Tag Archives: Louis XX

Poissy (78300) : la statue de Saint Louis retrouve sa place à la collégiale Notre-Dame

9 Mai

Julien Constant | 08 Mai 2016, 19h00 | MAJ : 08 Mai 2016, 20h47

Poissy, ce dimanche. La statue restaurée du bon roi Saint Louis a été dévoilée devant une centaine de personnes.
Poissy, ce dimanche. La statue restaurée du bon roi Saint Louis a été dévoilée devant une centaine de personnes. (LP/J.C.)

La statue restaurée du bon roi Saint Louis, après avoir subi en avril 2015 un acte de vandalisme, a été officiellement dévoilée au public, ce dimanche en fin d’après-midi à la collégiale de Poissy.

Devant une centaine de fidèles, le prêtre a expliqué qu’il avait eu quelques difficultés avant de trouver une personne capable de restaurer cette statue de plâtre et de stuc qui date de 1915. Après sa chute, le roi Saint-Louis avait conservé sa tête mais tout le reste était en mille morceaux. L’artisan Pierre Charles Monterde a travaillé durant deux mois pour reconstruire ce qui s’apparente à un véritable puzzle. Il a recollé les pièces sur une armature. Puis il a bouché les cavités et repeint le roi en retrouvant les teintes d’origine. La restauration, d’un coût d’environ 3 000 €, a été financée en partie par le comte de Paris.

Louis de Bourbon, duc d’Anjou, était présent lors de cette célébration. « Je pense qu’il est important de garder la mémoire de Louis IX. C’était un roi social qui a beaucoup fait pour la France », a-t-il indiqué. Pour éviter un nouvel acte de malveillance, la statue a été scellée sur son socle.

Retrouvez les liens hyper-textes  ci-dessus  grâce au lien ci-dessous :

http://www.leparisien.fr/poissy-78300/poissy-la-statue-de-saint-louis-retrouve-sa-place-a-la-collegiale-08-05-2016-5777583.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2F

perspectives de Restauration des monarchies dans le Moyen-Orient et le fait qu’ils seraient une solution à l’arrêt de l’islamisme dans ces pays.

16 Avr

English translation below : Forget the republic, bring back the monarchy ! / Oubliez la République , ramenez la monarchie !

Reproduction de l’article de Michael Davis sur les perspectives de restauration des monarchies dans le Moyen-Orient et le fait qu’ils seraient une solution à l’arrêt de l’islamisme dans ces pays.
Michael Davis pointe avec ironie que si le républicanisme semble connaître une certaine renaissance en Australie, il en va de même pour le monarchisme dans le monde arabe. Notant les progrès significatifs de l’Iran sous la monarchie des Pahlavi , il cite en exemple les rois  comme éléments de stabilité de leurs pays (les deux n’ayant pas soufferts de « printemps arabes »). La semaine dernière, le premier ministre Irakien a proposé comme ministre le prétendant au trône Sharif Ali Ben Hussein (c’est un peu comme si le président François Hollande proposait un poste au prince Louis-Alphonse de Bourbon nous dit le journaliste)

Et de nous rappeler que deux princes ont été candidats à l’élection présidentielle en Afghanistan en 2014 ou que des rumeurs de restauration de la monarchie sont constantes en Libye

Throughout much of the Middle East, monarchists offer a way to bring about modernity and tackle Islamism

The Prime Minister, to absolutely no-one’s surprise, has no plans to observe the Queen’s ninetieth birthday next month. Well, that’s not exactly true: Mr Turnbull is going to issue a stamp commemorating her double sapphire year. (That’s actually the gemstone associated with the big nine-oh – I googled it. Grandmothers, it’s never too soon to start dropping hints.) Even if he rolls out some last-minute festivities, there’s no way we’ll be able to compete with the United Kingdom. With celebrations spanning the better part of a week, complete with pageants and parades, they’re not going to see this momentous occasion pass without all due pomp and circumstance. Malcolm might be a republican, but surely there’s not much coming the way of national pride if Aussies are out-partied by the Brits.

Curiously, as republicanism is enjoying something of a renaissance in Australia, monarchism is rearing its head in the Middle East for the first time in decades. It’s no coincidence that this comes on the heels of the Arab Spring, from which sprung the likes of Isis and the al-Nusra Front. Islamic dynasties were, for the most part, a decidedly progressive force throughout the 20th century.

Pre-eminent among them was Iran’s Pahlavi shahs, a father/son duo who took power in 1927 and were ousted by Ayatollah Khomeini in 1979. Reza Shah, the elder, was a ferocious moderniser who shocked the world with his wide-ranging reforms. A bitter foe of the fundamentalists, he abolished sharia courts, replacing them with a French-style civil code. He employed French physicians to overhaul Iran’s healthcare system, founded its first medical school, and instituted compulsory vaccination. Disgusted with the position of women in his country, he banned the practice of wearing the veil in public and made female students eligible to study at the University of Tehran. And amidst all his social reforms, Reza Shah still found time to lay down 14,000 miles of railway and bring electric power to every city in his empire.

The majority of those Mid-Eastern monarchies still extant are decidedly within this reformist vein. While Moroccan Jews remain constantly under threat from Islamists, they have a strong ally in King Mohammed VI, who’s forged close ties to the Jewish community and has for years pleaded with émigrés in Israel to return. Jordan’s king, Abdullah II of the House of Hashim, won the West’s admiration last year for quite literally taking the fight to Isis: when the Islamic State captured and immolated a Jordanian fighter pilot, Abdullah responded by hopping into a jet and dropping bombs on Isis targets. To say we could use more Hashemites is an understatement.

And who knows? We may just get one – in Iraq. Last week, Iraqi Prime Minister Haider al-Abadi moved to reshuffle his cabinet and distributed a list of new potential ministers. Among them was one Sharif Ali bin al-Hussein. Sharif Ali is the leader of Iraqi Constitutional Monarchy, a centrist political party that advocates the restoration of the House of Hashim. He also happens to be the pre-eminent Hashemite pretender. That means the heir to the Iraqi throne might hold a senior post in his government while pushing his claim. It’d be like Francois Hollande giving the defense portfolio to Louis Bourbon of the Royalist Party.

Monarchism is becoming a small but considerable force in Afghanistan, too. The last Afghan king, Mohammed Zahir Shah of the House of Barakzai, returned from exile in 2002. Then-President Hamid Karzai greeted him with a warm embrace and bestowed on him the honorific ‘Father of the Nation’. This is no small peanuts: the monarchy has remained popular with tribal Afghanis – who’ve always been more inclined to conservatism than Islamism – since it was deposed in 1973. Some analysts speculate a majority of rural Afghanis would lend their support to a return to the monarchy. Meanwhile, Mohammed Daoud Khan – the King’s cousin, first president of Afghanistan, and an ambitious moderniser in the Pahlavi mold – is hailed by urban Afghani youths as a progressive icon. Even with more conventional voting blocs there’s little the way of stigma surrounding the monarchy. Two Barakzai princes, Zalmai Rassoul and Sardar Mohammad Nadir Naeem, ran for president as centrist independents in 2014. Naeem withdrew before voting began and endorsed Rassoul, who placed third.

Libya is also experiencing something of a royal revival. The House of Senussi maintains a fond niche in Libyans’ national consciousness for their fierce resistance to Italian colonialism. While it can’t be said what kind of popular support a formal monarchist movement would garner, it’s sufficient to attract a few notable critics. In an interview for the New York Times, Abdulrahman Swehli, an influential politician from Misurata, said: ‘We can’t go back 60 years. People who talk about these things are living in cloud cuckoo land.’ Sputnik, Russia’s state media organ geared toward pushing the Kremlin’s agenda to the West, claimed the US-led coalition was planning to bring the ‘New World Order’ to Libya by restoring the House of Senussi. Is that just a bunch of conspiracy theory rubbish? Probably. But you’re judged by the strength of your enemies, as James Bond said.

It’s always baffled me that black-armbanders like Messrs Turnbull and FitzSimons see republicanism as an extension of their progressivism. That’s not to say I don’t understand the logic prima facia: of course there’s something a bit odd about a multiracial country like Australia guaranteeing it will have an Anglo-Saxon head of state in perpetuity. But anyone reasonably well-acquainted with the history of monarchy, especially in the Middle East, will know that republicanism has more often than not been the favorite tool of racists and sectarians. For the Islamic world, monarchy is synonymous with religious pluralism, ethnic cooperation, gender equality, and economic dynamism. Why shouldn’t it be for us? So, as we all privately celebrate the Queen’s 90th birthday, let’s also raise a glass to the Pahlavis, the Hashimites, the Barakzais, and the Senussis. ‘All will be well,’ the old Cavalier ditty goes, ‘when the King enjoys his own again.’

Michael Davis edits The Spectator Australia Facebook page
VIA la page FACEBOOK de la CMI de Fréderic de Natal, CJA

https://www.facebook.com/groups/monarchiste/permalink/10153874627879902/

Mariage de Louis XIII et d’Anne d’Autriche à Bordeaux. 400 ans déjà.

12 Nov

12193529_1693796237500523_1584326327861682794_n

Mercredi 4 novembre à 20h : concert commémorant les 400ans de ce grand mariage royal ( Louis XIII et Anne d’Autriche- 28 novembre 1615)  à la Cathédrale Primatiale Saint-André de Bordeaux, en présence de S.A.R. le prince Louis de Bourbon.

https://www.facebook.com/cathedralebordeaux/photos/a.1580542415492573.1073741829.1576611472552334/1693796237500523/?type=3&theater

12226999_546368235520471_4055878796337516541_n

                  Faire venir un  » roi », ou comment remplir les églises ?

12227786_984724268256715_6503768602214289275_n

Actualité ( « Louis XX » y sera le 20 septembre) et histoire de l’Hôtel des Invalides à Paris.

17 Sep
600px-Plan_of_Hôtel_des_Invalides,_Paris.svg

Retrouvez les précieuses légendes de ce plan en activant le lien ci-aprés : https://en.wikipedia.org/wiki/Les_Invalides

Ce 20 septembre 2015, seront présents en la cathédrale Saint-Louis des Invalides le Roi Louis XX et la Reine Marie-Marguerite pour la célébration annuelle de la fondation de l’Hôtel des Invalides par leur aïeul Louis XIV en 1670.

http://www.vexilla-galliae.fr/civilisation/histoire/1534-24-fevrier-1670-louis-xiv-fonde-l-hotel-des-invalides

En 1676, le ministre de la Guerre Louvois confie au jeune architecte Jules Hardouin-Mansart la construction de l’église que Libéral Bruant n’a su mener à bien. 
L’architecte conçoit un édifice grandiose mais harmonieux, qui, dès le début, se dédouble en église royale (le Dôme des Invalides) et église des soldats.

Ainsi Louis XIV et ses soldats peuvent, à l’occasion d’une visite royale aux Invalides, simultanément entendre la messe, mais en accédant au lieu de culte par deux entrées différentes, comme l’exige l’étiquette.
Cette bipartition se renforce au XIXe siècle avec l’édification du tombeau de Napoléon puis l’édification d’une verrière, après 1870, entre les deux églises.

 

L’église des soldats

Celle-ci, s’ouvrant sur la cour d’Honneur, est d’un classicisme dépouillé, et même austère. Le buffet d’orgues a été réalisé entre 1679 et 1687 par Germain Pilon, menuisier ordinaire des Bâtiments du Roi.

L’église des soldats présente une centaine de trophées pris à l’ennemi, jalonnant l’histoire des armées françaises de 1805 au XXe siècle. Témoins d’une tradition séculaire, ces trophées étaient accrochés à la voute de la cathédrale Notre-Dame de Paris jusqu’à la Révolution. Ceux qui échappèrent à la destruction furent transférés aux Invalides à partir de 1793. L’Hôtel reçut alors la mission de conserver des emblèmes et des trophées de la France. Près de 1500 de ces trophées furent brûlés dans la cour par le gouverneur des Invalides en 1814 pour ne pas les voir tomber aux mains de l’ennemi vainqueur.

Dédiée à Saint-Louis et consacrée à la Sainte Trinité, l’église est rattachée administrativement au musée de l’Armée dès la création de celui-ci en 1905. Elle est aujourd’hui la cathédrale aux armées françaises.

http://www.musee-armee.fr/collections/les-espaces-du-musee/cathedrale-saint-louis-des-invalides.html

 

 

 

Pour la restauration de la statue de saint Louis à Poissy. « Plus qu’un symbole dans les temps troublés qui sont les nôtres ».

26 Août

11887945_965297356846045_5769615753381970375_n

 

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/05/02/les-orleans-au-secours-de-la-statue-de-saint-louis-collegiale-de-poissy-brisee-par-un-desequilibre/

Heureux sont les Européens qui vivent en Monarchie et ils sont nombreux.

29 Mai
11295613_842576199141164_5673462282410150244_n

Et que l’on ne nous parle pas de certains « Rois d’opérette » … la république nous fait vivre une tragédie permanente , hélas !

 

Louis XX et la princesse Marie-Marguerite à Lorient fin mai 2014.

20 Avr

NDLRB . le  blog  du CER vous a déjà informé en détail de  la  visite princière des 29, 30 et 31 mai prochain ( in fine du lien ci-dessous) :https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/04/07/bulletin-climatique-quotidien-7-avril-2015de-la-republique-francaise/

Pour autant, une  aussi longue  visite mérite  bien que l’on en reparle.

Leurs Majestés le Roi Louis XX et la Reine Marie-Marguerite se rendront les 29, 30 et 31 mai prochains en visite officielle en leur bonne ville de Lorient (56100) pour y commémorer le 300ème anniversaire de la mort de Louis XIV, fondateur de cette ville.

lorient3                                                                                                                                Blasonnement  Français : de gueules à un trois-mâts d’argent, équipé et flammé du même, voguant sur une mer de sinople, accompagné d’un soleil d’or se levant derrière trois monts d’argent posés à dextre issants de la mer; au franc canton d’hermine; au chef cousu d’azur semé de besants d’or.                                       Devise: « Ab oriente refulget » (L’orient la fait resplendir)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_ville_fr_Lorient_(Morbihan).svg

NB. Le  lien cité au tout  début  de ce post  vous permettra de plus de disposer de trés  belles armoiries  anciennes  de la ville, mais abondance de  biens ne nuit pas.

 ……. Ainsi est la ville de Lorient, fille de France par son père, Louis XIV, fille de Bretagne par sa mère, cette terre granitique du Morbihan ouverte sur l’océan et fiancée de L’Orient dès sa naissance par les liens du commerce des Indes.

Louis XX et la Reine Marie-Marguerite ne peuvent qu’apprécier avec fierté le parcours historique de leur bonne ville de Lorient et se rendent assurément avec grand plaisir à l’invitation qu’elle leur a adressée.

………

 http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/1321-lorient-fille-de-roi-ville-de-tous-les-defis

*   *   *