri Wakrim, l’un des protagonistes de l’affaire Benalla mais aussi actuellement sous-officier de l’armée de l’air française (bien que d’origine maghrébine) et compagnon de… Marie-Elodie Poitout, chef du groupe de sécurité du Premier ministre (GSPM), Edouard Philippe, a mis en cause des membres de l’Elysée dans la disparition de deux coffres-forts de l’ex-chargé de mission de l’Elysée, a-t-on appris mercredi 22 janvier de sources proches du dossier.

Entendu mardi par la brigade criminelle, M. Wakrim a raconté avoir vu deux membres de la présidence en présence du premier coffre dans l’appartement parisien de Pascale Perez, une femme d’affaires sulfureuse ayant apporté son aide à Alexandre Benalla, a précisé cette source proche du dossier.

Il s’agirait, selon le témoin, de Christian Guédon, membre du groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), et d’un conseiller du chef d’état-major particulier d’Emmanuel Macron, Ludovic-Malik Chaker, un autre maghrébin par ailleurs ex-secrétaire général d’En marche !

Ce coffre, qu’Alexandre Benalla utilisait pour ranger ses armes, n’était plus chez lui lors de la perquisition de juillet 2018 au commencement de l’affaire. Resté introuvable, il est au cœur de l’un des volets de la tentaculaire affaire qui porte son nom. Depuis février 2019, les enquêteurs cherchent à déterminer s’il y a eu dissimulations de preuves de la part de l’ex-chargé de mission.

Auditionné en juillet, Ludovic-Malik Chaker a reconnu avoir participé à l’exfiltration de la famille Benalla. Mais il « conteste fermement depuis le début avoir déplacé ce coffre », selon son entourage.

Lors de son audition, qui a duré plus de neuf heures, Chokri Wakrim a également déclaré avoir été témoin d’une conversation au cours de laquelle Alexandre Benalla aurait demandé à Christian Guédon de vider un second coffre-fort, dans son bureau de l’Elysée.

D’après Chokri Wakrim, le contenu de ce coffre, vidé juste avant la perquisition du 25 juillet 2018, aurait été emporté dans un sac de sport, qu’il précise avoir vu au domicile de Pascale Perez. Nul doute que l’audition serrée de cette  » femme d’affaires  » ne tardera pas à être organisée, tant elle devrait avoir de confidences à faire à la justice…

Mi-novembre, M. Wakrim avait écrit au procureur de Paris pour demander son audition, évoquant déjà « l’existence d’un deuxième coffre (…)à l’Elysée ». L’enquête venait alors tout juste d’être confiée à une juge d’instruction. Accusé début 2019 dans un article de Libération d’avoir déplacé le premier coffre-fort, Chokri Wakrim a toujours démenti tout rôle dans cette disparition.

Quoi qu’il en soit, l’entourage d’Emmanuel Macron apparaît de plus en plus patibulaire. « Dis-moi qui sont tes amis….« 

Le 24 janvier 2020.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Une Réponse to “Affaire Benalla : l’étau se resserre autour du lobby maghrébin de l’Elysée.”

  1. Hervé J. VOLTO janvier 24, 2020 à 2:03 #

    C’est pour éviter ces dérapages, voires les bavures -Comme celle de Benala levant les mains sur un couple de beaufs qui avaient le malheur de se touver au mauvais endroit au mauvais moment, à la place de rester tranquilement à la maison faire des choses beauxcoups interessantes et passionantes- que le Président de la République semble avoir voulu créer un Conseil National de Sécurité regroupant tous les chefs des Services Français -ce qui est une bonne chose pour l’organisation et la gestion du Renseignement Français- et un département surveillance et renseignement au sein même du GSPR, ainsi qu’une police des polices interne à ce même GSPR.

    Il était temps : en effet, l’entourage d’Emmanuel Macron commençait à apparaître de plus en plus patibulaire. Un lobby installé au sommet de l’Etat avec l’entètement du Président Macron et qui commençait par donner, à tort ou à raison, l’immage d’une véritable entreprise criminelle installée et protégée par le Chef de l’Etat.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :