Tag Archives: Elections municipales 2014
Image

Municipales 2014. Vague bleue sur la France.

31 Mar

4ea12e59

La République intéresse bien peu et surtout pas les abstentionnistes dixit Le petit Conservateur palaisien.

26 Mar
Nouvel article sur Le Petit Conservateur Palaisien

 

Et le vainqueur est…

by koltchak91120

Le parti de l’abstention. Étonnant non ?

Ben pas tant que cela en vérité. Le parti socialiste qui historiquement est un parti de fonctionnaires et de petits bourgeois honteux d’être ce qu’ils sont, a fait le choix en 2012 de se désintéresser de ce qu’on appelait traditionnellement la classe ouvrière. Il s’est tourné vers les supposées minorités comme les LGBT, les féministes, la diversité, etc. Bref, au lieu de s’adresser au peuple français il a fait le choix du clientélisme et du communautarisme. Or, ceux qui souffrent sont justement ceux qui sont oubliés. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que ces derniers boudent les urnes ou se tournent vers le seul parti qui s’adresse encore à eux avec un langage simple, leur parle de leur quotidien.

A Palaiseau, il n’y avait que trois listes en lice. Une liste de droite (rassemblant UMP, MoDem, UDI), une liste de gauche (rassemblant PS, PCF, PRG, Génération écologie), et une liste écologiste (rassemblant EELV, Front de Gauche, extrême gauche). La liste de droite arrive en tête en totalisant 43,72% des suffrages, suit la liste de gauche  avec 38,49%, et enfin les écolos avec 17,71%. Le parti de l’abstention quant à lui a rassemblé 39,44% des électeurs avec des pointes à plus de 50% pour quelques bureaux de vote. Autant dire que la majorité en place depuis 2001 ne passionne plus le palaisien qui se sent délaissé par des élus visiblement plus intéressés par un développement immobilier pharaonique. Il y a peu de chances que l’alternance arrive, néanmoins il faudra que la majorité aille à Canossa si elle veut profiter d’un bon report des voix écolos. Il faut dire que le contentieux  entre le PS et les  verts n’est pas anecdotique  et les motifs de désaccord réels.

A propos du fossé entre ce qui passionne les élus de gauche et le petit peuple, j’ai été témoin hier d’une scène assez emblématique. Hier soir, le bureau centralisateur installé en mairie était rempli. On y trouvait des membres des diverses listes, leurs supporteurs et des anonymes du commun. Une brave dame était là. Classe populaire, chômeuse, ayant d’énormes difficultés à boucler les fins de mois. Elle parlait de ses problèmes avec quelques personnes, de son énervement à voir les roms envahir les rues de la ville, commettre divers délits et incivilités qui pourrissent la vie quotidienne des gens. A ce moment, elle a été apostrophée par une retraitée bien mise sur elle, permanentée de frais, connue pour son implication dans la mouvance de la gauche extrême. Et voilà cette brave chômeuse qui se fait publiquement et vertement tancer pour son manque de solidarité, son discours de haine de l’autre, etc. Certains auraient pu s’écraser devant un tel aplomb, mais pas cette petite dame qui lui répondit simplement : « Mais j’en ai rien à foutre de vos histoires, je suis dans la merde, et je suis Française; je ne vois pas pourquoi je devrais subir tout ça alors qu’eux lorsqu’ils seront expulsés du terrain qu’ils occupent ils devront être logés, etc. » Gros silence, puis la retraitée gauchiste a préféré battre en retraite que de continuer.

Voilà pourquoi le parti des pêcheurs à la ligne a fait un joli score ce dimanche. Entre les affaires impliquant droite et gauche qui ne cessent de se succéder à la une des actualités, des élus qui se soucient plus des préoccupations minoritaires que de celles qui inquiètent les Français, sans parler de ce qui se joue au plan local, il y a largement matière à dégoût de la chose publique.

http://koltchak91120.wordpress.com/2014/03/24/et-le-vainqueur-est/