LES GRANDS ORDRES ETRANGERS : L’ORDRE DES SAINT-MAURICE ET LAZARE.

2 Avr

Un Ordre de Chevalerie est une puissance Christique, dispensant à ses membres l’initiation, la consécration et l’investiture de la Chevalerie, distribuant aux Chevaliers et à leurs cercles d’influence les lumières et les forces sourdant de l’immuable tradition de la garde de l’Eglise et de la défense de la Chrétienté, assumant en son vivant esprit l’honneur de la Catholicité, au service de la gloire de N.S. Jésus-Christ et de l’établissement ici-bas de Son Royaume.

L’ORDRE ROYAL, MILITAIRE, HOSPITALIERE ET RELGIEUX DES CHEVALIERS DE SAINT LAZARE DE JERUSALEM, DE NAZARETH, DE BETLEEM, AU-DELA ET EN DECA DES MERS, ou ORDRE DE SAINT-LAZARE, est un ordre hospitalier fondé à Jérusalem au XI° siècle pour accueillir les pèlerins atteints de la lèpre, il ouvrira ses portes aux Croisés et Chevaliers lépreux pendant les Croisades, Chevaliers nommés Lazarites. Certains de ses chevaliers lépreux participent à la défense des Etat Latins d’Orient : Royaume Saint de Jérusalem, Royaumes de Chypre et d’Arménie, Principauté d’Antioche, Comtés d’Edesse et de Tripoli. 

Les historiens contemporains ne sont pas tous d’accord aujourd’hui pour permettre de décrire la création de l’Ordre. La première mention de l’Ordre de Saint-Lazare trouvée dans des sources date de 11 19 . La tradition veut que l’hôpital de Saint-Lazare se trouve à l’extérieur de Jérusalem comme d’ailleurs tous les Lazarrets (mot dérivé de Saint-Lazarre pour désigner les léproseries) l’étaient à cette époque. Cet hôpital serait alors desservi par des moines régis par la règle de Saint-Basile le Grand sous la juridiction du Patriarche Grec-Melkite de Jérusalem.

On raconte qu’au temps du Roi Robert II le Pieux, fils d’Huges Capet, le pape s’était courroucé contre le Roi de France : ce dernier avait répudié son épouse Rozalla d’Ivrée et enlevé la femme de l’un de ses Barons, Berthe de Bourgogne, épouse d’Eudes de Blois ! Frappé d’excomunnication, le Roi de France aurait promis de se Croiser et jeté sur le paier la constitution d’un Ordre de Chevalerie sur le modèle de l’Ordre de la Couronne Royal fondé par soin père et dont il aurait donné pour nom ORDRE DE SAINT LAZARE : partir aux Croisades assure l’indulgence pléniaire, lorsqu’un Croisé endosse son Blanc-Manteau, il renaît, lavé de ses péchés, d’où le nom d’ORDRE DE SAINT LAZARE, du nom du saint ressucité des Mort par n.S. Jésus-Christ.

Si le thème de la Jérusalem Céleste comme symbole du paradis est un lieu commun de l’époque, la Jérusalem Terrestre, vision de Paix, de Justice et d’Union pour toutes les tribus d’Israël, est le symbole du Royaume messianique et de l’Eglise Chrétienne ouverte à tous les peuples. Mais se sentant mourir, Robert II le Pieux demende à son fils Henri, d’accomplir la promesse Royale ( Epitoma vitæ regis Roberti pii ) .

A la mort de son père Robert II le Pieux en 1031, le permier acte Royal d’henri I° est d’envoyer son frère Manthe et son cousin Laurent de France partir en Terre Sainte. C’est une petite troupe de Chevaliers qui se rend en Terre Sainte. Si le Prince Manthe meur en route, c’est Laurent de France qui guide les Chevaliers qui arrivent en Terre Sainte.

Comme les Chevalers de Saint-Saint-Jean, ceux du nouvel Ordre constitueront une institution tout d’abord hospitalière, puis également militaire, dont les membres se consacrent au service des malades et à la protection des lieux de soins. Bientôt, l’Ordre de Saint-Lazare se spécialise particulièrement dans le soin des lépreux, Saint-Lazarre étant regardé comme le patron des malheureux atteints de la lèpre.

Par la suite, les Chevaliers de Saint-Lazare étendirent leurs attributions et devinrent le second Ordre de Terre Sainte après l’Ordre du Saint-Sépulcre, étant organisés, sous la règle de Saint-Augustin, en un Ordre Religieux, Hospitalier et Militaire priant, combattant et soigant les Chevlaiers blessés ou malades, destiné en même temps à desservir les hopitaux et combattre les infidèles.

Les Chevaliers de Saint-Lazare, arborent la Croix verte à la place de l’étoile blanche des Hospitaliers, rouge des Templiers ou noire des Teutoniques, et se retrouvent les armes en mains dans les combats de Terre Sainte comme pour la prise de Saint Jean d’Acre en 1191, la bataille de Gaza en 1244, au combat de Damiette, à la Bataille de Mansourah en 1250. C’est en adoptant alors la règle augustinienne que l’Ordre de Saint-Lazare est reconnu comme Ordre Hospitalier par une bulle d’Alexandre IV fulminée le11 avril 1255, confirmant l’Ordre religieux,militaire et hospitalier de Saint-Lazare de Jérusalem..

A près la perte de la Terre Sainte, l’Ordre se regroupe en France autour de son grand maître à la commanderie de Boigny-sur-Bionne jusqu’à la confiscation de tous ses biens en France à la Révolution. Après différentes vissicitudes et des transformations nécessitées par les circonstances, l’Ordre de Saint-Lazare allaient voir disparaître leur instituion lorqu’ils furent réunis, d’une part à l’Ordre de Saint-Maurice de Piémont-Sardeigne (1572), et d’autre part à l’Ordre de N.D. du Mont Carmel (1608) de France.

Saint Maurice est le saint patron de la Famille de Savoie. L’Ordre de Saint-Maurice doit sa création à celle de la « Noble Association », une congrégation de six nobles personnages, veufs et d’âge mur, qui rejoignirent Amédée VIII (1391-1451), premier Duc de Savoie, dans sa retraite du château de Ripaille, à Thonon. Ces six chevaliers étaient : Louis de Chevelu, Henry du Colombier, Claude du Saix, Nicod de Menthon, Humbert de Glerens et François de Buxy. La date de création de la milice de Saint Maurice communément retenue est le16 octobre 1434. Ces sept premiers Chevaliers de l’Ordre prononcèrent les voeux de chasteté et d’obéissance. Le16 septembre 1572, cette association devint, par bulle du pape Grégoire XIII Christiani populi corpus, l’Ordre Militaire et Religieux de Saint-Maurice.

Le 13 novembre 1572, Grégoire XIII – par la bulle Pro Comissa Nobis – institual’ordre des Saints-Maurice-et-Lazare, en réunissant ces deux ordres dans l’église du Château de Lierna sur le lac deCôme. Le15 janvier 1573, le duc de Savoie, Emmanuel-Philibert (1553-1580), reçoit du papeles insignes de l’ordre et les charges de grand maître et général de la Militia SanctiLazari et Mauritius, une dignité proclamée héréditaire. Les Saints-Maurice-et-Lazare devinrent l’ordre courant de la maison de Savoie. Il fut chargé de défendre la Saint-Siège ainsi que decontinuer à aider les lépreux.

En 1752, une bulle du pape Benoît XIV remet officiellement l’hospice du col du Petit-Saint-Bernard et tous ses biens à l’Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare, qui se chargera de son fonctionnement jusqu’au début du XX° siècle, servant plus de dix mille repas chaque année, notamment aux braves « maronniers », gens des hameaux voisins qui, en échange de l’exemption du service militaire, devaient guider les voyageurs désirant traverser le col.

L’Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare n’est pas seulement un ordre honorifique. À ce jour, les tâches primordialesde l’ordre demeurent toujours l’aide aux nécessiteux et aux malades et, en règle générale, le service de lacommunauté et ses membres, selon les préceptes d’un christianisme pratiquant. À ce titre, l’ordre des Saints-Maurice-et-Lazare est reconnu d’utilité publique par la République italienne depuis 1951, ce malgrès des olémiques autoru de la personelaité de son Souverain Grand Maître, le Prince Victor-Emmanuel de Savoie, le père du Prince Emmanuel -Philibert. De ce fait, les Chevaliers contribuent au bien-être du monde en exerçant, au quotidien, leurs qualités d’hommes honnêtes, loyaux et croyants, compréhensifs et généreux, sachant pardonner au nom d’une justice qu’ils défendent. Le Chevalier se doitégalement d’avoir un attachement sincère et respectueux envers la Maison Royale de Savoie. Ses actions se doivent de contribuer à la renommée de la Maison Royale.

Dans les deux départements savoyards (Savoie et Haute-Savoie), les chevaliers des ordres dynastiques de la maison royale de Savoie se sont regroupés au sein d’une association de droit français : l’ASMOD (Association de Savoie des membres desordres dynastiques de la royale maison de Savoie). Ils soutiennent notamment lafondation du bocage à Chambéry.

Charles-Emmanuel IV de Savoie (1796-1802), Roi de Piémont Sardeigne, qui épousa Mme Clotilde, soeur de Louis XVI, fut des Grand-maîtres de l’Ordre des Saint Maurice et Lazarre. 

Joseph de Maistre (1753-1821), homme politique, magistrat, historien, philosophe et écrivain. Sénateur au Sénat de Savoie, puis ambassadeur et ministre plénipotentiaire du Roi de Piémont-Sardaigne Charles-Emmanuel IV à Saint-Pétersbourg, fut Grand-Croix de l’Ordre.

Xavier de Maistre (1763-1852), frère du précédant, officier de l’armée sarde, passé au service de l’empereur de Russie où il futnommé lieutenant-général. Écrivain, membre de l’Académie de Savoie, fut également Grand-Croix de l’Ordre.

Rodolphe de Maistre (1789-1866), fils de Joseph et neveu de Xavier, gouverneur du Comté de Nice de 1838 à 1848, fut lui aussi Grand-Croix de l’Ordre.

Les Ordres Dynastiques de la Maison Royale de Savoie sont aujourd’hui riches d’environ 4 000 chevaliers. Ils comprennent l’Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare, l’Ordre Civil de Savoie, l’Ordre du Mérite de Savoie et l’Ordre Suprême de la Très Sainte Annonciade. Ils sont répartis dans de nombreux pays d’Europe, mais aussi en Argentine et aux États-Unis. Une forte majorité des chevaliers est italienne. La délégation de Savoie des ordres dynastiques (Savoie et Haute-Savoie) compte environ une soixantaine de Chevaliers, organisés en association loi de 1901.

Pour un vrai Chrétien, seule la Chevalerie peut extraire du chaos actuel un Ordre conforme au plan Divin.

Hervé J. VOLTO, CJA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :