Tag Archives: Marine Le Pen

Jean-Yves Le Gallou : « Anne-Sophie Lapix, qui va remplacer David Pujadas au 20 h. de France 2, est à la charnière du pouvoir médiatique et du pouvoir financier ».

21 Mai

Bronca des journalistes contre Emmanuel Macron  remplacement de David Pujadas par Anne-Sophie Lapix… Jean-Yves Le Gallou revient sur les tempêtes qui ont agité le paysage médiatique cette semaine.

Voilà deux jours que les journalistes et les sociétés de journalistes s’énervent contre le nouveau président élu parce qu’il a dit vouloir choisir les journalistes qui l’accompagneraient dans ses voyages selon leur spécialité notamment.
Est-ce que comme certains vous y voyez une menace pour la liberté d’informer ou la démocratie ?

Non, aucunement.
Je ne suis pas macroniste, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais j’ai aussi publié il y a quelques années un ouvrage qui s’intitule La tyrannie médiatique dans lequel je dénonce, entre autres choses, la domination que les médias exercent sur d’autres pouvoirs comme le pouvoir économique, le pouvoir religieux, voire politique.
En l’occurrence, la démarche de Macron consiste à refuser en tant que président de la République d’être placé un petit peu sous la domination des médias.
Ça ne me choque pas!
Alors évidemment, tout cela est assez ambigu parce que Macron n’a été élu que parce qu’il a eu le puissant soutien des médias, et en particulier des propriétaires de médias.
Je crois qu’il faut noter qu’il y a ici une petite nuance à apporter. Les propriétaires de médias, que ce soit Drahi, Niel, Pigasse, Arnault et beaucoup d’autres sont ouvertement macronistes. Par contre, les journalistes étaient macronistes dans la mesure où Macron leur paraissait le meilleur candidat contre  Marine Le Pen  Mais au fond d’eux-mêmes, beaucoup étaient peut-être un peu plus à gauche, un peu plus pour Hamon, un peu plus pour Mélenchon.
Alors là, la contradiction apparaît entre les journalistes de base et les propriétaires de journaux, et le président de la République lui-même.

Il a une autre actualité médiatique, le départ un peu forcé apparemment de David Pujadas du 20h de France 2. Certains ont évoqué d’un timing un peu malheureux laissant croire que le pouvoir avait influencé cette décision. Mais le SNJ a déclaré, quant à lui, qu’il y avait notamment beaucoup de journalistes qui étaient contre David Pujadas au sein de la rédaction, et a parlé de deux « dérapages » ou deux « dérives » journalistiques, et notamment le reportage qui avait été fait dans le journal de 20h sur les cafés de Sevran (93270)  dans lesquels les femmes ne pouvaient pas se rendre.
Qu’est-ce que vous pensez de la déclaration du SNJ, notamment sur ce qu’ils appellent une « dérive » journalistique ?

Je pense que le SNJ est toujours dans un rôle de commissaire politique.
De même qu’à l’époque de l’Union soviétique, ceux qui garantissaient le conformisme dans les médias, ce n’était pas directement le pouvoir politique, mais les syndicats de journalistes.
Et bien le syndicat national des journalistes est toujours dans cette ligne-là. Il traque ce qui lui paraît aux limites du politiquement correct. Et donc ce reportage qui n’a pas vraiment été démenti depuis d’ailleurs, qui montrait que les femmes n’étaient pas toujours bienvenues dans certains cafés de Sevran, c’était politiquement incorrect. Donc le syndicat national des journalistes est monté en ligne contre ce reportage.
Il est en quelque sorte dans son rôle de commissaire politique.
Ceci étant, c’est quand même tout à fait excessif d’accuser Pujadas de ne pas être politiquement correct parce qu’il est évidemment très politiquement correct. Même s’il a pu, à tel ou tel moment, laisser passer des choses qui l’étaient un peu moins. C’est l’exception qui confirme la règle.

On a appris par ailleurs que Pujadas serait remplacé par Anne-Sophie Lapix. Faut-il, selon vous, y voir la raison de l’éviction de David Pujadas ?

Vous savez, quand on remplace un ministre, qu’on remplace un préfet ou qu’on remplace un présentateur de télévision, c’est un peu la même chose.
C’est moins par le souci de faire partir quelqu’un que par le souci de faire arriver quelqu’un d’autre.
Je crois qu’il y a avait le souci de faire arriver Anne-Sophie Lapix.
La raison est que c’est une femme qui est à la charnière du pouvoir médiatique, du pouvoir financier et du pouvoir publicitaire.
Elle réunit, dans son salon peut-on dire, ou à diner, chaque semaine, avec son mari Arthur Sadoun, patron de Publicis, les grands du CAC 40, les grands du politiquement correct. Au fond, ces gens-là ont fait un petit « pou-putsch » sur France 2, en disant: «  ce sera Anne-Sophie Lapix qui est le mieux à même de nous remplacer ».
C’est d’ailleurs une journaliste qui a un certain talent, en même temps que de grandes qualités de politiquement correcte.
Elle a à son crédit d’avoir défini, il y a plus de cinq ans maintenant, début 2012, la bonne stratégie d’attaque contre le Front National en insistant sur les failles ou les difficultés de son programme économique.
Au fond, elle a fait un bon boulot pour le politiquement correct. Il est assez normal qu’elle soit récompensée.

Pour défendre la liberté d’expression, ( 😊 ) et moi…qui trouvais que Pujadas s’était amélioré en ne hurlant plus avec les hyènes…habituelles aux quelles nous nous sommes habitués. G.

 

Bonne nouvelle pour Marine le Pen. Barack Obama soutient Emmanuel Macron.

4 Mai

Et l’on sait ce qui est arrivé tant  à Hillary Clinton soutenue par Barrack Obama qu’ aux partisans du maintien du Royaume-uni dans l’union européenne. Voir  à ce sujet: Barack Obama met en garde les Britanniques contre un Brexit. http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/04/22/barack-obama-met-en-garde-les-britanniques-contre-un-brexit_4907377_3214.html

Par ailleurs , il fut un temps où c’était la couronne de France (Louis XVI) qui intervenait – et de quelle façon – dans les affaires de ce qui n’était pas en core les Etats-Unis. Aujourd’hui ce sont les USA qui se mêlent -et de quelle scandaleuse façon- de la vie politique de l’homme malade de l’Europe.

Cette obscure clarté qui tombe des propos de Valérie Pécresse.

30 Avr

         Je préconise  un plan de bataille en deux étapes. Il faut  battre Marine Le Pen  à la présidentielle  et se donner  comme objectif de faire triompher les idées de la droite et  du centre aux  législatives , pour  viser  la  cohabitation  dans la clarté  et sans ambiguïté  face à la gauche  et  face au Front national.  Ni compromission  avec Marine Le Pen à la présidentielle , ni compromission  avec Emmanuel Macron  aux législatives. Le Figaro . 28 avril 2017 p. 4

Vous avez  compris ? Non !

C’est pourtant limpide…

A l’élection présidentielle, la droite  doit  voter à gauche

Aux législatives, la  droite devra  voter à droite

     Apparement, Valérie Pécresse ne  s’interroge  pas sur la fidélité  à des idéaux guidant les votes et   qui ne devraient pas permettre des allers et retours entres des  convictions que  tout   (devrait) oppose(r). Elle ne  s’interroge pas non  plus  sur le succès  du « Front républicain » * qu’elle promeut  sans le dire au Législatives et  dont les expériences précédentes ont dé jà permis au FN de passer de 17,79 % des voix  en 2002 à peut -être  plus de 40 % des  suffrages en 2017. La République  a donc  bien atteint  son bût : la décérébration du cerveau des Français , eux  qui , jadis,  avaient un double objectif : servir Dieu et le roi.

    Aux personnes  qui pourraient s’interroger  sur la  contradiction entre ces deux votes successifs prônée par Mme Pécresse , à la ville Présidente du Conseil régional d’île de France depuis décembre 2015,  l’on répondra que cette leçon vaut  bien un fromage sans doute avec mes remerciements pour l’amicale collaboration de Jean de La Fontaine.

       Pour  le Conseil  dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA,Docteur en Droit, Diplômé de de Science Politique ,Garde des Sceaux ,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelle.

CQFD. Ce Que le Roi  Fera Demain     

    

Prétez- vous suffisamment attention à ce que ce  blog  nomme les  » étiquettes »  et   que l’on peut  comprendre  , sans doute plus clairement , comme des mots clefs. Il s’agit là d’une intelligente façon d’analyser le  contenu des analyses  qui vous sont offertes et de les mettre en relation avec  des articles au contenu voisin. Mettons aujourd’hui l’accent  sur  deux  concepts  fondateurs du blog du CER, celui de CITH et  celui de CQFD.

Concept de CITH

Voir le Consilium – Consulte n° 2013/002 , portant création de la Chambre d’Instruction pour le Tribunal de l’Histoire (CITH).  https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/02/10/consilium-consulte-n-2013002-portant-creation-de-la-chambre-dinstruction-pour-le-tribunal-de-lhistoire-cith/

Concept de CQFD

Voir  le post- page  intitulé : Et après la République? De la notion de CITH et de celle de CQFD

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/et-apres-la-republique-de-la-notion-de-cith-et-de-celle-de-cqfd/

Une grande nouvelle ! L’union des patriotes au second tour des élections présidentielles françaises 2017.

28 Avr

Invité dans le journal de 20 heures de France 2, Nicolas Dupont-Aignan a annoncé qu’il soutiendra Marine Le Pen pour le second tour de l’élection présidentielle et qu’il fera campagne avec elle. Le leader de Debout la France a obtenu près de 5% des voix lors du premier tour.

Nicolas Dupont-Aignan sur France 2 : « Ce soir, j’annonce officiellement que je soutiendrai Marine Le Pen« 
 
« Nous avons beaucoup discuté cette semaine, j’ai pris mon temps, a expliqué Nicolas Dupont-Aignan. Nous avons signé un accord de gouvernement avec une évolution de son programme, des éclaircissements et des ajouts de mon programme. »
 
« Je pense que la France est à la croisée des chemins, je pense que notre pays est très mal parti, a vécu cinq ans terrible avec Hollande. Je pense que Macron est un Hollande puissance 10 et que tout est fait pour l’imposer à la tête de notre pays. Tous ceux qui ont échoué en France depuis trente ans sont avec Emmanuel Macron. »

A déclaré le président de  » Debout la France « .

Voici enfin venue l’union des patriotes.

Le 28 avril 2017.
 

 

Ni Marine, Ni Macron. Ni Patrie, ni Patron. Les fruits amers de la République.

27 Avr

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/04/27/ni-marine-ni-macron-ni-patrie-ni-patron-oh-morts-pour-la-france-a-quoi-a-servi-votre-sacrifice/

Lu dans Present .Theresa May. Brexit : pari tenu

20 Mar

Brexit : pari tenu
Publié le 17 mars 2017 par
Olivier Bault

Quand la Cour suprême britannique a contraint, en janvier, le gouvernement de Theresa May à passer par un vote du parlement avant d’enclencher la procédure de sortie de l’Union européenne, il n’était pas sûr que la promesse d’invoquer l’article 50 du Traité de l’UE avant la fin du mois de mars serait tenue. On sait depuis mardi que le Premier ministre va pouvoir respecter le délai annoncé aux électeurs puisque le parlement de Westminster a définitivement adopté la loi autorisant le Brexit. La Chambre des lords a en effet renoncé à ses exigences de voir les droits des travailleurs étrangers originaires de l’UE préservés après le Brexit, indépendamment des négociations à venir avec Bruxelles, et d’obtenir un droit de veto du parlement à l’issue de ces négociations.

Interviewée mardi par Nigel Farage, ancien leader de l’UKIP reconverti au journalisme sur la radio anglaise LBC, Marine Le Pen a félicité les parlementaires britanniques pour leur attitude démocratique. Une majorité d’entre eux avaient en effet fait campagne contre la sortie de l’UE, mais ils ont su respecter la volonté du peuple exprimée par référendum. Mme Le Pen a ajouté, à propos de ses félicitations : « Je dis cela assez facilement parce qu’en 2005, les Français ont dit non au projet de constitution européenne lors du référendum et les dirigeants de gauche et de droite ont uni leurs forces pour nier la volonté populaire. […] C’est donc un signal transmis par la Grande-Bretagne à tous les peuples qui veulent restaurer la souveraineté et la liberté. »

De son côté, Nicola Sturgeon, premier ministre d’Ecosse et leader du Parti National Ecossais (SNP) , voudrait profiter de l’occasion pour exiger un deuxième référendum sur l’indépendance de sa région, après l’échec de celui de 2014 où une majorité d’Ecossais ont choisi de ne pas quitter le Royaume-Uni. La responsable indépendantiste écossaise souhaite la tenue d’un nouveau référendum entre l’automne 2018 et le printemps 2019, dans l’espoir que l’Ecosse pourrait alors rejoindre l’Union européenne en même temps que le reste du Royaume-Uni la quittera. Le Parlement écossais doit toutefois obtenir l’autorisation de Westminster pour un tel référendum, et Theresa May a déjà annoncé qu’elle refuserait un référendum dont une majorité d’Ecossais, selon les sondages, ne veulent de toute façon pas. Londres n’exclut toutefois pas un nouveau référendum dans un avenir plus lointain, mais pas avant que les Ecossais aient eu le temps de bénéficier des fruits du Brexit et soient à même de faire un choix éclairé.

Olivier Bault

https://present.fr/2017/03/17/brexit-pari-tenu/

Billet d’humeur d’Antonia. C’est un roi qu’il nous faut ! Un grand et beau Roi, avec le verbe haut et la prestance qui va avec.

10 Oct

COUP DE FOUDRE CHEZ ANTONIA !

Ça ne m’a pas emballé :

JML aurait au moins profité de cette tribune exeptionnelle pour faire avancer les choses. C’était quand même un ténor incisif ! Quelle midinette le FN a gagné : hier, Marine ressemblait à une militante débutante.

Je pense qu’il aurait fallu être plus concret, placer des chiffres ou des faits…

Au lieu de cela, fifille a donné dans une sorte de subjectif, donnant l’occasion à Holland(ouille) de s’échapper vers une réponse du même acabi dans laquelle se complaisent les incompétents de son genre. Les « énarques » aveugles du gouvernement se réfugient à l’excès dans le théatral, le sentimental, ne ratant pas l’occasion d’en remettre une couche « extrême-droite ». Elle lui a tendu le bâton… elle qui peine à vouloir à toutes forces « aseptisé » son parti !!!

Non, vraiment, c’est à des occasions comme cela qu’on voit que ce n’est pas une Marine qui va remettre la France en place. Même si son intervention a dû faire plaisir à ses fans, ce n’est pas eux que l’on doit viser. Marine n’est pas prête à jouer dans la cour des grands. Hier, globalement, elle a fait reculer toute la mouvance souverainiste.

Aller titiller ce gros ours dans son fief au milieu de tous « ses potes trois points » qui n’ont pas manqué de l’applaudir à tout rompre : cette intervention demandait beaucoup plus de finesse. Il y avait pourtant matière !!!

En plus, Marine s’est payée le luxe d’être extrêment discourtoise : intervenir dans un Parlement européen, ce n’est pas comme si on distribuait des tracs sur un marché. Bien sûr que les journaleux-mafieux ne l’ont pas loupé, la France entière prenant la mesure de ce qu’est le FN : une boutique.

Quelle manque de classe et de talent. Je suis déçue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Personnellement, je pense que, au jour d’aujourdhui, un royaliste n’a rien à faire dans un bureau de vote.

C’est un roi qu’il nous faut ! Un grand et beau Roi, avec le verbe haut et la prestance qui va avec.

VIVE LE ROI !!!!!!!
Le 10 octobre 2015.

Antonia, Conseiller à l’Information, aux moyens de Communication et à leur usage dans la Société.

Election présidentielle 2012 : Les candidats ont dépensé : 74 158 264 Euros. Et c’est la monarchie qui couterait cher !!!.

29 Oct
  • le 16 10 2013

    La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a publié le 15 octobre 2013 son rapport d’activité 2012 présentant en particulier le contrôle des comptes de campagne liés à l’élection présidentielle du 22 avril et du 6 mai.

    Les montants totaux des recettes et des dépenses déclarées par les 10 candidats s’élèvent respectivement à 75 091 753 euros et 74 158 264 euros, soit une légère diminution par rapport à l’élection de 2007 pour laquelle les 12 candidats avaient déclarés 76 838 683 euros de recettes et 76 335 533 euros de dépenses.

    Le 19 décembre 2012, la CNCCFP a validé les comptes de campagne de neuf candidats. Le montant total du remboursement forfaitaire versé par l’État à ces candidats se chiffre à 36 231 946 euros, avec notamment 5 981 729 euros pour François Bayrou, 8 004 225 euros pour Marine Le Pen, 8 004 225 euros pour Jean-Luc Mélenchon et 10 691 775 euros pour François Hollande.

    La CNCCFP a rejeté le compte de campagne de Nicolas Sarkozy pour les trois griefs suivants :

  •  un dépassement du plafond des dépenses autorisé de 363 615 euros

  • le compte de campagne ne recense pas la totalité des dépenses et recettes engagées pour la campagne électorale,

  • le candidat a participé à huit manifestations antérieures à sa déclaration de candidature et présentant un caractère électoral, sans que les dépenses engagées par le budget de l’État n’aient été refacturées à son mandataire financier.

    A la suite du rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkoy et pour réduire, à l’avenir, les risques de confusion entre exercice du mandat présidentiel et campagne électorale, la CNCCFP propose d’avancer la date de dépôt des parrainages des candidats à l’élection présidentielle. Le président en exercice qui souhaiterait se représenter serait ainsi contraint de se déclarer plus tôt. En parallèle, la CNCCFP suggère de réduire la durée de la campagne électorale pendant laquelle les dépenses sont comptabilisées. Enfin, à la suite des élections primaires organisées par le Parti socialiste pour désigner son candidat à l’élection présidentielle, la CNCCFP souhaite qu’une loi précise dans quelles conditions les dépenses liées aux « primaires » doivent être comptabilisées ou non comme dépenses électorales du candidat désigné.

    http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/election-presidentielle-2012-comptes-campagne-20131016.html?xtor=EPR-56

Marine Le Pen : Pour un retour à un habitat de taille et d’esthétique traditionnelles

7 Mai

La présidente du FN Marine Le Pen a proposé aujourd’hui (mardi 7 mai)  à Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne) « d’organiser la destruction des cités » pour les remplacer par « un habitat de taille et d’esthétique traditionnelles ».

Ce serait  donc la  fin et des tours et des barres et  des chaumières savoyardes en Bretagne… pour ne prendre qu’un exemple. Accessoirement (?) Ajoutons que  si les frontières de notre  beau pays  cessaient enfin d’être des passoires, il yaurait  du même  coup  beaucoup  moins de monde à loger.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/05/07/97001-20130507FILWWW00491-marine-le-pen-veut-detruire-les-cites.php

                Alain Texier, membre du Conseil dans l’Espérance du Roi.

Billet d’humeur de Monck le Franc : « Encore un effort, Marine ! »

4 Mai

2 - Le baptême de Clovis site 14

Billet d’humeur de Monck le Franc

(celui qui rêve de restaurer le roi très-chrétien sans faire couler une goutte de sang)

 

Le 1er mai, Marine le Pen, vous avez appelé de vos vœux « Un vrai chef pour la France ».

A qui pensez-vous ? Un vrai chef ? Une vraie cheffe, comme le disent les Suisses ?

Paradoxal pour ne pas dire  assez sérieusement contradictoire de faire cette déclaration, que nous qualifierons de « bonapartiste », et nos ennemis de « fâchiste », au pied de Jeanne d’Arc.

Mais chère Marine, la Pucelle n’a pas pris le pouvoir POUR ELLE ; elle est venue sauver  la France.

Jeanne a chassé les Godons de chez nous où ils se comportaient mal, comme vous rêvez de chasser les mauvais immigrés, bien sûr. Mais elle n’a jamais eu l’intention de s’installer au Louvre. Elle a remis sur le trône, après l’avoir fait sacrer à Reims, le Roi légitime, qui n’a pas choisi de naître roi de France.

Je ne vois pas ce qui vous empêche de faire de même.

Vous feriez taire instantanément les rumeurs « autoritaristes » à votre endroit, et vous résoudriez d’un coup ce qu’aucun républicain, pas même vous, ne réussirez : faire revenir les capitaux et les cerveaux ayant fui à l’étranger la fiscalité française, et leur permettre d’y implanter des entreprises viables : demandez à n’importe quel gestionnaire de fortune de vos amis : ils ne reviendront pas ! pas pour 5 ans !

Il faut que le pouvoir régalien soit mis hors de portée de l’incertitude juridique conséquence de la démocratie.

Encore un effort.

Vive le Roi, quand même !

Le 4 mai 2013.