Pandémie au Covid-19 : elles non plus n’ont rien appris ni rien oublié…

13 Mai

En tout cas, elles n’auront pas perdu  leurs plus mauvaises habitudes pendant leur confinement :

Le 13 mai 2020.

3 Réponses to “Pandémie au Covid-19 : elles non plus n’ont rien appris ni rien oublié…”

  1. Hervé J. VOLTO mai 13, 2020 à 7:00 #

    -M.Macron peut-il redresser la France ? Et pourquoi ne le pourrait-il pas ? S’il n’est pas de Gaulle, il a au moins un atout : la France. À condition, bien sûr, qu’elle soit toujours la France (FRANZ-OLIVIER GIESBERT)

  2. Jean André mai 13, 2020 à 7:29 #

    Je proteste, c’est du sexisme! Non, monsieur, le sexe faible ne se préoccupe pas plus que nous autres, représenants du sexe fort, du maillot de bain qu’il va porter cet été! Il faut reconnaitre cependant que ces dernières décennies bien des choses ont changé!

  3. Hervé J. VOLTO mai 14, 2020 à 7:10 #

    UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    Soixante-trois plaintes contre des membres du gouvernement (Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Olivier Véran, Nicole Belloubet, Muriel Pénicaud et Christophe Castaner) ont été déposées jusqu’ici auprès de la Cour de justice de la République pour dénoncer leur gestion de la crise du coronavirus, selon un décompte annoncé le 12/05/2020 par le procureur général François Molins sur RTL
    https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/coronavirus-63-plaintes-deposees-contre-le-gouvernement-annonce-francois-molins-sur-rtl-7800506798

    Le chef de l’État, Emmanuel Macron, est lui irresponsable pénalement des actes réalisés dans l’exercice de ses fonctions.

    Ces plaintes, dont les premières ont été déposées fin mars 2020 au début du confinement, sont en cours d’examen par la commission des requêtes de la Cour de Justice de la République, qui va apprécier la suite à leur donner.

    Cette commission, composée de 10 hauts-magistrats, peut « décider soit le classement sans aucune suite soit la transmission au procureur général qui serait alors tenu de saisir la commission d’instruction qui agira finalement comme un juge d’instruction« , a expliqué François Molins. L’une d’entre elles avait été déposée contre X, fin mars devant la Cour de Justice de la République, part un patient infecté à la maladie Covid-19 pour « entrave aux mesures d’assistance »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :