Tag Archives: Aéroport Notre-Dame des Landes

Anne -Lys ; Prédateurs de N. D. des Landes et de l’Université; même combat.

24 Mai

Prédateurs

Quel est le point commun entre tous les « bloqueurs » ?

Leur volonté de s’approprier des biens qui ne leur appartiennent pas. Car, pour eux « la propriété c’est le vol » n’a pas seulement le sens qu’on lui donne habituellement : ce n’est pas seulement que le bien acquis par autrui du produit de son travail (ou, pire, transmis par ses parents) ne peut être que le produit d’un vol au détriment du « peuple », c’est surtout que pour eux, le vol est le seul moyen qu’ils envisagent pour devenir propriétaire de quoi que ce soit.
Il faut dire que la pusillanimité des pouvoirs publics les y encourage : les « bloqueurs » de Notre-Dame-des-Landes ont envahi et saccagé des terres sur lesquelles ils n’avaient pas le moindre droit ; ils ont eu raison, puisqu’ils se voient offrir d’en jouir paisiblement et légalement, pourvu qu’ils fassent l’effort de présenter un vague projet d’exploitation agricole.

Les étudiants bloqueurs des universités, qui n’ont jamais suivi une minute de cours, participé aux moindres « travaux pratiques » ni entrepris la moindre recherche dans un livre ou sur internet, bloquent les examens pour empêcher les véritables étudiants d’obtenir leur diplôme. Ils espèrent ainsi se voir octroyer sans la moindre étude un diplôme au nom duquel ils pourront revendiquer une sinécure bien payée. Et ils ont raison puisque de nombreux responsables universitaires préfèrent annuler les examens ainsi perturbés, voire les remplacer par des contrôles bien aléatoires.

Se voir reconnaître des terres agricoles volées, des diplômes volés, c’est, en dépit des préoccupations sociales invoquées, le résultat de leur action et c’en est aussi, sans doute le véritable motif. Ce ne sont que des prédateurs.

Anne-Lys.

« Venez Vider Vinci » où quand les gauchistes maitrisent à merveille les messages subliminaux.

19 Nov

L’on peut  reprocher  bien des  choses aux gauchistes  mais  il est en tout  cas  certain qu’ils maitrisent parfaitement  bien l’image et le  slogan qui va avec. Pour  vous en convaincre, considerez  seulement  ce tract que  vous avez  sans doute déjà vu … un régal ! Il ne reste plus  qu’ à nous en inspirer.

Rappelons d’abord  comme ils le  font  eux -mêmes que le nom de « César II » a été  choisi pour répondre  à  l’opération «César» (I) lancée depuis le 16 octobre 2012 par les forces de l’ordre pour déloger les squats d’activistes installés sur le futur site de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a propulsé ces opposants sur le devant de la scène.

Ceci étant  fait , bravo l’artiste   pour la  référence  à  VENI VIDI VICI (je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu) tels sont les mots célèbres par lesquels Jules César annonça au Sénat la rapidité de la victoire qu’il venait de remporter près de Zela (47 av. J.-C.) au Nord de la Cappadoce  sur Pharnace II, roi du Bosphore. http://www.venividivici.ch/jules_cesar.htm

La  seule limite finalement à cette trouvaille  sémantique c’est  que le tryptique  original    » Veni, Vidi, Vinci » , emporté  dans le naufrage  républicain de l’éducation classique de nos jours en France ,n’est peut -être plus trés connu aujourd’hui.

Alain TEXIER, membre du CER.