Tag Archives: La Nouvelle République

La « Sainte-Chapelle » de Thouars (79100)

8 Mai

[lanouvellerepublique.fr] Deux-Sèvres – Thouars: Une sainte-chapelle en copropriété

SOURCE – lanouvellerepublique.fr – 5 mai 2015

Chevalier. En 1463, le vicomte de Thouars se nomme Louis d’Amboise. Personnage peu sympathique, il est accusé de crime de lèse-majesté envers le roi de France, Louis XI, et se retrouve déchu de tous ses titres et propriétés. Le petit-fils de Louis d’Amboise, un certain Louis II de la Trémoïlle, va inverser le cours de l’histoire. Chevalier courageux et sans reproche, il est de toutes les batailles, dont la célèbre victoire de Marignan en 1515. Sous son impulsion et celle de son épouse Gabrielle de Bourbon, cultivée et généreuse, la vicomté de Thouars redore son blason.

Sainteté? Selon les versions, la collégiale pouvait prétendre au titre de sainte-chapelle. Elle aurait en effet abrité des reliques de la sainte-croix. Une demande officielle de reconnaissance papale aurait même été adressée au Vatican, mais aucune trace de la réponse n’a jamais été trouvée. Or cette reconnaissance du pape est indispensable pour prétendre au titre de sainte-chapelle…

Copropriété. Aujourd’hui, la chapelle appartient conjointement aux descendants des la Trémoïlle, qui utilisent notamment la partie basse pour des offices religieux, ainsi qu’à la fraternité Saint-Pie X, adepte d’un catholicisme très rigoureux (NDLRB. Nous laissons à l’auteur de l’article  son style, sauf à se demander s’il existe parallélement un catholicisme  beaucoup moins rigoureux … mais Dien saura  bien y reconnaître les siens). Elle tient chaque dimanche des messes en latin dans la partie haute de la chapelle et ouvre également ses portes.

Tuffeau. Cette roche a l’inconvénient de son avantage : plus facile à tailler, elle est aussi plus sensible à l’usure du temps. D’où l’aspect fatigué de la façade, qui a aussi souffert de dégradations lors de la Révolution. La chapelle a cependant fait l’objet d’une grande rénovation au XIXe siècle.

Et bonne année quand même aux lecteurs du blog du CER

1 Jan

 

 

Des fouilles d’une sage « lenteur » sur le tracé du futur TGV Paris-Bordeaux

6 Août

Les fouilles archéologiques le long du tracé de la LGV (Paris-Bordeaux) ont mis au jour des trésors précieux pour les historiens.

Pour la communauté archéologique, le tracé de la LGV est une aubaine. Sur la partie tourangelle du futur TGV Paris-Bordeaux, les archéologues ont eu accès à 920 hectares de terres à fouiller, le long des 52 km qui traversent le territoire de 18 communes. En trois ans de fouilles, 182 sites ont été mis au jour.

La direction régionale des affaires culturelles de la région Centre commence à restituer les premiers éléments de ces études. La directrice Sylvie Le Clech ne cachait pas son enthousiasme, lors d’une récente venue à Sepmes, près de Descartes, pour une conférence publique.

……. Merci d’activer le lien ci-après- pour prendre une vue d’ensemble de la moisson opérée.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Loisirs/Patrimoine-tourisme/n/Contenus/Articles/2014/08/05/L-histoire-deterree-avant-la-pose-des-rails-de-la-LGV-2005353

Jean-Marie AUZANNEAU, Maire d’Exoudun (79800) dénonce la LOURDEUR des peines encourues par les MAIRES REFUSANTde célébrer un MARIAGE HOMOSEXUEL .

30 Août

545px-Blason_ville_fr_Exoudun_79.svgBurelé d’argent et d’azur, la 1ere burèle d’argent chargé d’un lambe de gueules et la derniere échancrée de trois pièces par le bas, à la sirène contournée (NDLRB . Mélusine ?) s’y mirant d’or brochant ; au comble aussi d’or chargé d’une croix pattée alésée de gueules accostée de six filets ondés alésés de même, trois à dextre et trois à senestre l’une sur l’autre.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Blason_ville_fr_Exoudun_79.svg

Exoudun, cité de caractère. A l’image de son maire qui vient de pousser un « coup de gueule » épistolaire dans le sillage du débat, et de la loi qui a suivi, sur le mariage pour tous. Au Président de la République, au Premier ministre, au président de l’Association des maires, à la présidente de Région, député et préfet… Jean-Marie Auzaneau écrit sa « colère » au regard des conséquences pénales encourues par un maire et ses adjoints, en leur qualité d’officier d’état civil, en cas de refus d’appliquer la loi.

«  Complètement disproportionné  »

« Attention, recadre-t-il d’emblée, en tant que maire, j’applique les lois. Et il est normal qu’un maire soit suspendu de ses fonctions, pour trois mois, six mois ou pourquoi pas un an maximum. C’est compréhensible. » Voire d’une révocation, dans les cas les plus graves, mesures disciplinaires. Alors ?
C’est qu’en cas de refus de célébration d’un mariage, la sanction peut-être beaucoup plus sévère : jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75.000 € d’amende, prévoit la loi, si les futurs époux déposent plainte. Une condamnation relevant du délit de discrimination (article 432-7 du Code pénal), qui n’est pas nouveau, mais l’élu admet bien avoir découvert ce texte à la faveur d’une récente circulaire ministérielle sur le mariage pour tous. S’il met en avant la « haute opinion » qu’il porte à sa fonction, le maire d’Exoudun estime que la barre a été mise trop haut : il se dit « extrêmement choqué par le panel de sanctions encourues par celui qui fera valoir, à tort ou à raison, sa clause de conscience ». Clause que, rappelle-t-il, le président de la République avait évoquée lors du dernier congrès des maires *. Jean-Marie Auzanneau insiste et signe, considérant la sanction pénale « complètement disproportionnée » et qui, selon lui, « concourt à affaiblir et décrédibiliser, sans aucun doute, la fonction de maire auprès des citoyens ».

 http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2013/08/30/Mariage-gay-le-coup-de-gueule-du-maire-d-Exoudun-1593352

* «Les maires sont les représentants de l’Etat, a néanmoins rappelé le président de la République, qui s’exprimait devant le congrès des maires de France. Ils auront, si la loi est votée, à la faire appliquer.» Mais, a t-il poursuivi, « la loi s’applique pour tous dans le respect de la liberté de conscience ». Il a ajouté que «les possibilités de délégations (d’un maire à ses adjoints) existent et peuvent être élargies». http://www.leparisien.fr/societe/mariage-gay-hollande-reconnait-la-liberte-de-conscience-des-maires-20-11-2012-2339091.php