Tag Archives: Mosquée
Image

Parmi ces quatre composantes de l’identité française, cherchez l’erreur

22 Avr

Identité-nationale-1

De l’appréciation portée sur les mosquées en terre chrétienne en 1311 et aujourd’hui. Les temps changent.

3 Oct

main-upper_01

Décret issu du Concile de Vienne (1311-1312, quinzième concile œcuménique):

«C’est une insulte au saint Nom et une injure à la foi chrétienne que, là où ils vivent mêlés aux chrétiens, les prêtres sarrasins invoquent à voix forte le nom de Mahomet à certaines heures d’une place élevée.

Avec l’approbation du saint Concile, nous interdisons de telles pratiques en terre chrétienne. Nous enjoignons les princes chrétiens d’enlever cette offense de leurs territoires;

ils doivent aussi interdire expressément l’invocation publique du nom sacrilège de Mahomet; ils doivent aussi interdire dans leurs domaines leur pèlerinage et ne leur donner aucune facilité pour cela.»

Nota: Les minarets ne sont-ils pas là pour «invoquer à voix forte le nom de Mahomet» ?

http://www.reseau-regain.net/IslamPDF_file/IslamPDF_files/2Da87-LegendTolerenceIslam.pdf

Et ce même si :

« Le minaret est bien antérieur à l’islam , utilisé notamment au Proche Orient et en Mésopotamie, alors appelé zigourat, puis dans les églises syriaques. Il n’a pas été préconisé par Mahomet et les premiers utilisés dans les mosquées sont apparus dans le premier siècle de l’Hégire »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Minaret

APPEL CITOYEN ET REPUBLICAIN A LA TOLERANCE POUR TOUS … (Mosquées… Francs Maçons) . Ah mais !

30 Juil

Belle analyse que je me permets de relayer. Je suis perplexe, voire choqué quand  je vois tant de mes amis s’exprimer  contre le projet de construction de mosquées dans nos bonnes vieilles  villes Françaises. 

Je crois que chacun devrait s’efforcer de rester tolérant, et c’est dans un esprit de tolérance que ces mosquées devraient être autorisées.  C’est pourquoi, je proposerais qu’une boîte homosexuelle ouvre ses portes  tout près de ces édifices, afin d’aider à la diffusion du concept de  tolérance à l’intérieur de la mosquée. Ce club pourrait adopter comme enseigne « La Mecque des mecs ».

 Juste en face de la mosquée, aurait parfaitement le droit et la liberté  de s’installer un charcutier-traiteur qui en terrasse, l’été, tiendrait   barbecue permanent avec deux fois par semaine comme plat du jour de  délicieuses côtes de porc (halal bien sûr !), en alternance avec des travers de porc, lentilles à la saucisse de Morteau, andouillette à la moutarde, tripes à  la provençale, cassoulet de Castelnaudary le tout accompagné d’une bière  d’Alsace ou d’un verre de pinot gris.

  A quelques mètres de la mosquée, sur la gauche, je verrais assez bien  « Aubade » ouvrir une boutique de prestige « Les dessous de Cécilia », avec   des mannequins en vitrine présentant en situation (et en 3D) les affriolants sous-vêtements de la marque. Pour faire le pendant, si j’ose dire, au magasin de lingerie, sur la  droite de la mosquée on verrait jour et nuit scintiller l’enseigne au néon  géante d’un sex-shop « chez Déesse K », ouvert jusqu’à deux heures du matin

http://alexandregilles-temoignages.blogspot.fr/2013/06/la-tolerance-zero-je-suis-perplexe.html

Norvège libre !

28 Juin

 File:Armoiries Norvège.svg

 Armoiries de Norvège

                                                  De gueules, au lion couronné d’or, tenant dans ses pattes une hache d’argent emmanchée aussi d’or.

 

 Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d’Arabie

 Saoudite, voulaient financer des mosquées en Norvège à hauteur de

 dizaines de millions d’euros.

 

 Légalement, ils en ont le droit; conformément à la loi norvégienne il

 est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les

 communautés religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le

 gouvernement doit approuver le financement.

 

 Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de

 refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au

 Centre islamique Tawfiiq, qu’il serait « paradoxal et contre nature

 d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la

 liberté religieuse.»

 

 Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a

 déclaré à la Presse : «Nous aurions pu simplement dire non, le

 ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour

 ajouter que l’approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir

 une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime « .

 

 Encore une nouvelle qui nous parvient par le net. Elle est pourtant

 transmise par toutes les agences de pressemais probablement sur une

 fréquence que le service audiovisuel national français ne reçoit pas…

 

Les Femen dans Notre Dame de Paris ont peut-être signé la fin de leur impunité.

19 Fév

1583557-belle-femelle-diable-en-rouge-sur-un-fond-sombre

Femen  V/S Paris. La  tolérance ? Il y a des maisons pour cela .

La réprobation générale exprimée tant par les autorités religieuses que politiques finit enfin par rejoindre l’incompréhension des Français devant ces multi-récidivistes, hystériques et violentes aux dires des témoins. L’agression de vigiles, comme de familles, révèle leur incroyable brutalité et souligne l’impunité judiciaire dont elles jouissent. En effet, on constate une certaine mansuétude du pouvoir politique qui a plus souvent l’habitude de prendre fait et cause pour les agresseurs au détriment des victimes, tandis que les médias se contentent de manipuler les images afin d’en inverser les rôles. Pour avoir profané Notre Dame de Paris, détériorée les toutes nouvelles cloches exposées avant leur mise en place, porté des coups au service de sécurité de la cathédrale, les Femen n’ont eu a subir qu’un simple contrôle identité.

Une impunité qui tranche avec les poursuites engagées à l’encontre des jeunes militants identitaires qui ont occupé pacifiquement et sans dégradations, le toit d’une mosquée en chantier pour dénoncer la place grandissante de la religion musulmane en France. En effet, les quatre responsables de cette opération médiatique ont subit une garde à vue, et sont toujours astreint à un contrôle judiciaire sévère en attendant un procès qui sera sans doute plus politique que protecteur du droit. 

Le flash d’actualité hebdomadaire avec Voix de la Russie

http://www.prorussia.tv/Les-Femen-dans-Notre-Dame-de-Paris-ont-peut-etre-signe-la-fin-de-leur-impunite_v173.html

* Origine de l’image :https://fr.123rf.com/photo_1583557_belle-femelle-diable-en-rouge-sur-un-fond-sombre.html

La Norvège est parfois exemplaire… Pas de mosquée tant que …

19 Jan

Est-ce le prélude à une prise de conscience réaliste de l’Europe ? La France suivra-t-elle cet exemple ? Et non …

Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu’il n’y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite !

Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d’Arabie Saoudite, voulaient financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d’euros.
Légalement, ils en ont le droit; conformément à la loi norvégienne il est permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement.

Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu’il serait

 » paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse . »

Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG:
 » Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime « .

Encore une nouvelle qui nous parvient par le net.
Elle est pourtant transmise par toutes les agences de presse, mais probablement sur une fréquence que le service audiovisuel national français ne reçoit pas…

 

Le 19 janvier 2013.

Précis de dhimmitude.

16 Jan

Après la promotion de M. Tareq Oubrou, imam de la mosquée de Bordeaux, au grade de chevalier de la Légion d’honneur, voici sa biographie édifiante parue sur le site Dreuz.info :

«  Tareq Oubrou est membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France, l’UOIF, dont la devise est « Le Coran est notre Constitution ».

Lors d’une conférence publique (1), il déclarait : « L’Islam touche à tous les domaines de la vie. Comme le veut le Coran, C’est un Etat, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam… La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge ».

En 2011, il a soutenu le mouvement « les fils de France » dont Camel Bechikh est le représentant. Bechikh, rapporte l’AFP en 2008, collectait, au travers du CBSP (2) « des fonds pour les familles des terroristes-suicide du Hamas » par le biais de l’UOIF.

Son double langage, spécialité des Frères musulmans, est caché sous une fine pellicule, si fine que personne ne me fera croire que le meilleur d’entre nous, son principal sponsor, ne l’a pas remarqué.

Ainsi, il déclare à l’Express, pour amadouer cette gauche si lente à la détente : « Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure »

Alors qu’à la page 216 de son livre entretien avec la sociologue Leïla Babès: Loi d’allah, loi des hommes, il écrit : « Le khimâr (cachant les cheveux et le cou) et le jilbâb (qui cache le reste du corps) sont des prescriptions vestimentaires divines qui ne sont abrogées par aucun autre texte. Objectivement, s’il y avait le moindre soupçon sur cette norme, je serais le premier à prôner sa levée. »

Vous avez compris ? On appelle cela la Taqiya, la dissimulation, ordonnée par le coran, pour tromper celui qu’on projette de vaincre.

Choqué par le massacre commis par Merah ? Pas du tout !

A-t-il dénoncé la sauvagerie de la tuerie antisémite de Toulouse et antifrançaise de Montauban, commise par un musulman qui suit les mêmes préceptes religieux que lui ?

Pas du tout ! Interrogé par Libération (3) qui lui demande ce qu’il a ressenti, il répond : « Un choc. Tout le monde était choqué ». Ah tout de même…. mais attendez… contre quoi a-t-il été choqué ? Par le massacre ? Pas du tout ! Ce qui l’a choqué, ce sont les conséquences pour les musulmans : « On savait qu’on allait en subir longtemps les conséquences. Une affaire comme celle-ci laisse des séquelles dans l’esprit de nos concitoyens, qui risquent de voir en chaque musulman un terroriste potentiel. »

Contre qui s’est-il élevé ? Contre la christianophobie qui a fait 100 000 morts en 2012, ou bien contre l’islamophobie qui a offensé quelques personnes ?

A t-il dénoncé de toutes ses forces, et appelé les musulmans de France à dénoncer le terrorisme, le jihad ?

A t-il demandé à l’UOIF, dont il fait partie, de ne pas inviter de prêcheurs violemment antisémites, homophobes, favorables à la lapidation des femmes, à donner des conférences en France ?

Non et non et encore non.

Une de nos lectrices témoigne :

Je le connais (JPG: Oubrou), l’ayant rencontré à plusieurs reprises dans le cadre de rencontres de l’amitié judéo-musulmane, auxquelles j’ai décidé de ne plus participer. Ce type est un “faux-derche”, un hypocrite mielleux. Je pense effectivement que Mr Juppé se fait avoir par lui, ou alors… Sa sympathie, et plus, pour les Frères Musulmans ne fait pas de doute.

En revanche, toujours dans Libération il explique qu’ « il faut que l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui ».

Pour un gouvernement qui trouve l’histoire de France « contestable idéologiquement » (4), cela valait bien les honneurs de la Légion. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.infos-bordeaux.fr/2013/actualites/lislamiste-tareq-oubrou-nomme-chevalier-de-la-legion-dhonneur-3769
(2) http://www.upjf.org/fr/3021-cbsp_paul_landau.html
(3) http://www.liberation.fr/societe/01012397757-cette-affaire-va-laisser-des-sequelles
(4) http://www.dreuz.info/2012/09/aurelie-filippetti-declare-lhistoire-de-france-contestable-ideologiquement-et-annule-le-projet-de-la-maison-de-lhistoire-de-france/

Face à une situation phaléristique aussi désolante, nous ne pouvons résister au rappel des huit considérations figurant dans notre Consilium-Consulte du 1er août 2012, portant création de l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc:

1. Considérant que depuis des temps immémoriaux il est non seulement de coutume mais juste et nécessaire d’honorer les mérites éminents ou distingués;

2. Considérant que les ordres de Chevalerie et les ordres de Mérite les plus anciens, instaurés par les Rois de France entre le XV ème et le XIX ème siècles, et qui avaient maintenu « ne varietur » la juste récompense des mérites éminents, ont tous cessé d’être reconnus ou attribués officiellement à partir de la révolution de 1830 et de la Monarchie de Juillet qui les qualifia alors d’ordres dynastiques;

3. Considérant que ces ordres anciens (ordre de Saint-Michel, ordre du Saint-Esprit, ordre de Saint-Louis), aujourd’hui à la discrétion des prétendants au trône de France, se trouvent être, par le fait même, à la fois objets et victimes des querelles dynastiques qui divisent la Maison de France;

4. Considérant que les critères qui déterminent aujourd’hui la promotion dans l’un ou l’autre des deux ordres nationaux actuels récompensant ces mérites (ordre national de la Légion d’honneur et ordre national du Mérite) ont perdu leur pertinence autant que leur lisibilité, au point de bafouer les principes mêmes qui ont amené à leur instauration;

5. Considérant que l’obligation faite, depuis le décret de juillet 2008, d’une égale parité entre les hommes et les femmes auxquels sont attribuées ces récompenses est à la fois inique et stupide, le sexe n’étant ni une qualité ni un défaut et n’offrant droit à aucune faveur particulière;

6. Considérant que cette dernière règlementation a mis un terme au sens et à la valeur de la récompense des mérites éminents qui doivent reposer sur des motifs authentiques;

7. Considérant que les malheurs des temps présent et à venir ne vont pas manquer de révéler des talents et des mérites nouveaux nécessaires au salut de la France, comme cela fut le cas de 1429 à 1431 sous l’étendard de Jeanne d’Arc;

8. Considérant que, depuis la fondation du Conseil dans l’Espérance du Roi, il est devenu nécessaire et possible d’instaurer une nouvelle décoration qui honore incontestablement et loyalement les mérites;

Qui justifient, à nos yeux, le refus déterminé de toute promotion dans les ordres nationaux actuels et le renvoi systématique de leurs insignes à la Grande Chancellerie.

Et pour rappel, avant qu’elles ne vous deviennent totalement inconnues, voici les véritables et historiques armoiries de la bonne ville de Bordeaux :

de gueules, à la Grosse-Cloche ouverte, ajourée et maçonnée de sable et sommée d’un léopard d’or ; à la mer d’azur chargée d’un croissant d’argent ; au chef d’azur semé de fleurs de lys d’or. L’écu est timbré d’une couronne murale à sept créneaux (ville de premier ordre) d’or. Les supports sont deux antilopes blanches colletées d’une couronne fleurdelisée d’or et enchaînée du même. La devise de Bordeaux est « LILIA SOLA REGVNT LVNAM, VNDAS,CASTRA, LEONEM » (Les lis seuls règnent sur la lune, les flots, le château et le lion.)

Le léopard provient des armoiries des rois d’Angleterre. Le château représente l’ancien hôtel de ville (le seul vestige subsistant étant la Grosse Cloche.) La mer évoque la Garonne. Le croissant rappelle la forme du port de la lune. Les fleurs de lys d’or sur azur sont les armoiries des « bonnes villes de France ». Les antilopes enchaînées et à collier fleurdelisé dateraient de l’occupation anglaise de Bordeaux