Tag Archives: Ordre royal de sainte Jeanne d’Arc

Incertitude protocolaire quand à l’octroi de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme

17 Sep

samedi 17 septembre 2016

Défense & Société • Décorations : plutôt victime que soldat

par Jean-Michel Thouvenin

La médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme est une décoration civile et militaire française créée par un décret du 12 juillet 2016.

Peuvent y prétendre les Français tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger, ainsi que les étrangers tués, blessés ou séquestrés lors d’actes terroristes commis sur le territoire national ou à l’étranger contre les intérêts de la République française.

Si nous ne pouvons que saluer une démarche visant à rendre hommage aux victimes du terrorisme, nous sommes en droit de nous interroger en revanche sur le positionnement de cette médaille dans l’ordre protocolaire des décorations françaises. De fait, étant décernée par décret présidentiel, la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme se porte directement après l’Ordre National du Mérite (elle-même placée derrière l’Ordre de la Légion d’Honneur, l’Ordre de la Libération et la Médaille militaire), ce qui en fait la cinquième décoration dans l’ordre protocolaire.

Ce positionnement la place donc également, et légalement, avant les croix de guerre et celle de la valeur militaire, qui récompensent, quant à elles, l’octroi d’une citation pour conduite exceptionnelle ou action d’éclat au feu. Elle est naturellement aussi placée bien avant la médaille des blessés militaires…

C’est là que le bât blesse. Car si les victimes du terrorisme ont droit à toute notre sollicitude, elles ne peuvent en revanche se réclamer d’aucun volontariat dans la lutte contre l’ennemi, et moins encore d’acte de bravoure dans un contexte de guerre. On peut reconnaître une victime, l’assurer de la compassion de la nation, on peut l’indemniser le cas échéant, mais on ne saurait la récompenser.

Une récompense est faite pour saluer et sanctionner une action volontaire qui a nécessité du courage, de la détermination, de la bravoure. Une victime passive, n’ayant pas été en mesure d’entreprendre quoi ce soit pour lutter contre l’adversaire, ne saurait répondre à ces critères. Il n’y a donc pas lieu de confondre hommage et récompense, respect et mise à l’honneur, compassion et déférence. Il convient de hiérarchiser le mérite, la circonstance des blessures, l’engagement volontaire, avec justice et discernement.

Mais les dessinateurs trotskistes et obscènes de Charlie Hebdo, qui n’avaient cessé de vomir sur des institutions telles la police, l’armée ou l’Eglise, se sont vu octroyer la Légion d’Honneur à titre posthume, alors que des milliers de combattants, héros ignorés des derniers conflits, n’ont eu droit à aucune reconnaissance de leur vivant, et n’ont été cités que dans l’anonymat des cérémonies du souvenir.

Partant de ce triste constat, le choix du positionnement de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme, décision fleurant un léger parfum de démagogie, n’étonnera plus personne. 

Jean-Michel Thouvenin

http://www.politiquemagazine.fr/decorations-plutot-victime-que-soldat/

Relayé par :

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2016/09/16/societe-decorations-plutot-victime-que-soldat-5848813.html

Ce que nous en pensons:

Assurer  la reconnaissance de la Nation  à des malheureux  victime d’un terrorisme  pas si aveugle  que cela est assurément une très  bonne chose  Aussi bien , ce qui est en cause  dans la critique  ci-dessus est moins l’octroi d’une décoration … encore que…. que  sa  place absurde dans l’échelle des  décorations  décernées par la République.

Assurément  ce ne sont pas les lecteurs de ce  blog qui seront étonnés par  cette querelle . La République n’a pas la moindre idée  de  ce qu’une décoration peut témoigner  non seulement  pour celui qui la reçoit mais bien plus encore pour  tous ceux de sa parentèle . Innombrables sont les décorations  militaires et  civiles qui,  traitées avec honneur par la première génération, ont regagné les cartons du grenier avec la deuxième et les stocks d’Emmaüs avec la troisième. Nous  avons déjà *  traité de la disparition de facto  de la Légion d’honneur  absurdement décernée  maintenant à des personnes  dont le seul mérite éminent au service de la nation, à titre militaire ou à titre civil est d’appartenir au sexe  féminin.

  • 10. Comment évolue-t-elle ?
    La Légion d’honneur vit avec son temps et suit les évolutions de la société. Elle reconnaît de plus en plus la place du monde associatif et salarial, les parcours d’origine modeste et la place des femmes grâce à une stricte parité dans chacune des promotions civiles.
  • http://www.legiondhonneur.fr/fr/page/la-legion-dhonneur-en-10-questions/108

Le roi restauré  devra  donc  ressusciter la noblesse qui offrira une échelle graduée et transgénerationnelle  de la reconnaissance du Souverain de façon à ce que soit ainsi encouragé  les sujets  du monarques et leurs descendants nés et à naître à faire de plus en plus  à son service  et , par le fait même , au service de la France.

Ainsi sera  reconstruit  ce pont intemporel mais  pourtant  bien réel entre les générations avec le retour  du concept de Lignée toute entière dédiée à un  dépassement de soi même et  des siens .

C’est  bien d’ailleurs la  voie déjà empruntée par le Conseil dans l’Espérance du roi lorsque le 1 er août 2012 il a institué   institué « l’ ordre et ardente compagnie royale du Mérite, sous le vocable de Sainte-Jeanne d’Arc, appelé plus communément ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc« 

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/08/01/consilium-consulte-n-2012006-du-1-er-aout-2012-instaurant-l-ordre-royal-de-sainte-jeanne-darc/

Pour  le Conseil  dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Docteur en Droit, Garde des Sceaux,Conseiller à la  Justice, aux Libertés  publiques, aux devoirs et  aux droits des  Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelle.

Présidence de François Hollande : Inflation de « ruban rouge ». Du 8 juin 2016

12 Juin

Présidence de François Hollande : Inflation de ruban rouge

Selon Le Parisien, le président de la République a remis plus de 273 décorations depuis 4 ans. Un record. Les amis politiques et ceux du monde de la culture n’ont pas été oubliés…
16 grand-croix, 33 grands officiers, 54 commandeurs, 76 officiers, 94 chevaliers… François Hollande décore à tour de bras. Selon Le Parisien, le président de la République a remis plus de 273 décorations depuis 4 ans. Un record. Les amis politiques et ceux du monde de la culture n’ont pas été oubliés. Et ce n’est pas fini, 80 récipiendaires attendraient encore leur ruban.

http://www.lopinion.fr/video/polemique/francois-hollande-l-homme-qui-decore-plus-vite-que-ombre-104269

Et aussi  pour vous montrer  à quel point le  blog  du CER devance l’actualité :

Consilium-Consulte N° 2012/006 du 1 er août 2012 instituant l’ ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc.

……….

  1. Considérant que les critères qui déterminent aujourd’hui la promotion dans l’un ou l’autre des deux ordres nationaux actuels récompensant ces mérites (ordre national de la Légion d’honneur et ordre national du Mérite) ont perdu leur pertinence autant que leur lisibilité, au point de bafouer les principes mêmes qui ont amené à leur instauration;

  2. Considérant que l’obligation faite, depuis le décret de juillet 2008, d’une égale parité entre les hommes et les femmes auxquels sont attribuées ces récompenses est à la fois inique et stupide, le sexe n’étant ni une qualité ni un défaut et n’offrant droit à aucune faveur particulière;

  3. Considérant que cette dernière règlementation a mis un terme au sens et à la valeur de la récompense des mérites éminents qui doivent reposer sur des motifs authentiques;

……….

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/08/01/consilium-consulte-n-2012006-du-1-er-aout-2012-instaurant-l-ordre-royal-de-sainte-jeanne-darc/

27 février 2015

Anne-Lys, CJA, s’était interrogée,il y a peu, sur la façon très personnelle dont le Président Hollande décerne la légion d’honneur.

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/02/27/anne-lys-cja-setait-interrogeeil-y-a-peu-sur-la-facon-tres-personnelle-dont-le-president-hollande-decerne-la-legion-dhonneur/

8 août 2015

L’imprudente promotion d’un copain de François Hollande dans l’ordre national de la Légion d’honneur.

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/08/08/limprudente-promotion-dun-copain-de-francois-hollande-dans-lordre-national-de-la-legion-dhonneur/

 

 

Consilium Consulte n° 2015/001 portant promotion dans l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc.

10 Mai

427px-soubreveste_mousquetaires-svg

En ce jour de la Fête nationale de Jeanne d’Arc et du Patriotisme, et conformément aux dispositions du Consilium-Consulte n° 2012/006 du 1er août 2012 * instituant l’Ordre et ardente Compagnie royale du Mérite sous le vocable de Sainte-Jeanne d’Arc (appelé communément ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc), sont élevés à la dignité de Compagnons dudit ordre :

 

  A titre militaire

Promotion Pierre Terrail, seigneur de Bayard, chevalier Bayard ( 1476-1524); adoubé « Chevalier » par le roi François Ier sur le champ de bataille de Marignan.

PONTCHARRA-38

L’adjudant-chef Dejvid Nicolik, du 1er régiment étranger de génie de Laudun-l’Ardoise (Gard), mort pour la France le 14 juillet 2014 dans l’attaque d’un véhicule suicide au nord-Mali.

+++++

A titre civil

 Promotion Armand Jean du Plessis de Richelieu, cardinal-duc de Richelieu et duc de Fronsac (1585-1642).

1024px-Coat_of_Arms_of_Cardinal_Richelieu.svg

Monsieur XXX, membre du Conseil dans l’Espérance du Roi, dont le devoir de réserve ne permet pas, pour le moment, de révéler l’identité

Monsieur Pierre Bernard, président de l’Alliance royale

Monsieur Jean-Philippe Chauvin, vice-président du GAR ( Groupe d’Action Royaliste)

Madame Jeanine Le Derff, Gouverneur de la Charte de Fontevrault (2012-2015)

Monsieur Francois-Xavier Pachot, concepteur et organisateur des Pélèrinages à Pontmain, Supplique pour le retour du roi

Madame Irène Pincemaille, Gouverneur de la Charte de Fontevrault (2006-2009)

Monsieur Robert de Prévoisin, secrétaire général de l’Alliance Royale

Monsieur Albert Salon, ancien Ambassadeur de France, président de l’association Avenir de la langue française et animateur de plusieurs autres associations ou sociétés de défense de la Francophonie.

La nomination dans l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc implique l’attribution de facto de la noblesse à titre personnel, le roi étant seul en mesure, après son retour sur le trône, de confirmer cette attribution et, s’il le souhaite, de la transformer en noblesse héréditaire honorant alors tous les descendants de nom nés et à naître.

A Paris le 10 mai 2015.

* https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/08/01/consilium-consulte-n-2012006-du-1-er-aout-2012-instaurant-l-ordre-royal-de-sainte-jeanne-darc/

Consilium-Consulte n° 2014/001 portant promotion dans l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc.

11 Mai

427px-Soubreveste_mousquetaires.svg

En ce jour de la Fête nationale de Jeanne d’Arc et du Patriotisme, et conformément aux dispositions du Consilium-Consulte n° 2012/006 du 1er août 2012 * instituant l’Ordre et ardente Compagnie royale du Mérite sous le vocable de Sainte-Jeanne d’Arc (appelé communément ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc), sont élevés à la dignité de Compagnons dudit ordre :

A TITRE MILITAIRE

Bonchamps

Promotion Charles Melchior Artus de Bonchamps, commandant des armées vendéennes pendant l’insurrection des royalistes contre la République durant la Révolution française

Le brigadier-chef Marc Martin-Vallet du 515e régiment du train, camp de la Braconne (Charente), déployé au Mali depuis deux mois, mort le 30 juillet 2013 dans l’accident de son véhicule de transport logistique sur une piste près de Douentza (centre Mali)

Le sergent Marcel Kalafut du 2e régiment étranger de parachutistes de Calvi, tué en opération le 7 mai 2014 lors d’une mission de sécurisation des portes du massif du Tigharghar (nord Mali). Son véhicule a sauté sur un engin explosif artisanal, posé par des ennemis de la chrétienté et de la France à quelques kilomètres à l’est de Tessalit.

En hommage à leur engagement consacré à la défense de notre pays, jusqu’au sacrifice ultime.

A TITRE MILITAIRE EXCEPTIONNEL*

Le lieutenant-colonel Ambrosio Martin-Villasenor , commandant la Garde civile du royaume d’Espagne dans la ville autonome de Melilla, pour l’intelligence et la détermination avec lesquelles il dirige ses hommes pour faire  face aux hordes de migrants sub-sahariens qui se lancent quotidiennement à l’assaut de ce territoire.

+++++

A TITRE CIVIL

Princess_of_France.svg

Promotion Élisabeth Philippine Marie Hélène de France, dite Madame Élisabeth, sœur du roi Louis XVI à qui elle apporta un soutien indéfectible

Elle qui, à son frère qui l’interrogeait dans la tourmente révolutionnaire :  » Que puis-je faire ? « , répondit simplement : «  Sire, faites le Roi ! « 

Père Augustin Pic (op), aumônier du Conseil dans l’Espérance du Roi après le Rappel à Dieu de Monsieur l’abbé Christian-Philippe Chanut

Anne-Lys (nom de plume)

Antonia (nom de plume)

Madame Sandrine Pico-Deprez

Monsieur Frédéric Andrieux de Zarma (nom de plume)

Monsieur Daniel Boudet de Montplaisir

Monsieur Dominique Hamel

Monsieur Frédéric de Natal (nom de plume)

Monsieur Jean-Christian Pinot

Monsieur Pierre Vallino

Monsieur Hervé Volto

Monsieur Frédéric Wincler

 

La nomination dans l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc implique l’attribution de facto de la noblesse à titre personnel, le roi étant seul en mesure, après son retour sur le trône, de confirmer cette attribution et, s’il le souhaite, de la transformer en noblesse héréditaire honorant alors tous les descendants de nom nés et à naître.

A Paris le 11 mai 2014.

* https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/08/01/consilium-consulte-n-2012006-du-1-er-aout-2012-instaurant-l-ordre-royal-de-sainte-jeanne-darc/

 

Consilium-Consulte n° 2013/004 portant promotion dans l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc.

13 Mai

File:Soubreveste mousquetaires.svg

En ce jour de la Fête nationale de Jeanne d’Arc et du Patriotisme, et conformément aux dispositions du Consilium-Consulte n° 2012/006 du 1er août 2012 * instituant l’Ordre et ardente Compagnie royale du Mérite sous le vocable de Sainte-Jeanne d’Arc (appelé communément ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc), sont élevés à la dignité de Compagnons du dit ordre :

A TITRE MILITAIRE

Promotion sous-lieutenant Clément Maudet (dernier officier ayant commandé avec le courage que l’on sait les derniers légionnaires de Camerone le 30 avril 1863)

Lieutenant Damien Boiteux du 4 ème régiment d’hélicoptères de combat des forces spéciales de Pau

Caporal Cédric Charenton du 1 er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers

Caporal-chef  Stéphane Duval du 1 er régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Bayonne

Brigadier-chef  Wilfried Pingaud du 68 ème régiment d’artillerie d’Afrique de La Valbonne

Caporal-chef Alexandre Van Dooren du 1 er régiment d’infanterie de marine d’Angoulême

Sergent-chef Harold Vormezeele du 2 ème régiment étranger de parachutistes de Calvi

Brigadier-chef  Marc Martin-Vallet du 515e régiment du train, du camp de la Braconne, en Charente (en date du 31 juillet 2013)

+++++

A TITRE CIVIL

150px-Blason_famille_fr_Lamoignon_(de)_(Nivernais).svg

Promotion Chrétien-Guillaume de Lamoignon de Malesherbes (Secrétaire d’Etat à la Maison du Roi puis fidèle et ardent défenseur du roi Louis XVI) guillotiné pour son Dieu et son Roi

Monsieur l’abbé Christian-Philippe Chanut

Madame Anne Brassié

Monsieur Denis Bataille

Monsieur Arnaud Danloux-Dumesnils

Monsieur Pierre Jeanthon

Monsieur Roger Jollois

Monsieur André Pertuzio

Monsieur Jean-Yves Pons

Portemont (nom de plume)

Comte de Prinçay (nom de plume)

Monsieur François Romain (nom de plume)

Monsieur Alain Texier

Monsieur Paul Turbier

Monsieur Gérard de Villèle

Monsieur Patrick de Villenoisy

La nomination dans l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc implique l’attribution de facto de la noblesse à titre personnel, le roi étant seul en mesure, après son retour sur le trône, de confirmer cette attribution et, s’il le souhaite, de la transformer  en noblesse héréditaire honorant alors tous les descendants de nom nés et à naître.

A Paris le 12 mai 2013.

*,https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/08/01/consilium-consulte-n-2012006-du-1-er-aout-2012-instaurant-l-ordre-royal-de-sainte-jeanne-darc/

Précis de dhimmitude.

16 Jan

Après la promotion de M. Tareq Oubrou, imam de la mosquée de Bordeaux, au grade de chevalier de la Légion d’honneur, voici sa biographie édifiante parue sur le site Dreuz.info :

«  Tareq Oubrou est membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France, l’UOIF, dont la devise est « Le Coran est notre Constitution ».

Lors d’une conférence publique (1), il déclarait : « L’Islam touche à tous les domaines de la vie. Comme le veut le Coran, C’est un Etat, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam… La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge ».

En 2011, il a soutenu le mouvement « les fils de France » dont Camel Bechikh est le représentant. Bechikh, rapporte l’AFP en 2008, collectait, au travers du CBSP (2) « des fonds pour les familles des terroristes-suicide du Hamas » par le biais de l’UOIF.

Son double langage, spécialité des Frères musulmans, est caché sous une fine pellicule, si fine que personne ne me fera croire que le meilleur d’entre nous, son principal sponsor, ne l’a pas remarqué.

Ainsi, il déclare à l’Express, pour amadouer cette gauche si lente à la détente : « Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure »

Alors qu’à la page 216 de son livre entretien avec la sociologue Leïla Babès: Loi d’allah, loi des hommes, il écrit : « Le khimâr (cachant les cheveux et le cou) et le jilbâb (qui cache le reste du corps) sont des prescriptions vestimentaires divines qui ne sont abrogées par aucun autre texte. Objectivement, s’il y avait le moindre soupçon sur cette norme, je serais le premier à prôner sa levée. »

Vous avez compris ? On appelle cela la Taqiya, la dissimulation, ordonnée par le coran, pour tromper celui qu’on projette de vaincre.

Choqué par le massacre commis par Merah ? Pas du tout !

A-t-il dénoncé la sauvagerie de la tuerie antisémite de Toulouse et antifrançaise de Montauban, commise par un musulman qui suit les mêmes préceptes religieux que lui ?

Pas du tout ! Interrogé par Libération (3) qui lui demande ce qu’il a ressenti, il répond : « Un choc. Tout le monde était choqué ». Ah tout de même…. mais attendez… contre quoi a-t-il été choqué ? Par le massacre ? Pas du tout ! Ce qui l’a choqué, ce sont les conséquences pour les musulmans : « On savait qu’on allait en subir longtemps les conséquences. Une affaire comme celle-ci laisse des séquelles dans l’esprit de nos concitoyens, qui risquent de voir en chaque musulman un terroriste potentiel. »

Contre qui s’est-il élevé ? Contre la christianophobie qui a fait 100 000 morts en 2012, ou bien contre l’islamophobie qui a offensé quelques personnes ?

A t-il dénoncé de toutes ses forces, et appelé les musulmans de France à dénoncer le terrorisme, le jihad ?

A t-il demandé à l’UOIF, dont il fait partie, de ne pas inviter de prêcheurs violemment antisémites, homophobes, favorables à la lapidation des femmes, à donner des conférences en France ?

Non et non et encore non.

Une de nos lectrices témoigne :

Je le connais (JPG: Oubrou), l’ayant rencontré à plusieurs reprises dans le cadre de rencontres de l’amitié judéo-musulmane, auxquelles j’ai décidé de ne plus participer. Ce type est un “faux-derche”, un hypocrite mielleux. Je pense effectivement que Mr Juppé se fait avoir par lui, ou alors… Sa sympathie, et plus, pour les Frères Musulmans ne fait pas de doute.

En revanche, toujours dans Libération il explique qu’ « il faut que l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui ».

Pour un gouvernement qui trouve l’histoire de France « contestable idéologiquement » (4), cela valait bien les honneurs de la Légion. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.infos-bordeaux.fr/2013/actualites/lislamiste-tareq-oubrou-nomme-chevalier-de-la-legion-dhonneur-3769
(2) http://www.upjf.org/fr/3021-cbsp_paul_landau.html
(3) http://www.liberation.fr/societe/01012397757-cette-affaire-va-laisser-des-sequelles
(4) http://www.dreuz.info/2012/09/aurelie-filippetti-declare-lhistoire-de-france-contestable-ideologiquement-et-annule-le-projet-de-la-maison-de-lhistoire-de-france/

Face à une situation phaléristique aussi désolante, nous ne pouvons résister au rappel des huit considérations figurant dans notre Consilium-Consulte du 1er août 2012, portant création de l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc:

1. Considérant que depuis des temps immémoriaux il est non seulement de coutume mais juste et nécessaire d’honorer les mérites éminents ou distingués;

2. Considérant que les ordres de Chevalerie et les ordres de Mérite les plus anciens, instaurés par les Rois de France entre le XV ème et le XIX ème siècles, et qui avaient maintenu « ne varietur » la juste récompense des mérites éminents, ont tous cessé d’être reconnus ou attribués officiellement à partir de la révolution de 1830 et de la Monarchie de Juillet qui les qualifia alors d’ordres dynastiques;

3. Considérant que ces ordres anciens (ordre de Saint-Michel, ordre du Saint-Esprit, ordre de Saint-Louis), aujourd’hui à la discrétion des prétendants au trône de France, se trouvent être, par le fait même, à la fois objets et victimes des querelles dynastiques qui divisent la Maison de France;

4. Considérant que les critères qui déterminent aujourd’hui la promotion dans l’un ou l’autre des deux ordres nationaux actuels récompensant ces mérites (ordre national de la Légion d’honneur et ordre national du Mérite) ont perdu leur pertinence autant que leur lisibilité, au point de bafouer les principes mêmes qui ont amené à leur instauration;

5. Considérant que l’obligation faite, depuis le décret de juillet 2008, d’une égale parité entre les hommes et les femmes auxquels sont attribuées ces récompenses est à la fois inique et stupide, le sexe n’étant ni une qualité ni un défaut et n’offrant droit à aucune faveur particulière;

6. Considérant que cette dernière règlementation a mis un terme au sens et à la valeur de la récompense des mérites éminents qui doivent reposer sur des motifs authentiques;

7. Considérant que les malheurs des temps présent et à venir ne vont pas manquer de révéler des talents et des mérites nouveaux nécessaires au salut de la France, comme cela fut le cas de 1429 à 1431 sous l’étendard de Jeanne d’Arc;

8. Considérant que, depuis la fondation du Conseil dans l’Espérance du Roi, il est devenu nécessaire et possible d’instaurer une nouvelle décoration qui honore incontestablement et loyalement les mérites;

Qui justifient, à nos yeux, le refus déterminé de toute promotion dans les ordres nationaux actuels et le renvoi systématique de leurs insignes à la Grande Chancellerie.

Et pour rappel, avant qu’elles ne vous deviennent totalement inconnues, voici les véritables et historiques armoiries de la bonne ville de Bordeaux :

de gueules, à la Grosse-Cloche ouverte, ajourée et maçonnée de sable et sommée d’un léopard d’or ; à la mer d’azur chargée d’un croissant d’argent ; au chef d’azur semé de fleurs de lys d’or. L’écu est timbré d’une couronne murale à sept créneaux (ville de premier ordre) d’or. Les supports sont deux antilopes blanches colletées d’une couronne fleurdelisée d’or et enchaînée du même. La devise de Bordeaux est « LILIA SOLA REGVNT LVNAM, VNDAS,CASTRA, LEONEM » (Les lis seuls règnent sur la lune, les flots, le château et le lion.)

Le léopard provient des armoiries des rois d’Angleterre. Le château représente l’ancien hôtel de ville (le seul vestige subsistant étant la Grosse Cloche.) La mer évoque la Garonne. Le croissant rappelle la forme du port de la lune. Les fleurs de lys d’or sur azur sont les armoiries des « bonnes villes de France ». Les antilopes enchaînées et à collier fleurdelisé dateraient de l’occupation anglaise de Bordeaux

BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (22/23 décembre)…DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE.

22 Déc

*  Après la tuerie de Newtown :

L’association Laissez-les-vivre communique :

« Établir un lien entre la tuerie de masse et l’avortement de masse tel qu’il est perpétré dans les grands pays industrialisés, cela nous parait tout à fait possible. La Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta a plusieurs fois fait état du rapport entre l’avortement et la guerre : En 1976, à l’ONU, puis en 1979, à Oslo, lors de sa remise du prix Nobel de la Paix, elle déclarait : »Le plus grand danger pour la paix dans le monde c’est l’ avortement : si une mère peut tuer son propre enfant dans son sein qu’est ce qui nous empêche à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? »

L’émotion provoquée par la tuerie de Sandy Hook à Newtown (Connecticut) et ses 26 victimes gagne les foules. Mais il se trouve des voix pour établir des parallèles entre tueries de masse et avortement. Si le républicain Mike Hukabee attribue cette tuerie à l’absence de Dieu dans les écoles, d’autres voix s’interrogent. Ainsi, dans le quotidien intellectuel italien de droite »Foglio », le journaliste Guiliani Ferrara intitule son éditorial du 16 décembre 2012 : « Pourquoi nous sommes si méchants ?  » et y écrit : « Je crois que le massacre des enfants dans les sociétés riches et pacifiées est la conséquence de l’avortement de masse institué, la faculté de choisir entre la vie et la mort étant la compagne secrète de la violence des temps« . De son côté, la comédienne américaine Victoria Jackson reprend à son compte un « post » déposé sur son blog : »Le tueur du Connecticut n’a t il pas fait ce que font tous les jours les médecins qui pratiquent l’avortement ? » et elle raille les larmes d’Obama qui a déclaré : »Ils avaient toute la vie devant eux des anniversaires, des mariages, leurs propres enfants…« . « Mais qui pleure les enfants avortés à cause du financement de Plannedparenthood imposé par Obama » interpelle -t- elle ! Sans nier, ni même un tant soit peu amoindrir la terrifiante responsabilité personnelle des tueurs de masse tels qu’Adam Lanza, il semble possible d’affirmer que la violence appelant la violence, l’accoutumance à l’avortement favorise l’émergence de tueurs en série. »

*  2013, l’année de tous les dangers économiques :

Nous l’avons dit mais le redisons, hélas. Les perspectives annoncées par le gouvernement français sont irréalistes et tiennent davantage de la méthode Coué que du courage politique. Le Fonds monétaire international (FMI) le confirme et affirme que la France ne réussira pas à ramener son déficit public sous la barre des 3% de son produit intérieur brut en 2013.

Dans son rapport annuel sur la France, le Fonds monétaire international  salue « la résistance » de l’économie et juge même que le pays fait office de « refuge » pour les investisseurs au sein de la zone euro.  Ce qui est un satisfecit pour le tissu socio-économique de notre pays mais pas une approbation des mesures prises par les pouvoirs publics.

En revanche,  il estime dans le même temps que la croissance économique va encore ralentir en 2013, que le chômage va progresser, et que la dette publique atteindra 4,5% du PIB cette année et 3,5% en 2013. Autrement dit elle va baisser mais pas assez.

Selon les experts du FMI, le gouvernement devrait donc encore diminuer les dépenses  publiques s’il veut remplir les objectifs budgétaires fixés au niveau européen,  une « adhésion essentielle pour préserver la crédibilité (de la France) ainsi que la confiance des marchés« . Et ils conseillent à la France de « préparer » des « mesures d’urgence », « au cas où les risques  se réaliseraient ».

Vous savez ce que signifient des « mesures d’urgence ». Il ne peut y en avoir d’autres que de nouvelles ponctions fiscales car les socialistes…n’en connaissent pas d’autres !

A quand la fin des gaspillages innombrables, des assistances ruineuses, des prébendes honteuses, du mille-feuille fiscal inextricable, etc…

*  L’offense de François Hollande :

Lionnel Luca (1) exprime dans Nouvelles de France son désaccord avec les paroles honteuses de François Hollande à Alger:

C’est bien une offense à Camus dont François Hollande s’est rendu coupable en tombant le masque de l’ambiguïté des mots du premier jour, la reconnaissance n’étant que la version light de la repentance. En stigmatisant seule la colonisation responsable supposée de la souffrance du peuple algérien, il a fait acte de repentance avec une vision hémiplégique de l’histoire : ne considérer que le massacre de Sétif (1945) en taisant le massacre d’Oran (1962) est une insulte pour les souffrances françaises.

En éliminant violemment ses concurrents politiques pour le pouvoir, en terrorisant les civils algériens et européens, en massacrant les harkis et les pieds-noirs restés après les accords d’Évian bafoués, c’est le FLN qui porte la plus lourde responsabilité « des souffrances infligées au peuple algérien ».

En s’inclinant devant la plaque de celui qui incarne toutes les trahisons sous couvert d’anticolonialisme, en n’ayant aucune exigence pour le libre retour des harkis, en n’évoquant aucune des souffrances des victimes civiles,François Hollande ne peut vouloir la « paix des mémoires » lorsqu’elle est uniquement à charge contre la France.

Monsieur le Président, relisez Albert Camus !

« Il est bon qu’une Nation soit assez forte de tradition et d’honneur pour trouver le courage de désavouer ses propres erreurs… Il est dangereux en tout cas de lui demander de s’avouer seule coupable et de la vouer à une pénitence perpétuelle. »
Albert Camus

(1) député UMP de la 6e circonscription des Alpes-Maritimes et conseiller général.

*  Mais « la France ne peut pas périr, car le Christ aime encore les Francs ! » (Henri comte de Chambord) :

 Pour en terminer avec les principaux ordres du Roi, évoqués cette semaine, il nous faut rappeler la fondation récente de l’ordre royal de Sainte Jeanne d’Arc par le Consilium-Consulte du 1er août 2012.

Vu les statuts de l’ordre et aimable compagnie de monsieur Saint-Michel créé le 1 er août 1469;

Vu les statuts de l’ordre et milice du benoît Saint-Esprit créé le 31 décembre 1578;

Vu la loi du 9 prairial an X (19 mai 1802) portant création de l’ordre de la Légion d’honneur;

Vu l’Ordre du jour de Monsieur le comte d’Artois du 26 avril 1819 portant création de la Décoration du Lys;

Vu le décret du 7 août et la Charte constitutionnelle du 14 août 1830 faisant de la Légion d’honneur le seul ordre national à l’exclusion des divers ordres antérieurs, considérés désormais comme dynastiques;

Vu l’article 37 de la Constitution de 1958;

Vu le décret du 28 novembre 1962 portant création et organisation du Code de la Légion d’honneur et de la Médaille militaire;

Vu le décret du 3 décembre 1963 portant création de l’ordre national du Mérite;

Vu le décret du 13 juillet 2008 instaurant une parité totale et obligatoire dans les promotions de l’ordre national de la Légion d’honneur;

Vu  le  Consilium-Consulte 2012/003 du 2 Avril 2012 portant fixation de la date de la fête nationale de la France au jour de la fête de Jeanne d’Arc;

Vu le communiqué du Conseil dans l’Espérance du Roi en date du 5 juillet 2012 et intitulé « Je dis donc à la noblesse qu’elle doit se lever... »;

1. Considérant que depuis des temps immémoriaux il est non seulement de coutume mais juste et nécessaire d’honorer les mérites éminents ou distingués;

2. Considérant que les ordres de Chevalerie et les ordres de Mérite les plus anciens, instaurés par les Rois de France entre le XV ème et le XIX ème siècles, et qui avaient maintenu « ne varietur » la juste récompense des mérites éminents, ont tous cessé d’être reconnus ou attribués officiellement à partir de la révolution de 1830 et de la Monarchie de Juillet qui les qualifia alors d’ordres dynastiques;

3. Considérant que ces ordres anciens (ordre de Saint-Michel, ordre du Saint-Esprit, ordre de Saint-Louis), aujourd’hui à la discrétion des prétendants au trône de France, se trouvent être, par le fait même, à la fois objets et victimes des querelles dynastiques qui divisent la Maison de France;

4. Considérant que les critères qui déterminent aujourd’hui la promotion dans l’un ou l’autre des deux ordres nationaux actuels récompensant ces mérites (ordre national de la Légion d’honneur et ordre national du Mérite) ont perdu leur pertinence autant que leur lisibilité, au point de bafouer les principes mêmes qui ont amené à leur instauration;

5. Considérant que l’obligation faite, depuis le décret de juillet 2008, d’une égale parité entre les hommes et les femmes auxquels sont attribuées ces récompenses est à la fois inique et stupide, le sexe n’étant ni une qualité ni un défaut et n’offrant droit à aucune faveur particulière;

6. Considérant que cette dernière règlementation a mis un terme au sens et à la valeur de la récompense des mérites éminents qui doivent reposer sur des motifs authentiques;

7. Considérant que les malheurs des temps présent et à venir ne vont pas manquer de révéler des talents et des mérites nouveaux nécessaires au salut de la France, comme cela fut le cas de 1429 à 1431 sous l’étendard de Jeanne d’Arc;

8. Considérant que, depuis la fondation du Conseil dans l’Espérance du Roi, il est devenu nécessaire et possible d’instaurer une nouvelle décoration qui honore incontestablement et loyalement les mérites;

LE CONSEIL DANS L’ESPERANCE DU ROI DECIDE:

1.  Durant la période qui s’écoulera entre la date de publication du présent texte et le rétablissement de la royauté en France,  est institué l’ ordre et ardente compagnie royale du Mérite, sous le vocable de Sainte-Jeanne d’Arcappelé plus communément ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc;

2.  Cet ordre est destiné à récompenser les plus nobles et éminents mérites acquis au service de la nation, soit  sous les armes, soit à titre civil;

3.  Nul ne peut être nommé dans l’ordre s’il n’est Français;

4.  La nomination dans l’ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc implique l’attribution de facto de la noblesse à titre personnel, le roi étant seul en mesure, après son retour sur le trône, de confirmer cette attribution et, s’il le souhaite, de la transformer  en noblesse héréditaire honorant alors  tous les descendants  de nom nés  et à naître;

5.  L’ordre royal de Sainte Jeanne d’Arc ne comprend qu’une seule classe de dignitaires qui sont appelés « Compagnons« ;

6.  Les nominations y sont faites par Consilium-Consulte promulgué une fois par an, le jour de la Fête nationale de Jeanne d’Arc et du Patriotisme. Les services exceptionnels, nettement caractérisés, peuvent être récompensés à d’autres moments de l’année;

7.  La fête de l’ordre a lieu le deuxième dimanche du mois de mai, jour de la Fête nationale de Jeanne d’Arc et du Patriotisme;

8. Les étrangers qui se sont signalés par leurs mérites éminents à l’égard de la France peuvent recevoir une distinction dans l’ordre royal de Sainte Jeanne d’Arc (sur proposition du Conseiller aux Affaires étrangères, au Droit des Gens et aux Migrations des Populations) sans pour autant être membres de l’institution ni acquérir la noblesse à titre personnel;

9.  Toute distinction accordée dans l’ordre peut être retirée en cas de crime, de condamnation à une peine d’emprisonnement sans sursis au moins égale à un an, d’actes ou comportements contraires à l’honneur ou de nature à nuire aux intérêts de la France ou aux causes qu’elle soutient dans le monde;

10. L’insigne de l’ordre et ardente compagnie royale de Sainte-Jeanne d’Arc, dit ordre royal de Sainte-Jeanne d’Arc, est une croix fleurdelisée en vermeil, émaillée de blanc  à l’avers et portant au revers l’inscription « Pro Merito Patriae » sur les deux branches horizontales, surmontée d’une bélière en forme de couronne royale fermée et attachée à un ruban blanc moiré;

11. Des brevets sont délivrés à tous les membres de l’ordre, signés du Régent du Conseil dans l’Espérance du roi et du Garde des Sceaux, Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux Devoirs et aux Droits des Citoyens. Les brevets ne  prennent effet qu’à compter de la remise de l’insigne. Des droits sont perçus à hauteur du coût de chaque insigne et de la confection des brevets;

12. Nul ne peut se prévaloir d’être membre de l’ordre ni en porter sa décoration tant qu’il n’a pas été procédé à la remise officielle de l’insigne et du brevet qui l’accompagne. La remise de l’insigne et du brevet ne peut être faite que par l’un des membres de l’ordre;

13. L’administration de l’ordre  royal de Sainte-Jeanne d’Arc, est confiée au Conseil dans l’Espérance du Roi, sous la responsabilité de son Régent assisté, en cas de besoin, du Garde des Sceaux, Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux Droits et Devoirs des Citoyens.

 Le 22 décembre 2012.
Jean-Yves Pons.