Tag Archives: Forum de discussion Vexilla regis

Lettre d’une « intégriste » (naturellement !) à un intégriste (assurément) laîc et accessoirement ministre.

26 Fév

Monsieur le Ministre,

Je suis parfaitement consciente qu’en vous écrivant et en indiquant mon nom et mon adresse, je vais – si ce n’est déjà fait – être fichée par vos services comme opposante à la politique du gouvernement auquel vous appartenez, c’est-à-dire, à vos yeux, une « ’intégriste de l’ultradroite catholique » [Oui, je suis catholique], une « antisémite[s], […] raciste[s], […] homophobe ». [Ma mère était juive, j’ai adopté une enfant à la peau noire, et si je ne considère pas les actes sexuels entre personnes de même sexe comme souhaitables, je traite les personnes homosexuelles comme toute autre personne, avec courtoisie et, si je les connais assez bien, amitié. La belle antisémite, raciste et homophobe que voilà !).

Et, consciente du risque que je prends, je vous dis que vous êtes un MENTEUR. Je ne citerai que le plus récent de vos mensonges :

Répondant à l’interpellation de M. Goasguen, député, adressée au premier ministre, vous avez prétendu que ceux que vous faisiez interpeller, lors des diverses manifestations de la « Manif’pour tous », « s’en prenaient aux valeurs de la République, au rôle du Parlement, à la majorité parlementaire [et qu’il y en avait] qui cassaient » […] « qui s’en prenaient aux policiers et aux gendarmes. »

Or, vous ne pouvez pas ignorer (ou vous feriez fort mal votre travail de ministre de l’Intérieur) que vous n’auriez pas pu trouver dans les rangs de ces manifestants (parmi lesquels mon infirmité m’empêchait de me trouver) une seule pancarte ou banderole « s’en prenant aux valeurs de la République ». Ces valeurs que d’ailleurs vous vous gardez bien de définir. Vous saviez pertinemment qu’il n’y a pas eu une voiture, une cabine téléphonique, un panneau d’affichage, pas même une poubelle ou le moindre élément du mobilier urbain qui ait été cassé ou incendié par les manifestants (dont on peut se demander ce qu’ils « cassaient », à part l’image du gouvernement !) et qu’aucun policier ou gendarme n’a été blessé même légèrement.

Vous avez donc utilisé cet argument misérable et mensonger pour tenter de justifier

D’une part le fait que, lors de ces manifestations, vous avez fait procéder à des dizaines, des centaines d’interpellations injustifiées, de mise en garde à vue alors que les conditions qui la permettent n’étaient pas remplies, que vous avez fait interpeller des personnes qui n’avaient commis d’autre délit que de porter un vêtement indiquant leur sympathie pour la « Manif’pour tous » ou de se trouver à quelques centaines de mètres de l’endroit où un important personnage du gouvernement allait se rendre…

Et d’autre part cet autre fait, tout aussi scandaleux, qui est que lorsque des « casseurs » mettent un quartier à feu et à sang pour un motif ou un autre (au Trocadéro à Paris, à Trappes, à Rennes, à Nantes), le nombre d’interpellations est infime et les interpellés sont rapidement remis en liberté.

Même si les médias se montrent étrangement complaisants à votre égard et tentent de passer sous silence ce « deux poids, deux mesures » dont vous êtes coutumier, la vérité finit par être connue et de plus en plus de Français constatent, Monsieur le Ministre, que vous êtes un menteur.

Je vous prie néanmoins de croire à la haute considération que je dois à vos fonctions.

               Anne -Lys

Analyse mise en ligne initialement sur la liste de discussion royaliste Vexilla Regis . http://www.vexillaregis.com/?page_id=26

Billet d’humeur d’ANNE-LYS. Changement de civilisation, mais si le Gouvernement était pris à son propre piège.

5 Fév

med-visoflora-fleur-de-lys-490Ce n’est pas tant le multiculturalisme que le pouvoir actuel veut imposer mais surtout, comme l’a d’ailleurs affirmé Mme Taubira, un « changement de civilisation ». Il s’agit d’extirper par tous les moyens (la loi, la mainmise sur les enfants « arrachés aux déterminismes familiaux ») la culture française et européenne, « la Chrétienté », et de lui substituer n’importe quoi. D’arracher aux Français d’origine européenne leurs racines. D’en faire une caste de parias, sur qui tous ceux qui sont venus s’installer sur son sol ou qui sont encouragés à le faire à l’avenir pourront cracher impunément.

Mais ils se trompent sans doute singulièrement sur la plus importante composante de cette mosaïque, la population musulmane, qui n’aura de cesse, si le pouvoir continue dans la même voie, de profiter des avantages qu’on lui accorde (et que le rapport remis à M. Ayrault veut multiplier), pour imposer la charia à un peuple composé de « soumis » (les Musulmans) et de sous-hommes (les dhimmis). Et ceux qui espèrent former demain une caste dirigeante régnant sur un peuple d’esclaves décérébrés pourraient bien être les premières victimes de ceux à qui ils auront donné trop de droits et aucun devoir…

Anne-Lys                                                                                                                                                                                                                                                           http://www.vexillaregis.com/?page_id=26

Rénovation des quartiers : Un gendarme : « Il faut détruire cet immeuble, c’est par là qu’on fera passer les blindés si un jour il faut intervenir ».

2 Fév

vab_gnd_dl_004Analyse en provenance  du forum de disscussion royaliste Vexilla Regis

<—http://olivier.carneau.free.fr/kits/france/vab_gnd_dl/

Quant à leur attitude avec les manifestants, c’est une question de rapports de force. Il arrive un moment où les gardes-françaises fraternisent avec la foule…  Il y a toujours des exceptions personnelles. Mais en corps, il est normal qu’ils obéissent, c’est d’ailleurs leur fonction. Et en quelque sorte au carré pour les forces de l’ordre type CRS. Ca ne sert donc à rien de le leur reprocher, pas plus que de s’illusionner sur leur capacité à désobéir. Au mieux ils ne feront pas de zèle et se contenteront d’exécuter en faisant comprendre au parquet que c’est à lui de décider de la marche des choses. C’est sans doute la gendarmerie qui donne le plus régulièrement des inquiétudes au pouvoir. D’abord parce que de plus en plus de cadres brillants choisissent la gendarmerie, ce qui n’était pas le cas voilà plusieurs décennies, et sont moins enclin à obéir bêtement ou à faire plaisir aux politiques quand ils constatent leur médiocrité.

Deux anecdotes :

– En 1997, pendant les JMJ, il y a eu une veillée de prière à Longchamp autour de Jean-Paul II. Ce sont essentiellement des gendarmes qui assuraient la sécurité la nuit. Le lendemain un rapport furibard arrivait sur le bureau de Jospin, décrivant des gendarmes s’agenouillant en grand nombre au passage du Saint-Sacrement, réclamant des sanctions que le gouvernement nouvellement arrivé ne prendra pas.

– Il y a quelques années, réunion à l’hôtel du département d’Evry, pour parler de la réhabilitation d’un quartier d’une ville de l’Essonne. Les uns est les autres expriment leurs principes, parlent de renouvellement urbain, de politique citoyenne, de ceci et cela, invoquent la vie associative, toutes les stupidités du PCF imaginables passent… langue de bois socialiste sur laquelle veille en personne (Jérôme) Guedj, président du Conseil Général. Bref vient le moment où il faut choisir quel immeuble sera détruit. Evidemment impossible d’arriver à un consensus. C’est le représentant galonné de la gendarmerie qui se trouve en position sinon de trancher du moins de faire pencher l’avis. Il se content de pointer un immeuble : « il faut détruire celui-là ». Etonnement des politiques qui se demandent ce qui peut bien motiver un avis tranché, clairement exprimé. « C’est par là qu’on fera passer les blindés si un jour il faut intervenir. » Consternation des politiques à langue de bois. La personne qui me l’a raconté en riait encore de bon coeur plusieurs semaines après.

NB .  Je (Alain Texier) me souviens avoir entendu iy a un certain temps dans la  bouche d’un autre  gendarme  dans un endroit  différentla même remarque … il n’y aura plus guère que les blindés. 

Billet d’humeur d’ANNE-LYS : Limites des conflits sociaux; Quand le crime paie.

29 Jan

med-visoflora-fleur-de-lys-490

Quand prennent fin – souvent provisoirement – les conflits sociaux, il faut faire les comptes de ce qu’ils ont coûté. Et le résultat a de quoi effarer :

Les salariés d’une PME qui ont accepté la fin de leur « boîte » et la fin de leur emploi dans les conditions légales, sans enfreindre la moindre loi, se retrouvent avec de très minces indemnités et la perspective de se retrouver, au bout de quelque temps, en « fin de droits », avec le RSA pour tout potage.

Mais les salariés d’une certaine entreprise, qui disposaient de 8.000 litres de produits toxiques et ont menacé de les déverser dans la Seine ont obtenu chacun 15.000 € d’indemnités supplémentaires ; le millier environ de salariés de Conti qui ont saccagé la sous-préfecture de Compiègne n’ont jamais subi les foudres de la justice et se sont au contraire retrouvés avec un bonus de 50.000 euros pour chacun. Et hier, on apprenait que les 1173 salariés de Goodyear, dont le comportement a découragé tous les repreneurs, après avoir longuement séquestré deux cadres de l’entreprise dans des conditions très pénibles (les auteurs de la séquestration ont prétendu qu’elle n’avait pas été si pénible que cela puisqu’après plusieurs heures ils avaient fourni à leurs captifs… un peu d’eau à boire !) non seulement ne risquent apparemment aucune peine mais vont toucher …. au moins 120.000 € chacun, en principe pour mettre fin au conflit (mais des cadres de la CGT, entendus sur BFM TV, ont encouragé les salariés à intenter de nouvelles actions, officiellement à titre individuel).

De tels exemples laissent penser que plus gravement les salariés violent la loi à l’instigation d’un syndicat, plus ils en sont récompensés, sans que le gouvernement ni la justice semble y voir malice.

Si les salariés d’une entreprise « en grève pour la conservation de l’emploi » en viennent un jour à tuer, leur versera-t-on un million d’euros à chacun ?

Car, apparemment, en France syndicale, le crime paie et la vertu ne paie pas.
Anne-Lys                                                                                                                                                                                                                                                          http://www.vexillaregis.com/?page_id=26