Tag Archives: Joachim du Bellay

Communiqué du Conseiller aux Armées du CER. Les limites de la politique (?) militaro-industrielle de la France

29 Juil

La France, de mère des arts, des armes* et des lois à simple industriel souvent dupé…

Unknown

On apprenait hier que l’Egypte pourrait acheter deux autres FREMM  (Frégate Multi-missions) à la France pour compléter celle acquise en juin dernier alors que le nombre des corvettes Gowind 2500 pourrait passer des quatre initiales à un total de huit… et ce alors même que le régime prétend demander le paiement de l’énergie électrique à l’ensemble des lieux de culte… en prétextant l’existence d’une grave crise économique. Autant dire qu’il est plus que probable que les unités en question risquent fort d’être payées par le contribuable français, en espérant qu’elles ne servent pas à combattre les intérêts mêmes de la France. (Petite parenthèse : il faut reconnaître que le Maréchal Ben Sisi nous arrange bien du point de vue géopolitique mais nous ne devons pas oublier ce qu’il est, à savoir le digne successeur de Nasser, Sadate et Moubarak…).

Photex MISTRAL TONNERRE

 

 

Par ailleurs, ce jour, 28/07, on apprend que le résident actuel souhaite prendre une décision « dans les semaines à venir » à propos de l’avenir des deux BPC  Bâtiments de projectio et de commandement) commandés par la Russie, ayant évoqué des « obligations contractuelles » bilatérales dans le cadre du contrat d’une valeur de 1,2 G€ bloqué par le conflit en Ukraine. Selon le quotidien russe Kommersamt, la France pourrait résilier le contrat contre un remboursement partiel de 785 M€, assorti de l’autorisation donnée par Moscou à Paris de réexporter les bâtiments. Tout en sachant que cette nouvelle opération d’exportation devra se faire à perte, dans la mesure où les BPC russes ont été construits selon les desiderata russes – difficile de parler de besoins, le contrat ayant toujours été plus politique que militaire – et ne correspondant par suite ni aux critères de la Marine nationale, ni à celles de l’OTAN. A moins de ne suivre la politique à courte vue du résident américain actuel afin de se préparer à contrer une attaque de la Russie… alors même que cette dernière est sans doute au moins autant que les Etats-Unis, si ce n’est nettement plus, un instrument de stabilité dans le contexte mondial actuel.

Pour défendre un pays, la France en l’occurrence, est nécessaire une vision de long terme et non pas simplement une suite de contrats autant éphémères qu’aléatoires permettant de faire face à une politique qui, depuis bien longtemps, dépense plus qu’elle n’est en mesure d’aider à produire. Vivement le Roi !

Le 28/07/15

CC(r) François Romain, CJA, Conseiller aux Armées du Conseil dans l’Espérance du Roi.

* Joachim du Bellay