Tag Archives: CJA

La seconde autorité orthodoxe de Russie demande la restauration de de la monarchie;

5 Jan

L’archiprêtre Vsevolod Chaplin, 2ème personnalité orthodoxe après le Patriarche Kirill, connu pour ses positions très ultra conservatrices a réclamé la restauration de la monarchie avec un Romanov ou … Vladimir Poutine à sa tête.

Selon lui, les russes « ont aujourd’hui une mentalité monarchique qui nécessite le retour d’un Tsar« . Il appelle publiquement le gouvernement russe à se prononcer sur le retour de la monarchie en Russie et entamer les réformes constitutionnelles en ce sens.
L’archiprêtre Vsevolod Chaplin se fait l’écho officiel de la volonté d’un tiers des russes , qui selon les derniers sondages, souhaiteraient le rétablissement de la monarchie.

Le grand-duc George Mikhaïlovitch Romanov a cependant précisé que  » le temps de restaurer la monarchie n’était pas encore arrivé » mais que «les conditions préalables à cet effet étaient assez proches et qu’il était fort possible qu’aujourd’hui les russe souhaitent le retour d’une monarchie héréditaire au service du peuple« .
Depuis la chute du communisme en Russie, les gouvernements de Boris Eltsine et de Vladimir Poutine ont entamé une campagne de réhabilitation de la dynaste impériale. Un projet de statut est en cours de négociations entre la Grande-Duchesse Maria Wladimirovna et le gouvernement russe.

Fréderic  de Natal, CJA via la page FB de la  Conférence Monarchiste internationale

le roi Michel I de Roumanie prépare sa succession.

3 Nov

L’année 2016 n’a pas été facile pour l’ex-roi Michel I de Roumanie. Pour commencer, le décès de femme Anne, en août dernier. Puis, sa santé particulièrement fragile l’a empêché de se rendre aux funérailles de la Reine. En effet, souffrant d’un cancer à métastases et d’une leucémie chronique, il subit actuellement un traitement lourd l’obligeant à se retirer de la vie publique.

Malgré tout, il fêtera en privé ses 95 ans notamment en compagnie de la princesse Elena et la Princesse Sofia, le mardi 25 octobre en Suisse.Parallèlement, son pays célébrera également l’événement. Un concert de gala est prévu à l’Athenaeum roumain à Bucarest – tous les profits iront à des œuvres caritatives.

La princesse Margareta – désignée officiellement à la fin 2007 par son père comme «successeur» en cas de rétablissement de la monarchie dans le pays – prononcera un discours en son honneur. Le prince Radu sera également à ses côtés.Par ailleurs, de nombreux événements auront lieu à travers tout le pays. Même si l’ex-monarque a été forcé à abdiquer en 1947 par le gouvernement contrôlé par le Parti communiste, il est encore largement aimé et respecté par le peuple.

Descendant de la dynastie de Hohenzollern-Sigmarigen, Michel 1er a régné à deux reprises: du 20 juillet 1927 au 8 juin 1930 (après le décès de son grand-père) et 6 septembre 1940 jusqu’au 30 décembre 1947. Il est le cousin au 3e degré de la reine Élizabeth II du Royaume-Uni, de la reine Margrethe II de Danemark, des rois Carl XVI Gustaf de Suède et Harald V de Norvège ainsi que de l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos Ier. (Le Matin)

Page Facebook de la Communauté monarchiste internationale (CMI) via Fréderic Natal, CJA.

https://www.facebook.com/groups/monarchiste/10154360912464902/?notif_t=group_activity¬if_id=1477762839166267

Et pendant que les américains se déchirent , regrettons la succession capétienne

20 Oct

Chère Anne, vous écrivez à propos des présidentielles américaines :

 » A tout prendre, je préférerais M. Trump… mais ce n’est pas mon affaire »
NDLRB. Ce choix est peut-être excessif.

Ce n’est pas la mienne non plus quoique le succès de l’un ou de l’autre aura fatalement des conséquences sur notre scrutin de 2017, même si, comme il est probable, les écarts sont ténus.
Comment les royalistes que nous sommes vous, moi (et beaucoup d’autres) , pourrions-nous ne pas être consternés à la vue de cirque électoral pitoyable, ruineux et surtout DIVISEUR . La succession capétienne, si naturelle, si simple, si efficace, UNIFICATRICE nous fait cruellement défaut. Que de regrets !

Amitiés,
Paul.

Thaïlande: âgé de 95 ans, Prem Tinsulanonda devient régent.

17 Oct

Après le décès du roi de Thaïlande Bhumibol Adulyadej, le pays se trouve sous une régence. En effet, le prince héritier Vajiralongkorn a demandé un délai avant d’accepter de monter sur le trône. Le régent est Prem Tinsulanonda, un ancien Premier ministre âgé de 95 ans. Il préside le Conseil privé du roi, et il n’est pas en bons termes avec le prince héritier.

Prem Tinsulanonda joue un rôle clé dans la politique thaïlandaise depuis la fin des années 1970. Ce bureaucrate conservateur a été derrière plusieurs coups d’Etat, notamment celui de 2006, qui avait renversé le populaire Premier ministre Thaksin Shinawatra, ennemi juré de Prem.
Depuis qu’il a pris la présidence du Conseil privé du roi en 1998, Prem a utilisé sa position pour placer ses hommes aux postes de commandement des forces armées. Il a ainsi établi une relation symbiotique entre le Palais Royal et les militaires. Mais les relations entre ce nonagénaire et le prince héritier Vajiralongkorn ne sont pas bonnes. Le très austère Prem n’apprécie pas la vie privée désordonnée du prince, comme il l’a expliqué à des diplomates, selon des télégrammes révélés par Wikileaks.

Le fait que Prem devienne régent, alors que beaucoup s’attendaient à ce que le prince héritier monte immédiatement sur le trône, laisse beaucoup de Thaïlandais perplexes (RFI)

Page  FB de la Conférence monarchiste internationale. Frédéric de Natal, CJA.

Incertitude protocolaire quand à l’octroi de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme

17 Sep

samedi 17 septembre 2016

Défense & Société • Décorations : plutôt victime que soldat

par Jean-Michel Thouvenin

La médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme est une décoration civile et militaire française créée par un décret du 12 juillet 2016.

Peuvent y prétendre les Français tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger, ainsi que les étrangers tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger contre les intérêts de la République française.

Si nous ne pouvons que saluer une démarche visant à rendre hommage aux victimes du terrorisme, nous sommes en droit de nous interroger en revanche sur le positionnement de cette médaille dans l’ordre protocolaire des décorations françaises. De fait, étant décernée par décret présidentiel, la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme se porte directement après l’Ordre National du Mérite (elle-même placée derrière l’Ordre de la Légion d’Honneur, l’Ordre de la Libération et la Médaille militaire), ce qui en fait la cinquième décoration dans l’ordre protocolaire.

Ce positionnement la place donc également, et légalement, avant les croix de guerre et celle de la valeur militaire, qui récompensent, quant à elles, l’octroi d’une citation pour conduite exceptionnelle ou action d’éclat au feu. Elle est naturellement aussi placée bien avant la médaille des blessés militaires…

C’est là que le bât blesse. Car si les victimes du terrorisme ont droit à toute notre sollicitude, elles ne peuvent en revanche se réclamer d’aucun volontariat dans la lutte contre l’ennemi, et moins encore d’acte de bravoure dans un contexte de guerre. On peut reconnaître une victime, l’assurer de la compassion de la nation, on peut l’indemniser le cas échéant, mais on ne saurait la récompenser.

Une récompense est faite pour saluer et sanctionner une action volontaire qui a nécessité du courage, de la détermination, de la bravoure. Une victime passive, n’ayant pas été en mesure d’entreprendre quoi ce soit pour lutter contre l’adversaire, ne saurait répondre à ces critères. Il n’y a donc pas lieu de confondre hommage et récompense, respect et mise à l’honneur, compassion et déférence. Il convient de hiérarchiser le mérite, la circonstance des blessures, l’engagement volontaire, avec justice et discernement.

Mais les dessinateurs trotskistes et obscènes de Charlie Hebdo, qui n’avaient cessé de vomir sur des institutions telles la police, l’armée ou l’Eglise, se sont vu octroyer la Légion d’Honneur à titre posthume, alors que des milliers de combattants, héros ignorés des derniers conflits, n’ont eu droit à aucune reconnaissance de leur vivant, et n’ont été cités que dans l’anonymat des cérémonies du souvenir.

Partant de ce triste constat, le choix du positionnement de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme, décision fleurant un léger parfum de démagogie, n’étonnera plus personne. 

Jean-Michel Thouvenin

http://www.politiquemagazine.fr/decorations-plutot-victime-que-soldat/

Relayé par :

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2016/09/16/societe-decorations-plutot-victime-que-soldat-5848813.html

Ce que nous en pensons:

Assurer  la reconnaissance de la Nation  à des malheureux  victime d’un terrorisme  pas si aveugle  que cela est assurément une très  bonne chose  Aussi bien , ce qui est en cause  dans la critique  ci-dessus est moins l’octroi d’une décoration … encore que…. que  sa  place absurde dans l’échelle des  décorations  décernées par la République.

Assurément  ce ne sont pas les lecteurs de ce  blog qui seront étonnés par  cette querelle . La République n’a pas la moindre idée  de  ce qu’une décoration peut témoigner  non seulement  pour celui qui la reçoit mais bien plus encore pour  tous ceux de sa parentèle . Innombrables sont les décorations  militaires et  civiles qui,  traitées avec honneur par la première génération, ont regagné les cartons du grenier avec la deuxième et les stocks d’Emmaüs avec la troisième. Nous  avons déjà *  traité de la disparition de facto  de la Légion d’honneur  absurdement décernée  maintenant à des personnes  dont le seul mérite éminent au service de la nation, à titre militaire ou à titre civil est d’appartenir au sexe  féminin.

  • 10. Comment évolue-t-elle ?
    La Légion d’honneur vit avec son temps et suit les évolutions de la société. Elle reconnaît de plus en plus la place du monde associatif et salarial, les parcours d’origine modeste et la place des femmes grâce à une stricte parité dans chacune des promotions civiles.
  • http://www.legiondhonneur.fr/fr/page/la-legion-dhonneur-en-10-questions/108

Le roi restauré  devra  donc  ressusciter la noblesse qui offrira une échelle graduée et transgénerationnelle  de la reconnaissance du Souverain de façon à ce que soit ainsi encouragé  les sujets  du monarques et leurs descendants nés et à naître à faire de plus en plus  à son service  et , par le fait même , au service de la France.

Ainsi sera  reconstruit  ce pont intemporel mais  pourtant  bien réel entre les générations avec le retour  du concept de Lignée toute entière dédiée à un  dépassement de soi même et  des siens .

C’est  bien d’ailleurs la  voie déjà empruntée par le Conseil dans l’Espérance du roi lorsque le 1 er août 2012 il a institué   institué « l’ ordre et ardente compagnie royale du Mérite, sous le vocable de Sainte-Jeanne d’Arc, appelé plus communément ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc« 

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/08/01/consilium-consulte-n-2012006-du-1-er-aout-2012-instaurant-l-ordre-royal-de-sainte-jeanne-darc/

Pour  le Conseil  dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Docteur en Droit, Garde des Sceaux,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelle.

Ouverture d’un nouveau Centre pour l’étude de la monarchie, visant à stimuler les conférences sur le rôle bénéfique du monarchisme dans le monde moderne

29 Août

L’Association internationale des études stratégiques a annoncé l’ouverture d’un nouveau Centre pour l’étude de la monarchie, la gouvernance traditionnelle, et la souveraineté, visant à stimuler les conférences sur le rôle bénéfique des monarchies et le monarchisme dans le monde moderne. Selon le site, le soutien vient de Prince Ermias Sahle Sélassié d’Ethiopie (qui dirige le conseil de la Couronne impériale) et Ardeshir Zahedi, qui était ministre des Affaires étrangères de l’Iran sous le Shah

Via la page  FB de Frédéric de Natal , CJA.                                                                                                                                                 International Monarchist Conference – Conférence Monarchiste Internationale  https://www.facebook.com/groups/monarchiste/10154188672404902/

La révolution dite Française eut besoin de six (6) prisons à Orange pour préparer les fournées de l’échafaud.

19 Juil

Quelques jours après ce sanglant 14 juillet , je ne me lasse pas de parler des  bienfaits  que  nous devons à la révolution dite Française*  . Ainsi en est-il, par exemple, par  exemple  les six prisons  qu’il fût  nécéssaire d’implanter  à Orange. pour incarcérer  tous ceux  qui n’avaient pas  compris  toute la richesse des « valeurs républicaines ».

Alain TEXIER, CJA.

Avant d’être jugées par le tribunal révolutionnaire, les victimes furent d’abord détenues, pendant un temps plus ou moins long, dans les six différentes prisons établies à Orange pour les recevoir :

  • La prison du cirque  ; le Théâtre romain
  • La prison des Dames  ; le Tribunal actuel
  • La prison de la Cure  ; Place du Cloître attenante à la cathédrale
  • La prison des Chièzes  ; maison des Pères Gardistes
  • La prison de la Baronne de Saunier
  • La prison des Cordeliers  ; l’Église Saint-Florent

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_de_Gabet

Le seigneur anglo-normand de l’île de Sercq est mort … Vive le seigneur anglo-normand de l’île de Sercq !

9 Juil

 

Flag_of_Sark.svg

Drapeau de  Sercq (Sark)

Une croix rouge sur un fond blanc avec deux léopards dorés dans le canton à fond rouge. Il s’agit, à l’origine, du drapeau personnel du Seigneur des lieux.

« D’argent à une croix de  gueules cantonnée au premier du même de deux  lépopards armés et lampassés de sable »(?)

Validation souhaitée dela part de notre héraldiste en chef.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_drapeaux_britanniques

Guernsey. 9 juillet 2016

Michael Beaumont: Tributes paid to the Seigneur of Sark

Le seigneur anglo-normand de l’île de Sercq est décédé , il y’ a 5 jours. Âgé de 88 ans, Michael Beaumont avait hérité en 1974 de sa grand-mère Sybil Hathaway le titre héréditaire de seigneur de Sercq. Son fils le Major Christopher Beaumont lui succédera comme Seigneur de Sercq. Autonome depuis le règne d’Elizabeth Ière Tudor (1533-1603) , les seigneurs perpétuent la tradition de la foi et de l’hommage au duc de Normandie, dont le titulaire est le souverain britannique. Ils paient un cens au montant resté inchangé depuis le Moyen Âge.

http://www.bbc.com/news/world-europe-guernsey-36701363

Via la page FB de la CMI ( conférence Monarchiste internationale). Frédéric Natal (CJA)

ttps://www.facebook.com/groups/monarchiste/?fref=ts

Anne-Lys, CJA, dit ce qu’elle a sur le coeur concernant le Brexit.

27 Juin

STEPHFF-Europe-atonique

Comme je crois vous l’avoir écrit, mon instinct me dit que le « /Brexit /» était

une meilleure solution pour la Grande-Bretagne, la France et
l’Europe. Mais mon instinct n’est pas infaillible et je peux très bien
me tromper.

Ce sur quoi, en revanche, je suis malheureusement sûre de pas me
tromper, c’est quand je pense que les semences de peur qu’ils ont
répandues ont germé et sont en train de croître, empêchant peut-être les
meilleurs effets du /Brexit/, sans pour autant que ceux qui les ont
semées en récoltent le fruit, ni par la victoire (qu’ils n’ont pas
obtenue), ni par la remontée de l’estime que leur portent les populations.

Déjà, ce sinistre quatuor et ses séides mènent campagne. Et ce n’est pas
pour tenir compte du vote britannique ou des réactions des populations
qui, en majorité, sont de plus en plus exaspérées par la façon dont des
commissaires et des tribunaux (à qui ils n’ont jamais donné un tel
mandat) entendent régir tous les aspects de la vie politique de leurs
pays respectifs et même de leur vie personnelle. Non, les gouvernements
des peuples européens, qui n’ont jamais, eux non plus, reçu un tel
mandat, approuvent entièrement les mesures prises par ces commissaires
et ces tribunaux et s’empressent de les faire ratifier par des
Parlements à leurs bottes (quand ils ne vont pas au-delà, en durcissant
les normes pourtant souvent excessives imposées par Bruxelles).

Il faut dire qu’il y a belle lurette que les peuples ne peuvent plus
réellement choisir leurs gouvernants, puisque différentes législations
et réglementations, notamment concernant le financement des partis
politiques et des campagnes électorales, limitent leur choix aux
personnalités choisis par « /l’establishment/ », personnalités qui, une
fois élues, ne se sentent aucune obligation envers leurs électeurs.

Ce qui explique que, depuis des décennies, sur tout ce qui concerne
l’Europe, les décisions des gouvernants ne tiennent aucun compte de
l’exaspération croissante des populations contre des dispositions qui
les empêchent de choisir qui elles veulent accueillir chez elles,
pourquoi faire et pour combien de temps, mais aussi de protéger les
entreprises et les emplois dans leur pays, ou de sévir efficacement
contre une criminalité qui menace leur sécurité. Ils se sentent d’autant
plus tranquilles dans leur posture que tous les médias puissants vont
dans le même sens et empêchent cette exaspération de se faire entendre.

Donc, les adversaires du /Brexit /mènent campagne, et c’est pour
proposer de prendre de nouvelles dispositions réduisant encore le très
mince espace laissé aux peuples et aux individus par les réglementations
bruxelloises actuelles. Depuis quarante ans, ils serinent le même
refrain et hélas le mettent peu à peu en pratique : /si l’Union
européenne fonctionne mal, si ses interventions exaspèrent les
populations, c’est qu’elles ne sont pas suffisantes : non seulement il
ne faut ni les réduire, ni les modérer, mais au contraire il faut aller
plus loin dans le sens que nous avons adopté et qui entraîne cette
exaspération, puisque nous avons les moyens de l’empêcher de s’exprimer.
Au pire, les populations furieuses voteront Front national ou autre
parti « populiste », mais nous savons jouer du ressort de la peur pour
empêcher ces partis d’arriver au pouvoir et peut-être de changer quelque
chose. Nous gagnerons toujours./

Souvenez-vous de 2005 et 2008 : les Français et les Néerlandais avaient,
par référendum, rejeté à une forte majorité un certain projet de
Constitution européenne qui aggravait considérablement le traité de
Maastricht, déjà très coercitif. Mais, avec l’appui non négligeable de
M. Giscard d’Estaing, ancien président de la République, manquant
cyniquement à son devoir de réserve comme membre du Conseil
constitutionnel n’ayant pas le droit de s’exprimer publiquement sur un
sujet dont le Conseil pouvait avoir à connaître, M. Sarkozy, alors
président de la République, a fait ratifier par le Parlement un prétendu
/« mini-traité », /dit/« traité de Lisbonne/ », réputé expurgé des
dispositions les plus contestées. Mais M. Giscard d’Estaing a vendu la
mèche : dans une pleine page du /Figaro/, il a expliqué à quel point il
était satisfait du bon tour joué aux « /nonistes/ » : loin d’être un
« mini-traité » ou d’être expurgé des articles litigieux, le « /traité
de Lisbonne/ » n’était  autre que le texte, presque mot pour mot, du
projet de Constitution européenne, dont l’ordre des articles a
simplement été modifié.

C’est ce que voudraient imposer les « Remain » aux Britanniques en
exigeant une majorité inédite de 60% de « Leave » par une «
pétition » qui est censée avoir recueilli plus de 3.000.000
signatures, mais dont la valeur est plus que douteuse, puisqu’aucune
vérification de l’identité des signataires n’est faite, et
qu’apparemment une même personne peut voter autant de fois qu’elle le
souhaite. Un Français aussi : L’Express l’a fait sur le site
www.parlement.uk <http://www.parlement.uk> ; un internaute français a
voté sous le nom de /Napoléon Bonaparte/. Il semble que cette
possibilité ait été supprimée récemment (je viens d’essayer de retrouver
la pétition sur le site www.parlement.uk <http://www.parlement.uk>, sans
succès).

Anne-lys

easter-lily

Alain Texier, CJA, aura le bonheur d’être aux Journées Chouannes le dimanche 5 septembre 2016.

17 Juin

I-Grande-22458-journees-chouannes-2016-les-3-et-4-septembre-special-50-ans-de-chire.net

http://www.chire.fr/A-199449-journees-chouannes-2016-les-3-et-4-septembre-special-50-ans-de-chire.aspx

ALAIN TEXIER (1945 –      ) sera présent aux  journées chouannes le  dimanche 4 septembre 2016

Alain Texier est né le 17 décembre 1945, à Loudun (Vienne) a fondé le jeudi 25 aout 1988, entre millénaire et bi-centenaire – la Charte de Fontevrault en l’abbaye royale homonyme, mouvement royaliste providentialiste qui s’en remet à Dieu choix de qui régira sur la fille aînée de l’Eglise.
Pacte de non-agression entre militants royalistes servant des princes différents, la Charte demande aux royalistes de s’en remettre à Dieu du point de savoir qui sera Son Lieutenant en terre de France et, pour préparer sa venue, de pardonner les offenses commises par ceux qui servent un autre prince qu’eux.

Docteur en Droit
Diplômé des Sciences politiques
Maître de Conférences (E.R.) à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges
Confrère de la Confrérie de Saint Loup de Limoges (Laïcs catholiques). 
Il a collaboré aux Cahiers de Chiré et publié un certain nombre d’ouvrages

Vidéo de présentation des journées 2015