Tag Archives: François Fillon

Présidentielles 2017. Bientôt le grand jour. Alain Texier relaye les analyses de Philippe Boret.

17 Avr

Bientôt le grand jour.
Nous avons reçu et échangé de nombreux commentaires, dont un excellent pensé par un camarade de promotion.
De tout cela que ressort-il ?

Globalement que cette campagne s’est égarée dans les marécages abondés par des manoeuvres de basse police, des querelles d’ego au sein même des partis en compétition, des insinuations d’affinités renvoyant au siècle dernier, époque que nous-mêmes n’avons pas vécue, à fortiori nos enfants et petits enfants (à ce stade j’attends encore, et sans espoir, l’expression de regrets pour les miens victimes des « bleus »).
Bref, le sentiment d’une illustration par l’absurde de la médiocrité et de la malfaisance du système politique que nous subissons. Comme s’il était à bout de souffle.
Il convient néanmoins de s’interroger sur les programmes proposés.
De tous, c’est sans doute, à mon avis, celui de Fillon le moins mauvais, même si ce vieux routier de la politique semble découvrir aujourd’hui l’existence de problèmes largement imputables aux gouvernement successifs auxquels il appartint.

Mais à tout pécheur miséricorde, accordons lui le bénéfice de la sincérité.
Et là, je m’inquiète.
À supposer qu’il soit élu, pourra-t’il tenir ses engagements ?
J’en doute car :
– dans son propre parti, il se heurte déjà à une aile gauche (Baroin et NKM pour ne citer qu’eux)
– en vue de son élection, il ratisse large ; or les centristes, ne sont pas fiables (mon député a dès le début affiché son hostilité au volet social du programme)
– son aile droite, Sens Commun, un appui sûr, est réduite à la portion congrue
– pour faire face à la tourmente il a déjà lâché du lest ; jusqu’où ira-t’il dans les abandons quand la rue s’agitera ? car elle s’agitera ne serait-ce que s’il veut s’attaquer sérieusement à la réforme du système d’enseignement ou au problème des retraites, sans parler de la fonction publique et du code du travail
– en politique étrangère il devra affronter les russophobes de sa majorité alors qu’il souhaite, à juste titre, pacifier les relations avec la Russie
Pour conclure, si comparaison n’est pas raison il est néanmoins intéressant d’observer le cas Trump.
Que de reniements depuis son élection, du fait de l’opposition démocrate bien sûr mais aussi et surtout à cause de l’hostilité d’élus républicains et du monde économique. Recul sur l’immigration, sur la réforme de l’obamacare, sur le protectionnisme économique et, plus grave, sur la réorientation des relations avec la Russie.
Ce dernier point est le marqueur parfait du recadrage de Trump par la classe politique traditionnelle, et professionnelle (sauf à accorder crédit à l’idée que le bombardement de la Syrie serait une opération d’enfumage russo-américaine).
Alors, voter Fillon ? Oui, mais en ayant bien conscience que nous prenons le risque, encore une fois, d’être roulés dans la farine.
Amitiés à tous.

Ph. Boret

Bruno Leroux ne voit pas de similitude entre son cas et celui de Fillon. Bien !

22 Mar

Présent 22 mars 2017 N° 8825 p. 1.

Anne-Lys et l’Affaire Fillon. Les rats quittent le navire.

4 Mar

easter-lilyQuand la mer est grosse, que le navire tangue dangereusement et que le capitaine est en difficulté,
l’équipage, habituellement, fait front et mobilise toutes ses forces pour sauver le navire et sa propre vie. Mais les rats, eux, quittent le navire au plus vite.

Apparemment, bon nombre des membres de l’équipe de M. Fillon se comportent non en membres de l’équipage de la droite parlementaire, mais en rats pressés de s’éloigner du navire. Ces rats sont tous des personnalités qui ont tiré profit – ne serait-ce que par un niveau de vie très supérieur à celui du Français moyen – de leur situation dans leurs partis politiques et des mandats électifs que ceux-ci leur ont permis d’obtenir. Ce sont d’ailleurs, en majorité, parmi les personnalités de la droite parlementaire, principalement celles qui avaient combattu la candidature de M. Fillon lors des primaires de la droite et auxquelles celui-ci, en dépit de l’action qu’ils avaient menée contre lui, avait, par esprit d’unité et peut-être par générosité, donné dans son organigramme des places de premier plan.

Ces rats semblent ne pas avoir compris que, ce faisant, ils se tiraient une balle, sans doute mortelle : en l’absence de tout plan B, de tout candidat pouvant faire l’unanimité et ne traînant pas la moindre casserole, si minime soit-elle, leur fuite éperdue risque fort d’éliminer purement et simplement la droite parlementaire du second tour de l’élection présidentielle. Et s’ils espèrent ainsi sauver leurs sièges de parlementaires, il se pourrait qu’ils se trompent lourdement. Que la Présidence reste entre les mains de la gauche molle pour cinq ans, ou que Mme Le Pen parvienne à franchir le « plafond de verre », la campagne pour les législatives a de fortes chances de ne pas leur être favorable, car leurs électeurs potentiels pourraient bien, par l’abstention ou un vote pour d’autres candidats, leur faire payer leur responsabilité dans cet état de choses.

Il semble qu’en revanche ceux qui n’ont jamais tiré bénéfice de leur position politique, et qui souvent, au contraire, ont donné de leur temps et de leur argent pour ce qu’ils pensaient être le mieux pour notre pays, se comportent en membres d’équipage conscients du danger. Et que, tandis que les rats gros et gras abandonnent à la fois le navire et leur avenir, eux se changent en lions maigres et combattifs.

Anne-Lys, CJA.

François Fillon, martyr du simulacre de démocratie.

6 Fév

En conclusion* , vous l’avez compris : la démocratie a « dérapé » en plaçant François Fillon candidat de la droite française. Le système a vite réagi pour sortir ce candidat gênant de la scène politique et tracer un boulevard à un autre candidat construit, façonné et adulé par le système. Si ce dernier candidat ne devait pas percer, alors ce n’est pas un problème car le nouveau candidat de la droite fera l’affaire car, quel qu’il soit, il sera forcement le candidat désigné de force par le système. Sauf erreur d’analyse de ma part, François Fillon va être sommé de renoncer à l’élection présidentielle pour être remplacé par un candidat cautionné par le système. Les millions d’électeurs qui se sont prononcés lors de la primaire sont donc désavoués et rappelés à l’ordre : vous deviez désigner celui qui était le favori des sondages ! Pour la première fois, jamais le simulacre de la démocratie ne se sera dévoilé avec autant de pertinence aux citoyens qui acceptent d’ouvrir les yeux et de raisonner en dehors de tout mouvement d’humeur. Un conseil, pour l’élection présidentielle, comme tout est joué d’avance, autant aller à la pêche et conserver en vous une place pour le souvenir de François Fillon, martyr du simulacre de démocratie.

* Pour lire l’analyse complète , merci d’activer le lien suivant .

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/02/06/lassassinat-politique-de-francois-fillon-regis-desmarais-dans-mediapart/

Fillon versus Macron. Le CER ne soutient personne dans le cadre des élections à venir mais il essaye de montrer la face ( à peine) cachée de la République. .

2 Fév

Objet: Affaire FILLON

Quelques éléments sur l’affaire FILLON
A qui profite le plus cette affaire ? A Emmanuel MACRON, bien évidemment.
La gauche étant hors jeu, il ne reste que François FILLON comme adversaire pour passer le 1 er tour.
Alors comment faire pour salir l’adversaire : employer les bonnes vieilles méthodes et jeter l’opprobre.
Le « dossier » émane du Ministère des Finances et a été remis au Canard Enchainé par Gaspard GANTZER, responsable de la Communication à l’Elysée ,grand ami d’Emmanuel MACRON (même Promotion à l’ENA) auquel il doit son poste à lElysée.
Entre amis, on se doit des services et des renvois dascenseurs.
Circuit du dossier :
Thomas CAZENAVE (ENA, Promotion République, ex Directeur de Cabinet dEmmanuel MACRON, et nouveau Secrétaire Général Adjoint de lElysée, en remplacement de Boris VALLAUD, mari de Najat VALLAUD-BELKACEM) a remis les documents à François HOLLANDE en guise dallégeance au Souverain.
HOLLANDE a transmis ce « dossier » à GANTZER en lui disant simplement « Faites en bon usage »
GANTZER est un grand ami d’Emmanuel MACRON, ils sont de la même Promotion à l’ENA -Promotion SENGHOR.
Il est également un proche de Dominque STRAUSS-KAHN.
Le Mardi 9 Janvier, Gaspard GANTZER a rencontré Michel GAILLARD, directeur de la Rédaction du Canard Enchaîné (et ami de longue date de François HOLLANDE) pour lui remettre les éléments.
ET LA MACHINE EST EN MARCHE.
Problème, mais de taille : il n’y a rien d’illégal dans le dossier.
Madame FILLON a été collaboratrice parlementaire de son mari, mais c’est tout à fait légal. De plus, les revenus ont été déclarés aux Impôts.
Mais il suffit de jeter en pâture à la presse des informations pour salir et que le bon peuple s’en délecte.
Madame Eliane HOULETTE, Procureure du Parquet National Financier s’est saisie très rapidement (comme par hasard) du « dossier ».
Madame HOULETTE, (sympathisante Socialiste avérée) a été nommée par François HOLLANDE lui-même sur les recommandations de Christiane TAUBIRA.
Le Parquet National Financier étant maître de son agenda, nul doute que le « dossier » va trainer longtemps.
François FILLON, par les mains d’un Avocat, Maître Antonin LEVY, doit remettre aujourdhui même au PNF toutes les preuves de la véracité du travail de Madame FILLON.

FillonGate. Les médias se sont tirés une balle dans le pied. Mais il y a eut des balles perdues.

29 Jan

FillonGate : Le suicide des médias!

Voilà plusieurs jours que les médias s’acharnent de façon frénétique sur le candidat désigné par la primaire de la droite et du centre…

Mais qu’y a-t-il de réellement sérieux dans cette pseudo affaire qui agite tout le monde? Pas grand chose en fait… Fillon a bel et bien employé son épouse, et il ne s’en est jamais caché. La chose est légale et bon nombre de parlementaires, gauche et droite confondues, emploient aujourd’hui leur moitié, leur fille ou leur fils! En fait, on est loin du scoop!

En cœur, dans leur soif de sensationnalisme, tous les médias ont jeté aux français la somme de 500 000€ de rémunération! Sous entendant que l’état aurait fait un chèque de ce montant à l’épouse de Fillon! Mais pour ceux qui ne se contentent pas du morceau de viande avariée qui leur est lancé, il s’avère que c’est le total de sa rémunération sur plus de 10 ans et qu’en fait elle correspond à plus ou moins 5 000€ bruts par mois, ce qui est compatible avec son niveau de diplômes et en tous points égal à la rémunération moyenne des attachés parlementaires, membres de la famille ou non! Là encore, on est loin, très loin, du scoop!

Comme cela ne suffit pas à assouvir l’appétit des médias passés maîtres dans l’art du lynchage, c’est maintenant le fantasme du soupçon d’emploi fictif qui fait les gros titres… Les preuves avancées reposent sur les confidences d’opposants politiques d’extrême gauche, ou sur le témoignage d’employés (genre le balayeur ou l’hôtesse d’accueil) qui sont forcément neutres et au fait de l’agenda et de l’activité de l’attachée parlementaire de Fillon. C’est vrai quoi! On est toujours loin, très loin, du scoop! Il est même en train de prendre l’eau…

À ce stade, la justice, dont l’indépendance est un mythe (désolée si c’est un scoop pour certains), s’est opportunément saisie de « l’affaire » et a ouvert une enquête préliminaire. Immédiatement, l’avocat de Fillon a spontanément communiqué des documents aux juges pour démontrer la réalité du travail accompli, et assuré de la pleine coopération de son client pour toute demande! On pourrait maintenant s’attendre à ce que la justice, comme pour la taloche assénée à Valls, ayant tous les éléments, juge plus vite que son ombre… Hé bien non?! Le parquet a fait savoir qu’il entendait rester maître de son agenda! Que veux-tu ma pauvre Lucette, en fonction de l’orientation politique des juges, certaines affaires ont vocation à durer! Laisser se répandre un peu plus le soupçon dans les médias devient même de fait un acte militant visiblement totalement assumé! On est toujours loin, très loin, du scoop! Il a fini de prendre l’eau… Il coule!

Vient ensuite l’argument ultime, relayé par la meute médiatique affamée : La moralité! Là, on touche le fond! Ceux-là même qui dénoncent, soupçonnent, jugent, salissent,manipulent et militent ouvertement se posent sans scrupule en gardiens de la moralité?! Sauf que le degré de moralité c’est un peu comme le trou du cul, chacun a le sien! Qu’importe! La horde cachée derrière sa carte de presse use de tous les coups bas pour manipuler l’opinion et faire croire qu’une chose devrait être considérée illégale puisque réputée immorale selon eux et leur échelle de valeurs plus que discutable. On est toujours loin, très loin, du scoop! Il a fini de couler, il gît maintenant au fond de l’océan de l’immoralité médiatique!

De toute évidence, cette « affaire » montée de toutes pièces et qui repose sur du vide intersidéral porte ses fruits, puisque dans l’opinion le niveau de popularité de celui qui il y a peu était présenté comme le prochain Président s’effrite un peu… Toute personne sensée se poserait naturellement la question : « À qui profite le crime? ». Non? À croire que nos Saints Médias ne sont pas si sensés que cela?! Leur goût immodéré pour le soupçon ne les amènent même pas à soupçonner qu’il s’agirait d’une manipulation politicienne orchestrée par des opposants au plus bas et en panique?! Que suis-je bête! Ils en sont de toute évidence les complices et le bras armé qui ne se cache même plus!

Adieu le glorieux journalisme d’antan! Adieu les grandes plumes! Adieu l’éthique qui source et vérifie! Adieu la profession de journaliste! Adieu l’information! Adieu la morale aussi… La vraie! Pas celle qui est agitée avec frénésie au nom du dogme et de l’idéologie!

Face aux attaques et à sa réputation en décrépitude, la profession, dans un haut-le-cœur collectif, ose même se poser en victime dès lors que quiconque se permet l’outrecuidance de la moindre critique à son égard! De qui se moque-t-on? Les journalistes n’existent plus depuis longtemps… Ils ont été remplacés par des attachés de presse qui se contentent de distiller la propagande de leur chapelle en plâtrant des dépêches d’arguments fallacieux, comme un promoteur retaperait à la va vite un immeuble pour le vendre avant qu’il ne s’écroule! Les médias ont aussi disparus et ne sont plus aujourd’hui que des diffuseurs de contenu! Et quel contenu! La pression de l’audience les poussent à un racolage tel qu’il pourrait faire pâlir n’importe quel professionnel de la prostitution! Pour masquer cette déliquescence, le star système a pris toute sa place et s’auto alimente sans fin… Ainsi, une poignée d’individus ultra médiatisés et surpayés (parfois avec de l’argent public) s’imposent comme les guides suprêmes d’une populace méprisée tant ils en sont éloignés! À eux de décider ce qu’il est bon de faire, de penser, de dire, d’aimer, de haïr…

Ne leur pardonnons pas! Car ils savent très bien ce qu’ils font! Mais ne les blâmons pas trop non plus, car ils n’existent que parce qu’il y a encore suffisamment d’incrédules pour les lire, les écouter, les regarder… et pire, les croire comme en la parole divine!

Peut être faudrait-il assainir le monde médiatique… En commençant par ne plus subventionner la presse, car finalement moins de presse donnerait forcément une meilleure presse en l’obligeant à l’attractivité sanctionnée par la rentabilité! En supprimant les avantages fiscaux aux journalistes car il est profondément injuste de voir un éditorialiste payé plusieurs dizaines de milliers d’euros chaque mois bénéficier d’abattements! À tel point qu’il ne faut plus dire « journaliste », mais « anomalie fiscale »! En définissant un code d’éthique détaillé et précis qui pourrait être opposable devant les tribunaux en cas de manquement!

En attendant ce sursaut utopique, le quatrième pouvoir attribué aux médias de masse est en train de mourir! Déjà parce que les réseaux sociaux et les blogs font au moins aussi bien qu’eux, mais aussi parce qu’ils sont en train de se suicider en prenant part à une course effrénée devenue incontrôlable qui privilégie invariablement le buzz au fond!

C’est donc sans aucune compassion, sans aucun émoi, mais au contraire avec une certaine satisfaction que je regarde les médias se porter un énième coup de couteau à l’avant-bras avec le fameux et déjà ridicule FillonGate… J’espère que la fin sera longue et douloureuse, au moins autant que l’auront été le calvaire de leurs innombrables victimes!

Applaudissons cette mort inéluctable et salutaire!

https://janeaymard.wordpress.com/2017/01/27/fillongate-le-suicide-des-medias/

Des citations de personnes qui n’hésitent pas à faire l’éloge de la forme monarchique de Gouvernement

9 Juin

http://www.la-couronne.org/citations/

       Certes le  blog  » La Couronne » est orléaniste et  cela se ressent  quant on voit  l’origine des  citations .. mais  cet Orléanisme est beaucoup  moins présent  lorsqu’on  lit le texte  des citations présentées… Alors  bonne lecture . Vous ne reviendrez  pas  bredouille de votre marché.

Selon François Fillon la France veut un Roi

Citation de Monseigneur le comte de Paris

Citation de Monseigneur le prince Jean de France, duc de Vendôme

Citation de la députée Marion Maréchal-Le Pen

Citation de Jean Raspail

Pour Emmanuel Macron, il manque un roi à la France

Citation de M.Jean Raspail

Citation de Frédéric Rouvillois

Citation de Mr Tony Blair

Citation du mois de Jean de La Fontaine

Citation d’Ernest Renan

Citation de Salvador Dalí

13428412_1765264977053208_5845220769150345539_n

Les traits de la France royale de dessinent peu à peu.