La pandémie a démontré la justesse de notre raisonnement face aux migrations transméditerranéennes.

25 Mai

Contrairement à ce que beaucoup croient, les migrants d’origine africaine sont parfaitement informés de tout ce qu’il se passe dans les pays européens. Ils en connaissent l’idéologie dominante, si accueillante à leur égard, comme ils connaissent tous les moyens leur permettant d’en exploiter les innombrables possibilités. Mais ils connaissent aussi tous les obstacles qui peuvent se dresser contre leur projet de franchissement de la Méditerranée et d’invasion de nos pays.

Ainsi, l’imprévisible épidémie virale que nous connaissons depuis cinq mois maintenant a-t-elle contrarié de façon très significative leur exode. Tant à cause des menaces sanitaires qui pèsent sur eux que, tout simplement, des fermetures de nos frontières autant maritimes que terrestres.

Aujourd’hui, la perspective d’une amélioration de la pandémie mais aussi les appels des donneurs d’ordres tant politiques qu’économiques à la reprise de l’activité industrielle et commerciale (ceux que nous appelons régulièrement les « nouveaux négriers« ) semblent relancer les trafics de chair humaine en Méditerranée. Il en résulte aussi, fort heureusement, une reprise…des naufrages.

Le dernier a eu lieu le 23 mai 2020 au matin à un mille marin de Thyna, près de la grande ville portuaire de Sfax, en Tunisie. Une vingtaine de Tunisiens se trouvaient à bord de cette embarcation qui se dirigeait vers l’Italie. Un corps a été repêché, 11 passagers ont été interceptés par la Garde nationale et six autres sont recherchés par des plongeurs de la Protection civile et un bateau des gardes-côtes tunisiens.

Un premier accident qui marque une nette reprise du trafic depuis la Tunisie. La Garde nationale a empêché dix départs au cours des derniers jours. 223 candidats à l’émigration irrégulière, dont 94 Africains subsahariens, ont été arrêtés, a annoncé le porte-parole de la Garde nationale Housem Eddine Jebabli.

Jusque là, les candidats à l’immigration clandestine attendaient des jours meilleurs, conscients que ce qui les attendait en Europe pouvait être pire que leur vie actuelle…L’Italie, qui est le principal point de chute des migrants, étant également le principal foyer d’infection en Europe. Le journal tunisien La Presse a fait le même constat en enquêtant dans les lieux du pays où se concentrent les candidats à la traversée.

Ainsi, le nombre de passages frontaliers illégaux détectés sur les principales routes migratoires d’Europe a diminué en avril de 85% par rapport au mois précédent pour atteindre environ 900, a annoncé mi-mai l’agence européenne de contrôle des frontières Frontex (dont les statistiques, il faut le préciser…n’ont aucune fiabilité).

La fermeture des ports italiens et maltais a aussi largement contribué à la baisse des traversées. Le 7 avril dernier, l’Italie annonçait que ses ports étaient désormais considérés comme « non sûrs » en raison de la présence du coronavirus. En conséquence, aucun bateau ne peut plus accoster, ni donc débarquer qui que ce soit. Un frein direct au travail des ONG qui transportent les migrants en mer. « Les bateaux qui recueillent des migrants sont en effet tenus de les débarquer en ‘lieu sûr' », explique le site Infomigrants.net. Démontrant ainsi, si cela était nécessaire et ainsi que nous ne cessons de l’affirmer, qu’une réelle volonté politique désireuse de s’opposer aux trafics de migrants à travers la Méditerranée est bien capable d’y parvenir. Mais le corollaire de ce constat est tout aussi valable : si les migrants parviennent sur nos côtes, c’est à l’évidence parce que nos responsables politiques ne s’y opposent pas. Cela porte un nom

le « Grand Remplacement » !

Mais attention ! Car les chiffres que fournissent ces temps-ci les organismes officiels sont réfutés par les ONG, peut-être plus fiables puisque ce sont elles qui assurent les passages entre la Lybie et la côte européenne. Ce serait, en fait plus de 1100 personnes qui ont tenté la traversée en avril 2020, deux fois plus que pour le même mois de 2019, selon l’Organisation internationale pour les migrations(OIM).

Vous pouvez imaginer ce que ce serait sans l’aide du Covid-19 !

Le 25 mai 2020.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

2 Réponses to “La pandémie a démontré la justesse de notre raisonnement face aux migrations transméditerranéennes.”

  1. Hervé J. VOLTO mai 26, 2020 à 10:52 #

    Un exemple. 9-3 : une intervention de police se termine au corps à corps
    https://lalettrepatriote.com/93-une-intervention-de-police-se-termine-au-corps-a-corps/

  2. Hervé J. VOLTO mai 26, 2020 à 1:02 #

    S’il y en a moins de débarquement en provenace de la Lybie, il y a une augmentation des rivages par voie terrestre où l’Italie est de nouveau envahie.

    Ainsi, L’exellant quotidien transalpin IL GIORNALE
    https://www.ilgiornale.it/
    accuse cependant les forces de l’ordre de penser plus à mettre des PV aux italiens qui ne respectent pas les distances
    https://www.ilgiornale.it/news/cronache/lotta-agli-assembramenti-pavia-multato-abbraccio-1865761.html
    que de controller les frontières, comme en Slovénie où les Immigrés paisiblement en Italie !
    https://www.ilgiornale.it/news/mondo/slovenia-stretta-sugli-italiani-untori-i-migranti-passano-1865738.html

    Tutte le frontiere « assediate »: l’assalto dei migranti all’Italia/Toutes les frontières prises d’assaut : l’assaut des immigrés à l’Italie
    https://www.ilgiornale.it/news/cronache/sicilia-carso-ecco-lassalto-dei-migranti-allitalia-1865593.html

    La Ligue a ainsi pris 6,7% d’intention de sondage
    https://www.ilgiornale.it/news/politica/sondaggio-lega-67-sul-pd-su-forza-italia-e-fdi-male-renzi-1865739.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :