Suivez scrupuleusement nos recommandations en matière de vaccination contre le Covid-19 :

25 Jan

Et refusez obstinément que la seconde injection vous soit administrée plus de 3 semaines après la première.

Nous avions déjà fait part de notre refus de cautionner la médecine de PENURIE que le gouvernement français et ses complices de l’Union européenne veulent nous imposer pour tenter de masquer leur incurie et nous avions trouvé des alliés de poids au sein de l’Académie de Médecine : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2021/01/13/covid-19-nacceptez-pas-que-la-medecine-de-penurie-frappe-aussi-la-vaccination/

Sachez pourtant que les nuisibles qui gouvernent notre pays ne renoncent pas à leurs projets néfastes, sous le masque d’une illusoire extension de la couverture vaccinale. Et les voilà qui mobilisent à cet effet le ban et l’arrière-ban des incompétents (ceux-là mêmes qui affirmaient, il y a un an que le port du masque… « est contre-productif« ).

Jusqu’à présent, en effet, les deux injections du vaccin anti Covid-19 étaient espacées de trois à quatre semaines en France. Il faudrait étendre désormais ce délai à six semaines, selon la Haute Autorité de santé ! Invité de franceinfo samedi 23 janvier, le pédiatre et vice-président de la commission technique des vaccinations à HAS, Daniel Floret, explique que cela permettrait de faire vacciner « 700 000 personnes supplémentaires dans un délai très court et parmi cette population qui peut développer des formes graves et aller en réanimation ».

Daniel Floret s’inquiète d’une « situation qui risque de devenir dramatique dans quelques semaines, avec l’installation des nouveaux variants, notamment le variant anglais. » « Il y a une espèce de course contre la montre, et l’une des manières d’amortir cette vague, c’est de vacciner le plus de gens possible parmi les plus vulnérables« , conclut Daniel Floret (HAS). 

Retarder l’injection de la deuxième dose ne remet pas en cause l’efficacité du vaccin prétend le pédiatre, qu’il s’agisse de celui de Pfizer-BioNTech ou de Moderna. En contradiction avec l’avis de l’Académie nationale de médecine et même avec les laboratoires fabricants des vaccins…Daniel Floret rappelle que la première dose est efficace « sous 12 à 14 jours selon les vaccins, au moment d’administrer la deuxième dose, l’efficacité est de quasiment 90 %. » Il est cependant possible que la « durée de protection soit plus courte, c’est pour cela qu’il faut bien faire une deuxième dose, même si elle peut-être différée par rapport à ce qui était initialement prévu« , détaille le vice-président de la commission technique des vaccinations à la HAS.

Vous l’aurez remarqué, ils sont prêts à tout pour masquer leur incurie, depuis les commandes de vaccins par l’Union européenne jusqu’à le gestion des flux vaccinaux. Et même si c’est au prix d’une moindre efficacité protectrice ! Le doute n’est plus permis, l’Union européenne est bien une association de malfaiteurs.

Le 25 janvier 2021.

Pour le CER, Hippocrate, Conseiller à la santé publique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :