Tag Archives: Pays-bas
Image

La forme monarchique du Gouvernement n’est pas exceptionnelle en Europe. Diffusez cette carte autour de vous.

1 Juil

10478171_10202946975213298_1664540448745909415_n

Des chiffres ! DES REPUBLIQUES DISPENDIEUSES, DES MONARCHIES ECONOMES … Vous avez essayé le roi ? !

15 Juil

scalesL’un de nos amis, qui vit au Royaume de Belgique, nous a communiqué une étude qui date du mois d’avril 2012 et qui, à ma connaissance – et on se demande bien pourquoi (!!!) – , n’a pas fait l’objet de diffusion dans les grands media français : il s’agit du sixième rapport sur le coût des chefs d’Etats européens publié par Monsieur Herman Matthijs, professeur d’administration et de finances publiques à l’Université de Gand.
Le Professeur Matthijs est connu pour sa probité intellectuelle et sa rigueur, on ne peut lui reprocher de faire intervenir des idées partisanes ou des préjugés idéologiques dans son travail.
Le Professeur Matthijs publie des chiffres : ces chiffres parlent d’eux-mêmes sans avoir besoin d’être longuement interprétés…

Le rapport du Professeur Herman Matthijs révèle donc que le président de la république française est le chef d’État le plus coûteux d’Europe : en effet, le budget de la présidence de la république française s’élevait, à la parution du rapport, à 111,7 millions d’euros.
Le budget de la présidence de la république fédérale d’Allemagne, s’élevait, lui, à 30,7 millions d’euros.

Par ordre décroissant, voici ensuite le budget des différentes royautés européennes :
- pour la couronne néerlandaise : 39,4 millions d’euros ;– pour la couronne britannique : 38,2 millions d’euros ;– la couronne norvégienne : 25,2 millions d’euros ;– la couronne belge : 14,2 millions d’euros ;– la couronne suédoise : 13,9 millions d’euros ;– la couronne danoise : 13,2 millions d’euros ;– la couronne luxembourgeoise : 9,2 millions d’euros ;– la couronne espagnole : 8,2 millions d’euros.

Habituellement, dans ces royautés, les souverains ne partent pas à la retraite, tandis que la république française doit pourvoir à la retraite de trois anciens présidents qui ont coûté chacun 1,5 millions d’euros en 2012.

En outre, il faut ajouter que, dans les pays où il y a un roi ou une reine, la succession est réglée à l’avance, tandis qu’en France elle fait l’objet d’élections dont le coût s’avère absolument exorbitant : pour les élections présidentielles de 2012, il a atteint 228 millions d’euros.

Si les budgets annuels restent à peu près stables, et malgré le décret de la fin août 2012 qui a réduit de 30% la rémunération du président de la république, le coût du quinquennat de François Hollande s’élèvera à près de 809 millions d’euros, en tenant compte des élections présidentielles et des retraites.

Selon les mêmes conditions et pour la même période, la royauté néerlandaise devrait coûter 197 millions d’euros.La royauté britannique, 191 millions d’euros.La royauté norvégienne, 126 millions d’euros.La royauté belge, 71 millions d’euros.La royauté suédoise, 69,5 millions d’euros.La royauté danoise, 66 millions d’euros.La souveraineté luxembourgeoise, 46 millions d’euros.La royauté espagnole, 41 millions d’euros.

Ainsi donc, alors que la présidence de la république devrait coûter aux Français quelque 809 millions d’euros sous le quinquennat de François Hollande, dans le même temps les huit principaux souverains européens réunis ne devraient coûter que 807,5 millions d’euros à l’ensemble de leurs sujets, c’est-à-dire qu’à eux huit ils atteignent à peine le coût total de l’actuel président et des trois présidents retraités, en France !

Avec un budget annuel de 40 millions d’euros par an, un Roi de France reviendrait donc 75% moins cher que l’actuel président de la république.

Et après cela, malgré l’implacable objectivité des chiffres, en France, on persiste à faire croire aux gens que la royauté est un régime dispendieux et que ce sont les Rois qui dilapident les finances publiques…

                      Lully.

http://leblogdumesnil.unblog.fr/2013/07/12/2013-58-du-cout-des-royautes-contemporaines-en-europe-et-de-celui-de-la-presidence-de-la-republique-francaise/

Jours tranquilles aux Pays-Bas. Passage de flambeau entre la reine Béatrix et son fils le prince d’Orange : Willem-Alexander.

22 Fév

 

28.01-Reine-Beatrix-Pays-Bas_scalewidth_460

Jeudi, 21 février 2013 Pays-Bas: la reine Beatrix abdique en faveur de son fils. Ou, vive la Royauté quand même !… Le mardi 29 janvier, France info a consacré une « page » très intéressante à la décision d’abdication prise par la reine, en particulier, mais aussi, et surtout – de fait – à la Royauté, et au rapport de la Hollande avec « sa » royauté; même si c’est indirect et involontaire, le reportage et le commentaire de Stéphan de Vries ont très vite amené à l’intérêt de la royauté, et à ses avantages, y compris lorsque, en théorie, la reine (ou le roi) n’a aucun pouvoir d’administration directe des choses…

Nous l’avons dit plusieurs fois : aucune des actuelles royautés d’Europe ne saurait être prise comme modèle pour la Royauté que nous voulons en France. Tant qu’il y a eu des rois chez nous, c’est-à-dire jusqu’à Louis-Philippe, le roi a régné et gouverné, et nous ne voulons pas d’un figurant à la tête de l’Etat, qui se contenterait de couronner le Système, et de présider, en la cautionnant, donc, à la destruction méthodique de notre société traditionnelle par ledit Système.

De la Constitution de la Vème République, élaborée par de Gaulle, le précédent Comte de Paris (Henri VI) disait : « Il l’a faite pour moi ». Les pouvoirs de l’actuel président de la République transmis au Chef de la Maison de France – pour faire simple et court – on voit combien « notre » royauté serait différente de celle de Juan-Carlos, ou des rois et reines nordiques… Il n’en demeure pas moins que, par sa seule présence, en supprimant la lutte pour le pouvoir suprême, et par l’action personnelle des monarques – parfois cachée, comme l’explique très bien, ici, Stéphan de Vries… – la royauté, même imparfaite, même incomplète, c’est toujours mieux ou moins mal (comme on voudra) que la meilleure des républiques (que l’on cherche bien vainement, chez nous depuis des lustres…)

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2013/01/30/hollande-le-reine-beatrix-abdique-en-faveur-de-son-fils-ou-v.html

   Pas  de  campagne coûteuse  pour une  élelection présidentielle , pas de  déchirure entre les sujets, pas de promesses   inconsiderées pour se faire élire;  promesses  qu’on ne tiendra pas , ce  qui fera mauvais geenre ou que l’on tiendra, ce qui sera pire

                                                A.T.

Reine Béatrix: « Servir mon pays et  donner  corps à la Royauté »                                                                                                                      http://www.rtl.be/videos/video/431130.aspx

 

BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (16/17 février 2013)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

16 Fév

*  La paille et la poutre :

Nous présentions, dans notre Bulletin climatique du 14 février, les derniers résultats de l’Insee concernant la croissance de la France durant l’année 2012. Ces résultats s’avéraient catastrophique par rapport aux objectifs du gouvernement.

Avec une baisse de 0,3% au quatrième trimestre 2012, la croissance est finalement nulle pour l’ensemble de l’année. Mais, ce qui est encore plus inquiétant, si l’on peut dire, est le fait que neuf autres pays de la zone euro sont désormais « dans le rouge » sur le plan économique. Il faut en effet en déduire que nos échanges commerciaux avec ces pays vont davantage se dégrader dans les mois qui viennent, ce qui aggravera ainsi la situation déjà peu favorable de notre commerce extérieur.

Les neuf pays dans le rouge sont surtout méditerranéens. Le plus malade, la Grèce, a vu son PIB plonger de 6,5% l’an dernier. 2012 a été la 5eme année de récession pour les grecs. Aujourd’hui, la Grèce crée environ 20% de richesse en moins qu’il y a cinq ans.
Derrière la Grèce, le Portugal (-3,5%), l’Italie (- 2,7%), Chypre (-2,3%), la Slovénie (-2%) et l’Espagne (-1,4%).
Mais, des pays plus au nord sont également frappés sévèrement par la crise économique européenne : la Belgique, les Pays-Bas et la Finlande.

Seuls sept sont « dans le vert » mais de très peu.  L’Allemagne, poids-lourd de l’Europe, n’a gagné que 0,7 % de croissance en 2012 et elle a mal terminé l’année, avec une activité en contraction au dernier trimestre.

(Zone euro © Radio France Stéphanie Berlu-Vigné)

Nous avons encore aux oreilles les propos oh! combien lucides de François Hollande en décembre dernier: « La crise de la zone euro est derrière nous ! » Nous vous le rappelons régulièrement: vous pouvez leur faire confiance, nous somme dans de bonnes mains…

*  Géopolitique du Sahel :

Notre ami Aymeric Chauprade publie sur son blogue (blog.realpolitik.tv) une longue analyse en trois parties de la crise au Mali et dans les autres pays du Sahel. Elle mérite toute votre attention:

Aymeric-Chauprade« La bande Tchad/Niger/Mali/Sénégal doit rester sous contrôle sécuritaire français. Il en va des intérêts stratégiques de la France (hydrocarbures, uranium, or, et autres ressources) comme du maintien de son influence (la France conservera son intérêt aux yeux des Africains, à la condition de garantir à ceux-ci leur sécurité). Puissance francophone et historiquement liée à tous les États de la région (Afrique du Nord et Sahel), la France est légitime pour aider les pays de la zone à se débarrasser des groupes islamistes mafieux et à restaurer la stabilité. »

Partie 1 : Réalités géopolitiques

Partie 2 : Les intérêts de la France

Partie 3 : Les intérêts de la France…et des autres

*  Après la vache folle…

Glané sur le blogue d’Yves Daoudal (yvesdaoudal.hautetfort.com/):

« Elle s’appelle Delphine Batho. Il paraît qu’elle est ministre. De l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Ce matin, sur Canal Plus, on lui demande ce qu’elle pense de l’autorisation donnée par la Commission européenne de nourrir de nouveau les poissons d’élevage avec des farines animales. Réponse :

« J’avais pas vu cette autorisation ».

Sic.

Et quand on lui apprend que c’est une décision qui a été rendue publique la veille, elle ajoute :

« Bizarre, bizarre, oui, je vais regarder. »

Sic.

Non seulement elle ne savait pas, ce qui est le comble de l’incompétence pour un ministre, mais en outre  elle est incapable d’avoir la seule réaction, immédiate, qui s’impose pour quelqu’un qui prétend être en charge de l’écologie : c’est monstrueux de nourrir des poissons avec du bœuf, du porc et du poulet. Comme si on n’avait pas suffisamment vu le résultat avec la vache folle…

Faut dire que Delphine Batho était secrétaire du PS à la sécurité. Pas à la sécurité alimentaire, manifestement…

Peut-être aussi applique-t-elle à la lettre la consigne donnée hier par Harlem Désir, que « le PS doit être le parti le plus européen de France ». Donc on ne fait même pas attention aux décisions de la Commission européenne : elles sont très bonnes par principe…

Batho : un sommet d’incompétence et de nullité…

*  Mais « la France ne peut pas périr, car le Christ aime encore les Francs ! » (Henri comte de Chambord) :

Le terme d’enluminure désigne les ornements peints ou dessinés sur les manuscrits, textes écrits à la main. Sur une pleine page, une marge, une lettre, ils mettent le texte en lumière ; enluminure vient du latin illuminare qui signifie éclairer.

Les manuscrits enluminés les plus anciens remontent à l’Egypte pharaonique, on utilise du papyrus avec lequel on forme des rouleaux. A la fin de l’Antiquité on lui préfère le parchemin fabriqué à partir de peaux d’animaux. Plus résistant, il est assemblé en cahiers ou codex, ce qui permet d’écrire sur le recto et le verso de la page.

Le Moyen Age est la grande période de l’enluminure. Les manuscrits byzantins reprennent les codes de représentation développés dans l’art grec pour illustrer des textes religieux, c’est le cas du Psautier de Paris, orné au Xe siècle. En Occident, l’enluminure se développe d’abord au VIIe siècle en Irlande et en Angleterre. Les motifs forment des entrelacs géométriques inspirés par l’art celte. Cette production est associée à la création d’abbayes et de monastères qui possèdent des ateliers d’écriture, les scriptoria, où l’on fabrique les livres. La figuration se développe avec les manuscrits carolingiens puis romans, mais c’est surtout à l’époque gothique que l’enluminure prend son essor. L’espace, le modelé, deviennent de plus en plus naturalistes et les décors atteignent un degré de raffinement extrême.L’enluminure n’est plus réservée au domaine religieux et les manuscrits profanes se développent comme les Très riches heures du duc de Berry vers 1413-1416.

Mais peut-être pensiez-vous que cet art est d’un autre temps. Visible seulement dans les musées ou dans des salles des ventes ! Et bien vous vous trompez car il existe de merveilleux enlumineurs dans ce vingt-et-unième siècle désacralisé autant d’ailleurs que déshumanisé. Ils ont le courage de porter encore ce message de lumière et de nous en offrir les diverses expressions.

Jean-Yves Pons.Le 16 février 2013.

Billet d’humeur de Pierre Jeanthon : monarchiste ou royaliste ?

13 Fév

 

Début février la Reine Béatrix des Pays-Bas annonçait son abdication prévue le 30 avril 2013, jour de la fête nationale, en faveur de son fils, le Prince Willem Alexander.

Information majeure au pays des polders, peu relayée dans la « grande presse », mais largement présente sur nos sites royalistes qui entendent bien s’emparer de l’évènement pour promouvoir les bienfaits de la monarchie.

Le Larousse définit les royalistes comme des gens attachés à la monarchie, elle-même présentée comme un régime politique dans lequel l’autorité est exercée par un seul individu.

La monarchie est dite absolue si le pouvoir du monarque n’est contrôlé par aucun autre (en vigueur en France sous l’Ancien Régime, elle était en fait limitée par les lois fondamentales du royaume).

Elle est constitutionnelle quand l’autorité du prince est soumise à une Constitution.

Dernier cas, celui de la monarchie parlementaire qui est une monarchie constitutionnelle dans laquelle le gouvernement est responsable devant le Parlement.

Aux moqueries républicaines qui évoquent un régime d’un âge révolu, nous avons coutume de rétorquer qu’au XXIe siècle, l’Europe compte7 monarchies préservées des furies révolutionnaires qui ravagent la France, tout spécialement en ces temps de mariage pour tous. Eh bien je vous propose une virée en Europe !

–        Aux Pays-Bas, monarchie parlementaire,   le mariage homo est légal depuis 2001

–        En Belgique, monarchie constitutionnelle, …………………………………………………. 2003

–        En Espagne, monarchie parlementaire,       …………………………………………………. 2005

–        En Norvège, monarchie constitutionnelle,  …………………………………………………. 2009

–        En Suède, monarchie parlementaire,           …………………………………………………  2009,        

avec une disposition qui oblige l’Eglise à trouver un pasteur pour célébrer ce mariage à titre religieux.

Au Danemark, monarchie constitutionnelle, les choses ont évoluées comme suit :

  • 1989 – autorisation de l’union civile des couples homos.
  • 1999 – reconnaissance du principe d’homoparentalité : les homos sont autorisés à adopter les enfants de leur conjoint.
  • 2006 – légalisation de l’insémination artificielle pour les lesbiennes.
  • 2009 – l’adoption est étendue aux enfants extra conjugaux.

–        Les « couples homos » peuvent recevoir la bénédiction de l’Église luthérienne d’État (au 1er janvier 2012, 4,5 millions de fidèles, soit 80% de la population).

  • 2011 – le 15 septembre, élection des 179 députés de l’Assemblée du peuple (Folketing) : taux de participation 87%, 89 députés pour le bloc de gauche, 86 pour celui de droite et 4 divers.
  • 2012 – fidèle aux promesses électorales de la gauche, M. Sareen, ministre des Cultes, propose une loi qui accorde aux couples homos les mêmes droits que ceux dont jouissent les hétéros : le libre choix de se marier à l’église où à la mairie.
  • 7 juin 2012 – Par 89 voix pour, 24 contre et 2 abstentions, le Parlement adopte ce texte, entré en vigueur le 15 du mois.

–        Pour éviter tout conflit avec le tiers du clergé opposé à cette loi, il est prévu qu’un pasteur puisse refuser de célébrer ce « mariage » sous réserve que les autorités ecclésiastiques lui trouvent un remplaçant.

–        Là-bas comme ailleurs la presse bien-pensante souligne que ce texte  « adopté » à une large majorité (89 pour sur 179 !) constitue un grand pas en avant »… il n’est pas précisé vers où ?

Enfin, en Grande-Bretagne le 5 février 2013 les députés votaient par 400 voix contre 175 en faveur du mariage homo en laissant aux différentes institutions religieuses le choix de célébrer ou non cette union.

À considérer le côté peu sympathique de ces « monarchies people », je reste un simple royaliste attaché à la monarchie absolue limitée par les lois fondamentales du royaume, par les lois non écrites et par les commandements ; afin que le roi règne et gouverne dans une France où « l’autorité serait en haut et les libertés en bas ».

En résumé, avec le profond respect que je porte à sa Majesté Béatrix, je décline toute participation à une éventuelle manifestation concernant son abdication prochaine.

le 13 février 2013.

Pierre Jeanthon, membre du CER.

Le « mariage » entre deux personnes du même sexe est une exception en Europe.

28 Jan

code civil2Certes les médias  disent majoritairement le  contraire et les partisans  du  prétendu « mariage pour tous » que l’on n’a dailleurs  vu hier , dimanche 27 janvier 2013, qu’en assez faible nombre   aussi mais la réalité est  différente. Et cette réalité, in fine c’est  que loin de  vouloir ouvrir  les mêmes droits pour tous, l’objectif de la manœuvre est de détruire le mariage-Institution.

Le « mariage » entre deux personnes du même sexe est une exception en Europe.

Le  think-thank libéral et européen Thomas More s’est livrée à une analyse  comparée  de la législation dans 27 pays d’Europe étude qui sera dévoilée jeudi 31 janvier prochain

Aux termes de cette étude  seulement six pays sur 27 ont légalisé le mariage homosexuel (Pays-Bas, Belgique, Espagne, Suède, Portugal et l’année dernière, Danemark). Au Royaume-Uni, un projet de loi est en cours. Excusez je  vous prie cette remarque  tautologique  mais  six  sur 27 cela ne fait pas la majorité.

Le « mariage pour tous » envisagé en France  sera, serait , beaucoup plus destructeur de la société  que ses « homologues » européens.

 C’est ainsi que l’ouverture du mariage civil aux homosexuels a moins heurté en Espagne où il coexiste avec le mariage religieux. De plus, Il n’y a qu’en France , au Belgique et au Luxembourg que  le mariage civil enregistré en mairie sot le seul valable aux yeux de la loi. Chez nos autres voisins européens, il ne faut pas obligatoirement passer devant le maire avant de pouvoir se marier religieusement. On comprend  dés lors son ouverture à des couples «  spécifiques » n ‘en est que plus fortement  ressentie .

C’est le  contrat  civil dont les promoteurs du « mariage » abusivement présenté pour tous ne veulent pas qui est la norme en Europe.

Seize pays sur 27, en comptant la France qui a voté le pacs en 1999, ont retenu cette solution. Et ce serait  donc  celle-ci qu’un gouvernement  respectueux des droits de TOUT son peuple aurait  du avoir à coeur de promouvoir. … S’il n’en a pas été ainsi, c’est  que  son objectif est, redisons le, moins l’égalité de droits entre homosexuels et  hétérosexuels que la destruction pure et  simple de ce  qui reste  du mariage-institution…. Et la meilleure preuve  c’est  que le Président de la République ne veut même pas du mariage, pas encore pour tous, pour lui.PMa

   Et si les « princes » qui nous  gouvernent  réussissent dans leur entreprise acivilasationnelle, nul doute  qu’ils mettront  le cap vers d’autres  frontières tout aussi dangereuses comme l’ouverture de l’adoption aux couples homosexuels  ainsi que la  procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes. Et ils pourraient le faire  sans tarder. La PMA a  ainsi suivi en Belgique le mariage présenté abusivement  pour tous  quatre ans seulement

Origine des  chiffres  donnés :                                                                               http://www.lefigaro.fr/politique/2013/01/23/01002-20130123ARTFIG00597-une-etude-europeenne-bouscule-les-cliches.php

 Pour le Conseil dans  l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, Garde des sceaux, Conseiller à la justice , aux libertés publiques, aux devoirs et aux droits  des Citoyens  et Conseiller aux réformes institutionnelles.

Origine de l’image:  

http://www.google.fr/imgres?q=code+civil&um=1&hl=fr&sa=N&tbo=d&biw=860&bih=457&tbm=isch&tbnid=dqJmS1PBd_U13M:&imgrefurl=http://droit.univ-lille2.fr/avenircapa/bicentenaire/18mars.html&docid=MeSTGtvtuX_BbM&imgurl=http://droit.univ-lille2.fr/avenircapa/photos/bicentenairecodecivil/code%252520civil2.jpg&w=261&h=410&ei=rn0GUcTnJcua0QWB4YHwCw&zoom=1&iact=hc&vpx=204&vpy=49&hovh=282&hovw=179&tx=107&ty=179&sig=108890500035847418097&page=1&tbnh=145&tbnw=92&start=0&ndsp=10&ved=1t:429,r:1,s:0,i:164

 

 

Le Billet d’humeur de Jean Bouvier : Après les avortoirs, les droguoirs !

8 Jan

D’une nouvelle d’agence (TMNews 23/10) on apprenait que le Ministère de la Santé voulait lancer « à court terme » des « salles de consommation de drogue » ad experimentum, sur le modèle de ce qui existe déjà en Suisse et aux Pays-Bas…

Pour l’heure, la prévision funeste selon laquelle les premières auraient pu être ouvertes à Paris, ville volontaire selon l’expression de son maire, d’ici la fin 2012, ne semble pas s’être réalisée… Mais les nouvelles en la matière ne semblent pas faire le bruit qu’elles mériteraient, même en présence d’études sérieuses démontrant tant la nocivité des drogues, y compris celles qualifiées de douces, sur le développement du cerveau humain que le caractère presque inéluctable du passage des utilisateurs de drogues « légères » à des drogues plus « dures » au cours de leur vie… Et même si 55% des personnes interrogées dans le cadre d’un récent sondage se déclaraient opposées à l’ouverture de ces droguoirs, force est de constater que, là comme ailleurs, ce qui semble compter est la volonté d’un petit nombre de s’imposer sur une majorité non seulement silencieuse mais appuyée par le droit naturel et le bon sens, l’un étant presque toujours le synonyme de l’autre… dès lors que la conscience a été «droitemen formée »…

Jean Bouvier