La preuve par 1 900.

31 Mai
C’est ce qu’il fallait faire dès le début de la pandémie au coronavirus : DEPISTER, DEPISTER ENCORE, DEPISTER TOUJOURS. Avec comme objectifs, non seulement de confirmer les malades, mais surtout de découvrir les porteurs du virus asymptomatiques mais secrètement contagieux afin de les isoler et de rompre les chaines de transmission invisibles.
C’est ce qu’ont fait certains pays avec succès, en particulier en Asie du Sud-Est. C’est aussi ce que préconisait, en prêchant dans le désert, le professeur Didier Raoult ! Mais, hélas, la France n’en avait pas les moyens…Alors, comme pour les masques de protection, on nous raconta que cette démarche ne servait à rien car les techniques de dépistage n’étaient pas fiables.
C’est bien sûr un mensonge et une honte. C’est, à coup sûr, un scandale. Et en voici la preuve.
Une campagne massive de dépistage mené cette semaine sur le site de l’école militaire de Saint-Maixent-L’Ecole (Deux-Sèvres), a permis d’identifier 30 cas positifs qui ont été isolés, sur plus de 1900 personnes testées, ont annoncé vendredi l’Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture.

Le dépistage à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA), avait été décidé après l’identification depuis le 18 mai de trois cas de Covid-19 parmi des cadres de l’école, des cas tous asymptomatiques, le premier décelé ayant été en contact avec un membre malade de son foyer.

Dans le cadre du traçage, 44 personnes ont ensuite été identifiées comme « personnes contacts » de ce premier cas, et le dépistage préventif alors proposé, avait révélé deux autres cas positifs, également instructeurs, dans l’environnement professionnel du premier.

Le bilan est de 30 cas positifs, « tous symptomatiques » , répartis à peu près en égale proportion entre personnel et élèves, a-t-on précisé auprès de l’armée de Terre. Chaque cas « a conduit à un isolement des personnes atteintes du Covid-19 » à leur domicile, « à la recherche systématique des cas proches à risque, à leurs isolements et à une prescription d’un test de dépistage pour chacun d’eux», ont indiqué l’ARS et la préfecture.

Vendredi, quelques heures avant les résultats finaux, le directeur général de l’ARS Michel Laforcade s’était dit « pas inquiet » pour l’ENSOA avec « entre 25 et 30 cas, soit un taux de positivité égal à celui dans la population ».

Les résultats du dépistage à large échelle confirment « que le foyer est bien circonscrit », « l’efficacité du système de veille », et « ne remettent pas en cause le fonctionnement normal de l’ENSOA, dans le cadre des mesures de précaution et préconisées par les autorités de santé », indique un porte-parole de l’armée de Terre.

Ou comment éviter (ou limiter) le confinement de la totalité d’une population et la mise sous cloche (avec les conséquences que nous allons découvrir) de la totalité de l’économie d’un pays ! En voulez-vous un exemple vivant ? Notre voisin le plus proche, l’Allemagne.*

Pour le CER, Hippocrate, Conseiller à la santé publique.
* https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/leffrayante-performance-de-lallemagne-1205845
mais aussi
https://www.lemonde.fr/podcasts/article/2020/06/01/pourquoi-l-allemagne-fait-figure-d-exemple-dans-sa-gestion-de-l-epidemie-de-covid-19_6041383_5463015.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :