Tag Archives: Catholicisme

Un diplôme universitaire » religion, droit et vie sociale » en septembre 2016 dans le cadre de la formation continue à l’Université de Rennes 1. C’est pour faire des ronds dans l’eau ?

20 Juin

20/06/2016 – 07H30 Rennes (Breizh-info.com) – Un diplôme universitaire » religion, droit et  vie sociale »   sera lancé en septembre 2016 dans le cadre de la formation continue à l’Université de Rennes 1. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa mise en place – dans une période d’expansion de l’islam et de l’islamisme en France – ainsi que son contenu laissent entrevoir un diplôme touchant presque essentiellement un public  musulman  

D’ailleurs, le comité de prévention de la radicalisation, de la violence et du suicide en milieu pénitentiaire, fondé par  Mohamed Loueslati aumônier régional musulman, se félicite de la création de ce diplôme, qui avait été souhaité et mis en place par le ministère de l’Intérieur et de l’Education nationale après les attentats de Charlie Hebdo.

« Cette formation s’adresse aux cadres religieux, personnels des organismes cultuels, des collectivités territoriales, ceux des différentes administrations (enseignement, milieux soignant, carcéral, maison de retraite), des entreprises souhaitant avoir un «référent religion», aux membres d’associations diverses, aux étudiants, voire à toutes les personnes intéressées par l’exercice de la liberté religieuse au sein de notre société laïque.» indique l’université, dans une langue de bois particulièrement affutée.

« Cette formation répond à une demande exprimée tant par les pouvoirs publics que par divers cultes. Au sein de la société française, de nombreuses religions coexistent. Le but du droit, notamment à travers le principe de laïcité, est d’assurer un vivre ensemble dans le respect de la liberté de conscience et du libre exercice des cultes. Cette formation a donc pour objectifs de présenter cette situation de pluralité de religion et surtout de faire connaître les règles permettant d’assurer ce vivre ensemble.

Elle permettra aux stagiaires de mieux cerner la place garantie par le droit aux religions, notamment au sein des entreprises, des services publics, dans l’espace public ou dans les relations entre particuliers.» expliquent les responsables d’une formation qui « devrait permettre aux diplômés de se proposer comme référent ‘religion’ au sein d’entreprises ou d’administrations».

L’enseignement sera dispensé de septembre à février, durant chaque année universitaire.

Outre de la méthodologie, une partie « droit, éthique et religion » présentera les différents systèmes normatifs (droit, éthique, religion), mais aussi les sources du droit ou la présentation des droits fondamentaux. Une unité d’enseignement portera sur « l’État et les religions » (principe de laïcité et neutralité de l’État et des services publics). On cherche encore les exemples de dérives dans le service public concernant la religion catholique, ou bouddhiste …

Il sera aussi question de « l’individu et la liberté de religion », au travail, dans la vie personnelle, familiale, ou dans la sphère publique. Mais aussi du droit des organisations religieuses ou encore d’histoire religieuse de la France et de sociologie religieuse, et enfin de la présentation des quatre principales religions du pays : le catholicisme, l’islam, le judaïsme et le protestantisme. Les autres religions ne seront pas étudiées …

A noter que ce diplôme- subventionné en partie par l’État contrairement à d’autres diplômes universitaires – existe déjà dans d’autres universités, comme à Lille, Bordeaux ou à Toulouse par exemple.

En faillite dans sa « guerre » contre l’islamisme, le gouvernement tente, comme il peut, par des moyens qui laissent sceptiques beaucoup d’observateurs, d’endiguer la montée de l’islam radical en France. Le tout sans jamais ‘nommer’ la cible visée par ces mesures, mettant toutes les religions ‘dans le même panier’, principe de non discrimination oblige. Sans pour autant tromper qui que ce soit.

[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

http://www.breizh-info.com/2016/06/20/45142/rennes-diplome-religion-universite-islamisme-islam

BRÉSIL. Eloge « impérial » du catholicisme, religion d’Etat.

27 Mai

LOGO-FLAG_1Durant son intervention à la télévision brésilienne, un des prétendants à la couronne brésilienne, Dom Bertrand d’Orléans-Bragance * a déclaré que seule, la religion catholique prévaudrait en cas de restauration de la monarchie au Brésil (et qu’elle devait être promue dans le monde comme la vraie religion) , qu’il ne reconnaît pas le mariage homosexuel, que les monarchies sont dans de l’ordre naturel des choses, comme continuation de la famille, créant un lien d’affection et de confiance entre le chef de l’Etat et le peuple. souhaite un renouveau parlementaire différent en cas de restauration et admet que l’idée monarchique a de plus en plus d’adeptes au Brésil.

http://causaimperial.com.br/frases-dom-bertrand-no-mariana-godoy-entrevista/

 via 

https://www.facebook.com/groups/monarchiste/; Frédéric de Natal, CJA.

  • Bertrand Maria José Pio Januário Miguel Gabriel Rafael Gonzaga de Orleans e Bragança, « prince impérial du Brésil », est né le 2 février 1941 à Mandelieu, en France. Il est issu de la branche de Vassouras de la maison d’Orléans-Bragance et, pour la majorité des monarchistes brésiliens, il vient en seconde place dans l’ordre de succession au trône du Brésil.
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Bertrand_d’Orl%C3%A9ans-Bragance

Lorsqu’un musulman embrasse la foi catholique

23 Sep

main-upper_0110682402_4760637151214_1749978852175704188_o

 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=4760637151214&set=a.1355386182068.39010.1753880607&type=3&theater

Dialogue islamo-chrétien : le Père Boulad et Sobhy Gress interviennent

22 Août

 


le 16 08 2014

Un lecteur habituel et attentif (merci F. S. !) m’a envoyé le 14 août la réaction qu’il a reçue du Père jésuite égyptien Henri Boulad, sur le changement de ton des autorités du Saint-Siège devant les innombrables crimes des islamistes, notamment de l’État Islamique en Irak. Je fais suivre cette réaction (1.) du Père Boulad, de la réaction (2.) du 15 août à sa réaction d’un autre ami Égyptien, Sobhy Gress, secrétaire général de Solidarité Copte, qui vit en France.

1. N’est-ce pas le discours que je tiens depuis des années et qui n’a pas l’heur de plaire aux responsables de l’Église? Pourquoi donc m’empêcher de dénoncer ce que le Vatican vient de condamner avec la plus extrême fermeté… et qu’il aurait dû faire depuis bien longtemps… car le phénomène est loin d’être nouveau J’espère que cette prise de position marquera un tournant dans le dialogue interreligieux, et que celui-ci sera désormais basé sur la vérité et non sur le compromis et le “politiquement correct”. Si le dialogue avec l’islam piétine depuis tant d’années, c’est qu’il est fondé sur l’ambiguïté, la politique de l’autruche, le refus de voir les réalités en face et d’aborder les questions chaudes. Jésus nous a pourtant bien dit : La Vérité vous rendra libres !

2. Je suis conforté par la dernière réponse du père Henri Boulad, homme de courage et du véritable discours de vérité sur la réalité du dialogue islamo-chrétien qui n’a pas avancé depuis plus de cinquante ans. En réalité l’Église de France avance les yeux bandés dans un pseudo dialogue avec l’islam, dont elle n’a tiré aucun résultat tangible ni utile pour les chrétiens. On peut conclure que : soit les amateurs Français de ce dialogue ne veulent pas montrer la vérité de leur foi, parce qu’ils sont faibles, ou bien ils sont attirés par la force de l’islam sur le sol français. Ils croient ainsi, en coopérant avec les pratiques musulmanes en France et en Europe, qu’un dialogue pourrait lutter contre le laïcisme athée. À mon avis ils se trompent royalement. Ils n’ont pas compris l’objectif final de l’islam.

On veut faire taire le Père Boulad ? Là encore, ils commettent une grave erreur. Ils n’ont pas compris que le discours du Père Boulad est répandu partout dans le monde. Ses voyages, conférences, rencontres avec des responsables politiques et parlementaires en Europe, Canada, etc., ainsi que récemment aux États-Unis, mais surtout ses livres lus par un grand nombre de fidèles catholiques ou autres sur plusieurs continents, font de lui le religieux le plus écouté et [autant] aimé que respecté au niveau international. Jésus a dit dans l’Évangile : « Si les cris des enfants cessent, les pierres parleront ; la vérité vous libère. »

Le Père Boulad, tel qu’on le connaît restera toujours un prêtre libre et défenseur de la vérité de Jésus-Christ, rien ne l’arrêtera. Il a beaucoup de disciples dans le monde et j’en suis un. Dieu est avec lui, personne ne peut rien contre lui. Sur le sujet du dialogue islamo-chrétien, il a raison. Dans l’Église catholique, les promoteurs du dialogue mou se sont trompés. Heureusement que le Vatican vient de s’en rendre compte tardivement. Mais il vaut mieux tard que jamais. Il a fallu plusieurs massacres de chrétiens d’Orient pour que cette prise de conscience se fasse officiellement. Prions pour nos responsables de l’Église de France, surtout pour ceux qui prônent un véritable dialogue constructif fondé sur la vérité et l’efficacité.

 – See more at: http://www.christianophobie.fr/document/dialogue-islamo-chretien-le-pere-boulad-et-sobhy-gress-interviennent#sthash.dGCOUKgt.dpuf

http://www.christianophobie.fr/document/dialogue-islamo-chretien-le-pere-boulad-et-sobhy-gress-interviennent

Tabernacle d’Ancien Régime d’une église du Velay relégué aujourd’hui dans un coin.

10 Août

 

autel-xviie-siecle

http://leblogdumesnil.unblog.fr/2014/08/08/2014-80-la-pauvrete-sarrete-au-pied-de-lautel/

Manuel Vals a t’il signé la circulaire faisant des chrétiens des citoyens de seconde zone à l’insu de son plein droit ?

8 Jan

Selon la circulaire du 6 janvier 2014 de Manuel Valls aux préfets, les chrétiens sont des citoyens de seconde zone

Le dernier paragraphe de cette circulaire* adressée aux préfets par Manuel Valls demande de « susciter, proposer, valoriser des initiatives de sensibilisation et de pédagogie préventives contre les comportements racistes, antisémites, antimusulmans ou intolérants ».  Point barre. Et l’antichristianisme ? Inconnu au bataillon. Cet « oubli » est très révélateur. Pour le ministre de l’Intérieur et des Cultes, les chrétiens ne comptent pas. D’eux, on peut se moquer impunément, les offenser, les outrager, profaner jusque leurs lieux de culte comme le font les Femen et d’autres « rebelles », sans rien risquer. Elle n’est pas belle, l’égalité républicaine ?

http://medias-presse.info/selon-la-circulaire-de-manuel-valls-aux-prefets-les-chretiens-sont-des-citoyens-de-seconde-zone/4799

* http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/la-circulaire-de-valls-aux-prefets-2379332

Billet d’humeur de Paul TURBIER. Face à l’islam affirmer la chrétienté en France de façon visible

21 Oct

50296470_p

Un de mes correspondants m’écrit que l’Islam est satanique Si cette opinion est avérée ( et elle l’est aisément) il ne peut donc être combattu que sur le terrain religieux et avec l’aide de la religion..Il est remarquable de constater avec quel mépris les musulmans considèrent la laïcité républicaine et que la leur proposer comme règle est un combat perdu d’avance. Mais ne confondons pas l’islam qui est une fausse religion, avec les musulmans sincères qui sont des hommes de prière. Leur besoin de spiritualité est grand et le message du Christ peut combler leurs attentes. Une des mission de l’Eglise catholique (au sens large), qui est d’appeler les brebis égarées à la conversion , a là, devant elle, un champs d’action vaste et fertile. Or, elle ne se donne guère, d’autant que l’Islam a peur des conversions de fidèles qu’il tient en main par la contrainte et que ce n’est pas sans raisons qu’il interdit là ou il domine, toute forme de prosélytisme et qu’il condamne lourdement toute apostasie.

Cependant, il faut bien admettre que notre salut ne passera pas la naïve et suicidaire attitude œcuménique de l’Eglise et c’est donc aux chrétiens de la rue d’agir puisque le magistère dort. Voici deux ans, j’avais proposé à mes lecteurs d’un forum républicain, une manifestation permanente et facile a faire. Catholiques ou protestants, athées ou croyants, entrez dans une église un dimanche par mois, au moment qui vous conviendra, pour la durée que vous jugerez suffisante, seul ou en famille qu’il fasse beau ou qu’il pleuve. Si vous savez prier, priez, si vous ne savez pas faites le tour de la nef pour admirer les vitraux, mais entrez. Quoique vous fassiez, faites le de façon visible. Vous aurez ainsi marqué le territoire et passé un message clair aux musulmans de votre environnement : la France est terre chrétienne. Et ça, ils comprendront. Rappelons-nous que l’Islam n’est fort que lorsqu’il est en nombre et que la chrétienté est faible. Paul T.