La Buse est un rapace intelligent.

17 Fév

Buse variable

Il y a deux jours, sur l’antenne de France Inter et avant de connaître la décision de Benjamin Griveaux de se retirer de la course à la Mairie de Paris (pour les raisons que l’on sait – https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2020/02/16/apres-laffaire-griveaux-la-republique-en-marche-est-au-bord-du-gouffre/ -), la ministre des solidarité et de la santé, Agnès Buzyn, avait assuré qu’elle ne pourrait « pas être candidate aux Municipales (comme le lui avait proposé M. Grivraux, dans le XVe arrondissement). J’avais déjà un agenda très chargé. J’ai beaucoup de réforme aujourd’hui dans le ministère. Et aujourd’hui cette crise du coronavirus m’occupe énormément

Deux jours plus tard, comme par miracle, la voilà disponible pour assumer la tête de liste en lieu et place du candidat Griveaux et à la demande, nous dit-on, de La République en Marche à moins que ce ne soit sous l’affectueuse pression d’Emmanuel Macron lui-même ! Avec ces propos convaincants : « J’y vais, j’en ai envie. J’y vais pour gagner »

Que s’est-il donc passé pour que l’improbable et, disons-le carrément, l’impossible survienne ?

C’est simple pour qui connaît à la fois les oiseaux de proie et…la situation politique. Le fameux « En même temps » d’Emmanuel Macron. Car la buse est un rapace intelligent, qui juge vite d’une situation et fond sur ses proies plus vite encore.

A la tête du ministère des solidarités et de la santé depuis deux ans et demi, la bonne Agnès n’a cessé, jusqu’à présent, d’accumuler les revers comme les faux pas. Nous ne citerons que les trois dossiers les plus emblématiques de ses fourvoiements ou de son incompétence : d’abord, bien sûr, la loi de bioéthique qu’elle a porté contre toute…éthique avec, en particulier, un acharnement consternant en faveur de la procréation médicalement assistée pour toutes les femmes y compris les lesbiennes. Ensuite, la réponse non seulement parcimonieuse mais carrément ridicule aux besoins financiers de nos hôpitaux publics et de leurs personnels. L’ampleur de la crise actuelle de la santé est inédite et ne pourra que finir dans la violence tant sont grandes la colère et les déceptions répétées des médecins comme du personnel para-médical. Enfin, « last but not least« , la réforme des retraites portée par le gouvernement et, particulièrement, par la ministre des solidarités s’avère calamiteuse et terriblement anxiogène pour tous nos compatriotes.

Les deux derniers sujets, actuellement en cours de discussion au sein de la société et à l’Assemblée nationale, s’avèrent particulièrement lourds de difficultés et de conséquences à venir pour les responsables politiques qui auront à les porter devant la représentation nationale et les citoyens. Au point que la buse ne pouvait qu’y…laisser des plumes. Elle a rapidement compris tout le profit qu’elle pouvait tirer de la vacance de candidature pour son parti dans la campagne électorale municipale à Paris (malgré ce qu’elle en disait sur les ondes de France Inter !). Et, ni vu ni connu j’tembrouille, en quarante huit heures elle a décidé de se débarrasser de ses boulets au ministère pour sortir « par le haut« , selon la formule consacrée, d’une situation dans laquelle elle avait tout à perdre.

Alors que, dans la course à la Mairie de Paris, elle a bien plus à gagner en terme d’image. Même si elle ne remporte pas la victoire…ce qui est probable. En effet, la tâche de Mme Buzyn s’annonce compliquée dans cette campagne municipale à Paris. Avant son retrait, Benjamin Griveaux n’arrivait qu’en troisième position dans les sondages, derrière la maire socialiste sortante Anne Hidalgo et la candidate des Républicains Rachida Dati.

Mais vous pouvez lui faire confiance, l’animal retombera sur ses pattes !

Le 17 février 2020.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

2 Réponses to “La Buse est un rapace intelligent.”

  1. Hervé J. VOLTO février 18, 2020 à 5:34 #

    Exellante analyse !

    Des correpondants à Paris m’ont dit qu’ Agnès Buzyn est la ministre de Macron qui a mit toutte la profession médicale en grève.

    Les même correspondants m’ont confirmé que, juste avant son retrait, Benjamin Griveaux n’arrivait qu’en troisième position dans les sondages, derrière la maire socialiste sortante Anne Hidalgo et la candidate des Républicains… Rachida Dati !

    Beaucoups pensent que çà se jouera entre la Buzain et la Dati, la Hidalgo ne faisant plus l’hunamité.

    MAIS QUI VIVRA VERRA : TOUT DEPEND DES PARISIENS…

  2. MAGuillermont février 18, 2020 à 11:33 #

    La buse est un rapace intelligent mais reste … un animal à la cervelle d’oiseau .
    Sa survie à la Mairie de Paris ne sera pas meilleure qu’à la Santé. … si elle y arrive !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :