Tag Archives: Migrants

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : « Wir schaffen das ! »

21 Déc

merkel-1024x658

« Wir schaffen das !» (« Nous y arriverons »)

Etait le cri de guerre d’Angela Merkel à l’automne 2015 lorsqu’elle enjoignait tous les pays d’Europe à ouvrir largement leurs frontières aux hordes barbares qui se ruaient sur notre continent. Hélas, tous ceux qui se sont pliés à ses injonctions l’ont payé fort cher. Les pays situés sur la désormais célèbre  » Route des Balkans  » les premiers mais ce fut ensuite le tour des pays du nord, de la France jusqu’à la Scandinavie. Et voilà que l’Allemagne elle-même doit subir les violences et les crimes des terroristes islamistes. » Merci « , disions-nous après l’attentat de Berlin : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/12/20/merci/ .  » Longtemps, on a cru naïvement qu’on pourrait y échapper, qu’on pourrait continuer à vivre dans l’insouciance. Mais, après Paris, Bruxelles, Nice, il était clair qu’un jour ce serait notre tour « , soupirait une Berlinoise sur les décombres du marché de Noël. Ajoutant en guise de conclusion :   » Quand même, on ne peut s’empêcher de penser que ces attaques sont arrivées en même temps que les réfugiés… « 

cartographie_migrants_avancent_vers_eu_depuis_macedoine_afp_0

La route des Balkans

La générosité allemande à l’égard des migrants fut démente : 6 milliards d’euros débloqués par le gouvernement d’Angela Merkel pour nuire à 510 millions d’Européens ! Soit près de 60 % des dépenses supplémentaires prévues initialement dans le budget fédéral de 2016. Ajoutons-y la construction de 150.000 hébergements permettant de passer l’hiver et près de 300.000 logements qui seront construits par les communes. Ces dernières bénéficiant d’un financement privilégié par la banque publique KfW, banque dont le refinancement est garanti par l’Etat fédéral. Angela Merkel a sans l’ombre d’un doute prouvé qu’elle était prête à mettre le prix de l’accueil des réfugiés.

Mais pourquoi une telle générosité ? D’abord, parce que c’était une attente de l’opinion publique allemande. Nos voisins d’outre Rhin sont donc aussi responsables que leurs dirigeants de ce qui leur arrive aujourd’hui. Ce n’est pas le cas de la plupart des Français.

Et Angela Merkel, comme à son habitude, a suivi ce mouvement spontané de sa population. C’est, chez elle, une stratégie courante. En 2011, elle avait ainsi réagi à l’explosion de Fukushima en engageant une sortie rapide de son pays du nucléaire, faisant ainsi oublier qu’en octobre 2010, elle avait fait adopter une loi pour prolonger la durée de vie des réacteurs nucléaires. Mais c’est aussi une décision dont les Allemands commencent à se mordre les doigts car trop rapide et trop brutale, menées sans réflexion ni concertation suffisantes.

Dans le cas des réfugiés, l’attitude d’Angela Merkel a donc été la même. Et l’on a pu alors voir soudain la presse allemande la plus conservatrice, celle qui se laissait aller volontiers à la xénophobie, appeler au soutien aux réfugiés dès la publication du photomontage appelé  » noyade du petit Eylan « . Le mouvement d’opinion s’est alors amplifié et Angela Merkel s’est montrée parfaitement en phase avec lui.

Pour Angela Merkel, cette politique était aussi une opportunité en termes de politique européenne. D’abord, en prenant le contre-pied de la plupart des dirigeants européens, elle apparaissait comme le défenseur des réfugiés sur le Vieux continent. Les photos de la chancelière brandie par les réfugiés l’ont prouvé. Ceci lui permettait, une nouvelle fois, de donner le ton en Europe. Son obsession. Mais, hélas, dans sa foulée, d’autres dirigeants se sont lancés dans des démonstrations d’ouverture aux réfugiés.

Par ailleurs, l’occasion était trop belle pour la chancelière de redorer le blason de son pays. L’Allemagne apparaissant désormais comme un modèle d’ouverture, de générosité et de solidarité. C’est un changement total d’image par rapport à celle qu’elle a donnée, d’égoïsme et de dureté, dans la crise grecque. C’est aussi une manière de faire oublier que l’Allemagne ne participe pas aux actions militaires sur le terrain et a toujours refusé d’y participer, laissant les autres se confronter aux difficultés des théâtres d’opération extérieure.

borussia-dortmund-banderole-refugies

Au final, il ne restera que cette image de l’accueil enthousiaste des réfugiés à Munich, tranchant singulièrement avec le refus hongrois, les tergiversations françaises et l’hostilité britannique. Lundi 7 septembre 2015, Angela Merkel pouvait affirmer que « ceux qui ont aidé ont transmis une image de l’Allemagne dont nous pouvons être fiers. » Là encore, l’Allemagne, en gagnant la bataille de la communication, se mettait en position de force pour imposer SA solution pour l’accueil des migrants. Ils sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à le regretter !

A ces considérations politiques s’est ajouté, évidemment, un élément économique. La situation démographique allemande est alarmante et le pays a besoin d’habitants comme il a besoin de main d’oeuvre, disait Angela Merkel. La reprise de la consommation allemande, si elle est réelle, demeure faible au regard de la situation de l’emploi et des augmentations de salaires consenties. L’Allemagne a clairement besoin d’un apport massif de population jeune et prompte à consommer. Ce million et demi de migrants lui est apparue, naïvement, comme une bénédiction pour l’économie allemande.

Le plan décidé par le gouvernement fédéral a donc suivi les demandes du patronat allemand et permis de faciliter l’accès des migrants au marché du travail en partant du principe que tous avaient une sérieuse formation professionnelle. Hélas, ce beau rêve s’est écroulé lorsque les agences pour l’emploi ont réalisé que ces migrants n’étaient, pour la plupart, sans culture, sans éducation et sans formation…

Mais qu’à cela ne tienne, Angela Merkel est, depuis longtemps, favorable à une politique d’immigration plus active pour préparer l’avenir, car la crise démographique ne commencera réellement qu’en 2025. Cette crise pourrait permettre de favoriser une plus grande ouverture qui deviendra nécessaire.

Il convient aussi de ne pas oublier l’ambiguïté de la situation politique d’Angela Merkel. Fondamentalement, depuis 2005, la chancelière mène une politique d’équilibriste en recentrant la CDU, son parti, tout en maintenant dans son giron l’aile la plus conservatrice de la droite allemande. Toute la politique européenne de l’Allemagne traduit ce jeu subtil qui est exacerbé par l’émergence d’Alternative für Deutschland (AfD), parti ouvertement eurosceptique. Ce numéro se poursuit encore aujourd’hui.

Le résultat de ces illusions, de ces manigances et de ces petits arrangements entre germains apparaît hélas aujourd’hui catastrophique. Non seulement l’AfD ne cesse de progresser dans les élections régionales allemandes (avant les prochaines législatives de septembre 2017) mais la multiplication des violences sur les femmes et les nombreux attentats perpétrés sur tout le territoire allemand mais aussi dans d’autres pays européens (déjà plusieurs milliers de victimes) ont montré autant l’aveuglement que les fautes stratégiques de la chancelière allemande.

L’Allemagne vient de le payer très cher à Berlin. Quant à la France, elle n’a pas encore fini d’en subir les conséquences sauf à cesser d’être le caniche de la chancelière !

Le 21 décembre 2016.

Du Plessis

Publicités

Merci ! Angela pour votre politique pro-migrants.

20 Déc

sang_mains

Le Conseil dans l’Espérance du Roi tient à rendre hommage aux vertus humanitaires autant qu’à la clairvoyance de la chancelière d’Allemagne, Angela Merkel, dont nous pouvons apprécier depuis plus d’un an les bienfaits dans les différents pays d’Europe.

Le 20 décembre 2016.

Au troisième jour…

26 Oct

La « Jungle » de Calais offre désormais un visage d’apocalypse : le feu, allumé par des migrants en colère,  a pris un peu partout, notamment dans l’allée centrale du camp bordée récemment encore de commerces informels, ravageant tentes, cabanes et caravanes. Il a fait rage toute la nuit. D’épais panaches de fumée noire étaient visibles depuis le port de Calais, à 500 mètres de là. Les flammes léchaient certains poteaux électriques, et la camionnette d’une association s’est embrasée.

856301-des-migrants-dans-le-camp-de-la-jungle-le-1er-mars-2016-a-calais

Pour toute explication devant le laxisme d’Etat, on nous dit que ces incendies sont une « tradition, notamment pour certaines communautés qui mettent le feu à leur habitation au moment de la quitter« , ce qui « prouve aussi que les migrants s’en vont« , a affirmé avec humour Mme Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais, contente d’elle-même. Le même phénomène avait été, paraît-il, été constaté en mars lors du démantèlement de la zone sud.

Les feux étaient allumés principalement par des migrants afghans. « Ils sont en colère parce que la Jungle est finie et qu’ils n’ont pas réussi à aller en Angleterre« , commentait Yones, un Erythréen de 17 ans. Mais pas seulement : un jeune Erythréen a tenté avec un briquet de mettre le feu aux rideaux d’une caravane, alors que des flammes n’étaient qu’à deux mètres de lui, témoigne un journaliste de l’AFP.

on-ignore-les-circonstances-de-l-incendie_3768640_1000x500

En bordure du camp, plusieurs dizaines de Soudanais refusent toujours de quitter la « Jungle« . Leurs tentes sont encore loin des zones incendiées, ils n’ont pas peur du feu. « On veut toujours passer en Angleterre, on reste ici« , explique Mohamed, 30 ans. Deux bénévoles de l’association l’Auberge des migrants leur expliquent pourtant qu’il faut partir. « C’est difficile d’être entendu, explique Véronique, l’une d’elles. « Tu en as qui disent non, nous on reste. Tant que leurs abris ne sont pas détruits, ils ne se rendent pas compte« . Nous ne disions rien d’autre dans nos Bulletins climatiques de la République française de ces deux derniers jours…

5020508_6_d327_plusieurs-incendies-ont-ete-provoques-dans_f0825f43ea2e8ef76767aa3778956a97

Des migrants ne se résignaient pas à partir en Centre d’Accueil et d’Orientation. « Je vais finir dans la rue. Ca va être le destin de beaucoup d’entre nous. Je pense que même si la Jungle brûle, certains reviendront ici, où au moins on a une possibilité de pouvoir tenter notre chance en Grande-Bretagne« , affirmait Rami, un Soudanais de 27 ans. Quant à nous…nous ne disions rien d’autre dans nos Bulletins climatiques de la République française de ces deux derniers jours !

Ecoutez donc la préfète du Pas-de-Calais, représentante de l’Etat, c’est édifiant autant que consternant :

Comme nous l’avons souvent rappelé, ces braves gens viennent chez nous avec leur maigre paquetage mais ils n’oublient pas d’apporter avec eux leurs cultures, leurs coutumes et même leur art de vivre. Mais ces incendie auront au moins le mérite de dératiser le territoire…

Le 26 octobre 2016.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Conseiller aux affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.

Nouvelle aquitaine. Migrants . Du producteur au consommateur

21 Sep
refugies-2-1-2

le Populaire . 17 septembre 2015 p. 5

img_2364

Photo prise à Limoges. il y a quelques jours. Vous noterez la probable actualisation de la pancarte.

 

 

 

 

 

 

Le roi de Norvège surprend son auditoire dans un incroyable discours en faveurs du mariage pour tous qu’il relie à la situation des migrants

8 Sep

7 septembre 2016

Le roi de Norvège surprend son auditoire dans un incroyable discours en faveurs du mariage pour tous qu’il relie à la situation des migrants.

En effet, le roi Harald V a appelé à stopper toutes formes de rejets des migrants ( rappelant que les norvégiens étaient issus de plusieurs cultures d’Europe, d’Afrique et Orient) et accepter le mariage pour tous comme une forme de bonheur qui nécessite que les norvégiens soient tous unis contre toute forme de xénophobie et plus tolérants envers les autres..
Au niveau des monarchies européennes, les Pays-Bas (depuis 2001), la Belgique (2003), l’Espagne (2005), la Suède (2009, avec une disposition obligeant l’Église à trouver un pasteur pour célébrer les mariages religieux), le Danemark (2012 qui a été le premier pays à voter en 1989 un PACS civil), le Royaume-Uni (2014 -Sauf en Irlande du Nord où reste en place le PACS) et le Luxembourg (2015) ont reconnu cette forme de mariage entre personne de même sexe. En 2011, le Liechtenstein partenariat civil pour les couples de même sexe.
Toutes les monarchies en reconnaissant pas pour autant ce droit comme par exemple le Royaume du Tonga qui se base sur les saintes écritures. Concernant les mouvements monarchistes européens, la quasi majorité d’entre eux rejettent le mariage pour tous, vu principalement comme une attaque sur la famille traditionnelle. ( seul au Brésil des mouvements monarchistes proche de la branche libérale Petropolis y ont inclus une reconnaissance de ce type de mariage dans leur programme, certains princes comme le prince Joao ayant manifesté leurs soutien en faveur du mariage pour tous). Les deux prétendants au trône de France ont exprimé conjointement leurs refus du mariage pour tous avec une nuance.

Si le comte de Paris , Henri d’Orléans l’ a comparé à « l’hérésie cathare » https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/10/24/mardi-23-octobre-2012-communique-de-son-altesse-royale-le-comte-de-paris-sur-le-mariage-homosexuel/* préférant le maintien du PACS, le duc d’Anjou Louis-Alphonse de Bourbon a refusé que soit  » stigmatisé la communauté homosexuelle » tout en rappelant néanmoins son refus de la loi qui mettrait selon lui en péril l’ ’institution du mariage entre un homme et une femme.

Diverses associations monarchistes et catholiques françaises ont de nouveau appelé leurs partisans à descendre de nouveau dans la rue cette année.

* http://www.allianceroyalenievre.com/article-communique-de-son-altesse-royale-le-comte-de-paris-sur-le-mariage-homosexuel-111596225.html

Page FB de la Conférence monarchiste internationale                                                                                                                                           https://www.facebook.com/groups/monarchiste/?fref=ts                                                                                                                                                                                                               Frédéric de Natal , CJA.

 » Aware migrants « . » IL EST TEMPS D’OUVRIR LES YEUX « 

30 Juil

 » IL EST TEMPS D’OUVRIR LES YEUX « 

Avec la Grèce, l’Italie est au premier rang des pays de l’UE confrontés aux arrivées massives de migrants économiques à la recherche de l’eldorado européen. C’est pour endiguer ce flux que les autorités de la botte ont lancé la campagne «Aware migrants» (migrants conscients). Destinataires: les pays d’Afrique.

Le gouvernement italien s’est associé à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour diffuser des messages dissuasifs à l’intention de tous les candidats africains désireux d’une vie meilleure en Europe et inconscients des dangers qui les attendent. Ces personnes, mêlées aux réfugiés des zones de conflits, représentent une part croissante (60% en 2015) des nouveaux arrivants sur les rivages des pays du sud de l’Europe. Elles «partent à la poursuite d’un rêve et se retrouvent en plein cauchemar», justifie le ministre italien de l’Intérieur Angelino Alfano.

2016-05-25t135512z_160967065_s1betgbxkyaa_rtrmadp_3_europe-migrants-shipwreck_0

Ce sont les rescapés qui aujourd’hui s’expriment dans le cadre de la campagne «Aware migrants» ( NDLRB; Migrants, soyez  conscients).

Il cite le cas de femmes violées devant leur mari en Libye ou de migrants traumatisés d’avoir vu un proche mourir de soif dans le désert, sous les coups des passeurs ou noyé en mer. Depuis le début 2016, plus de 3 000 migrants ont déjà péri en Méditerranée, selon l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations. http://www.iomfrance.org/) .

«Tout cela, le savent-ils avant de partir? Ce n’est absolument pas sûr (…). Tous ne savent pas tout, certains ne savent rien», insiste M. Alfano.

Une chose est sûre pour Federico Soda, responsable Méditerranée à l’OIM, les migrants racontent rarement ces souffrances au pays. Leur voyage représente un investissement financier pour leurs proches et il leur est inconcevable de faire le récit de leur calvaire.

XVMd0afc42a-0710-11e6-a628-0f29e352c212

C’est donc une forme de prouesse que d’avoir pu enregistrer plus de 80 témoignages vidéo et audio dans lesquels hommes et femmes confient leur expérience dramatique et parfois leurs regrets d’avoir quitté leur pays.

Les vidéos brèves et poignantes sont disponibles sur YouTube, Facebook et sur le site dédié awaremigrants.org.
«Il est temps d’ouvrir les yeux » est l’un des slogans de cette campagne financée par le gouvernement italien à hauteur de 1,5 million d’euros, déclinée en trois langues – arabe, anglais, français -, et diffusée aussi à la télévision et à la radio des pays visés. Tous les messages se terminent par cet appel: «Be aware», «Soyez conscient».

http://www.awaremigrants.org

Le gouvernement de Matteo Renzi considère cet effort d’information comme un nouveau «levier d’action» face à un phénomène historique qui a vu arriver plus de 400 000 migrants sur les côtes italiennes depuis 2014. Tout en luttant contre les réseaux de passeurs, le pays poursuit d’ailleurs ses efforts pour aller secourir les migrants au large de la Libye et renforcer ses structures d’accueil, qui hébergent actuellement 135 000 demandeurs d’asile contre 29 000 début 2014…

Néanmoins, les autorités italiennes sont catégoriques : les migrants économiques ont vocation à être rapatriés chez eux, sinon «le système européen explosera», selon les termes de M. Alfano, dont le plan «Migration Compact» prévoit une coopération avec les pays d’origine des candidats au départ vers l’Europe.

Pourquoi leur a-t-il fallu attendre aussi longtemps pour commencer (modestement) à  » se bouger  » ? Et quand on pense à tout ce qu’il reste à faire en la matière…

Le 30 juillet 2016.

L’Allemagne a beaucoup à se faire pardonner, mais il ne faudrait pas tomber d’un excès dans l’autre.

8 Mar
Allemagne222

le Figaro . 29 février 2016.

Allemagne222