Tag Archives: Chapelle royale (Versailles)

Restauration de la chapelle royale de Versailles

30 Jan

Vous pouvez aussi vous reporter à notre article du 18 mars 2017 sur le même sujet :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/03/18/bulletin-climatique-du-week-end-1819-mars-2017-de-la-republique-francaise/

Le 30 janvier 2019.

D’un coin à l’autre du Château de Versailles… s’est élaborée la Chapelle royale

21 Mar

Vue axonométrique du premier étage du Château montrant l’emplacement des chapelles successives. © Aloest

1663 : Un premier sanctuaire est attesté, dans le Château hérité de Louis XIII, dans le pavillon situé à l’extrémité de l’aile du Nord, à l’emplacement de l’actuelle pièce de la Vaisselle d’or.

1670 : L’agrandissement du Château par l’Enveloppe de Le Vau entraîne l’installation de la chapelle au sud du corps central, à l’emplacement de l’actuelle seconde antichambre de la Dauphine et, au-dessus, de la salle des Gardes de la Reine.

1672 : Une chapelle plus vaste remplace, juste à côté, la précédente dans ce qui correspond aujourd’hui à la première antichambre de la Dauphine et, au premier étage, à la salle du Sacre.

1682 : Pour des raisons de circulation, la chapelle passe au nord du Château, sur deux niveaux également, à l’emplacement de l’actuel salon d’Hercule et du vestibule à colonnes situé au-dessous.

1682 : Louis XIV annonce officiellement son projet d’une nouvelle chapelle à la mesure de la résidence qu’il est en train de considérablement développer, et confie celui-ci à l’architecte Jules Hardouin-Mansart qui dirige déjà l’ensemble des travaux.

1685 : Un premier projet à plan centré est entrepris au milieu de l’aile du Nord, mais très vite suspendu.

1687 : Le choix de l’emplacement actuel, plus au sud, est définitivement arrêté. Moins ambitieux, le parti d’une chapelle avec chevet en hémicycle à l’est est adopté.

1689 : Jules Hardouin-Mansart, grâce à son système de colonnade intérieure, peut surélever le projet qui atteint les 40 mètres de hauteur, mais la guerre de la Ligue d’Augsbourg compromet les travaux.
1699 : Le chantier, après dix ans d’interruption, peut reprendre.

1700-1704 : Il est décidé, en supprimant les arcs doubleaux initialement prévus et des ouvertures hautes, d’étendre et d’unifier la voûte intérieure en faveur d’une vaste composition qui sera peinte par Antoine Coypel, Charles de La Fosse et Jean Jouvenet.
1705-1707 : Élévation du lanternon de près de 12 mètres de haut surmontant la toiture.

1708 : Au décès de Jules Hardouin-Mansart, son beau-frère et assistant, Robert de Cotte, mène à terme, sous l’œil vigilant de Louis XIV, le projet. L’essentiel du décor, peint et sculpté, est alors réalisé.

1710 : Le 5 juin précisément, la Chapelle royale, enfin achevée, reçoit la bénédiction du Cardinal de Noailles, archevêque de Paris.

http://www.lescarnetsdeversailles.fr/2017/11/entre-terre-et-ciel/

Et ce n’est pas nous qui le disons :  » LES SPLENDEURS DE LA CHAPELLE ROYALE de Versailles AVANT LA REVOLUTION »

27 Juin

photo

 

 

« Les  Francicains ont tout  gardé, à l’abri de la lumière  et des révolutions. Voila pourquoi on découvre à Versailles dans  l’exposition  consacré  aux trésors du Saint- Sépulcre  des ornements envoyés par louis XIII, Louis XIV et Louis XV qui permettent de rêver en imaginant les  splendeurs de la chapelle royale  avant la Révolution »

Adrien Goetz.  « Si je t’oublie Jérusalem.. ».Le Figaro 27 juin 2013 P. 29

Pour une présentation complête de l’exposition sur   ce  blog même :4 eme paragraphe  du Bulletin climatique quotidien  du 17 avril 2013 intitulé par notre  Régent , Jean-Yves Pons : Trésor du Saint-Sépulcre , Présents des cours royales européennes à Jérusalem  »                  https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/04/17/bulletin-climatique-quotidien-17-avril-2013-de-la-republique-francaise/