Tag Archives: Monck le Franc

Billet d’humeur de Monck le Franc : La circulation alternée, un aller simple ?

17 Mar

File:Clovis&Clothilde1811.jpg

Circulation alternée :

Mensonges, égoïsme, catastrophe économique, totalitarisme.

Interdire à la moitié de la flotte des automobiles des grandes villes de rouler, sous prétexte de pollution, est une imposture :

Les écolos et ceux qui ont besoin de leurs voix racontent n’importe quoi : ils prétendent lutter contre les émissions de particules par les véhicules Diesel, alors que, dans le même temps, ils multiplient les zones 30 km/h et les gendarmes couchés !

Une automobile, pour rouler efficacement possède une boîte de vitesse : de cette manière le nombre de tours/min du moteur est toujours +/- le même.

Conséquence évidente : un véhicule pollue deux fois plus à 30 km/h qu’à 60, trois fois plus qu’à 90, quatre fois plus qu’à 120 etc. puisque pour le même régime de moteur (et donc même consommation d’essence, même pollution) elle parcourt deux, trois, quatre fois moins de km : un enfant de quatre ans, même moyennement doué pour les mathématiques comprendrait cela ! pas un ministre écolo-compatible !

Égoïsme : bien entendu, les ministres, maires, députés et les patrons de grandes entreprises s’en foutent puisqu’ils disposent d’une flotte de véhicules suffisante pour choisir celle qui a le bon numéro. Exactement comme pour les contrôles d’alcoo­lémie : combien de ministres et autres présidents, maires et mairesses, peuvent pren­dre toutes les bitures qu’ils veulent puisqu’ils ont un chauffeur payé par l’argent volé (celui des impôts).

J’ai entendu le SG du Parti communiste dire qu’il était venu à la radio non pas en métro, mais en voiture, mais « en roulant doucement ». C’est vraiment une plai­santerie : je le répète : plus vous roulez lentement plus vous polluez. CQFD.

Combien de rendez-vous professionnels ratés avec cette mesure inepte ? Combien de chiffres d’affaires des commerçants des grandes villes en chute libre ? Seuls les taxis y gagneraient ? c’est possible. Est-ce suffisant pour l’économie ?

Voici beaucoup plus de 30 ans que l’on parle de la voiture électrique (j’en ai essayées) ; son seul problème : l’autonomie. Mais il ne se pose pas pour les communes : le rayon d’action estforcément faible. TOUTES les flottes municipales devraient être électriques depuis longtemps. Non ! on préfère emm… les auto­mobilistes en les empêchant maintenant de travailler, après avoir, par exemple, avec la limitation de vitesse, empêché les VRP de faire autant de clients qu’avant dans la journée !

Car qui a envie de prendre les transports en commun ? même gratuits ? Ce n’est évidemment pas le problème. Si tant de gens prennent leur voiture, c’est pour être chez eux : pas au milieu de la racaille, des pickpockets, des crachats et autres joyeusetés ! La solution est de rendre les transports en commun sûrs, voire attirants.

Réduire la vitesse : ma voiture possède 6 vitesses : à 90 km/h, je suis limite pour rouler sans abîmer le moteur : souvent je suis contraint de passer en cinquième et donc de polluer davantage. Alors si l’on passe à 80 km/h sur les départementales, on restera en cinquième. C’est totalement irresponsable.

On nous contraint à rouler en ville à 50 ou 30 km/h alors qu’il y a 40 ans, dans les mêmes lieux la vitesse était de 60 km/h maxi, pour des voitures qui ne possédaient ni ABS, ni direction assistée, ni correction de trajectoire… et j’en passe. L’argument de la densité d’automobiles en augmentation n’explique pas seule ce totalitarisme.

Sans compter que pour revenir à la pollution, quand j’ai acheté mon véhicule je me suis fendu d’un supplément pour pot catalytique de 450 euros (un rien) non obli­gatoire : ce n’est pas aujourd’hui pour prendre un PV pour cause de pollution. Ah, Non !

Automobilistes, ne vous laissez pas faire !

Et disons à nos politiques comme Georges Pompidou à Jacques Chirac (c’était à propos du délire réglementaire): « arrêtez d’emmerder les Français » !

          Monck le Franc

Celui qui rêve de remettre le roi de France sur son trône  sans faire couler une goutte de sang.

Billet de Monck le Franc : L’art de faire croire qu’ils sont indispensables.

13 Juin

 

 Afin de restructurer la radio-télévision grecque d’Etat, le pouvoir a tout simplement coupé l’émetteur d’Athènes.

On pense à Ronald Reagan, licenciant TOUS les contrôleurs aériens américains en grève… pour les réembaucher le lendemain, mais à ses conditions.

Vous me répondrez qu’un royaliste ne peut pas être libéral. Je réponds : sur le plan philosophique, bien sûr que non. Mais sur le  plan économique, à l’abri de frontières : Oh que si !

Nous ne sommes certainement pas des laudateurs du « service public à la française », sachant le contenu que les syndicalistes de gauche et républicains  mettent dans cette expression parfaitement abusive (voyez les grèves d’hier et d’aujourd’hui).

Prenez le cas de la Poste : admirable « service public » ! Dans mon village peuplé surtout de « rurbains », seuls les retraités et quelques professions libérales peuvent se permettre de la fréquenter aux horaires d’ouverture : elle ferme à 16h45. Son bureau est donc plein le samedi matin, car il est, bien sûr fermé le samedi après-midi. A 80% le service pourrait être assuré par le bistrot-tabac, qui lui, est ouvert…jusqu’à 20 heures.

La représentante en France de ladite télévision et radio grecque, indignée par ce coup de force, a répondu, en substance sur France-Info :

« Vous imaginez la France sans France 2, sans France 3, sans France Info… Comment pourriez-vous en passer ? »

Je lui réponds :

« Mais Madame, très très très bien ! » 

Monck le Franc (celui qui rêve de restaurer le roi très-chrétien sans faire couler une goutte de sang).

Billet d’humeur de Monck le Franc .

10 Juin

Clovis

En complément de l’article que nous avons publié sur notre blogue (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/06/07/bulletin-climatique-quotidien-7-juin-2013-de-la-republique-francaise/)

 

Lu sur le net :

 

« La nouvelle arme de la SNCF pour faire fuir les squatteurs sur ses quais de gare porte plusieurs noms : Chopin, Beethoven, Mozart ou encore Vivaldi. Lancée le 13 mai par la SNCF, l’opération intitulée “Choisissez l’ambiance musicale de votre gare” sur les sites Internet des lignes A, J et L du Transilien va plus loin qu’on ne le pense. Programmer de la musique classique viserait à dissuader certaines catégories de personnes de stationner trop longtemps le long des quais…

C’est le site d’informations StreetPress qui a retrouvé un article du blog officiel de la ligne J, daté de mai 2012. Sur cet article, la SNCF explique avoir testé différents types de musique pour rétablir l’ordre et dissuader certains types de population de squatter sur les quais. “Figurez-vous que ça marche ! Soumettre ces personnes à des airs auxquels elles ne sont pas habituées a le mérite de les faire fuir”, se félicite un responsable. L’article a été depuis supprimé pour “éviter la confusion”. »

 On sait, quand on a lu et entendu le Dr. Minh Dung NGHIEM, auteur de « Musique, intelligence et personnalité » que la « ziqmu » à base de rythmes binaires martelés par les batteries électroniques (ce que le Docteur nomme le « tam-tam ») appelle la violence. Patineur sur glace et amateur de valse (à cause de ses trois temps), lui qui n’est pas d’origine d’Europe, où cette danse fut inventée, le démontre magistralement.

On sait donc que, suivant le dicton bien connu, « la musique adoucit les mœurs » (nous parlons de la musique classique, bien sûr).

Mais d’ici à prétendre comme les gens de la SNCF que cette musique de l’équilibre et de l’intelligence FASSE FUIR les gens violents, est évidemment un non-sens.

J’en veux pour preuve ce que racontait Didier Rochard un dimanche soir sur Radio-Courtoisie. Violoniste, il se rendait dans une banlieue improbable pour jouer. Trouvant in extremis, une place pour garer sa voiture, il est pris à partie par une bande de « jeunes »… qui veulent la place aussi. Pour les amadouer, il leur propose des billets de faveur. Ils s’y rendent et, à la sortie, notre violoniste aperçoit la bande. Inquiet, il le fut sans raison : le discours était du genre : « putain de ziqmu ! j’savais même pas qu’ça existait ! » et tout s’est bien terminé.

Faire fuir des indésirables par haine de la musique classique me paraît, en conséquence, fortement improbable. Alleluia !  

Monck le Franc (celui qui rêve de restaurer le roi très-chrétien sans faire couler une goutte de sang)

Billet d’humeur de Monck le Franc : « Encore un effort, Marine ! »

4 Mai

2 - Le baptême de Clovis site 14

Billet d’humeur de Monck le Franc

(celui qui rêve de restaurer le roi très-chrétien sans faire couler une goutte de sang)

 

Le 1er mai, Marine le Pen, vous avez appelé de vos vœux « Un vrai chef pour la France ».

A qui pensez-vous ? Un vrai chef ? Une vraie cheffe, comme le disent les Suisses ?

Paradoxal pour ne pas dire  assez sérieusement contradictoire de faire cette déclaration, que nous qualifierons de « bonapartiste », et nos ennemis de « fâchiste », au pied de Jeanne d’Arc.

Mais chère Marine, la Pucelle n’a pas pris le pouvoir POUR ELLE ; elle est venue sauver  la France.

Jeanne a chassé les Godons de chez nous où ils se comportaient mal, comme vous rêvez de chasser les mauvais immigrés, bien sûr. Mais elle n’a jamais eu l’intention de s’installer au Louvre. Elle a remis sur le trône, après l’avoir fait sacrer à Reims, le Roi légitime, qui n’a pas choisi de naître roi de France.

Je ne vois pas ce qui vous empêche de faire de même.

Vous feriez taire instantanément les rumeurs « autoritaristes » à votre endroit, et vous résoudriez d’un coup ce qu’aucun républicain, pas même vous, ne réussirez : faire revenir les capitaux et les cerveaux ayant fui à l’étranger la fiscalité française, et leur permettre d’y implanter des entreprises viables : demandez à n’importe quel gestionnaire de fortune de vos amis : ils ne reviendront pas ! pas pour 5 ans !

Il faut que le pouvoir régalien soit mis hors de portée de l’incertitude juridique conséquence de la démocratie.

Encore un effort.

Vive le Roi, quand même !

Le 4 mai 2013.

Billet d’humeur de Monck le Franc : obsolescence programmée.

30 Avr

DownloadedFile

Billet d’humeur de Monck le Franc

(celui qui rêve de restaurer le roi très-chrétien sans faire couler une goutte de sang)

OBSOLESCENCE PROGRAMMEE 

Avouez que ça a de la gueule : Obsolescence programmée. C’est beau comme l’antique.

On croirait  une théorie philosophique germanopratine de Botul Henry Lévy.

Tout ça pour désigner une arnaque pure et simple.

Elle consiste à fabriquer des appareils garantis 2 ans, qui tombent en panne à 2 ans plus quelques mois.

Quelquefois UNE pièce est programmée pour tomber en rade dans les mois qui suivent la fin de la garantie. Tout le reste est parfaitement en état…sauf cette pièce.

Alors, me direz-vous, il suffit que n’importe quel dépanneur bricoleur remplace cette seule pièce pour quelques euros, et le tour est joué ?

Oui, bien sûr…à condition que cette pièce soit encore fabriquée !

Nous venons d’acquérir un téléviseur à plasma. Le défaut de surface que nous avons repéré sur l’écran nous semblait de la salissure : nous avons acquis un nettoyant. Rien à faire : c’est un défaut de l’écran. Reprise de l’appareil, puis retour après une absence au magasin 2 mois après : le modèle n’existe plus et on nous conseille d’acheter un écran à leds, le plasma ne se faisant pratiquement plus et étant amené à disparaître, supplément à l’appui en matière d’options…et de prix. Soit.

On nous a proposé une extension de garantie de 5 ans au lieu de 2. Mais je me pose la question : les vendeurs sont-ils allés jusqu’à remplacer la pièce « à obsolescence programmée » à 5 ans au lieu de 2…ou vais-je trop loin ? On peut tout imaginer…y compris le pire.

Un député écologiste propose de légiférer pour « aménager » la loi ! Vous avez bien lu : aménager : pas interdire cette pratique frauduleuse et parfaitement malhonnête.

Nous vivons décidément une époque formidable.

Le 30 avril 2013. 

Billet d’humeur de Monck le Franc : Vive la Vie ; Vive la Famille !

29 Avr

Billet d’humeur de Monck le Franc

(celui qui rêve de restaurer le roi très-chrétien sans faire couler une goutte de sang)

 

Admirable démagogie démocrate !

Tandis que Manuel (que l’on n’appelle plus que) GAZ fait asperger les familles à landau, et que la promotion de l’avortement n’a jamais été aussi intense chez les plus jeunes filles, notre président jamais marié vante à l’occasion de la libération de la famille Moulin-Fournier, la « VICTOIRE de la VIE » (on croirait un slogan de la manif pour tous) et celle de la famille.

Prodigieuse impudence !

Sur France-Info la psychiatre de service nous fait pleurer sur la nécessaire recomposition du tissu structurel de ces enfants choqués par la détention, recomposition de ce tissu qui se façonne dès la petite enfance (mais pas avant la naissance !!! ce ne sont que des bouts de viande).

Oui, bien sûr, c’est la victoire de la vie et de la famille; mais il ne manquerait plus que « Hollande et sa compagne », ainsi que le pouvoir en place en tire des dividendes en ces termes !  ce serait d’une indécence !

D’autant qu’on aimerait bien savoir contre quoi ils ont été échangés : pas de rançon ? Alain Bauer dit le contraire : c’est la méthode évidente pour lui de Boko Haram. Alors pourquoi pas cette fois ? est-ce le pouvoir camerounais qui a payé ? Mais combien la France donne-t-elle au Cameroun depuis son indépendance ? 

On a parlé aussi de libération de femmes et d’enfants de terroristes ? Est-ce à dire que les familles sont enfermées mais pas les terroristes ?  On attend  la réponse…

Le 29 avril 2013.

Monck le Franc

 

 

Billet d’humeur de Monck le Franc: Traçabilité, traçabilité, ils en ont plein la bouche.

17 Mar

Billet d’humeur de Monck le Franc (celui qui rêve de restaurer le roi très-chrétien sans faire couler une goutte de sang)

 

Bon appétit, Messieurs, ô journalistes intègres !

Tous les jours de la semaine sur France Info, nous avons eu droit, surfant sur la vague du « scandale » de la viande de cheval (néanmoins parfaitement comestible), à des reportages quotidiens sur la « traçabilité » de la viande de boucherie.

Reportages chez les éleveurs, les bouchers, les grossistes, avec force étiquettes, codes-barres, puces électroniques et tutti-quanti faisant assaut de « sérieux » (Dormez tranquilles, chers consommateurs). …et, bien sûr dans un abattoir.

Nous tendons alors l’oreille : vont-ils nous parler du halal ? du vrai scandale civilisationnel et sanitaire des bêtes tuées sans étourdissement, de la douleur ressentie par les animaux se vidant, conscients, de leur sang ? du risque sanitaire dû au stress et à la présence d’Escherichia coli, la bactérie tueuse d’enfants  (100 par an en France) et source de complications rénales pour les adultes ?

Que nenni ! Admirez l’astuce :

La « journaliste d’investigation »  s’est rendue dans un abattoir de Pontarlier.

Pourquoi Pontarlier, mais parce que comme dans 91 autres abattoirs sur les 286 (source Min. Agriculture 2010) que compte la France, on y tue aussi des porcs*. Horresco referens pour des musulmans ! C’est à dire que si le problème du halal ne s’y pose pas, c’est tout simplement parce que les imams considèrent que l’abattoir, tout entier, est « souillé » par les cochons (pauvres bêtes !) et refusent d’y venir. La « journaliste d’investigation » n’avait aucune chance d’y rencontrer un imam venant toucher sa dîme. Passez, muscade.

Tiens ! la noix muscade avec le porc, il faudra que j’essaie la recette.

Vous avez dit « Info » comme information ?

Enfumage, vous dis-je !

Monck le Franc 

 

*C’est d’ailleurs comme cela qu’on a dit que Marine Le Pen mentait en disant que 100% des abattoirs d’Île de France pratiquaient le halal : l’abattoir de Houdan ne tue que du porc. 

Le 17 mars 2013.