Tag Archives: Commune de Limoges (87000)
Image

Mais si Chantal Jouanno mérite son salaire … La preuve !

18 Jan

En hommage à Alain Texier !

2 Juin

 

Une superbe vue de sa bonne ville de Limoges, photographiée par l’astronaute français Thomas Pesquet depuis la station spatiale internationale et juste avant son retour sur terre, aujourd’hui vendredi 2 juin 2017.

Le scorbut, maladie des marins désormais au cœur des villes.

7 Jan
xvm2ff87066-b8ba-11e6-8d03-8903087c71bf

2 décembre 2016. http://sante.lefigaro.fr/article/le-scorbut-maladie-des-marins-desormais-au-coeur-des-villes

La carence grave en vitamine C, parfois mortelle, a fait des ravages jusqu’au XVIIIe siècle parmi les équipages au long cours. Mais elle frappe encore au cœur des pays riches, et les médecins peinent à y penser.

Il est des maladies qui prennent racine au cœur de l’isolement. Autrefois, c’était celui de marins voyageant sur les océans du globe ; aujourd’hui il est au cœur des villes, chez ceux qui mangent trop peu, ou trop mal.

Fin novembre, une publication de Diabetic Medicine offrait aux médias du monde des titres accrocheurs. Le Pr Jenny Gunton, chercheuse à l’université de Sydney, y décrivait 11 cas de scorbut apparu chez des patients diabétiques dont l’alimentation était très pauvre en fruits et légumes frais. Le scorbut, maladie due à une carence en vitamine C et qui, avec une mortalité de 50 à 80 % décima les équipages au long cours jusqu’au XVIIIe siècle, pouvait-il réapparaître au XXIe siècle au beau milieu d’un pays riche?

L’homme incapable de produire la vitamine C

L’être humain partage avec quelques mammifères (certains grands singes, le cochon d’Inde et une espèce de chauve-souris) le triste privilège d’être incapable de produire lui-même ni de stocker la vitamine C, ou acide ascorbique. La faute à une mutation génétique apparue il y a 40 millions d’années, bloquant la transformation du glucose en acide ascorbique. Pour pallier à cette incapacité, expliquait en 2008 dans la revue Cell une équipe du CNRS, la surface des globules rouges porte une grande quantité d’une protéine chargée de transporter au sein de l’organisme la vitamine C captée par l’alimentation.

«Il y a de la vitamine C dans les surrénales de certains animaux marins, ce qui a permis aux Inuits de se passer de fruits et légumes»

Pr Jean-Michel Lecerf, nutritionniste à l’institut Pasteur de Lille

Car l’acide ascorbique est essentiel à la vie. Il «aide» les fibres de collagène à s’assembler correctement en triple hélice ; induisant des anomalies dans la structure du collagène, les carences graves entraînent des hémorragies et des troubles de la cicatrisation. La vitamine C contribue aussi au système immunitaire, favorise l’absorption du fer et possède une action antioxydante. L’être humain la trouve dans son alimentation, avec les fruits et légumes. «Il y en a aussi dans les surrénales de certains animaux marins, ce qui a permis aux Inuits de se passer de fruits et légumes», précise le Pr Jean-Michel Lecerf, nutritionniste à l’institut Pasteur de Lille. L’acide ascorbique est aussi très utilisé par l’industrie comme additif alimentaire, «mais pas à des doses qui permettent d’avoir un effet nutritionnel, excepté dans des produits particuliers comme les laits de croissance».

Amélioration spectaculaire

Trois mois de carence en vitamine C suffisent à développer un scorbut, dont «l’évolution (…) peut être dramatique: aggravation du syndrome hémorragique, risque infectieux majoré (…), convulsions, voire atteinte cardiaque», écrivait en 2013 dans Médecine thérapeutique le Pr Olivier Fain, spécialiste de médecine interne à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy (AP-HP). Une simple supplémentation permet en revanche une amélioration spectaculaire en quelques jours. À condition d’identifier le problème.

«Elle avait des saignements inexpliqués et faisait facilement des hématomes. Elle avait en fait un régime totalement déséquilibré, essentiellement composé de fast-food… »

Dr Simon Parreau

«Il est difficile de doser la vitamine C : elle est très sensible à la lumière, et la prise de sang doit être faite dans un tube spécial», explique le Pr Éric Fontaine, président de la Société francophone de nutrition clinique et métabolique. L’examen est donc peu réalisé, d’autant que «les médecins ne pensent pas à la carence en vitamine C », convient le Pr Lecerf.

Le risque est à peu près connu chez les personnes en grande précarité (SDF), alcooliques ou très désocialisées (grand âge, chômage, solitude…) incapables ou ne prenant plus la peine d’avoir une alimentation diversifiée. Mais certains cas étonnent davantage. Au sein de l’un des services de médecine interne du CHU de Limoges, le Dr Simon Parreau a mené une étude sur 63 patients ayant présenté une carence en vitamine C. Dix cas de scorbut ont été identifiés. «Au départ, raconte le médecin, nous nous étions interrogés sur le cas d’une jeune femme qui n’avait pas du tout le profil d’un scorbutique. Elle avait des saignements inexpliqués et faisait facilement des hématomes. Elle avait en fait un régime totalement déséquilibré, essentiellement composé de fast-food…»

Chez un enfant

Il y a un an, une équipe grenobloise relatait même, dans le Journal de pédiatrie , la survenue d’un scorbut chez un enfant de… 3 ans et demi, qui n’était pourtant pas issu d’un milieu social défavorisé. Arrivé aux urgences dans un état général très altéré et avec des douleurs à la marche, l’enfant avait subi toutes sortes d’analyses, radios et examens divers. Un cancer a même été envisagé par les médecins, jusqu’à ce que la mère explique que l’enfant, atteint d’un trouble du comportement alimentaire, était nourri exclusivement de lait entier.

«Il faut vraiment un apport très faible de vitamines C pour aboutir au scorbut, nuance le Pr Jean-Michel Lecerf, médecin nutritionniste à l’institut Pasteur de Lille. Une seule portion de fruit ou légume apporte 20 à 30 mg de vitamine C.» Assez pour éviter le scorbut, mais bien au-dessous des apports recommandés (autour de 100 mg par jour pour un adulte, les 5 portions quotidiennes de fruits et légumes recommandées en apportant 150 à 200 mg). «Sans aller jusqu’au scorbut, au moins un tiers de la population a un déficit en vitamine C, soit au-dessous de 66 % des apports recommandés, s’alarme le Pr Lecerf. Cela augmente les risques de maladies neuro-dégénératives (cardio-vasculaires, cancers…)

Gloire, déchéance et ressurection (de l’école) de l’abbaye de Saint-Martial de Limoges.

9 Nov

63e1d8_80a7520ee138412681882ae3378ececd

https://fetedelasaintmartialdesardents.wordpress.com/2016/11/09/gloire-et-decheance-de-lecole-de-labbaye-de-saint-martial-de-limoges/

Le pire  , c’est  que de cette abbaye  qui illumina une partie  du Moyen-Age , il ne resta pas pierre sur pierre  puisque  déjà en mauvais  état au début des événements révolutionnaires, il ne restait  quasiment  rien à sauver  lorsque le roi légitime   remonta  sur  son trône.

A vrai dire, il ne restait  quasiment  rien en élévation parce que s’agissant  des fondations – et  ce  sur une hauteur  certaine-  les fouilles récentes sous la place dela République ( sic)  nous ont mis du baume au coeur .

images

Photo provenant du journal  » Le Populaire ».

https://fetedelasaintmartialdesardents.wordpress.com/exclusif-suivez-en-temps-reel-la-resurrection-dune-basilique-situee-au-coeur-de-la-ville-de-limoges/

Heureusement  la  décision a été prise à l’automne 2016 de mettre en valeur  ces grandioses  vestiges dans le cadre  du réaménagement de la place de la République

x870x489_perspective_la_place_de_la_republique_reamenagee_c_in_situ_-_cyrille_jacques_illustrateur-jpg-pagespeed-ic-mohuspiymg

Nouvelle aquitaine. Migrants . Du producteur au consommateur

21 Sep
refugies-2-1-2

le Populaire . 17 septembre 2015 p. 5

img_2364

Photo prise à Limoges. il y a quelques jours. Vous noterez la probable actualisation de la pancarte.

 

 

 

 

 

 

Aprés le changement de majorité municipale, retour intelligent des armoiries de la ville sur un certain nombre de supports.

19 Mar

Origine des armoiries : c’est dès le VIe siècle que Limoges place Saint-Martial (son premier évêque, son saint-patron de la ville et du Limousin qu’il a évangélisé au IIIe siècle), sur ses monnaie comme élément identitaire et emblèmatique de la ville. Ces monnaies ainsi figurée, avaient pour surnom barbarini, parce que la tête du saint y était représentée barbue. Excepté un autre sceau apposé au bas d’un acte (par lequel la ville adhérait au procès de Boniface VIII, le 23 août 1303), qui offre un château crénelé et donjonné, les armoiries de Limoges n’ont pas subi de modification depuis le XIVe siècle. Le buste et les initiales de saint Martin en forment les meubles héraldiques. Le chef de France y a été aujouté en 1421 par le dauphin Charles, en hommage à la résistance des habitants contre les Anglais

http://svowebmaster.free.fr/drapeaux_Limoges.htm

vivre àlimoges

L’arrivée au pouvoir municipal de la  » droite » a permis le retour des armoiries traditionnelles de la ville sur la couverture du bulletin municipal ( bandeau N° 2). Une démarche peu compliquée a ensuite conduit à une présentation plus esthétique ( Bandeau n° 3).

 

photo

Focus sur la partie gauche ( en regardant l’image) du parcmêtre arborant les armes immémoriales de Limoges.

photo

Les nouveaux parcmêtres arborent à parité dans leur partie basse les armoiries à gauche et le logo à droite. Que le nouveau maire de la ville, M. Emile  Roger Lombertie élu le 4 avril 2014 en soit remercié.

Image

Venez découvrir à Limoges le 27 janvier 2016 les grandioses fouilles conduites sur le site de la Basilique du Sauveur

8 Jan
11204937_10153389586957602_6840027253207247015_n

Le quartier de la Basilique du Sauveur à Limoges avant les destructions de la révolution dite française. NB . La vue ci-dessous concerne les fouilles conduites sur le site de la Basilique.

63e1d8_b6aac32943464ada82f86aa8fe316f3e

Vous venez d’admirer  cette incroyable  vue  aérienne  du chantier  de fouilles et  vous désireriez  légitimemement en savoir plus, et même beaucoup plus. Pour  ce  faire et  pour suivre pratiquement pas à pas  les travaux des fouilles conduites  dans la 2 éme partie de l’année dernière sur une surface importante de la place de la République :

https://fetedelasaintmartialdesardents.wordpress.com/exclusif-suivez-en-temps-reel-la-resurrection-dune-basilique-situee-au-coeur-de-la-ville-de-limoges/