Tag Archives: Novopress

La France n’est pas une république bananière, mais elle devrait se mettre au régime ( ne pas utiliser les lois pour favoriser ses amis)

14 Fév

Les députés socialistes effacent le redressement fiscal de Mediapart
25 Février 2014, 09:52am | Publié par le front anti-Hollande

Les députés ont demandé, mercredi 29 janvier au gouvernement, d’effacer le redressement fiscal du site d’informations Mediapart à l’occasion de l’examen en commission de la proposition de loi baissant à 2,1% le taux de TVA sur la presse en ligne, selon une source parlementaire.

Non seulement les socialistes effacent une grosse partie de la dette abyssale du journal communiste l’Humanité, non seulement ils mettent en place une TVA au rabais (2,1%) pour la presse écrite et quelques sites en ligne, mais en plus ils annulent un redressement fiscal à un site appartenant au gauchiste stalinien Plenel qui, il y a quelques années, a mis à genoux le journal Le Monde.

Ce texte, déposé par le groupe socialiste et adopté à l’unanimité en commission, prévoit une entrée en vigueur rétroactive au 1er février.

Aujourd’hui, Jean-Marc Ayrault veut couper les vivres au journal de droite le Figaro jugé trop « déstabilisant » pour François Hollande. Favoritisme ?

j’imagine ce que peuvent se dire un artisan ou un directeur de PME traqués par le fisc en apprenant ce genre de favoritisme de caste.

Avec Novopress et Morandini.

http://peupledefrance.com/2014/02/les-députés-socialistes-effacent-le-redressement-fiscal-de-mediapart.html

Pour  le Conseil  dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA,Docteur en Droit, Garde des Sceaux,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelle.

Saint-Cyr-Coëtquidan : les élèves officiers bientôt remplacés par des réfugiés afghans ?

1 Avr
 

L-Ecole-Speciale-Militaire-de-Saint-Cyr_actusmall01/04/2013 – 15h00
RENNES (NOVOpress Breizh) – Obligée de faire des économies et croulant sous un sureffectif d’officiers supérieurs, l’armée française s’apprête à fermer l’ESM de Saint-Cyr Coëtquidan. « Il s’instruisent pour  vaincre » Mais ses bâtiments de Guer (56380), dans le Morbihan, ne resteront pas inemployés.

Lors de sa récente intervention télévisée, le président de la République a annoncé que le ministère de la Défense n’aurait pas à subir de coupes budgétaires radicales. Les perspectives restent néanmoins très sombres pour l’armée française. Elle prévoit une envolée du coût des opérations extérieures dans les prochains mois, avec l’envoi de corps expéditionnaires en Syrie, au Liban, au Tchad, en Tunisie, etc. Les visées des États-Unis sur l’îlot de Clipperton pourraient aussi lui imposer une intervention comparable à la guerre des Malouines de 1982.

Or l’armée ne peut déjà plus faire face à ses charges permanentes. « L’enjeu principal concerne la masse salariale », expliquait  le premier Président  de la cour des Comptes, il y a quelques mois . « Le renforcement du taux d’encadrement, qui est passé de 14,6% à 15,9% entre 2008 et 2009, présente, outre son coût intrinsèque, davantage d’inconvénients que d’avantages. (…). En particulier, il y a lieu de s’interroger sur le nombre d’officiers généraux, qui est resté à peu près constant en dépit de la réduction du format des armées. L’armée de terre compte ainsi 176 généraux pour seulement 15 brigades à commander : plus de cent généraux de l’armée de terre servent en dehors de celle-ci. Pour les 3.468 officiers ayant un grade équivalent à celui de colonel, les commandements disponibles de régiments, de bâtiments de la marine et de bases aériennes sont au nombre de 150. »

Sous le nom de code  « Opération Requin marteau », le ministre de la Défense et ex-président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian, prépare en secret des mesures radicales pour obliger le lobby militaire à réduire l’inflation de galons. Pivot de l’opération : la fermeture de l’ESM de Saint-Cyr Coëtquidan pendant au moins une dizaine d’années. « Mécaniquement, l’effectif d’officiers diminuerait ainsi d’environ 2.000 unités », explique le colonel Poisson, aide de camp du ministre. « En y ajoutant les départs en retraite, nous reviendrions presque dans les clous en 2025. »

Le plan a fuité, ce qui provoque déjà des remous divers dans l’armée. « S’ils remplacent les jeunes lieutenants par de vieux officiers supérieurs, on va rire », raille un bazar de la promotion Général Goujon. « J’aimerais bien voir des colonels bedonnants crapahuter dans le désert malien par 40° à l’ombre. »

Les vastes et somptueux locaux de l’École spéciale militaire à Guer ne seront cependant pas désertés. Le départ d’Afghanistan « se fera dans l’ordre et la sécurité, j’y veillerai et je m’y engage », a suuré  le Président  de la République  lors d’une cérémonie  solenelle aux  Invalides  La question n’est pas si simple : des dizaines de milliers de collaborateurs afghans de l’armée française ont déjà déposé des demandes d’évacuation. Les locaux de l’ESM seront donc reconvertis en centre d’accueil de réfugiés afghans. Un millier de familles, soit environ 10.000 personnes, pourraient ainsi s’installer dans le Morbihan dès septembre 2013

http://fr.novopress.info/135198/%EF%BB%BFsaint-cyr-coetquidan-les-eleves-officiers-bientot-remplaces-par-des-refugies-afghans/

imagesCQFD.  Ce Qui Fonderait Demain…. l’action du roi à venir.    Ce n’est  un secret pour personne  que l’accés aux plus  hauts grades de l’armée française prend  beaucoup en compte des données  dont la république à le secret . Dés lors, le  gouvernement  royal, puisqu’il existe apparement  trop  de  hauts  gradés  sans  commandements opérationnels  effectifs  veillera à faire primer le  désir  de servir sur l’appartenance  à telle ou telle structure. En clair, il faudra  là aussi dérépublicaniser la promotion aux  hauts grades  de  l’armée.                 Alain TEXIER, membre  du CER

Aprés avoir pris  connnaissance   de  notre  écho d’actualité, notre conseiller aux armées a  souhaité nous faire part  de son point  de  vue  et  c’est naturellement  bien volontiers  que  nous le publions  ci-aprés.      Quant à l’article du Pr. Texier relatif à l’ESM, je pense malheureusement qu’il élide un peu la réalité. En effet, me trouvant moi aussi au sein de cette structure, meme si dans une autre armée,je me dois de rappeler que la promotion des officiers, meme lorsqu’elle a lieu au choix, prend en compte les capacités de ces derniers à occuper un rang supérieur et non pas mécaniquement le nombre de commandements à pourvoir… ce qui explique le surplus d’officiers supérieurs et généraux. Un sévère coup de frein a par ailleurs été donné ces dernières années (- 30% de promotion au grade supérieur par année et un retard de trois ans dans la promotion de mémoire), ce qui a eu notamment pour conséquence un départ anticipé de la part de personnels arrivés aux grades de Chefs d’escadron/CC voire LCL et équivalents et privés de perspectives de carrière ultérieure…

            CC (r)  François Romain, Conseiller aux armées du CER.