Tag Archives: Manifestation du 21 avril 2013

« Mariage pour tous ». Repression policière aveugle des manifestants.La dictature…c’est maintenant !

25 Avr
article_CRS
http://www.20minutes.fr/article/188541/France-Les-CRS-Ca-fait-de-belles-images.php

Ou quand les CRS perdent les pédales !

Le 25 avril 2013.

BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (20/21 avril 2013)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

21 Avr


*  IL ACCÉLÈRE, 
ON ACCÉLÈRE !

François Hollande veut passer en force sur le « mariage pour tous », contre l’avis et au mépris de la majorité des Français. Il accélère le calendrier parlementaire.
La Manif Pour Tous accélère aussi !
Grande manifestation à Paris dimanche 21 avril
 
Rendez-vous 14h30 place Denfert-Rochereau, 
 
avec vos drapeaux, sifflets, trompettes…
 
en direction de la place des Invalides !
 
 

*  À qui profite le crime (suite…et fin) :

Les auteurs des attentats de Boston ont été identifiés, il s’agit de deux frères d’origine tchétchène. Le premier, tué vendredi matin, s’appelait Tamerlan Tsarnaev et était âgé de 26 ans. Il avait été interrogé par le FBI en 2011 sur des soupçons de tendances islamistes. Le second, arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, s’appelle Djokhar Tsarnaev et est âgé de 19 ans. Les deux hommes vivaient aux Etats-Unis depuis plusieurs années et avaient été naturalisés américains.

Djokhar avait mis en ligne des liens vers des sites islamistes et indépendantistes tchétchènes sur ce qui semble être sa page personnelle sur un réseau social russe. Sur sa page, à la rubrique « vision du monde », il a répondu « islam », tout en définissant « carrière et argent » comme sa « priorité personnelle ». On peut également y lire une blague : « Un Tchétchène, un Daghestani et un Ingouche sont dans une voiture. Qui conduit ? » Réponse : « La police » (russe).

Le deuxième suspect, mort après la fusillade, était son frère aîné, âgé de 26 ans, Tamerlan Tsarnaev. Tarmerlan aurait été arrêté en juillet 2009 pour violence domestique, après avoir agressé sa « copine », américaine blanche.

Deux ans plus tard, il a été entendu par le FBI après l’avertissement des autorités russes qui soupçonnaient le jeune homme d’être « un adepte de l’islam radical » sur le point de quitter les Etats-Unis pour rejoindre un mouvement armé. Mais d’après la police fédérale, l’audition de Tamerlan Tsarnev n’a pas permis de « découvrir une quelconque activité terroriste« . On croit relire l’histoire de Mohamed Merah…

Tout deux possédaient une expérience militaire, toujours selon NBC News, expérience peu claire pour l’instant. Ils pratiquaient la boxe et la lutte, selon un ami à eux cité par CBS. Tamerlan aurait d’ailleurs interrompu ses études d’ingénieur un semestre pour pratiquer la boxe et s’entraîner pour la compétition des National Golden Gloves.

Dans un reportage, l’un d’eux livre quelques confidences, notamment que sa petite amie s’est convertie à l’Islam et qu’il rêvait de faire partie de l’équipe nationale de boxe américaine.

« Je n’ai aucun ami américain, indique-t-il dans le reportage, je ne les comprends pas« . « Tamerlan dit qu’il ne fume plus et ne boit plus : -Dieu dit plus d’alcool-« , écrit le photographe Johannes Hirn, qui cite Tamerlan lui disant qu’il est « très religieux » : « il n’y a plus de valeurs » et « les gens ne se contrôlent plus« , lui aurait-il confié. Le suspect décédé a d’ailleurs créé une  chaine You Tube consacrée à l’Islam il y a six mois.

Les deux frères vivaient ensemble aux Etats-Unis depuis 2002 ou 2003. Ils avaient fui la Tchétchénie avec leur famille, puis ont grandi au Kirghizstan. Ils possèdeaient des passeports kirghize au moment de leur demande de carte de résident (green card).

On ne sait toujours rien sur les motivations des deux hommes mais les enquêteurs s’orientent vers la piste de l’extrémisme islamiste, selon des sources proches du conseil de sécurité nationale et de la police.

En un mot, l’affaire est claire et nous attendons avec la plus grande impatience l’acte de contrition de France inter lundi 22 avril ! Mais peut-être ne vous souvenez-vous pas de ce que nous écrivions ici-même le 16 avril dernier, au lendemain de l’attentat de Boston et de sa relation sur les ondes de notre radio nationale. Cela mérite un bref retour en arrière (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/04/16/bulletin-climatique-quotidien-16-avril-2013-de-la-republique-francaise/):

 » C’est devenu un rite. Dans les heures qui suivent un attentat, certains s’empressent de soupçonner…la droite forcément « extrême ».

 » Ils  » avaient fait cela  après Carpentras.  » Ils  » ont recommencé à Toulouse, après les meurtres de Mohamed Merah. Et  » Ils  » continuent à propos du marathon de Boston.

 » Ils « , ce sont les journaleux de France Inter ! Entendu ce matin dans la bouche de Patrick Cohen (le nouveau Fouquier-Tinville du 7/9 de la radio nationale : (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/03/17/le-fouquier-tinville-de-france-inter/), suivez bien car tout y est : s’adressant à la correspondante de la radio aux Etats-Unis (Fabienne Sintes), notre nouveau Fouquier-Tinville insista sur le fait que l’attentat à la bombe qui a endeuillé la ville de Boston a eu lieu  » le jour du Patriot’s Day, qui correspond au dernier jour pour les déclarations d’impôt, et ce qui fait penser « éventuellement »(vous apprécierez l’insinuation) à des « extrémistes de droite », des « militants anti-impôts », des « groupes extrêmement conservateurs » ou « ultra-patriotes » qui peuvent faire acte de violence «  .

Non seulement ces gens sont fous, mais ce sont des obsédés qui font feu de tout bois pour alimenter leurs fantasmes. »

*  Dans la rubrique « Il vous mentent » :

(Entretien avec Eric Verhaeghe, Mathieu Mucherie et Sophie Pedder )* Non, les banques ne sont pas si solides

Non, les banques ne sont pas si solides

  • François Hollande avait déclaré lors de son discours du Bourget en janvier 2012 : « Mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance ». Sa réforme bancaire a minima suffira-t-elle à nous préserver d’une nouvelle crise financière ?

Eric Verhaeghe : Mais qui, à part les banquiers, a soutenu que les banques étaient solides? Tout le monde sait que les banques continuent à afficher dans leurs bilans des actifs surévalués. Certains ont prié Sainte Rita, madonne des actuaires, en espérant pouvoir le cacher le plus longtemps possible, mais le miracle ne s’est pas produit. C’est le cas du Crédit Agricole qui a englouti des milliards et des milliards dans des placements absurdes en Grèce, financés par les scandaleux profits de l’assurance emprunteur. De ce point de vue, le gâchis est énorme.

Toutes les banques sont contaminées par ces produits toxiques. Là, pour le coup, il faut instruire le procès des medias, qui ont savamment caché la réalité aux Français, et qui continuent à la cacher avec des méthodes peu recommandables.

Mathieu Mucherie : Les banques commerciales sont, dans une situation de crise monétaire, hyper-dépendantes de la politique de la banque centrale, je veux dire par là encore plus dépendantes que d’habitude.

On peut donc dire que les valeurs bancaires de la zone euro sont assez logiquement massacrées par les marchés depuis 2007, plus que leur consœurs américaines. Rien à voir avec la régulation ou la supervision, et tout à voir avec l’absence de Quantitative Easing (assouplissement monétaire, ndlr) et en conséquence avec la fragilité des PIGS et en conséquence avec l’obligation de perfuser les banques des PIGS par des programmes de liquidités trompeurs ; pour résumer : la BCE matraque les banques par sa politique hyper restrictive, et dans le même temps elle perfuse les maillons les plus faibles qu’elle transforme en banques zombies à la japonaise pour éviter une cascade de faillites qui lui serait reproché, d’où un syndrome de Stockholm chez les acteurs bancaires, et au total comment voulez-vous que les acteurs économiques et financiers s’y retrouvent ?

* Éric Verhaeghe est l’ancien Président de l’APEC (l’Association pour l’emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). 
Diplômé de l’ENA (promotion Copernic) et titulaire d’une maîtrise de philosophie et d’un DEA d’histoire à l’université Paris-I. 

* Mathieu Mucherie est économiste de marché sur Paris, et s’exprime ici à titre personnel.

* Sophie Pedder est Chef du bureau de The Economist à Paris depuis 2003.
Elle est l’auteur de Le déni français aux éditions JC Lattès.

*  Mais « la France ne peut pas périr, car le Christ aime encore les Francs ! » (Henri comte de Chambord) :

La Nuit aux Invalides

 

 Pour la deuxième fois, la cour d’honneur du Musée de l’armée accueille, du 18 avril au 7 mai, l’étonnante production d’Amaclio et de Bruno Seillier. Une plongée vertigineuse dans l’histoire de France.

Lancée l’année dernière, la première Nuit aux Invalides a connu un succès inattendu, avec plus de 4000 spectateurs par soirée une semaine durant. Une consécration pour un spectacle qui ne ressemble absolument à aucun autre. Ni son et lumière ni projection cinématographique, encore moins représentation théâtrale ou pure reconstitution historique, le travail de Bruno Seillier et de la société Amaclio ne rentre dans aucune case et l’on ne s’en plaint guère. Au contraire.

Fondées sur l’utilisation de nouvelles technologies de projection d’images et de vidéo monumentales, ses créations permettent littéralement de donner vie aux édifices sur lesquels elles sont diffusées. Projetée à 180 degrés sur plus de 250 mètres de façade, la mise en lumière des pierres de la cour d’honneur de l’hôtel des Invalides est une étrange expérience. Presque malgré soi, on se retrouve plongé dans une narration à la fois subjective et profonde de l’histoire, les souvenirs d’un lieu que l’on croyait connaître et la mise en scène subtile des grands mythes français. L’adhésion est immédiate. Les murs se mettent à parler, l’architecture raconte quatre siècles d’épopée, sans temps mort ni grandiloquence. Pendant trente-cinq minutes, un spectacle total.

Le prince Louis de Bourbon, chef de la Maison de Bourbon, était présent au spectacle du jeudi 18 avril.

Ce n’est pas la première fois que Monseigneur le Duc d’Anjou se rend aux Invalides. La dernière visite du prince dans ce lieu prestigieux était dédiée à la présentation de ses deux fils, les ducs de Bourgogne et de Berry, en juin 2012. Une réception, organisée par l’Institut Duc d’Anjou, qui avait rassemblé 400 participants dans les salons du Gouverneur Militaire de Paris.

L’hôtel des Invalides est un monument parisien dont la construction fut ordonnée par Louis XIV (Edit royal du 24 février 1670) dont le prince Louis de Bourbon est le descendant direct.

La Nuit aux Invalides. Spectacle monumental 3D. Du 18 avril au 7 mai.

HOTEL NATIONAL DES INVALIDES

ENTRÉE ESPLANADE DES INVALIDES 

ACCES PAR LA RUE DE GRENELLE

75007 PARIS 07

Le 21 avril 2013.

Jean-Yves Pons.