Patrick Devedjian.

30 Mar

La mort de tout homme, même un adversaire, est un moment amer. Celle de Patrick Devedjian, président LR du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, ancien maire d’Antony et ancien ministre n’y échappe pas même s’il nous souvient que nous nous étions violemment opposés lorsqu’il défendait l’idée de son ami Bernard Stasi prétendant, contre toute évidence que

« l’immigration est une chance pour la France« .

Nos échanges, à l’époque, et alors qu’il était question que Nicolas Sarkozy le nommât ministre de l’immigration (!), furent particulièrement rudes. Nous ne cédames pas un pouce de terrain. Il finit par en rabattre avec élégance. « J’ai le sens du ridicule », confiait-il parfois.

Il se consacra plus tard, avec l’énergie indomptable de ceux qui ont beaucoup souffert, à l’histoire et à la mémoire du génocide arménien. Il y fut digne et convainquant.

Frappé par le coronavirus la semaine dernière, il crut lui avoir échappé il y a à peine trois jours : « Je suis touché par l’épidémie, donc à même de témoigner du travail exceptionnel de tous les personnels soignants, écrivait-il alors sur son compte Twitter. Fatigué mais stabilisé grâce à eux, je remonte la pente et leur adresse un très grand merci. » Hélas, son état cardiaque en avait été par trop fragilisé et il fut brutalement emporté hier dimanche 29 mars.

R  I  P

Le 30 mars 2020.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

4 Réponses to “Patrick Devedjian.”

  1. Hervé zafrani mars 30, 2020 à 4:11 #

    A Assas les drapeaux sont en berne et les gudards en pleurent repose en paix ⚜️

  2. Hervé J. VOLTO mars 30, 2020 à 7:42 #

    En Allaemagne, ils veuent faire le test à grande échelle, donner un certificat de conformité sanitaire à ceux qui sont seins et réouvrir au plus vite le Pays !

  3. BARON D'AUZAT - mars 31, 2020 à 5:38 #

    LE DEUIL DE PATRICK DEVEDJIAN – Nous nous inclinons devant le deuil qui touche la famille de M. Devedjian, et devant sa dépouille. Nous pouvions être d’avis contraire (et dans quelle famille, n’y a-t-il pas des opinions différentes ?!…), mais au moins nous retrouvions-nous dans l’amour de la France, et le souci de sa grandeur !… Et ce ne sont pas là des préoccupations tellement répandues, que l’on puisse passer outre !… Que Dieu accueille dans Son Paradis, cette belle âme qui aima notre Pays, et s’attacha à le servir dignement, dans l’honneur et la fidélité… BARON D’AUZAT –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :