Tag Archives: Brigitte Bardot

Billet d’humeur de Denis Bataille: Pâtés de cheval et ânes bâtés ?

11 Fév

https://i1.wp.com/medias.68mai08.org/affiches/affiche_achevechevaux.jpg

 

 

Après les sujets « sociétaux », voici, pour éblouir le gogo, le sujet « de consommation courante » :

Un fabricant de plats cuisinés de supermarché ( vous n’aimez pas faire la cuisine ?) a eu l’outrecuidance de mélanger à une recette au bœuf 5% ? 10%, que sais-je ? de cheval et la planète médiatico-consumériste s’affole !

Là nous ne faisons pas appel à Brigitte Bardot, qui est discréditée parce que trop « à droite », pour nous faire pleurer sur le sort de « la plus belle conquête de l’homme » mais aux « consommacteurs ».

Ce qu’oublient ces braves gens ce sont deux choses :

–       La viande de cheval est excellente pour la santé (voyez les travaux d’Emile Decroix – 1821-1901 – ; le 16 février 1865, c’est la SPA qui s’engage à « favoriser l’introduction de la viande de cheval »); elle a, en particulier un gros intérêt : dans la recette du steak tartare, la viande doit être mangée crue : or le steak de cheval ne contient jamais de ténia ; la viande de bœuf, possiblement oui. Même danger si vous aimez la viande cuite très bleue.

–       La fin de vie des herbivores est atroce : ils meurent de faim car leur estomac se bloque. Dominique Venner, grand chasseur devant l’Eternel (devrais-je dire devant les éternels ? cum grano salis) nous explique qu’il vaut mieux une mort pour un grand cervidé âgé dans l’éclat d’une balle en pleine tête, (pour le cheval de réforme d’un coup de merlin) que cette mort longue et atroce sous des buissons : les cerfs se cachent-ils aussi pour mourir ? J’ai vu personnellement la fin de la jument de ma sœur : c’était pitoyable. Sauf erreur, car je n’ai pas retrouvé son nom, la dame qui a favorisé la consommation de viande de cheval en France fut une grande amie des animaux et de la nature. C’est par pitié pour ces pauvres herbivores qu’elle a lancé cette mode. (pas pour que les turfistes qui ont perdu le tiercé se vengent !!!)

Alors, amis écologistes, vous qui votez le remboursement de la mort des enfants dans le ventre de leurs mères, tournez 7 fois votre langue dans votre bouche avant de vous insurger devant cette viande  qui vous défrise pour de mauvaises raisons, purement sentimentales. Parmi celles-ci il y a les mauvais traitements aux animaux de boucherie ! mais pourquoi les chevaux davantage que les bovins ou ovins ? TOUS les animaux de boucherie doivent être respectés et abattus avec respect, sans souffrance.

Reste que la consommation de viande de cheval est interdite par la religion juive. Ce qui, sur le plan médical, n’est pas plus pertinent en France que l’interdiction du cochon pour les musulmans. Ni Abraham ni Mahomet ne connaissaient la chaîne du froid, et c’était sous d’autres cieux. Nous respectons les croyances des autres, mais la démesure est totale dans le traitement médiatique. Y aurait-il derrière cela un lobby qui n’existe pas ? 

Le 11 février 2013.
Denis Bataille, membre du CER.

 

Publicités