La fin de la pandémie au coronavirus (si elle arrive) ne sera pas sans douleurs.

9 Avr

C’est ce qu’il ressort d’un travail de chercheurs de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (Institut de métrologie médicale et d’évaluation, université de Washington, Seattle). Ils les présentent pays par pays sur leur site, mardi 7 avril. Bien entendu, comme toute modélisation et prédiction, elles comportent une part d’incertitude.

Il y apparaît (pour ce qui concerne l’Europe) que l’Italie et l’Espagne ont passé le pic de leur épidémie de Covid-19 et pourraient, au bout du compte, avoir chacune un total d’environ 20 000 morts. Le Royaume-Uni n’en est pas encore là et devrait être le pays où le nombre cumulé de 66 000 décès dus au SARS-CoV-2 serait de loin le plus élevé dans l’Espace économique européen.

Cette zone de trente pays totaliserait plus de 150 000 morts, soit près du double du nombre de décès prédits aux Etats-Unis. Pour sa part, la France est en train d’atteindre l’apogée du nombre d’infections et pourrait déplorer un bilan d’environ 14 500 décès.

Ces chercheurs avaient précédemment effectué la même étude sur les Etats-Unis, en la détaillant Etat par Etat, autour de deux volets : les besoins en ressources hospitalières (nombre de lits hospitaliers, lits de soins intensifs et de réanimation, respirateurs artificiels) et les décès prévisibles. La base de leur modèle a été la modélisation du pic des décès et des ressources hospitalières utilisées à Wuhan, la métropole chinoise où le SARS-CoV-2 a été identifié pour la première fois, ainsi que sept villes ou régions d’Espagne et d’Italie : Madrid, Castille-La Manche, Toscane, Emilie-Romagne, Ligurie, Piémont et Lombardie. Elles ont toutes déjà dépassé l’apogée de la mortalité.

« Nous nous attendons à des semaines sombres pour les habitants de nombreuses régions d’Europe », prévient le directeur de l’IHME, Chris Murray.

Dans beaucoup de pays de cette zone, le nombre de décès est aggravé par les besoins en ressources hospitalières spécifiques – en plus de celles nécessaires pour les autres pathologies – qui dépassent de loin celles qui sont disponibles. Ainsi, la demande en lits d’hôpital au Royaume-Uni atteindrait, à son maximum, quelque 102 000 lits alors que moins de 18 000 sont disponibles pour des patients atteints du Covid-19, 24 500 lits en soins intensifs seraient nécessaires pour ces malades quand 744 existent.

Et, finalement, la France est moins mal lotie en la matière, tous services confondus : plus de 25 000 lits requis pour les patients infectés par le SARS-CoV-2 pour près de 75 000 existants mais, selon les calculs de l’IHME, les lits de réanimation disponibles pour les formes graves de cette infection n’atteindraient que le nombre de 1 761 quand il en fallait 5 888 au sommet de la demande, début avril. Des chiffres qui ne cadrent pas avec ceux fournis par Santé publique France (SpF) selon lesquels il y avait, au 6 avril, 7 072 personnes hospitalisées en réanimation, une augmentation de 478 patients en vingt-quatre heures

La courbe du nombre de décès quotidiens dans l’Hexagone devait atteindre son apogée dimanche 5 avril, avec 865 décès, avant de décliner au long du mois d’avril. Le bulletin de situation quotidien mis à jour le 6 avril à 20 heures par SpF indiquait 833 décès, 605 recensés à l’hôpital et 228 dans les établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Dans le bilan établi le 6 avril, le ministère de la santé faisait état, depuis le 1er mars, d’un total de 6 494 décès en milieu hospitalier et 2 417 survenus en établissements sociaux et médico-sociaux. Le total cumulé des décès dus au Covid-19 en France atteindrait un plateau à 14 572 morts (ou, dans le pire des scénarios, jusqu’à 27 727 décès) fin avril-début mai et ne devrait pas s’accroître jusqu’au 1er août, limite des projections de l’IHME.

Parmi les pays qui approcheraient leur pic épidémique, l’IHME cite les Pays-Bas, l’Irlande, l’Autriche et le Luxembourg. La République tchèque et la Roumanie seraient à mi-chemin dans la phase ascendante. Le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Norvège et la Grèce seraient encore dans une phase précoce de leur trajectoire et devraient voir s’élever rapidement le nombre de morts jusqu’au pic que ces pays devraient atteindre au cours de la deuxième ou troisième semaine d’avril.

« Sans conteste, il est évident que la distanciation sociale, quand elle est bien mise en œuvre et maintenue, peut contrôler l’épidémie, entraînant une diminution du taux de mortalité », affirme Chris Murray. Mais le directeur de l’IHME met en garde contre l’assouplissement prématuré de ces mesures durant ce qu’il qualifie de « première vague » de la pandémie estimant que cela conduirait à de nouvelles infections, hospitalisations et à de nouveaux décès.

L’IHME considère que la fin de la vague actuelle serait marquée par un taux de 0,3 décès par million d’habitants.

D’autres modélisations, émanant d’équipes françaises, vont être très prochainement disponibles et leurs résultats pourront être confrontés aux estimations et prévisions de l’IHME.

Nous les attendrons avec le plus grand intérêt.

Le 9 avril 2020.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

2 Réponses to “La fin de la pandémie au coronavirus (si elle arrive) ne sera pas sans douleurs.”

  1. Hervé J. VOLTO avril 10, 2020 à 7:28 #

    Il serait temps !

    Travail, pénurie de matériel médical, chloroquine… Interrogés par l’Ifop, « LE POINT » et la Fondation Jean-Jaurès, 30 Français réagissent aux polémiques : LA COLERE GRONDE ! Par Jérôme Fourquet et Marie Gariazzo
    https://www.lepoint.fr/politique/ce-que-pense-la-france-confinee-la-colere-gronde-10-04-2020-2370897_20.php?M_BT=3254625801088#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-du-soir%5D-20200410

  2. Hervé J. VOLTO avril 10, 2020 à 8:21 #

    UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    Selon VALEURS CATUELLES, “Une nouvelle ère” : Macron prépare en secret un discours sur “le monde d’après” la crise
    https://www.valeursactuelles.com/politique/une-nouvelle-ere-macron-prepare-en-secret-un-discours-sur-le-monde-dapres-la-crise-118034

    On attend avec impatience !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :