Tag Archives: CITH / Soumission à un électoralisme forcené

Comment (r)établir la paix sociale en France sans jeter le bébé avec l’eau du bain?

23 Fév

1505603_1557555377864600_6710659810645805613_nL’atrocité des crimes commis  ici et là et  qui désolent nos journées et notre planête pourrait  facilement nous  conduire à adopter  des  positions  qui   paraissent  devoir  s’imposer . C’est ainsi qu’Ivan Riouffol peut  écrire dans le Figaro  du 20 février 2015 p. 15  sans  courir le  risque d’être  contredit : «  Et dire ceci, clairement : ceux  qui , en France, veulent  vivre  sous la charia  et le califat doivent se  convaincre  d’aller voir ailleurs ».

Pour  autant  est-il possible de ne pas penser à la  situation des Palestiniens par exemple. Est-il possible  de  ne pas  comprendre  qu’épouser aveuglement  la position jusqu’auboutiste  de  ceux  qui paraissent  avoir la majorité en Israël n’est  pas une ligne de  conduite  de nature à pacifier la région  et , on le  voit  tous les jours ,  un nombre grandissant de pays.

Dans le même ordre idées , soutenir  des positions  antisémites n’est plus acceptable – à supposer  qu’elle l’ait été  un jour- aujourd’hui  mais  les personnes qui tombent  sous le  coup de la loi aujourd’hui sont -elles antisémites ou antisionistes ?

                                                             Alors chacun devrait  faire un pas l’un vers l’autre. 

CQFD. Ce Que le Roi Fera Demain

  • images-1Accepter que la France soit un vieux pays  de tradition catholique, sinon  partir en renonçant à une nationalité  qui ne devrait pas qu’être  un cheval de Troie. L’on sait  depuis longtemps  qu’à Rome, il faut  vivre  comme les Romains.
  • Refuser  que les racines chrétiennes de la France  soit oubliées, voire même  niées  comme le prévoit  le remplacement  outre-mer des jours fériés  catholiques par des fêtes musulmanes par le  biais d’un amendement  au projet de loi Macron. . http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/suppression-des-jours-feries-catholiques-avec-laccord-deveques
  • S’inspirer de  ce  qui est  fait ailleurs , même  si ailleurs  ce n’est pas le pays des Droits de l’Homme (sic). Au Danemark, par exemple culture danoise et  culture chrétienne ( version évangélique  luthérienne danoise) ne font qu’un » L’état danois poursuit  ses méthodes traditionnelles  de  construction  de l’identié nationale  par la promotion de la religion majoritaire » in Tim Jensen,  Le défi de  l’enseignement des faits religieux  à l’école » une enquête publiée en 2012 par Riveneuve Editions.
  • Revenir  sur l’attitude actuelle de tolérance à l’égard  d’une  confession dont les « ministres »sont  financés par tel ou tel  état ou structure. En Italie, par exemple, « les  confessions non catholiques  doivent prendre en charge elles-mêmes  les obligations financières relatives à l’enseignement religieux. Appliqué à la France, cela  signifierait la fin des facilités offertes par certaines  collectivités locales pour  construire des lieux de  culte. Ainsi en est-il  notamment pour les églises et  chapelles  catholiques  construites  depuis 1905. Quant  aux financement en provenance de l’étranger, il convient de rappeler  aux ministres aux  prônes directement  contraires à la tradition républicaine  ( faute de mieux ) et française  qu’ils n’ont , pas plus  que les prêtres  catholiques, par exemple , le droit de  critiquer les pouvoirs publics Français sous peine de fermeture du lieu de  culte.
  • Interdire dans l’intégralité de l’espace public le port  de certaines tenues identifiant à l’excès  les membres  féminin de telle ou telle  confession religieuse,  car en France, aux yeux du droit (Art. 1 DDH 1789 citée infra),  Les Femmes sont des Hommes  comme les autres .
  • Supprimer les facilités  illégales ( Piscines, salles de sport, services de santé) accordées à  ou revendiquées partelle ou telle  confession  – « Les français naissent  et  demeurent libres  et égaux en droits » Art. 1 er de la Déclaration de 1789.

carte-palestine

  • Accepter  que les Palestiniens  vivent  au coté des Juifs et réciproquement en Palestine ou alors ne pas  voir d’objection à ce que jamais Israël ne  connaisse la paix.
  • Supprimer les incriminations afférentes à l’antisémitisme, les infractions réprimant le racisme  englobant nécessairement l’antisémitisme . De plus cette infraction spécifique  donne – à tort-aux esprits faibles l’impression que les personnes de  confession juive constituent des personnes à part  puisqu’on les a doté  d’une protection que les autres  français n’ont pas. En clair , non seulement nos  compatriotes de  confession juive ne  sont pas protégés par cette législation spécifique mais bien au contraire , et le paradoxe n’est qu’apparent , ils le sont moins. Dans cet esprit La loi n° 90-615 du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe, dite loi Gayssot est un serpent qui se mort la queue  puisque l’antisémitisme est à l’évidence une forme de  racisme.
  • Pour les mêmes raisons , les Pouvoirs publics de la République  doivent cesser   de  désigner de facto les personnes de  confession juive  à l’attention ( malveillante ) populaire. Dans cet  ordre d’idées la présence au dîner du  CRIF de ce  lundi 23 février  du président de la République François Hollande , du Premier Ministre Manuel Valls, d’une douzaine de leurs ministres, d’un ex-président de la République et  de deux anciens chefs de gouvernement  est le parfait exemple de  ce  qu’il ne  faut pas  faire.  Dans  le même mouvement , nous nous refusons à croire  que  ces hautes personnalités  ne se  déplacent  que  par pure  visée électoraliste.

    http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2015/02/22/Le-diner-du-Crif-sous-le-signe-de-l-inquietude-2233558

Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Garde des Sceaux, Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles

 

Réforme territoriale républicaine . Provinces inanimées aviez vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ?

20 Nov

images-1 Ce Que le roi Fera Demain

8- BIBLIOTHEQUE DES APPORTS FONTEVRISTES. Pour une Constitution du Royaume de France et de Navarre. Eléments d’une “charte” concédée par le roi à ses peuples

Point 4 de la Charte concédée par le roi. – DES TROIS NIVEAUX  DE  L’ADMINISTRATION PUBLIQUE   ROYALE FRANCAISE

 Art. 41 . Deux  niveaux  d’administration, en sus de  celui de l’état  central royal,  permettront la pleine mise en œuvre du principe de subsidiarité.

    Par principe même, et en application d’une des trois  maximes  composant la devise du royaume de France, la Charte constitutionelle s’interdit  de vouloir règler à un niveau supérieur des questions qui le seront plus efficacement  à un niveau  plus proche des Sujets du roi.

          Art. 41/1. Les Terroirs ci-devant  intercommunalités

  Le représentant  du roi y est le bourgmestre ( Lord-maire si la localité  chef-lieu du terroir assume des armoiries au chef fleurdelysé) élu en son sein par les  membres  des Etats  propre au terroir assisté des Echevins nommés et révoqués  par lui au sein de ce Conseil 

    Les membres des Etats  propres aux  terroirs  sont élus au scrutin de liste proportionnel avec répartition des restes à la plus forte moyenne par tous les Sujets du roi français âgés d’au moins dix-huit ans y résidant.

      Le chef-lieu du terroir  sera fixé  dans   la  localité la plus importante  des ci-devant communes regroupées en son sein; il en ira de même des armoiries du terroir. Il n’en irait autrement que si, parmi ces  localités,  l’une d’entre elles disposait  d’armoiries au chef fleurdelysé. En cas de pluralité de ces  communes , la priorité serait  donnée à la plus peuplée

Art. 41/2. Les  Provinces telles que nous les a léguées l’Ancien Régime

       Au nombre de 35, le représentant  du roi y est l’Intendant assisté d’un certain nombre de Subdélégués  à la compétence ratione materiae  ou ratione loci

     Les membres des Etats  particuliers des provinces sont  élus pour un mandat de cinq ans

      Ces  membres appartiennent  à deux  catégories:

– Pour  moitié d’entre eux , ils sont élus par  au scrutin de liste proportionnel avec répartition des restes à la plus forte moyenne par tous les Sujets du roi français y résidant.

– Pour l’autre moitié  , ils sont  élus par les  corporations travaillant dans la province

       Art. 41/3.    L’Etat central royal oeuvre des ” quarante rois qui , en mile ans, firent la France” est dirigé par le roi en ses Conseils

….

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/8-rfn-1-pour-une-constitution-du-royaume-de-france-et-de-navarre-elements-dune-charte-concedee-par-le-roi-a-ses-peuples/

Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Garde des Sceaux, Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles

1 000 eme Post sur le blog du CER ! Marylise LEBRANCHU se serait-elle pris les pieds dans le tapis en supprimant, pour des raisons électoralistes, le jour de carence dans la Fonction publique territoriale ?

15 Juin

1537909857

http://lafautearousseau.hautetfort.com/media/02/00/3406093052.jpg

Une étude de Sofcap * montre qu’il a fait chuter l’année dernière de 43,2 % le nombre d’arrêts ­maladie d’une journée dans les   collectivités territoriales.

Le jour de carence dans la fonction publique n’aura vécu au final que deux ans, entre 2012 et 2014, mais il n’aura pas été sans effet. Il a fait chuter l’année dernière de 43,2 % le nombre d’ arrêts maladie d’une journée dans les   collectivités territoriales, montre une étude de Sofcap, groupe d’assurances des collectivités locales. Les arrêts de deux jours ont quant à eux diminué de 18 % et ceux de trois jours, de 12,2 %. «Sans doute faut-il attribuer ces évolutions à la mise en œuvre d’un jour de carence», observent les experts de Sofcap. Ce même jour de carence que la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, jugeait au moment de le supprimer en février «injuste, inutile et inefficace»au motif que son effet sur l’absentéisme «n’était pas démontré». Revers de la médaille, Sofcap observe une forte hausse des arrêts maladie de plus de quatre jours: + 34,4 %, par exemple, pour les arrêts de 31 à 90 jours ….

* Assurance  des  collectivités territoriales et des établissements hospitaliers.

  • images3CQFD. Ce Qui Fonderait Demain… l’action du roi à venir.        Lorsque  des  chercheurs  se lanceront dans l’ histoire des dégats causés   par  l’électoralisme  en république , il faudra qu’ils prévoient  pas mal de temps  étant donné  qu’il y aura  beaucoup de  coups partis, de coups tordus, de  coups fourrés à relater  et l’histoire  que je  vous raconte ce jour est assez exemplaire ( Si j’ose m’exprimer ainsi). De quoi est-il question ? d’un ministre  qui entend protéger ses électeurs et  qui, pour ce faire, n’hésite pas  à confèrer  à des privilégiés, car  sur  un certain nombre  de points , les fonctionnaires  sont  bien des privilégiés,  d’avantage de privilèges  encore.  Et tout  ceci pourquoi, pour ne pas perdre  leurs  voix ? Lamentable ! Où est la prise en compte de l’intérêt  général ? Où est le  peuple souverain  si  les  fonctionnaires sont  aux yeux de certains hiéraques républicains  plus souverains  que le reste des Français ? oh pardon pas  des Français, des électeurs ! En république , il y a là plus qu’une nuance.
  • Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER. CJA. Garde des Sceaux , Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles.