Le « goutte-à-goutte migratoire » (à très grosses gouttes) continue (1).

10 Mar

Sachez en effet que, malgré les rodomontades de l’Union européenne et les coups de menton de certains de nos chefs d’Etat, une  » coalition de pays volontaires » de l’Union européenne s’apprête à venir en aide à de jeunes migrants séjournant en Grèce. Le gouvernement allemand a annoncé, hier lundi 9 mars, qu’un groupe de pays européens, dont les noms reste encore secret (!), mais que nous pouvons déjà connaître puisque ce sont toujours les mêmes (2), envisage de prendre en charge 1 500 enfants et adolescents migrants (dont beaucoup ne sont pas accompagnés) hébergés dans des camps des îles de la mer Egée.

« Au plan européen, une négociation se tient ces jours-ci au sujet d’une solution humanitaire avec l’objectif d’organiser la prise en charge de ces enfants dans le cadre d’une “coalition des volontaires” », a souligné le gouvernement allemand dans un communiqué, pour faire pleurer dans les chaumières, comme il en a le secret.

Cette annonce survient alors que le chef d’Etat turc, Recep Tayyip Erdogan, était attendu lundi à Bruxelles pour des entretiens avec les responsables de l’Union européenne au sujet de la situation des migrants à la frontière turco-grecque. Un appel d’air pour les réfugiés en Turquie et un signal favorable adressé au sultan d’Istanbul sous couvert d’aider la Grèce ?

« Nous voulons aider la Grèce à faire face à la situation humanitaire difficile de 1 000 à 1 500 enfants se trouvant sur les îles » du pays, ont ajouté les partis de la coalition gouvernementale de la chancelière Angela Merkel, conservateurs et sociaux-démocrates allemands, à l’issue d’une réunion de plusieurs heures ayant commencé dimanche soir.

« Il s’agit d’enfants (ndcer: au cas que nous n’aurions pas compris que nous devions verser une petite larme au prétexte que ce sont des enfants) qui, en raison d’une maladie, ont urgemment besoin de soins, ou d’enfants non accompagnés et âgés de moins de 14 ans, pour la plupart des filles », ont-ils expliqué. Tout y est dans le discours de ces imposteurs : enfants, maladie, urgence de soins, solitude et, en plus, filles…

Ils nous prennent vraiment pour des couillons !

Le ministre des migrations grec, Notis Mitarachis, a salué la réalisation de cette « initiative du premier ministre [grec, Kyriakos Mitsotakis] avec la collaboration de la présidente de la Commission européenne », rappelant que M. Mitsotakis avait fait une « demande écrite » en ce sens le 10 septembre…2019.

Ce plan concernera une partie « des 5 424 enfants qui se trouvent actuellement en Grèce », a ajouté le ministre dans un communiqué, précisant que la commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, viendrait prochainement en Grèce pour discuter des modalités de cette relocalisation.

Le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations unies s’est également félicité d’une « très bonne initiative ». « Il faut que la responsabilité soit partagée entre les Etats membres pour répondre au besoin de protection de ces enfants », a déclaré à l’Agence France-Presse Astrid Castelein, responsable du HCR pour l’île de Lesbos.

Les partis de gauche allemands font pression depuis plusieurs jours pour que l’Europe, et l’Allemagne en particulier, prennent en charge les enfants déjà présents en Grèce ou se pressant à la frontière turco-grecque, après la diffusion d’images sur la situation très précaire de nombreux mineurs sur place. Sans poser les seules questions qui vaillent : que font-ils là et qui les a mis sur ces routes ?

Sacrebleu, cessons de nous battre la coulpe, de tendre la joue droite après avoir été giflé sur la gauche et renvoyons ces jeunes-gens dans leurs pays ou dans leurs familles.

Certains responsables du parti conservateur d’Angela Merkel, l’Union chrétienne-démocrate (CDU), avaient toutefois exprimé ces derniers jours leur scepticisme, redoutant d’envoyer aux migrants un mauvais « signal », celui qu’ils seraient à nouveau les bienvenus en Allemagne. Mais, bien sûr, ils n’ont pas été écoutés. Et l’on s’étonnera ensuite que le parti de droite radicale AfD (Alternative pour l’Allemagne) soit davantage dopé…

Des milliers de personnes tentent actuellement de passer la frontière entre la Turquie et la Grèce depuis que Erdogan a annoncé le 29 février qu’il cessait de respecter un accord de mars 2016 avec l’Union européenne prévoyant que les migrants restent en Turquie, en échange d’une aide financière européenne de plus de six milliards d’euros à Ankara.

Les autorités grecques ont annoncé jeudi 5 mars que plus de 1 700 d’entre eux étaient arrivés sur les îles grecques, dont des mineurs, venant s’ajouter aux 38 000 déjà présents qui surpeuplent les camps de réfugiés dans des conditions de plus en plus précaires. Cette situation tendue réveille en Europe le souvenir de la crise migratoire de 2015, favorisée par l’Allemagne sous la férule de sa chancelière, Angela Merkel.

Le président turc a  annoncé dimanche se rendre lundi en Belgique afin de discuter de la question migratoire avec des responsables de l’Union européenne, peu après avoir appelé la Grèce à « ouvrir les portes » aux migrants.

Les voilà, ils arrivent

A Bruxelles, la Turquie souhaite aussi obtenir le soutien de l’UE à ses opérations militaires dans le nord de la Syrie. L’offensive du régime syrien, appuyée par Moscou, contre la province d’Idlib (nord-ouest), dernier bastion rebelle en Syrie, a provoqué un afflux de plusieurs centaines de milliers de personnes déplacées dont beaucoup de djihadistes.

Combien de temps encore l’Union européenne se fera-t-elle l’agent des Turcs au Proche-Orient et continuera-t-elle d’appeler à l’accueil de toute la misère du monde ? Que fait le coronavirus ?

Le 10 mars 2020.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

(1) https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/12/26/lannee-finira-comme-elle-a-commence-mal/

(2) Vous retrouverez à coup sûr : l’Allemagne, la France, l’Espagne, le Portugal, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Belgique et peut-être un pays scandinave…

Une Réponse to “Le « goutte-à-goutte migratoire » (à très grosses gouttes) continue (1).”

  1. Hervé J. VOLTO mars 11, 2020 à 11:20 #

    Pour l’instant, ils semblent bloqués en Grèce. mais pour cpombien de temps ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :