Tag Archives: CQFD / Structuration exclusive du Royaume en Provinces et Terroirs

Deux personnes pour représenter un même canton… Les républicains ont osé cette monstruosité autant juridique que politique

20 Avr

cp-france-electorale-cantons-nuance-presidence-2004-2008

La République se surpasse avec le  vote intervenu le mercredi 18 avril 2013 ; vote  dont  vous trouverez  les aboutissants  dans les lignes ci-dessous :

Le Parlement a adopté définitivement mercredi 17 avril, par un ultime vote de l’Assemblée nationale, la réforme des modes de scrutin locaux, qui instaure l’élection dans chaque canton d’un binôme homme-femme. Une avancée importante pour la parité mais très décriée et rejetée lundi au Sénat

….

Le projet de loi prévoit que les électeurs désigneront tous les six ans, au scrutin majoritaire à deux tours, un binôme homme-femme pour les représenter au conseil départemental, futur nom du conseil général. Ce scrutin a pour but d’amener la parité dans ces assemblées, alors qu’actuellement seulement 14% des conseillers généraux sont des femmes.

Pour ne pas modifier le nombre total de conseillers, le nombre de cantons sera divisé par deux (de 4000 à 2000), ce qui implique un redécoupage du ressort du ministère de l’Intérieur. La carte des cantons est restée dans son ensemble inchangée depuis 1801.

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/17/elections-cantonales-binome-homme-femme-adopte-parlement_n_3101028.html

Avouez  qu’il fallait l’oser la représentation par un binôme   , binôme paritaire  qui plus est. Faisons la liste  rapide  des monstruosités  dont  ce texte  vient d’accoucher

 – Qui dit  binôme  dit  deux  volontés  dont on ne  voit pas par quel miracle, elles ne se heurteraient pas . L’article  815  du code  civil est  clair : «  Nul ne peut être contraint de rester dans l’indivision «  . Nul sauf les  conseillers  généraux apparement.

– Qui dit  binôme  bi sexué fait une  grave injure  aux  femmes . Désormais  face à une  conseillére  générale, on se demandera nécessairement  si elle est  là par le  hasard génétique   de sa naissance en tant  que femme ou grâce à ses talents propres.

– Et puis, il n’y a  aucune raison de s’arrêter là . Passons au trio pour  faire  sa place au bisexuel , puis au quatuor à raison  de l’existence des trans . Gardons le quintette pour la  bonne  bouche  et  l’accueil des personnes intersexuées ou en questionnement sur leur identité sexuelle réelle .

NB : Sur  ces  gracieuses nouvautés voir :  http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-une-question-qui-fait-mauvais-genre-vous-connaissiez-les-lgbt-mais-connaissiez-vous-les-lgbti-113696519.html

– Quant au  rredecoupage de la carte des  cantons, il entraînera la disparition de certaine structure ( les cantons) dont certains, les cantons ruraux ,  avaient  obtenu une réelle légitimité pour ne  rien dire des  villes anciennes chefs-lieux de  canton qui ne seront plus  que  chefs –lieux de rien .

images

CQFD.  Ce Qui Fonderait Demain…. l’action du roi à venir.

Il est  d’abord certain  que le  gouvernement royal privilégiera le  representation locale  plus proche des sujets  du roi que la représentation nationale plus sujette aux promesses inconsidérées pour tenter  de se faire élire. S’agissant maintenant   des échelons d’administration du royaume. Il sera mis  fin à l’incroyable empilement des structures adminstratives qui a  défiguré  notre malheureux pays et  qui semble n’avoir pour  objet  que de procucurer des prébendes au personnel républicain. Trois seront désormais  suffisantes : a) les terroirs  en lieu et place de nos intercommunalités; b) les provinces ; c) Le royaume.

          Pour  le Conseil  dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER,  Garde des Sceaux,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles. 

 

En République , les élus conjuguent à tous les temps le verbe « cumuler » et celà va sans doute continuer un bout de temps.

20 Fév

En France, 83 % des parlementaires sont des « cumulards » : 476 députés (sur 577) et 267 sénateurs (sur 348) sont à la fois titulaires d’un mandat parlementaire – député ou sénateur – et d’un mandat exécutif local – maire ou maire-adjoint, président ou vice-président du conseil régional, président ou vice-président du conseil général.

S’ils respectent la loi aujourd’hui en vigueur, la question de leur efficacité est posée. Car chacun de ces mandats électifs s’accompagne d’activités annexes, de plus en plus nombreuses et chronophages avec l’extension de la décentralisation. Sans parler du métier d’avocat ou de médecin que certains continuent d’exercer à côté.

De la mairie… au refuge d’animaux

Au total, le nombre de ces fonctions peut approcher la trentaine, comme le montre notre classement des élus les plus occupés, établi en collaboration avec l’association de lutte contre la corruption Anticor. http://www.anticor.org/

La palme revient au socialiste Philippe Duron, qui détient quatre mandats dont découlent… 24 autres fonctions. La liste de ses activités, non exhaustive, est vertigineuse.

Député et maire de Caen, il est aussi à la tête de l’agglomération Caen-la-Mer et de Caen Métropole, qui gère l’aménagement du territoire pour 143 communes.

Il préside également la Conférence de l’arc atlantique, censée promouvoir une trentaine de villes côtières en Europe, et le conseil d’administration de Normandie Aménagement, une société visant à soutenir des projets immobiliers.

Et ce n’est pas tout ! En charge de la culture dans sa ville, l’édile préside le mémorial de la bataille de Normandie et administre le Comité pour l’organisation des manifestations touristiques et économiques de Caen.

Plus insolite, il est représentant de l’Association de la gestion de la fourrière et du refuge d’animaux de Verson (Calvados).

Vice-président de l’Union amicale des maires du Calvados et membre du bureau de l’Association des maires des grandes villes de France, il soigne son réseau.

http://www.leparisien.fr/politique/politique-les-rois-du-cumul-08-02-2013-2550853.php

Et comme on le verra dans l’énumération qui suit , le  trio de tête unit harmonieusement des élus de gauche comme de droite mais qui ont en commun  d’être tous républicains… Ah mais ! Philippe Duron (PS), 4 mandats et 25 fonctions, Gérard Larcher (UMP), 3 mandats et 19 fonctions et André Santini (UDI), 3 mandats et 17 fonctions. Il ne pouvait d’ailleurs pas en être autrement  puisque la désignation de nos responsables, politiques par le  suffrage  fait  courir le  risque, au moins potentiel,  de tenter  d’otenir ces suffrages par des moyens  que la morale  commune , elle, réprouve. Il conviendrait assurément de se  souvenir de cette phrase de Jean -Jacques Rousseau tirée du Contrat  social mais étrangement oubliée au jourd’hui: << S’il y avait un peuple de dieux, il se gouvernerait démocratiquement. Un gouvernement si parfait ne convient pas à des hommes. >>
Source : Du contrat social

 Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, Garde des sceaux, Conseiller à la justice , aux libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles.

La réforme des Cantons arrive au Parlement : Elle sera probablement l’occasion pour la République de commettre une triple erreur.

18 Fév

 elusCN2011_600

http://www.franceelectorale.com/elections/cantonales/2011/blog/2011/03/27/cantonales-2011-nouvelle-nuance-politique-des-cantons

La République va  se surpasser  avec la réforme des cantons. Les députés attaquent cet après-midi, lundi 18 février,  l’examen du projet de loi qui va réviser l’organisation des conseils généraux  potentiellement  nommés désormais conseils départementaux.

– de sorte  que  l’on divise par deux le nombre des cantons (de 38 à 19 dans la Vienne, par exemple) et que chacun d’entre eux abrite un nombre moyen d’habitants, avec une marge de manœuvre de plus ou moins 20 %

– tout en assurant en leur sein une représentation mixte  systématique

Voilà donc la  République  qui renoue  avec ses péchés pas mignons.

* Esprit  de système égalitaire  qui va la  conduire à prévoir deux (2) repésentants en  position classique de rivaiité pour une même  circonscription

* Mixité sexuelle érigée en  objectif  absolu  alors qu’un certain nombre d’hommes affirment  hautement  qu’ils se sentent  plus femmes qu’hommes  et  qu’un certain nombre de femmes  se  voient dans le même temps beaucoup plus hommes  que femmes. 

* Destruction de la  solidarité  qui avait fini par naître au sein de cantons – ruraux- pour certains inchangés depuis 1801.

Les cantons redécoupés

Pour les élections départementales de 2015, la carte des cantons sera redécoupée pour une répartition démographique plus équilibrée. Selon le gouvernement, près des trois-cinquièmes des cantons n’ont pas connu de modification de leurs limites géographiques depuis 1801. Le futur coup de ciseaux ne manque pas d’inquiéter des élus de l’UMP. Le président de l’Association des départements de France botte en touche : « L‘idée de possibilité de tripatouillage est consubstantielle au mot ‘redécoupage électoral’, s’amuse Claudy Lebreton. Les départements pourront faire des propositions au ministère de l’intérieur… qui tranchera…« 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/11/30/la-parite-hommes-femmes-promise-dans-les-departements_1798662_823448.html

Application pratique : le  cas  du département de la Vienne :

Vous pouvez dire adieu à votre canton. En 2015, il y en aura 19 dans la Vienne au lieu de 38 aujourd’hui.(NDLRB): Il aurait pu en résulter  quelques économies… mais non !  puisque  chaque  canton aura désormais  deux représentants. 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2013/02/18/La-carte-de-cantons-sera-revue-et-corrigee-1340270

Election d’un binôme Homme/ Femme pour représenter  chaque canton

En vigueur depuis 1871, le traditionnel scrutin uninominal à deux tours sera remplacé, à partir de 2015, par l’élection d’un binôme, un homme et une femme, dans un scrutin majoritaire à deux tours. Autant de femmes que d’hommes occuperont les prochains bancs des conseils départementaux. De 544 femmes conseillères générales en 2011, on passera à plus de 2 000 femmes conseillères départementales.

Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER,   Garde des sceaux, Conseiller à la justice , aux libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles.