Billet d’humeur du sieur Du Plessis : le temps des humoristes est bien loin ; place aux comiques.

28 Fév

Nombre d’entre vous se souviennent sans doute de la belle époque des véritables humoristes, goguetiers et autres chansonniers français. Mais ce temps-là est depuis déjà longtemps derrière nous, remplacés qu’ils l’ont été par de trop nombreux comiques. Fini l’humour et vive la provoc !

Mais pas une provoc drôle ni même dénonciatrice (sauf lorsqu’il s’agit de s’attaquer sans risque à la religion chrétienne – « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » -). Non, une fausse provoc, envahie par le politiquement correct et étouffée par la bien-pensance. Fini les esprits libres et subversifs façon Pierre Dac ou Jean Rigaux. Et vive les tristes pitres comme Frédéric Fromet ou Guillaume Meurice, sur France Inter.

C’est la « dictature du rire« , une variante bouffonne de la pensée conforme et obligatoire, dénoncée récemment par Frédéric Beigbeber (dans L’homme qui pleure de rire, Grasset, 320 pages, 20,90 euros) ou Alain Finkielkraut sur France Culture invitant le même Beigbeder et Philippe Val, ancien directeur de France Inter, à débattre sur « la place de l’humour dans la France d’aujourd’hui ».

Oui, il n’y a jamais eu autant d’humoristes à la radio, à la télévision, sur le Web et dans les salles de spectacle depuis l’émergence du Comedy Club de…Jamel Debbouze (une référence !) qui a ouvert la porte du stand-up à des « Chances pour la France« , des émissions telles que « On ne demande qu’à en rire » sur France 2 et l’explosion des chaînes YouTube. L’humour est devenu au spectacle vivant ce que le rap est à la musique. À pleurer.

Comme dans toutes disciplines artistiques, on y trouve un peu de meilleur et surtout le pire puisque l’humour a attirér, sur scène, de prétendus artistes représentant toute la diversité voire la mixité de la société française et, dans les salles de spectacle, un public plus jeune et issu des « quartiers » qui poussait rarement la porte d’un théâtre. Au point que même sur les ondes de France Inter on a pu constater que la présence de comiques a permis…d’augmenter l’audience de la radio publique !

Force est de constater que l’humour a désormais de multiples publics, issus de toutes les catégories sociales. Le public de Gaspard Proust n’est pas celui de La Bajon ou de Jérémie Ferrari, et celui de Fary n’a rien à voir avec les amateurs de Chris Esquerre. Et on pourrait multiplier les exemples.

Il n’y a donc jamais eu autant de pitres (à défaut de fous du Roi…) mais, pourtant, on ne peut plus rire de tout et le second degré est désormais une pratique à manier avec précaution. Coluche et Pierre Desproges sont sans cesse convoqués. Devenus des « symboles » de liberté, ils ne pourraient plus s’exprimer aujourd’hui.

Sur scène, l’humour subversif a disparu alors que l’on aurait tant besoin d’une soupape de décompression, d’un exutoire de nos peurs. Rappelons-leur néanmoins un trait de sagesse d’un de leurs contemporains, Ricky Gervais : « Ce sont juste des blagues, nous allons tous mourir bientôt ».

Alors, mort aux pisse-froid et autres dhimmis !

Le 28 février 2020.

Du Plessis

2 Réponses to “Billet d’humeur du sieur Du Plessis : le temps des humoristes est bien loin ; place aux comiques.”

  1. Hervé J. VOLTO février 28, 2020 à 1:45 #

    L’immage du clown ci-dessus me rappellenent le refrain de la chanson SHOW MUST GO ON, des Queen :

    The show must go on
    The show must go on, yeah
    Inside my heart is breaking
    My makeup may be flaking
    But my smile, still, stays on

    FACE à la violence sournoise qui s’exerce partout, contre l’àme de nos enfants, contre les catholiques, contre ls traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l’honneur de la FrAnce, nous ROYALISTES, NOUS DEVON OPPOSER sans relache nos valeurs Chrétiennes, familailes et patriotiques.

    Face à la dérive autoritaire du régime républicain, face aux pisse-froid et autres dhimmis, nous ROYALISTES, nous ne devons pas baisser les bras : LE SPECTACLE CONTINUE !

  2. Hervé J. VOLTO février 28, 2020 à 1:47 #

    UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    SHOW MUST GO ON

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :