Tag Archives: Franc-Maçonnerie

La Boutière n’y croit guère. « Des haut-gradés de l’armée française fantasment-ils sur un coup d’Etat ? »

8 Juin

Notre société.

Une revue militaire, « Revue de l’Arsenal » *, appelle les membres de l’armée française à faire un coup d’Etat, rapporte sur son blog Jean-Dominique Merchet.

Un putsch peut-il avoir lieu dans l’armée ? C’est ce que laisse entendre la « Revue de l’Arsenal », publication militaire d’extrême droite, qui appelle des haut-gradés de l’armée française à lancer un coup d’État en France. « Jean-Dominique Merchet – journaliste spécialisé dans les questions de défense – évoque cette information sur son blog dans un billet intitulé, « Cette extrême-droite qui fantasme sur un coup d’Etat militaire ».

Le journaliste y explique qu' »un groupe royaliste qui se revendique du Printemps français appelle à un coup de force de la part d’officiers catholiques« . En cause, les manifestations contre le mariage pour tous qui ont porté le mécontentement des milieux d’extrême droite catholique traditionalistes, relayé par ces militaires.

L’affaire est suivie de près par le ministère de la Défense. « Ce n’est pas l’appel au putsch qui est jugé préoccupant, mais le fait que plusieurs officiers généraux catholiques de renom soient, pour l’occasion, présentés comme les fers de lance d’un combat contre « le cabinet franc-maçon » du ministre Jean-Yves Le Drian », indique Le Monde (édition abonnés) qui cite Benoît Puga, chef d’état-major particulier du président de la République François Hollande, Pierre de Villiers, major général des armées, et Bruno Dary, ancien gouverneur militaire de Paris qui a quitté ses fonctions actives depuis un an.

« Il y a une sorte de crispation d’une minorité »

Dans une interview à La Dépêche du Midi, Jean-Dominique Merchet indique que les militaires « qui ne sont pas dans cette mouvance me félicitent d’avoir écrit un article, mais ceux qui sont dans la mouvance du Printemps français me font la gueule. Il y a 250 000 militaires dans le pays, mais le « Lys Noir » est une infinie minorité qui cherche à avoir un impact sur les autres, car elle est très présente« . « Faut-il s’en inquiéter ? », s’interroge le journaliste. « Il y a un an, j’aurai dit c’est délirant, mais il y a une sorte de crispation d’une minorité dans l’institution militaire en France ».

« Il faut que nous soyons vigilants, estime de son côté un officiel de la Défense interrogé par Le Monde. La cristallisation autour du mariage gay a libéré certains comportements et paroles, cela peut avoir des incidences sur de jeunes officiers pour qui défendre la « grande armée » contre les socialo-communistes francs-maçons est un combat. »

http://lci.tf1.fr/france/societe/des-haut-grades-de-l-armee-francaise-fantasment-ils-sur-un-coup-8005339.html

     Au moment où ce  genre de nouvelles  peine à faire le  buzz, rappelons  cet axiome  tant de  fois  vérifié : «  La République  gouverne mal mais se défend  bien ».

Franc-maçonnerie : L’Eglise romaine en face de la Révolution.

26 Juil

ob_13c8e0_jacques-cretineau-joly………….

Or donc, pour nous assurer un pape dans les proportions exigées, il s’agit d’abord de lui façonner, à ce Pape, une génération digne du règne que nous rêvons. Laissez de côté la vieillesse et l’âge mûr ; allez à la jeunesse, et si c’est possible, jusqu’à l’enfance (…) vous vous arrangerez à peu de frais une réputation de bon catholique et de patriote pur.

Cette réputation donnera accès à nos doctrines au sein du jeune clergé comme au fond des couvents. Dans quelques années, ce jeune clergé aura, par la force des choses, envahi toutes les fonctions ; il gouvernera, il administrera, il jugera, il formera le conseil du souverain, il sera appelé à choisir le Pontife qui devra régner, et ce Pontife, comme la plupart de ses contemporains, sera nécessairement plus ou moins imbu des principes italiens et humanitaires que nous allons commencer à mettre en circulation. C’est un petit grain de sénevé que nous confions à la terre ; mais le soleil des justices le développera jusqu’à la plus haute puissance, et vous verrez un jour quelle riche moisson ce petit grain produira.

………

http://www.democratie-royale.org/2015/07/franc-maconnerie-l-eglise-romaine-en-face-de-la-revolution.html

Enfin une prière « franche »: « Sainte laïcité, priez pour nous »

3 Juin
Sainte laicité

France Royaliste. Février 2015 . P. 8.

 

France Royaliste                                                                                                                                                                                                                       14690 LE BÔ.

Avec les Islamistes, une nouvelle menace pour la France : le fondamentalisme catholique !

4 Fév

catholique-1280x648     Nouvelle menace pour la France : le fondamentalisme catholique !

Les socialistes sont vraiment passés maîtres dans l’art du trompe-l’œil et de la fausse fenêtre. Les propos de Jean-Marie Le Guen, dimanche dernier dans le  débat  qui l’opposait  à Florian Philippot sur BFM, nous en ont donné encore une preuve magistrale. Il a, en effet, qualifié les catholiques et autres « manifestants pour tous » de « fondamentalistes », les renvoyant symétriquement dos à dos avec les fondamentalistes de la religion mahométane qui, dans le subconscient de beaucoup, sont tous abusivement assimilés à des islamistes.

Pour notre sous-ministre, chaque religion porterait en quelque sorte sa croix, si l’on peut oser cette expression ! Les musulmans doivent supporter les fondamentalistes qui récitent les versets du Coran au rythme endiablé de la kalachnivov. Les catholiques, quant à eux, doivent faire avec ceux qui récitent leurs prières en latin, parfois, il est vrai à la vitesse (seulement) d’une mitraillette. Au passage, on doit pouvoir en déduire qu’au nom du padamalgam, ces rares latinistes de sacristie ne doivent surtout pas être confondus avec l’immense majorité des catholiques qui, eux, ne récitent peut-être même plus rien du tout. Le Diable, qui est par définition le Diviseur, doit bien pouvoir tirer profit d’une telle rhétorique…

En gros et pour faire court, dans le discours télévisuel de M. Le Guen, nous avons tout autant à craindre aujourd’hui des excès du catholicisme que de ceux de l’islam.

Il est vrai que des « fondamentalistes catholiques » ont commis dans notre histoire récente des actes irréparables : s’enchaîner devant des cliniques pratiquant l’avortement, réciter des prières en silence devant des galeries prétendument d’art exposant des obscénités offensant le Christ, manifester pour que les enfants aient tous le droit d’avoir un père et une mère. Bref, des actes inqualifiables.

Ces « fondamentalistes catholiques » osent même affubler leurs enfants, mâles et femelles, de prénoms qui sont une véritable provocation à la laïcité, notamment par l’abus excessif du prénom Marie. Ils osent aussi accoutrer leurs petites filles de jupes plissées et de talons plats, leurs petits garçons de chaussures bateau ou de vestes d’inspiration autrichienne. Qui va donc dire à tous ces gens que le « référent sociétal » est désormais Plus belle la Vie et non La Mélodie du bonheur. Najat : une loi, peut-être ?

Et que dire de tous ces « fondamentalistes catholiques » qui osent encore s’engager dans les armées de la République pour la servir en silence, avec loyauté et, même, et c’est peut-être cela qui est le plus dangereux, avec efficacité ? On en connaît même qui atteignent les plus hauts rangs de sa hiérarchie. Sommes-nous certains qu’ils ne font pas bénir nuitamment par des prêtres en soutane les drapeaux et étendards que la France leur a confiés ? A-t-on l’assurance qu’ils ne vont pas livrer nos secrets militaires au Vatican ou déserter pour rejoindre la garde suisse ?

On attend avec impatience le clip équivalent de celui que la propagande gouvernementale vient de sortir contre le djihadisme. La façade de la France rêvée par M. Le Guen et consorts sera ainsi parfaite de symétrie avec en frontispice un œil avisé enchâssé dans son triangle rayonnant.

                Georges Michel

http://www.bvoltaire.fr/georgesmichel/nouvelle-menace-pour-la-france-le-fondamentalisme-catholique,156171

et aussi :

http://www.aleteia.org/fr/politique/article/la-manif-pour-tous-et-les-islamistes-meme-combat-5790931374571520

Image

Lecture et Tradition. A. de Lassus . Tour d’horizon sur la Franc-Maçonnerie

20 Oct

FM DPF

La Tour Eiffel mise dans une franche lumière.

18 Juil

Dessin reçu d’un ami, ami que je remercie.

ob_5ffc99_10527525-832835753416744-4664441149402

Si le sujet  vous intéresse, vous pouvez aussi activer le lien ci-aprés qui vous donnera des lumières sur un certain nombre de points et de sites

http://www.lefigaro.fr/culture/2012/07/20/03004-20120720ARTFIG00279-paris-capitale-maconnique.php

 

Billets d’humeur d’ANNE-LYS : Laïcité ou endoctrinement ?

11 Sep

med-Visoflora-fleur-de-lys-490

Certains se réjouissent de la publication par M. Vincent Peillon de sa « charte pour la laïcité », certains responsables musulmans, au contraire, se sentent spécifiquement visés et parlent « d’islamophobie. »

Je ne sais pas s’ils ont raison, même si sans doute c’est en ce sens que M. Peillon voudrait voir certains, qu’il sait hostiles aux manifestations communautaristes islamiques, interpréter son action.

Mais je ne partagerai pas la satisfaction qu’expriment ceux qui souhaitent voir appliquer dans l’école une véritable laïcité, c’est-à-dire le refus de l’endoctrinement des enfants par quelque doctrine politique ou religieuse que ce soit, parce que ce n’est malheureusement pas de cela qu’il s’agit..

En effet, cette charte voudrait promouvoir « une culture commune » et « les valeurs de la République », mais elle ne les définit pas.

Force nous est donc de nous référer aux écrits de son auteur pour savoir ce que ces formules générales signifient en réalité. Et ces écrits sont, eux, clairs et précis : « La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement méta-historique, c’est-à-dire un événement religieux. » […] « La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. C’est une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi. » (« La révolution française n’est pas terminée« , Seuil, 2008, page 178).

« : « La laïcité elle-même peut alors apparaître comme cette religion de la République recherchée depuis la Révolution »> (Ibid., p. 162).

« La franc-maçonnerie est la religion de la république ». (phrase prononcée lors d’un enregistrement d’éléments promotionnels pour son livre).

« Le but de la morale laïque est d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » (Discours devant l’Assemblée nationale). Ces quelques citations suffisent à démontrer que M. Peillon entend, sous le nom de « culture commune » ou « valeurs de la République », promouvoir cette « nouvelle religion » par l’endoctrinement des enfants.

Et cette laïcité-là, il y a sans doute peu de parents pour souhaiter qu’elle soit imposée à leurs enfants, qu’ils soient « arrachés » à leurs influences familiales et « dépouillés de toutes [leurs] attaches » pour devenir les bons et obéissants petits sujets socialistes de M. Peillon et de ses semblables.

Peillon avoue que la FRANC-MAçONNERIE est la RELIGION de la REPUBLIQUE

20 Août

 DownloadedFile

Au-dessus des droits de l’homme il y a la franc-maçonnerie… 

Il existe aussi sur le web des instants de grâce qui viennent ajuster dans votre esprit tous les éléments que vous recherchiez à mettre en lumière sans tomber dans la dénonciation vulgaire du complot. Souvent ces instants de grâce correspondent à des paroles dites par des hommes hauts placés dans la pyramide et qui se laissent aller à des déclarations mettant en lumière ce que nous essayons de dire vulgairement. L’ex porte-parole de Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle de 2007, membre du PS et chercheur historien sur la république est de ceux-là. Il sait ce qu’il dit et peut donc dire ce qu’il sait s’il le veut. C’est ce qu’il fait dans cette vidéo de 3 minutes où il explique ce qu’est la république fondamentalement. Une république maçonnique  alignée sur les révolutions anglo-hollando-américaines, pour détruire le pouvoir spirituel de l’église catholique. Ce en quoi d’ailleurs on peut ne pas être totalement en désaccord. En tant qu’agnostique je peux comprendre qu’il faille réduire le pouvoir des religions sur les esprits. Mais de là à le détruire et à le remplacer par une autre religion appelée laïcité, non.

A voir donc ce moment de grâce internautique grâce au lien ci-dessous  qui vous  donnera accés à la vidéo

La question que vous devriez vous poser maintenant est : Et si je n’appartiens pas à la franc-maçonnerie puis-je accéder au sommet de la pyramide ? Et bien non bien entendu puisque c’est la religion de la république. Vous devez donc entrer en religion maçonnique pour espérer gravir l’échelle et cela induit la proximité de réseau, un réseau occulte, sous-terrain, et non contrôlé évidemment par le vote démocratique.

http://crashdebug.fr/index.php/actualites-france/4253-peillon-avoue-que-la-franc-maconnerie-est-la-religion-de-la-republique

SI L’EGLISE REDEVENAIT UNE MONARCHIE DE DROIT DIVIN, celà éviterait ce type de dérapage épiscopal : » Sur la Franc-Maçonnerie, ils ressortent Mgr Thomas »

14 Août

Mgr Jean-Charles Thomas, évêque émérite des diocèses d’Ajaccio et de Versailles, a rédigé un texte publié sur le site progressiste du Comité de la Jupe, en défense de l’abbé Pascal Vesin, démis de ses fonctions en raison de son appartenance à une loge maçonnique.

Mgr Thomas est en effet connu pour avoir, à plusieurs reprises, défendu le droit d’être catholique et franc_maçon, ce qui est contraire, d’une part à la logique, car on ne peut être à la fois croyant et relativiste, et d’autre part à la discipline de l’Eglise, ce que savent ces deux clercs.

Son texte n’est qu’un ensemble de questions, visant à mettre en cause la décision de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Mgr Thomas laisse entendre que la Congrégation a profité de la vacance du Siège apostolique pour prendre cette décision.

Et il en vient au fameux « dialogue », alors même que les officines maçonniques nient le droit de l’Eglise à s’exprimer au sein de la société :

« L’heure est probablement venue de réfléchir sur le dialogue qui pourrait exister entre l’Église et la Franc-Maçonnerie. Le Concile Vatican II, avec « Nostra aetate » et « Dignitatis humanae » notamment, a considérablement fait évoluer les rapports de l’Église romaine avec le Judaïsme, l’Islam, les religions non chrétiennes et les non-croyants. Or, jamais encore n’a été entreprise une étude officielle sur les rapports susceptibles d’exister entre l’Église et les diverses Obédiences maçonniques en Europe et à travers le Monde. Une grande diversité caractérise ces Obédiences, leur histoire, leurs relations avec les diverses Confessions chrétiennes. Beaucoup de francs-maçons dialoguent avec des chrétiens ou collaborent avec eux. Beaucoup de catholiques entretiennent des relations fraternelles avec des francs-maçons, parfois sans le savoir. Franc-Maçonnerie et Église catholique doivent-elles se considérer comme d’éternels ennemis ? Ou aborder délibérément une nouvelle phase de leur histoire tourmentée pour mieux se connaître et en tirer conséquences ? Il est temps de dépasser les contacts informels souvent tenus secrets : ils ont eu leur mérite ; ils ont préparé le chemin ; ils ne suffisent plus. Á l’heure d’internet et de la mondialisation de l’information, à l’heure où il est urgent de faire progresser la fraternité et la liberté face aux violences ou recherches extrémistes du pouvoir, l’heure ne serait-elle pas déjà venue d’une confrontation et d’un dialogue respectueux entre l’Église romaine et les Obédiences maçonniques qui l’accepteraient ?

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/sur-la-franc-maconnerie-ils-ressortent-mgr-thomas#.UguljRwv1vh

Communiqué de l’Agrif.La double victoire du lobby LGBT-OGM

10 Avr

Communiqué de l’Agrif après le vote de l’article 1 er du projet de loi sur le pseudo-mariage des homosexuels:

« MARIAGE » homo : ouvrira-t-on les yeux sur les raisons de la double victoire du lobby LGBT-OGM ?

Comme on pouvait s’y attendre, le Sénat entérine le vote de la chambre des députés en faveur de la loi de dénaturation du mariage, non sans le secours à la gauche d’un certain nombre de sénateurs dits de droite.

Une fois de plus la franc-maçonnerie aura assuré la cohésion de la gauche par ailleurs divisée et elle aura comme à l’ordinaire débilité la dite droite.

Cette loi a été imposée par le très puissant et très riche lobby de la minorité LGBT-OGM, agent actif de l’individualisme nihiliste révolutionnaire. Son activisme de groupe de pression politique a culminé en une guerre psychologique utilisant tous les moyens possibles de désinformation dans un constant bombardement médiatique.

Il a notamment encore utilisé à plein la technique d’intimidation et de sidération de la dialectique grossière mais éprouvée de l’antiracisme. Tout le réseau de propagande LGBT-OGM s’est employé simplistement mais efficacement à opposer le camp du bien de la bonne et obligatoire homophilie et le camp du mal de la non-homophilie désignée comme celui de la barbarie homophobe.

Les dirigeants de la réaction de masse contre la loi sont quasi unanimement tombés dans ce panneau. En ne cessant de se disculper de l’accusation, ils se mettaient ainsi en permanence en position de complexés sur la défense. Malgré les moyens d’expression qu’ils avaient, aucun d’entre eux et surtout pas la surnommée Frigide Barjot, n’aura pris le temps de comprendre, de démonter et de dénoncer les grosses ficelles terrorisantes de la pieuvre LGBT-OGM.

En ne cessant de se proclamer « la fille à pédés » (sic !), en ne cessant de faire acclamer des histrions homosexuels, Frigide vraiment Barjot ne voyait pas qu’elle n’en ferait jamais assez ! Qu’elle ne faisait qu’apporter de l’eau au moulin LGBT. Qu’il était totalement absurde et contre-productif de ne cesser d’exalter avec Bongibault le modèle homosexuel.

Comme s’il n’avait pas suffi de dire une fois pour toutes que le combat pour le mariage naturel  n’était pas celui de la haine contre les homosexuels !

Et donc de ne pas déplacer le combat sur le terrain dialectique choisi par la subversion LGBT-OGM. Moyennant quoi, Frigide Barjot et son soviet de bien gentils naïfs, quels que soient leurs titres prestigieux auprès des bonnes masses chrétiennes, auront accompli un grand travail de promotion de l’homosexualité que n’auraient pas imaginé ses prosélytes idéologiques. Le lobby a donc remporté une double victoire : celle de la loi et celle de la promotion panhomosexuelle.

On ne saurait non plus oublier pour autant que c’est l’élection de François Hollande qui a entraîné le vote de cette loi, qui n’eut pas été si vite et si facilement imposée avec une majorité de députés dits de droite. On ne saurait pas davantage oublier que si l’épiscopat français s’était jadis mobilisé contre la loi Chirac-Veil légalisant le meurtre  d’enfants à naître, jamais l’actuelle loi de panhomocratie ne serait passée.

Aussi le combat contre la culture de mort, les combats pour la vie ne doivent-ils pas cesser mais se développer à partir d’une analyse sans complaisance des échecs.

Ils devront être menés avec la claire volonté de les placer non pas certes dans une perspective de politiciennerie mais dans une claire priorité de combat politique, bien sûr éclairé par la morale véritable qui ne saurait se réduire à la vigilance fiscale.

Bernard Antony

Le 10 avril 2013.