Emmanuel Macron risque de s’en mordre les doigts.

3 Fév

Pris dans l’engrenage des pressions et autres chantages de ses amis du G5 Sahel mais aussi de l’Union européenne, le gouvernement d’Emmanuel Macron vient de prendre une décision qui nous paraît imprudente pour ne pas dire dangereuse.

Nous avions en effet conseillé au chef de l’Etat de revoir la stratégie militaire de notre pays en Afrique et, plus précisément au Sahel, zone dans laquelle nos forces armées font une guerre asymétrique à des groupes djihadistes multiples et divers. Nous insistions en particulier sur le fait que les réalités historiques, géographiques, religieuses, sociales, économiques et politiques des pays de la région et l’incapacité totale dans laquelle ils se trouvent de participer un tant soit peu à leur propre défense, rendent désormais impossible le succès de nos armes sur ces terres meurtries (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/05/07/mali-loperation-militaire-barkhane-ne-peut-plus-reussir/).

Nous y ajoutions le fait que nos alliés de l’Union européenne, qui bénéficient pourtant considérablement de l’engagement de nos forces armées (à la fois par la protection qu’elles leur apportent contre le terrorisme islamique et le contrôle relatif de la crise migratoire qui lui est liée), ne nous offrent qu’une aide militaire parcimonieuse et laissent donc les armées françaises seules face à l’ennemi.

Et donc, logiquement, nous conseillions au président Macron de mettre un terme à l’intervention militaire Barkhane (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2020/01/13/operation-barkhane-un-allie-de-poids-pour-le-cer/).

Hélas, après malgré tout quelques tergiversations au sommet de l’Etat, les forces françaises de l’opération Barkhane vont passer de 4 500 à 5 100 hommes d’ici à la fin février.

Vous l’aurez compris, pour nous, il s’agit d’une erreur considérable pour laquelle nous aurons probablement à payer un prix exorbitant

« L’essentiel des renforts sera déployé dans la zone dite des trois frontières » (Mali, Burkina Faso, Niger), a indiqué, dimanche 2 février, la ministre des armées, Florence Parly, dans un communiqué. « Une autre partie de ces renforts sera engagée directement au sein des forces du G5 Sahel pour les accompagner au combat. »

Ces 600 militaires supplémentaires, essentiellement au sol, seront accompagnés d’une centaine de véhicules (blindés lourds, blindés légers et logistiques) et seront déployés d’ici à la fin du mois, a appris l’Agence France-Presse (AFP) de source militaire. Véhicules qui sont déjà particulièrement malmenés par un usage intensif mais aussi une absence de renouvellement indispensable et qui, comme beaucoup de nos hélicoptères de combats, sont de moins en moins opérationnels. Nos soldats iront donc, comme trop souvent dans notre Histoire….AU CASSE-PIPE  (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/11/26/barkhane-les-malheurs-continuent/).

Le président Emmanuel Macron, qui avait déjà annoncé en janvier un renfort de 220 soldats, lors d’un sommet à Pau avec les pays du G5 Sahel (Niger, Mali, Burkina, Tchad, Mauritanie), porte donc au total à 600 le nombre de troupes supplémentaires allouées à Barkhane. Il ne tardera pas à le regretter. Mais, comme plus personne ne l’ignore, Emmanuel Macron est omniscient et omnipotent !

Alors, il prend malgré tout quelques précautions. Une « revue d’efficacité » sur ce renforcement est prévue dans six mois. « Le président veut du résultat », précise-t-on à l’état-major, en évoquant la nécessité du « retour de la gouvernance » dans une région extrêmement vaste et désertique, largement délaissée par les Etats centraux.

« Cette étape majeure de notre engagement au Sahel doit marquer un tournant à la fois dans la mobilisation de nos partenaires européens et la montée en puissance des forces du G5 », précise sans rire le communiqué de Mme Parly. Car si la France s’engage un peu plus, elle n’entend pas le faire seule. Même si, hélas, elle le restera.

Le Tchad devrait bientôt déployer un bataillon supplémentaire. Et le gouvernement tchèque va tenter d’obtenir de son Parlement d’envoyer…60 soldats supplémentaires. Mais que représentent ces nouvelles forces, même ajoutées aux 600 Français supplémentaires sur 3 millions et demi de Km2 et face à des groupes terroristes nombreux et diffus qui y sont, en outre, comme des poissons dans l’eau ?

Ce renforcement est en tout cas conforme à la volonté du chef d’état-major français des armées. Le général François Lecointre avait prévenu en janvier que les 4 500 troupes de Barkhane ne suffiraient pas et qu’il proposerait au président Macron des renforts supérieurs aux 220 annoncés à Pau.

Un cautère sur une jambe de bois.

« Dans cette zone extrêmement vaste, les moyens qui sont mis à disposition de l’opération Barkhane ne sont pas suffisants pour qu’on puisse avoir des soldats déployés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », avait-il argué. « Mais 4 500 hommes au Sahel, c’est dérisoire ! », faisait-il déjà valoir en novembre 2019 à l’Assemblée nationale. Manifestement, ses arguments ont porté leurs fruits !!!

Plusieurs analystes et hauts responsables ont estimé que les prochains mois seraient essentiels pour inverser la tendance aujourd’hui favorable aux groupes djihadistes, qui s’appuient avec une réussite certaine sur les tensions et frustrations des populations locales.

Leurs méthodes – souvent des attaques éclair de quelques dizaines d’assaillants en moto capables de disparaître aussi vite qu’ils sont arrivés – poseront probablement des problèmes encore longtemps à la force Barkhane et ses alliés. « Je ne pense pas, malgré cette inflexion, que nous allons à la fin de l’année pouvoir crier victoire », admettait en janvier le général Lecointre.

Alors, mon général, pourquoi persister dans l’erreur ?

Le 3 février 2020.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Une Réponse to “Emmanuel Macron risque de s’en mordre les doigts.”

  1. Paul-Emic février 3, 2020 à 4:05 #

    Foutriquet nous refait le piège afghan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :