God save the Queen !

31 Jan

Le Conseil dans l’Espérance du Roi partage le bonheur et la fierté des Britanniques qui retrouvent aujourd’hui leur liberté et leur indépendance après tant d’années de captivité dans les geôles de l’Union européenne et qui obtiennent enfin ce que nous-mêmes réclamons depuis si longtemps pour notre pays sans être encore entendus. Nous chantons avec lui

AU REVOIR ET BON VENT !

Le 31 janvier 2020.

2 Réponses to “God save the Queen !”

  1. Hervé J. VOLTO janvier 31, 2020 à 3:19 #

    Le saviez vous ?

    Dans ses Souvenirs, la Marquise de Créquy évoque une origine Française de l’hymne composé en 1686 pour fêter le rétablissement de Louis XIV après son opération de la fistule anale. L’ancêtre du GOD SAVE THE KING serait la chanson GRAN DIEU SAUVE LE ROI, écrite par Madame de Brinon, supérieure de la Maison Royale de Saint-Louis (future école de Saint-Cyr en faveur des orphelines de nobles) et mise en musique par Jean-Baptiste Lully (Haendel de séjour à Versailles en 1714 aurait noté la musique et l’aurait fait traduire par le pasteur Carrey).

    Cette chanson n’est pas sans lien avec un chant latin, que la chapelle royale exécutait depuis le règne de Louis XIII et qui avait pour titres « Domine, salvum fac regem », dont les paroles étaient exactement tirées du dernier verset du psaume XIX de David, « Domine, salvum fac Regem et exaudi nos in die qua invocaverimus te ».

    C’était donc un chant dit de Cours : il y avait la musique du lever du Roi, celui de l’entrée dur Roi -où un huissier ne criait pas : « messieur, le Roi de France ! » mais plus simplement « MESSIEURS, LE ROI ! « – la musique du service de table, etc…

    Les musiques de l’Eurovision et de la champoin’s leag -à l’époque pn disait HOSANA ! au Roi de France, pas aux jours de foot- sont d’anciennes musiques louis-quatorziennes.

    Si la première exécution ANGLAISE est officiellement attribuée à l’année 1745, une étude récente trouva une exécution plus ancienne par les Royalistes de la Maison Stuart en 1688 : « GOD SAVE OUR KING ». Le chercheur considère que l’origine peut remonter au règne de Charles II († 1660).

    Lors du débarquement, en août 1745, au nom de Jacques III Stuart, les partisans Catholiques de celui-ci l’entonnent à nouveau et dès le mois suivant il est repris par leurs adversaires GERMANO-PROTESTANTS hanovriens en revendication de la couronne britainique.

    Traduit en allemand en 1790, en pleine période révolutionnaire, perçu alors comme un hymne Royal célébrant la Royauté, il a été pour cette raison choisi pour être l’hymne d’humiliation hanvienne contre la défaite Jacobite.

    Le Royaume-Uni n’a pas d’hymne national officiel, mais le GOD SAVE THE QUEEN (KING, pout être bientôt), possédant depuis 3 sièecles une longue histoire d’usage dans cette fonction, et vu la longévité du règne de la Reine Elisabeth II d’Angleterre, il est utilisé par le gouvernement britanique comme hymne national. Le souverain régnant ne chante pas cet hymne puisqu’il s’agit de prier pour lui, mais le consort le chante. Il était par le passé l’hymne national de la majeure partie des pays du Commonwealth : bien que la plupart d’entre eux aient maintenant leur propre hymne national, plusieurs (dont l’Australie et le Canada) le reconnaissent en tant qu’hymne Royal.

    ____

    A lire : Souvenirs de la marquise de Créquy de 1710 à 1803, Tome I, Chapitre IV, p. 130-132, sur gallica.bnf.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :