Tag Archives: Garde des Sceaux du CER

Afin que le Blog du CER demeure, la Charte de Fontevrault se propose de jouer les lampes-tempêtes.

12 Déc

Chers lecteurs et lecteuses ( …. !) ,

   vous avez  sans  douté été comme moi frappé par la foudre en lisant le dernier post mis en ligne par le talentueux mestre du Web, Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Jean-Yves Pons 

La France était déjà le pays de la diversité. Il est maintenant celui de la variété.

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/12/09/la-france-etait-deja-le-pays-de-la-diversite-il-est-maintenant-celui-de-la-variete/

   Perdre Gonzague Saint-Bris était  déjà douloureux  https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/08/09/gonzague-saint-bris-du-clos-luce-37400-amboise-aux-cieux-ouverts/Perdre Jean d’Ormesson fut aussi infiniment  triste .    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/12/05/jean-dormesson-souvenir-dune-amie/.  Dire  adieu à Johnny Halliday https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/12/12/johnny-plus-chanceux-quedith-piaf-a-eut-droit-a-des-obseques-religieuses/ ajouta à notre peine.

  Mais perdre en plus le  blog du CER nous cause une douleur à laquelle nous ne saurions nous résoudre, j’assumerai donc une permanence, que je souhaite la plus brêve possible,  sur ce site un peu à la façon dont une lampe  ( voire deux)  brille(nt) – un tant soit peu- dans la tempête

 Cela ne suffira naturellement pas pour remplacer la vive lumière que nous donnait Jean-Yves et  dont témoignent tous ceux qui souffrent de ce départ annoncé mais cela nous  permettra du moins de lui faire savoir que nous sommes là maintenant  du mieux que nous pouvons à la barre de cet  esquif pas aussi fragile que celà  après tout et  que nous attendons dans l’espérance , pour nous et pour la France, qu’il revienne. Cette attente est nécessaire  car nous  ne pouvons laisser orphelins :

  • Nos liseurs qui étaient  encore 783 le 17 novembre et  800 le 19 novembre dernier dont 80 installés aux USA ( … 800,  Quand même !)
  • 164 abonnés
  • Pour ne rien dire  des 5 546 articles  dont ce blog est déjà riche

Alain TEXIER, CJA,Docteur en Droit, Garde des Sceaux,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelle.  Président  fondateur de la Charte de Fontevrault , en l’abbaye homonyme, le 25 août 1988.                http://www.sylmpedia.fr/index.php?title=Charte_de_Fontevrault                                                                 https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/

 

Rappel

Le Conseil dans l’Espérance duRoi  est né le 24 mars 2011 :                                                                                                 https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/05/04/24-mars-2011-naissance-du-cer-par-jean-yves-pons/

Le blog du Conseil dans l’espérance du roi a posté  son premier article le 3 mai 2012 :                    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/05/03/une-nouveaute-prometteuse-le-cer/

Et il n’y a aucune raison que cette belle histoire  s’arrête  le 9 décembre en  un triste jour  d’hiver.

 

Paul Turbier, CJA.  » La femme de César ne doit pas être soupçonnée ».

2 Juin

Les affaires qui agacent le gouvernement buttent , quelle qu’en soient leurs issues sur une antique vérité :  . Sauf que la stricte application de cet adage, de son côté, butte sur un effet pervers car il est trop facile pour un concurrent malveillant aidé par un journaliste complaisant de démolir n’importe qui n’importe quand. dès lors que la personnalité ciblée occupe ou brigue un poste important.

  Or l’important pour l’exercice d’une responsabilité, en politique comme dans bien d’autres domaines,  n’est pas une blancheur liliale improbable (qui pourrait s’en prévaloir) mais un talent mis au service d’une collectivité. Mazarin ( détournement de fonds publics) ou Napoléon (népotisme) auraient-ils eu leur place dans l’Histoire si un simple soupçon les avait désarçonnés.

 Paul Turbier
Il est  peut-être possible d’objecter à notre ami Paul deux ou trois choses.
– Les exemples qu’il donne  correspondent à une forme d’exercice du pouvoir  qui est  monarchique ou crypto monarchique mais en en aucun cas républicaine, la république dont , on le sait, la « vertu » est – ou devrait être- le moteur.
S’agissant du Président Emmanuel Macron, une difficulté supplémentaire vient  du fait  qu’il affecte de  se présenter comme Monsieur propre, dés lors …
De plus , le même  président nous a quelque peu « lanterné » l’annonce de la  composition du Gouvernement  par le temps nécéssaire pour se livrer à toutes les  investigations nécessaires… Qu’il disait.
Alain TEXIER, CJA. Garde  des Sceaux du CER.

La France n’est pas une république bananière, mais elle devrait se mettre au régime (Simplification de l’intitulé de ses normes)

12 Fév

JORF n°0037 du 12 février 2017
texte n° 25

Arrêté du 9 février 2017 modifiant l’arrêté du 10 novembre 2016 fixant les régions concernées par les dispositions d’autorisation préalable au retournement ou de reconversion de prairies permanentes suite à la dégradation de leur ratio annuel de prairies permanentes relatives au paiement pour les pratiques agricoles bénéfiques pour le climat et l’environnement dit « paiement vert » prévu par la politique agricole commune

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034026373&dateTexte=&categorieLien=id

Pour  le Conseil  dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA,Docteur en Droit, Garde des Sceaux,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelle.

Les noms des nouvelles « régions » françaises métropolitaines . Etat d’un désastre.

14 Jan

Beaucoup de  choses pourraient être reprochées aux nouvelles régions en  particulier  l’ éloignement  considérable de certains des nouveaux centres de  décision  .   Conséquence immédiate de ce big-bang territorial …. certaines zones se retrouvent distancées de leur préfecture.

Il y a ainsi 290 kilomètres (et 3h20 de route)  entre Guérêt  (Creuse)  et le chef lieu  de la Nouvelle-Aquitaine Bordeaux, ou encore  Nîmes  (Gard) et la capitale de l’Occitanie : Toulouse.

Mais c’est la région Grand-Est, et sa préfecture Strasbourg, qui bat tous les records : 360 kilomètres (3h40 de route) séparent la capitale européenne de Charleville-Mézières (Ardennes) et il faut même compter 385 kilomètres (4 heures de route) pour rallier la métropole alsacienne depuis Nogent -sur-Seine  (Aube) . http://tempsreel.nouvelobs.com/nouvelles-regions/20160629.OBS3620/avant-apres-decouvrez-les-13-noms-des-nouvelles-regions-de-france.html

Autre inconvénient majeur, l’éclatement des centres de décisions qui va  rendre oh combien plus  couteux , et l’on nous parlait d’économies, le  fonctionnnement  journalier de la région  Bourgogne-Franche-Comté par exemple. Jugez-en. Le siège de la collectivité  territoriale   régionale se trouve à Besançon tandis que l’assemblée et les commissions se réunissent à Dijon. C’est également à Dijon que se trouve la préfecture  de région mais les grands  services régionaux  de l’État sont répartis entre Besançon et Dijon. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bourgogne-Franche-Comté

Dans le cadre de cette analyse , nous insisterons  plus spécialement, nous l’avons dit,  sur le nom que des édiles   souvent  complètement  coupé du réel et nous leurs attribuerons une note.

Les régions Bretagne, Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’azur et Pays-de-la-Loire conservent leur périmètre, leur nom et leur préfecture. La région Centre-Val de Loire ne voit que son nom modifié.

Les 16 autres anciennes régions ont en revanche fusionné en 7 nouvelles : Normandie, Hauts-de-France, Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Bourgogne-Franche-ComtéAuvergne-Rhône-Alpes.

15253544_10154139107622602_5092373715233474450_n

Mettons d’ores et  déjà à part  la région Centre-Val de Loire ( Chef-lieu : Orléans)  qui a  fort heureusement  complêté  son nom par l’adjonction  » Val de Loire », ce  qui n’est pas anormal à raison du rôle structurant  que joue  ce fleuve dans ce territoire. Notons cependant , qu’il existait  déjà une région nommé  « Pays  de Loire » ( Chef-lieu : Nantes) mais abondance de  biens ne nuit pas.

10/10 Région Normandie, intitulé  qui met  fin à une  scission entre haute et basse Normandie dont les raisons  étaient plus politiques qu’historiques https://fr.wikipedia.org/wiki/Réunification_de_la_Normandie 

9/10 Région Nouvelle-Aquitaine, intitulé  résultant  d’un rare  consensus nourri de solides fondements  historiques.

3/3 . Région Bourgogne -Franche-Comté,  intitulé fruit de la  » réflexion » de technocrates qui , désireux de ne méconnaître aucun de leurs électeurs issus de  huit départements Côte-d’Or , Doubs, Jura , Nièvre , Haute-Saône , Saône-et-Loire, Yonne , Territoire de Belfort ont  prudemment  fait  le  choix de marier la carpe et le lapin. Un tel renoncement  ouvrirait la porte, dit-on  à l’élégant acronyme  « BFC » pour désigner  ce nouveau territoire.

2/10 Région Grand-Est, intitulé  d’une originalité  confondante ce qui nous dispensera  d’en dire beaucoup plus. Il est  vrai que la tâche était  quasiment impossible  tant  cette  nouvelle  structure née  de la  fusion , le 1 er janvier 2016,  des régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine compte  de  spécificités   que lui ont légués les dix  départements  qu’elle abrite  ( Ardennes, Aube, Bas-Rhin, Haute-Marne, Haut-Rhin, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Vosges).

2/10 Région Auvergne-Rhônes-Alpes, intitulé  sur lequel , là aussi , il n’y a rien de  bien original à écrire sauf à rappeler  qu’elle  était  formée de  huit départements (l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Loire, le Rhône, la Savoie et la Haute-Savoie) et de la métropole de Lyon.

1/10 Région  Occitanie. Ce monstre  souffre  d’au moins deux défauts . Il ne fait  aucune place à sa  composante languedocienne- et pourtant  que  de souvenirs attaché à la langue d’Oc et il met indument le grappin sur l’intitulé Occitanie   alors que l’Occitanie historique  couvre une région infiniment plus vaste . La carte  ci-dessous  vous permettra d’en juger.

560px-occitania_blanck_map

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Occitanie_(région_culturelle)

0/ 10  Région Hauts-de-France, ce  qui est le  comble du ridicule pour le « plat  pays » sauf à considérer  que les apprentis  géographes étaient obnubilés par les cartes du géographe Vidal-Lablache  solidement  fixées sur le tableau des écoles primaires de la III éme République.

regions

                              Présent. 23 décembre 2016 p. 3

 

      Le lecteur  curieux trouvera  sans  doute intérêt  à  lire  pour  se rincer l’esprit la liste des trente-trois (33)  Intendances composant le royaume  de France  telle  que la donne  l’art 42 du TEXTE DE LA CHARTE CONSTITUTIONELLE DU ROYAUME DE FRANCE ET DE NAVARRE  proposé par la Charte de Fontevrault                                                                                                                                                       https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/8-rfn-1-pour-une-constitution-du-royaume-de-france-et-de-navarre-elements-dune-charte-concedee-par-le-roi-a-ses-peuples/

Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Docteur en Droit, Garde des Sceaux, Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles

Elections présidentielles françaises. Les « primaires » comme leur nom l’indique.

22 Nov

        Tout étant dit dans le titre de cette brève analyse, l’on pourrait se dispenser d’aller plus loin. Pour autant, voici quelques mots supplémentaires.
——-

La république qui s’y connaît en machins (référence à une expression du Président de la république Charles de Gaulle le 10 septembre 1960 à Nantes) vient encore d’en inventer un.

  • Les primaires allongent la durée des périodes mortifères que sont les campagnes électorales ajoutant une … (et même deux) campagnes à la campagne.
  • Les primaires divisent une fois de plus le peuple Français en surajoutant à la division mortifère une division interne à ces deux concepts. Pire, certains électeurs quittent leur camp « naturel » pour tenter de détourner le vote majoritaire attendu de leurs adversaires.
  • Quelque soit le nombre de ceux qui auront voté pour les primaires en cours et à venir, ce nombre sera nécéssairement inférieur à celui des votants qui s’exprimeront pour l’élection présidentielle. Le destin de notre pays reposera donc in fine sur un assez petit nombre de personnes.
  • Pour tout arranger le mécanisme des parrainages https://fr.wikipedia.org/wiki/Présentation_des_candidats_à_l’élection_présidentielle_française ajoute  de la  durée  et  de l’opacité  à raison de la nécessité de « remercier » les faiseurs de roi ».
  • Les primaires sont l’occasion d’ajouter quelques chapitres à la liste des promesses qui ne seront pas tenues et qui par conséquent n’engagent en effet que ceux qui y auront crus. Mais cette fois à l’intérieur de leur propre camp.
  • Cette sur division est d’autant plus condamnable que chaque candidat est politiquement conduit à dire à chaque segment ce qu’il voulait entendre. L’unité nationale en ressortira atomisée et innombrables seront les coc… qui en voudront à celui qui aura promis et qui n’aura pas tenu et ceci quel qu’il soit.
  • Les primaires de droite comme de gauche, ont exacerbé les différences et accentué les divisions.
  • Les primaires organisées par la  gauche, postérieuremen à la mise en ligne de  cette analyse , ont  aussi mis en lumière des approximations  au long  du processus. Et je dis « approximations  » pour ne  pas dire tricheries.
  • Pour tout arranger, le contrôle sur la régularité des primaires  est intégralement entre les mains du parti organisateur sans  aucun contrôle externe et   indépendant  comme le sera celui du Conseil constitutionnel sur l’élection présidentielle or les primaires  sont de facto le premier tour de l’élection présidentielle.
  • Et enfin et nous avons gardé le meilleur pour la fin ; les primaires réintègrent dans le choix du chef de l’Etat les partis politiques que le général De Gaulle qui avaient bien vu leur nocivité avaient entendu en exclure.

Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Docteur en Droit, Garde des Sceaux, Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles

Incertitude protocolaire quand à l’octroi de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme

17 Sep

samedi 17 septembre 2016

Défense & Société • Décorations : plutôt victime que soldat

par Jean-Michel Thouvenin

La médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme est une décoration civile et militaire française créée par un décret du 12 juillet 2016.

Peuvent y prétendre les Français tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger, ainsi que les étrangers tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger contre les intérêts de la République française.

Si nous ne pouvons que saluer une démarche visant à rendre hommage aux victimes du terrorisme, nous sommes en droit de nous interroger en revanche sur le positionnement de cette médaille dans l’ordre protocolaire des décorations françaises. De fait, étant décernée par décret présidentiel, la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme se porte directement après l’Ordre National du Mérite (elle-même placée derrière l’Ordre de la Légion d’Honneur, l’Ordre de la Libération et la Médaille militaire), ce qui en fait la cinquième décoration dans l’ordre protocolaire.

Ce positionnement la place donc également, et légalement, avant les croix de guerre et celle de la valeur militaire, qui récompensent, quant à elles, l’octroi d’une citation pour conduite exceptionnelle ou action d’éclat au feu. Elle est naturellement aussi placée bien avant la médaille des blessés militaires…

C’est là que le bât blesse. Car si les victimes du terrorisme ont droit à toute notre sollicitude, elles ne peuvent en revanche se réclamer d’aucun volontariat dans la lutte contre l’ennemi, et moins encore d’acte de bravoure dans un contexte de guerre. On peut reconnaître une victime, l’assurer de la compassion de la nation, on peut l’indemniser le cas échéant, mais on ne saurait la récompenser.

Une récompense est faite pour saluer et sanctionner une action volontaire qui a nécessité du courage, de la détermination, de la bravoure. Une victime passive, n’ayant pas été en mesure d’entreprendre quoi ce soit pour lutter contre l’adversaire, ne saurait répondre à ces critères. Il n’y a donc pas lieu de confondre hommage et récompense, respect et mise à l’honneur, compassion et déférence. Il convient de hiérarchiser le mérite, la circonstance des blessures, l’engagement volontaire, avec justice et discernement.

Mais les dessinateurs trotskistes et obscènes de Charlie Hebdo, qui n’avaient cessé de vomir sur des institutions telles la police, l’armée ou l’Eglise, se sont vu octroyer la Légion d’Honneur à titre posthume, alors que des milliers de combattants, héros ignorés des derniers conflits, n’ont eu droit à aucune reconnaissance de leur vivant, et n’ont été cités que dans l’anonymat des cérémonies du souvenir.

Partant de ce triste constat, le choix du positionnement de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme, décision fleurant un léger parfum de démagogie, n’étonnera plus personne. 

Jean-Michel Thouvenin

http://www.politiquemagazine.fr/decorations-plutot-victime-que-soldat/

Relayé par :

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2016/09/16/societe-decorations-plutot-victime-que-soldat-5848813.html

Ce que nous en pensons:

Assurer  la reconnaissance de la Nation  à des malheureux  victime d’un terrorisme  pas si aveugle  que cela est assurément une très  bonne chose  Aussi bien , ce qui est en cause  dans la critique  ci-dessus est moins l’octroi d’une décoration … encore que…. que  sa  place absurde dans l’échelle des  décorations  décernées par la République.

Assurément  ce ne sont pas les lecteurs de ce  blog qui seront étonnés par  cette querelle . La République n’a pas la moindre idée  de  ce qu’une décoration peut témoigner  non seulement  pour celui qui la reçoit mais bien plus encore pour  tous ceux de sa parentèle . Innombrables sont les décorations  militaires et  civiles qui,  traitées avec honneur par la première génération, ont regagné les cartons du grenier avec la deuxième et les stocks d’Emmaüs avec la troisième. Nous  avons déjà *  traité de la disparition de facto  de la Légion d’honneur  absurdement décernée  maintenant à des personnes  dont le seul mérite éminent au service de la nation, à titre militaire ou à titre civil est d’appartenir au sexe  féminin.

  • 10. Comment évolue-t-elle ?
    La Légion d’honneur vit avec son temps et suit les évolutions de la société. Elle reconnaît de plus en plus la place du monde associatif et salarial, les parcours d’origine modeste et la place des femmes grâce à une stricte parité dans chacune des promotions civiles.
  • http://www.legiondhonneur.fr/fr/page/la-legion-dhonneur-en-10-questions/108

Le roi restauré  devra  donc  ressusciter la noblesse qui offrira une échelle graduée et transgénerationnelle  de la reconnaissance du Souverain de façon à ce que soit ainsi encouragé  les sujets  du monarques et leurs descendants nés et à naître à faire de plus en plus  à son service  et , par le fait même , au service de la France.

Ainsi sera  reconstruit  ce pont intemporel mais  pourtant  bien réel entre les générations avec le retour  du concept de Lignée toute entière dédiée à un  dépassement de soi même et  des siens .

C’est  bien d’ailleurs la  voie déjà empruntée par le Conseil dans l’Espérance du roi lorsque le 1 er août 2012 il a institué   institué « l’ ordre et ardente compagnie royale du Mérite, sous le vocable de Sainte-Jeanne d’Arc, appelé plus communément ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc« 

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/08/01/consilium-consulte-n-2012006-du-1-er-aout-2012-instaurant-l-ordre-royal-de-sainte-jeanne-darc/

Pour  le Conseil  dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Docteur en Droit, Garde des Sceaux,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelle.