Tag Archives: http://www.bvoltaire.fr/

Les étrangers pourront voter à la primaire de la gauche : plus qu’un détail

26 Déc

Gabriel Robin. Juriste ; Le 10 décembre 2016

Est-ce un signe annonciateur ? De nombreuses personnalités de gauche souhaitent ardemment permettre aux étrangers de voter pour les élections locales et étendre le droit de vote aux mineurs de 16 ans. Ils en parlent depuis trente ans mais n’ont jamais eu le cran d’aller jusqu’au bout, soumis à la pression d’une opinion publique largement hostile.

Il s’agissait même de la proposition n° 50 du candidat Hollande, rendue caduque par la crise migratoire et les attentats terroristes. Comme pour se dédouaner, ils ouvriront les élections primaires de la gauche aux mineurs de 16 ans et aux étrangers, à la condition que ces derniers soient « adhérents aux partis ou organisations de jeunesse des partis organisateurs ».

Bien entendu, ils ne pourront pas voter pour leur champion en mai prochain. D’ailleurs, imaginons que le candidat désigné par les élections primaires de la gauche devienne, par malheur, président de la République ; sera-t-il alors totalement légitime, l’ayant emporté dans son camp grâce à un corps électoral qui n’a pas le droit de vote aux élections ?

Alain Bergounioux, historien socialiste, s’en réjouit :

« En 2011, l’idée était de faire participer les jeunes socialistes qui adhéraient dès 16 ans, même si je conviens qu’ils sont plus rares aujourd’hui. Le parti est en quelque sorte à l’avant-garde de la démocratie : concernant les étrangers, cela paraissait naturel car ça s’inscrivait dans l’idée du droit de vote aux élections locales portée par la gauche. »

‌Chantre du « made in France » (in English, please), Arnaud Montebourg défendra le droit de vote des étrangers aux élections locales, avec tout ce que cela implique. Les maires sont déjà tenus par les intérêts ethnoculturels de certaines populations issues de l’immigration : on le constate notamment en banlieue parisienne, où les élus sont soumis à de véritables chantages pour qu’ils consentent, par exemple, à construire des mosquées de plus en plus grandes. Qu’en sera-t-il quand les étrangers pourront voter aux élections locales ? La nationalité crée les droits civiques en République. Rien ne saurait être plus antirépublicain que le droit de vote des étrangers.

En dépit des discours martiaux d’un Manuel Valls, le Parti socialiste reste profondément le parti de l’étranger, le parti de Terra Nova. Ce cas le prouve. En ouvrant les élections primaires de la gauche à des populations étrangères, qui ne voteront donc pas en fonction des intérêts français mais de leurs propres intérêts, les socialistes ouvrent la boîte de Pandore.

Si ce « détail » ne semble pas interpeller les médias et l’opinion, c’est d’abord parce que l’hégémonie culturelle de la gauche a progressivement supprimé les défenses immunitaires du peuple, trop longtemps habitué à tolérer l’inacceptable. Cette décision est grave, très grave. J’espère qu’elle sera lourde de conséquences pour le futur vainqueur des élections primaires de la gauche et que ses adversaires sauront le marteler sur les plateaux de télévision lors du grand combat.

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/les-etrangers-pourront-voter-a-la-primaire-de-la-gauche-plus-quun-detail,298554

IVG : le tout-remboursé de Mme Touraine . Ainsi est officialisé en quelque sorte le fait qu’un avortement est une maladie grave

19 Jan
marisol-touraine

     De quelle Créature, Mme Marisol Touraine est-elle exactement le reflet ?

La dernière de notre inénarrable ministre de la… Santé vient de se dérouler dans le silence d’une nation endormie. Vendredi, en rendant visite au siège de son association préférée – le Planning familial de Paris, dont la mission principale semble être de planifier l’élimination de millions de petits Français -, Marisol Touraine a annoncé qu’à partir du 1er avril prochain, l’intégralité des actes autour de l’avortement (échographies, analyses, consultations, etc.) sera remboursé à 100 % à l’égal des 30 maladies reconnues par la Sécurité sociale comme étant des affections de longue durée telles que les maladies cardio-vasculaires, la paraplégie, la sclérose en plaques, etc.
  • Jusqu’à présent, seul l’acte de l’avortement, c’est-à-dire la disparition du bébé à naître, était pris en charge à 100 %. Ainsi est officialisé, en quelque sorte, le fait qu’un avortement est une maladie grave. Mais il en est ainsi dans notre France où, pourtant, la démographie est loin d’être satisfaisante malgré l’immigration massive, solution du Grand Remplacement.
  • Avorter est donc un droit largement encouragé par ce gouvernement qui ne se satisfait plus de sa récente et odieuse propagande télévisuelle à laquelle a participé Julie Gayet. La campagne « IVG mon corps, mon choix, mon droit » a été produite pour contrecarrer toute tentative de culpabilisation et de… « désinformation » de la part de sites tels net ou ecouteivg.org. Le site officiel, que l’on doit à Najat Vallaud-Belkacem (alors qu’elle était ministre des Droits des femmes) et à sa consœur Marisol Touraine, a lancé une campagne sur Google pour être référencé en premier lorsqu’une femme veut se renseigner sur l’avortement. Jusqu’à aujourd’hui, c’est le site ivg.net qui l’était… Un site où les femmes sont averties qu’avorter n’est pas un acte banal mais un acte qui conduit à tuer leur enfant. Ce que le gouvernement considère comme une désinformation absolue. Combien nos chers ministres ont-ils versé à Google pour réussir ce référencement en tête de liste ?
  • Les différentes mesures pro-abortives de ce gouvernement sont arrivées au maximum de ce qu’un État peut faire pour aider les femmes à se séparer de l’enfant à naître. L’avortement facilité par la pilule abortive est devenu un contraceptif et le Planning familial son meilleur promoteur.
76827371

« Mon corps », peut -être mais qui a pris possession du coeur de cette femme ?

  • Le ministre a déclaré que « chaque agence régionale de santé devra formaliser un programme régional pour améliorer l’accès à l’IVG » et elle peut compter sur l’aide du Planning familial pour améliorer les chiffres actuels : 220.000 avortements par an en moyenne, contre environ 800.000 naissances.
  • Evelyne Sullerot, fondatrice de la Maternité heureuse devenue par dérision ou plutôt par provocation, en 1960, le Planning familial, s’est élevée récemment dans Valeurs actuelles contre ses dérives. « L’objectif était d’aider les familles à réguler les naissances pour une planification bénéfique de la famille, et éviter ainsi les avortements. » Elle précise sa pensée : « En 1967, quand j’ai démissionné face à la politisation du Planning familial, certaines femmes portaient des badges “Je veux avorter” sans pour autant être enceintes…. Très vite, dans les années 1970, l’avortement est devenu un brevet de féminisme… En Allemagne, où l’on compte 110.000 avortements pour 80 millions d’habitants, et ailleurs, l’IVG est abordée avec bon sens comme une forme d’échec de la contraception. »
  • Un point de vue qui devrait faire réfléchir les Najat et Marisol sur les terribles lois qu’elles nous pondent au nom de la liberté du corps de la femme.
  • Floris de Bonnevile

http://www.bvoltaire.fr/florisdebonneville/ivg-rembourse-de-mme-touraine,232328?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=cda1af2c82-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-cda1af2c82-30399893&mc_cid=cda1af2c82&mc_eid=81b4bf3cde

Voir aussi : Ce n’est pas un poisson d’avril, c’est une prime à l’avortement , in fine  du  Bulletin climatique quotidien ….                                                                                                 https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/01/18/bulletin-climatique-quotidien-18-janvier-2016de-la-republique-francaise/

Avec les Islamistes, une nouvelle menace pour la France : le fondamentalisme catholique !

4 Fév

catholique-1280x648     Nouvelle menace pour la France : le fondamentalisme catholique !

Les socialistes sont vraiment passés maîtres dans l’art du trompe-l’œil et de la fausse fenêtre. Les propos de Jean-Marie Le Guen, dimanche dernier dans le  débat  qui l’opposait  à Florian Philippot sur BFM, nous en ont donné encore une preuve magistrale. Il a, en effet, qualifié les catholiques et autres « manifestants pour tous » de « fondamentalistes », les renvoyant symétriquement dos à dos avec les fondamentalistes de la religion mahométane qui, dans le subconscient de beaucoup, sont tous abusivement assimilés à des islamistes.

Pour notre sous-ministre, chaque religion porterait en quelque sorte sa croix, si l’on peut oser cette expression ! Les musulmans doivent supporter les fondamentalistes qui récitent les versets du Coran au rythme endiablé de la kalachnivov. Les catholiques, quant à eux, doivent faire avec ceux qui récitent leurs prières en latin, parfois, il est vrai à la vitesse (seulement) d’une mitraillette. Au passage, on doit pouvoir en déduire qu’au nom du padamalgam, ces rares latinistes de sacristie ne doivent surtout pas être confondus avec l’immense majorité des catholiques qui, eux, ne récitent peut-être même plus rien du tout. Le Diable, qui est par définition le Diviseur, doit bien pouvoir tirer profit d’une telle rhétorique…

En gros et pour faire court, dans le discours télévisuel de M. Le Guen, nous avons tout autant à craindre aujourd’hui des excès du catholicisme que de ceux de l’islam.

Il est vrai que des « fondamentalistes catholiques » ont commis dans notre histoire récente des actes irréparables : s’enchaîner devant des cliniques pratiquant l’avortement, réciter des prières en silence devant des galeries prétendument d’art exposant des obscénités offensant le Christ, manifester pour que les enfants aient tous le droit d’avoir un père et une mère. Bref, des actes inqualifiables.

Ces « fondamentalistes catholiques » osent même affubler leurs enfants, mâles et femelles, de prénoms qui sont une véritable provocation à la laïcité, notamment par l’abus excessif du prénom Marie. Ils osent aussi accoutrer leurs petites filles de jupes plissées et de talons plats, leurs petits garçons de chaussures bateau ou de vestes d’inspiration autrichienne. Qui va donc dire à tous ces gens que le « référent sociétal » est désormais Plus belle la Vie et non La Mélodie du bonheur. Najat : une loi, peut-être ?

Et que dire de tous ces « fondamentalistes catholiques » qui osent encore s’engager dans les armées de la République pour la servir en silence, avec loyauté et, même, et c’est peut-être cela qui est le plus dangereux, avec efficacité ? On en connaît même qui atteignent les plus hauts rangs de sa hiérarchie. Sommes-nous certains qu’ils ne font pas bénir nuitamment par des prêtres en soutane les drapeaux et étendards que la France leur a confiés ? A-t-on l’assurance qu’ils ne vont pas livrer nos secrets militaires au Vatican ou déserter pour rejoindre la garde suisse ?

On attend avec impatience le clip équivalent de celui que la propagande gouvernementale vient de sortir contre le djihadisme. La façade de la France rêvée par M. Le Guen et consorts sera ainsi parfaite de symétrie avec en frontispice un œil avisé enchâssé dans son triangle rayonnant.

                Georges Michel

http://www.bvoltaire.fr/georgesmichel/nouvelle-menace-pour-la-france-le-fondamentalisme-catholique,156171

et aussi :

http://www.aleteia.org/fr/politique/article/la-manif-pour-tous-et-les-islamistes-meme-combat-5790931374571520

Hommage dans Paris occupé du Tsar Alexandre Ier au roi Louis XVI martyrisé.

29 Déc

Qui était Alexandre Ier  ?… Un nouveau documentaire français intitulé « Le Secret du Tsar » et réalisé par Marc Jeanson, sans idéologie et techniquement d’excellente facture (la corrélation des deux qualités est encore rare), nous le révèle. On apprend par exemple qu’il fit célébrer une messe par ses troupes, sur la place de la Concorde, en réparation de la mort du roi de France en 1793

http://www.bvoltaire.fr/charlesrouvier/secret-de-tsar-message-despoir,148136?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=391810c772-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-391810c772-30399893&mc_cid=391810c772&mc_eid=81b4bf3cde

Insitutrice assasinée à Albi. Les débats extérieurs à l’école déferlent sur ce qui n’est décidemment plus un »sanctuaire »

5 Juil

L’horreur est entrée dans la classe de maternelle de l’école Édouard Herriot d’Albi. Une mère d’élève, Rachida* , a sorti un couteau et a poignardé la maîtresse, Fabienne, âgée de 34 ans et mère de deux petites filles dont une de six mois.

urlVoici les faits bruts, et voici quelques commentaires

– Il y a déjà longtemps que l’école n’est plus un sanctuaire et l’affaire Merah l’avait déjà abondamment montré.  Les pouvoirs publics de droite à gauche ont toujours soutenu – contre toute vraisemblance- que cette violence était extra scolaire et que l’école n’était touchée que par ricochet … Tu parles.

 – Nous n’entendons pas jeter l’amalgame sur une communauté mais nous serons d’avantage rassurés – car nous en sommes là- si les dirigeants de cette communauté lançaient de véritables appels à l’intégration de ces personnes qui n’ont vraiment de cesse de de nous montrer qu’elles ne sont pas d’accord avec la façon dont nous vivons, nous mangeons, nous nous habillons et aussi, rappelons le , car cela prendra de plus en plus d’importance la façon dont nous prions le Christ, fils de Dieu.

  Au lieu de celà, dans un enregistrement, Abou Bakr al Baghdadi appelle ses partisans à venger les torts causés aux musulmans à travers le monde.

Autoproclamé « calife », le chef de l’Etat islamique en Irak et au Levant  (EIIL) , devenu l’ Etat islamique a appelé ses partisans à venger les torts causés aux musulmans à travers le monde

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/01/97001-20140701FILWWW00381-le-chef-de-l-etat-islamique-appelle-a-la-vengeance.php

 – La meurtrière a tout de suite était faite passer pour « folle * » … ce qu’elle est peut –être bien d’ailleurs mais dans ce cas que faisait –elle dehors à s’acheter tranquillement un couteau à la lame de 16 centimètres avant de le placer dans son sac- .                                                                                                                                                                                                    Il y a eut eut des époques , pas si lointaine, où cette préméditation – au sens juridique du terme- aurait valu à la tête de Rachida de rouler dans la sciure sous le couperet de la guillotine.

Nous permettra –t- on d’ajouter les lignes suivantes extraites de Boulevard Voltaire

– » Les premiers éléments laissent penser à l’acte d’une déséquilibrée. Mais on le sait, les esprits faibles sont facilement influencés. Et si le meurtre d’un enseignant est, heureusement, exceptionnel, on sait que les agressions, verbales ou physiques, ne le sont hélas pas. On ne peut qu’être frappé de ce que cet assassinat intervient alors que l’INSEE vient de publier une étude montrant que 12 % des personnels de l’Éducation nationale ont été victimes de menaces ou d’insultes . Soit deux fois plus que dans les autres professions.

-Dans une société où l’ignorance crasse s’étale fièrement, et pas seulement chez les footballeurs mais aussi chez les animateurs télé, les chanteurs à la mode, les journalistes et même les politiques, ceux qui ont fait leur métier de la transmission du savoir ne peuvent qu’être méprisés. – Dans une société qui ne valorise que le plaisir immédiat, la jouissance facile, qui prône l’extase obligatoire devant les poncifs éculés de la pensée chamallow, ceux qui demandent aux élèves d’étudier, de travailler, de faire des efforts pour une perspective un peu plus lointaine que demain ne peuvent être perçus que comme des empêcheurs de bonheur instantanée, des « méchants » donc.

– Si de plus leur hiérarchie même semble dire que ce sont des sadiques se plaisant à mettre des mauvaises notes à leurs élèves, à les sanctionner plutôt qu’à les encourager, au point d’interdire le zéro, de limiter les punitions, d’envisager la suppression des notes, comment les parents et les élèves ne s’insurgeraient-ils pas contre ces bourreaux d’enfants, ces salauds qui empêchent la jeunesse de France de s’épanouir ? »

–       …

Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Garde des Sceaux,Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles

http://www.bvoltaire.fr/pierrevanommeslaeghe/fabienne-terral-calmes-institutrice-assassinee-devant-ses-eleves,92608

 

 

700 éme article. Tout est pour le mieux dans le meilleur des collèges possibles; à ceci prés que les fondamentaux ne seront toujours pas acquis.

28 Mar

 images

. Un cru aussi bon que l’an dernier puisque 84,7 % des collégiens ont décroché le diplôme qui atteste de leur maîtrise du « socle commun ». Il y a bien entendu encore des progrès à faire, notamment pour ce qui est des inégalités en fonction de la classe sociale, mais même les plus défavorisés sont 75,3 % à réussir. À la lecture de ces chiffres, on peut se demander la raison des lamentations de certains (devrais-je faire mon mea culpa ?) sur la baisse de niveau des écoliers français. Seuls 15 % ne maîtrisent pas le « socle commun de compétences et de connaissances » en fin de scolarité obligatoire. Il devrait être facile de s’occuper de cette fraction en difficulté puisque les autres maîtrisent les fondamentaux. Quand on maîtrise la culture commune, on doit pouvoir se débrouiller dans la suite de ses études avec un peu de travail.

Le problème est que si l’on regarde d’un peu plus près les chiffres, ils sont près de 40 % à ne pas avoir eu la moyenne à l’épreuve finale en français et plus de 50 % en mathématiques. La moitié des collégiens n’ont pas la moyenne dans ces deux matières fondamentales. Malgré tout, 70 % de ceux-là décrochent le Brevet. Sans doute l’épreuve finale est-elle trop difficile (l’essentiel des coefficients de l’examen provient du contrôle continu)… À moins que l’Éducation nationale ne considère qu’il n’est pas indispensable à la culture commune de maîtriser la langue de notre pays et les bases des mathématiques.

Il se peut bien qu’elle ait raison puisque les taux de réussite aux baccalauréats, trois ans plus tard, sont quasiment identiques à ceux du Brevet des collèges. À se demander s’il ne vaudrait pas mieux envoyer les collégiens directement à l’université. Ils y échoueraient plus tôt, ce qui leur permettrait de se réorienter plus vite. Au passage, quelle économie, de supprimer le lycée ! Tant qu’à être absurde, autant que ce soit rentable.

http://www.bvoltaire.fr/pierrevanommeslaeghe/pour-le-mieux-dans-le-meilleur-des-colleges-possibles,54686?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=5ad4ff5955-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-5ad4ff5955-30399893&mc_cid=5ad4ff5955&mc_eid=81b4bf3cde

Moins médiatisé que le Ramadan, mais « intéressant » aussi ; le Carême.

10 Mar

Il est de plus en plus malvenu de communiquer sur la signifiance dudit Carême ou de toute autre festivité à connotation chrétienne.

Le Ramadan de l’année de l’hégire 1435 commencera aux alentours du 28 juin 2014. Le Carême 2014 a déjà commencé. L’avez-vous lu dans votre quotidien préféré ? Probablement pas.

Vous l’aurez certainement remarqué, de nos jours, le jeûne du Carême est beaucoup moins pompeusement annoncé par les organes d’information de la République ; le ramdam étant bien-sûr réservé à la période du jeûne sus-mentionné en prélude, celui de la religion dite d’amour, de tolérance et de paix, période somme toute assez dichotomique au non initié, où, paradoxalement, la chaste et pieuse diète diurne contraste avec une plantureuse fringale et autres félicités non gastronomiques à vocation exclusivement nocturne. Passons les détails.

Les temps étant au changement, à la laïcité monocultuelle imposée, il est de plus en plus malvenu de communiquer sur la signifiance dudit Carême ou de toute autre festivité à connotation chrétienne, reliquats actuellement honnis de nos traditions, de notre culture et de notre Histoire. C’est clair, de nos jours, assister à l’office dominical est susceptible de vous faire imputer des doux sobriquets de réactionnaire, d’ultra, d’intégriste catholique, de ringard ou de polyphobe en tous genres. En revanche, occuper innocemment une rue pour faire, boussole à la main, sa prosternation vénusienne, fait de vous un dévot modéré, lésé par les prix exorbitants du mètre carré. De quoi être déboussolé, vous en conviendrez.

Je suis donc un ringard, en voie d’extinction, dont le message est devenu inaudible. Néanmoins, le ringard périmé que je suis est et restera fier d’affirmer sans fausse modestie l’identité de ses racines chrétiennes, une sorte de Mohican dont le statut a été supplanté de nos jours par celui des musulmans. Musulmans qui, eux, affirment ostensiblement et en toute occasion, sans fausse pudeur, leur appartenance identitaire. Comme quoi, hormis les « valeurs de la République », nous avons quelques points communs…

En ringard que je suis donc, à la messe, ce dimanche, comme d’habitude, j’irai donc accomplir mon rituel spirituel, remplir mon devoir identitaire. Sans me désoler à l’idée que mon église sera transformée un jour en centre culturel, en mosquée ou en fast-food halal. Non, mais avec à l’esprit de me mettre debout, en tant que nation fière de ses racines et de son Histoire.

 

http://www.bvoltaire.fr/pierremylestin/le-careme-2014-commence-en-avez-vous-entendu-parler,52713?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=47738c391a-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-47738c391a-30399893

Et pour  quelques rappels utiles -sous la signature d’Annie Laurent, sur le  blog du CER même : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/03/10/annie-laurent-des-differences-entre-catholicisme-et-islam-lexemple-du-careme-et-du-ramadan/