Tag Archives: Prétendu Etat Islamique

Anne-Lys, CJA . De l’attentat islamiste de Magnanville (78200)

16 Juin

Le 21 mai dernier le porte-parole du prétendu État islamique avait annoncé de nouvelles attaques contre l’Occident, à partir du début du ramadan, dans un message audio d’une trentaine de minutes où il enjoignait aux Musulmans de tuer des « koufar » et des « croisés » par n’importe quel moyen.

Je n’ai donc, malheureusement, pas été surprise par l’attentat d’Orlando ni par celui de Magnanville hier soir. La seule chose qui m’avait surprise, le ramadan ayant commencé le 6 juin, c’est qu’il se soit écoulé six jours avant que le premier « loup solitaire » (ou pas solitaire !) passe à l’acte.

Et donc le discours des parlementaires socialistes qui se répandent sur les télévisions pour défendre l’action du gouvernement et affirmer que tout le possible avait été fait pour éviter ce qui s’est effectivement produit est fort peu crédible.

Le prétendu « loup solitaire » de Magnanville était plus que « connu de la police » : outre quelques menus délits de droit commun qui l’avaient, fort jeune, conduit à connaître la prison , Larossi Abballa avait déjà été condamné à de la prison ferme pour participation à une filière djihadiste. Or, il ne faisait plus l’objet d’aucune surveillance.

Les défenseurs du pouvoir invoquent, certes à juste titre, l’impossibilité de surveiller la totalité des 10.000 personnes qui font l’objet d’une fiche S, leur radicalisation étant avérée, car il faut 10 personnes pour surveiller constamment un seul suspect, et que la France, comme d’ailleurs tous les pays menacés par le terrorisme islamique, ne dispose pas d’un tel nombre de policiers et/ou gendarmes à affecter à cette tâche.

Mais Larossi Abballa n’était pas un « simple » fiché S ; en 2013 il avait été condamné à 3 ans de prison, dont six mois avec sursis, pour activités djihadistes. Une peine déjà très faible. Mais en vertu des instructions données alors par la chancellerie (Mme Taubira) pour l’exécution des peines, et étant donné qu’à la date de sa condamnation la durée de son incarcération provisoire permettait une demande de libération conditionnelle, il était aussitôt remis en liberté sans le moindre contrôle, bien que, au cours de sa détention, il ait fait preuve de prosélytisme islamiste et n’ait certes pas eu le profil d’un éventuel repenti.

Les mêmes défenseurs du pouvoir invoquent l’obligation de respecter la loi qui protège les droits des accusés et des condamnés et affirment qu’il n’y a eu, en cette affaire, pas la moindre négligence. Ils n’oublient qu’une chose : les mesures prises pour protéger les intérêts des personnes mises en cause pour crime ou délit l’ont été en temps de paix. Beaucoup pensaient d’ailleurs qu’elles étaient excessives et allaient à l’encontre de la nécessaire protection des victimes passées et à venir[1].

Mais aujourd’hui, nous sommes en guerre. Et s’il n’est pas question, comme ces partisans du pouvoir en brandissent la menace, d’emprisonner, sur simple suspicion, tous les suspects de terrorisme (voire tous les Musulmans !), nous serions parfaitement en droit d’assigner à résidence dans des camps correctement aménagés toutes les personnes fichées S : en 1939 en France, les Allemands, à partir de décembre 1941 aux États-Unis, les Japonais, ont subi ce sort, certes déplaisant, mais mesure nécessaire pour éviter qu’une véritable « 5ème colonne » ennemie soit en mesure, sortant de l’ombre, de transformer notre pays en « cimetière », comme l’en a menacé Larossi Abballa.

Anne Lys

[1] L’on sait d’ailleurs que le respect de ces mesures est à géométrie variable : très strictement défendu en ce qui concerne les auteurs présumés de délits ou crimes contre les personnes et les biens et, nous le voyons, d’actions terroristes s’il est impossible de les attribuer à « l’extrême droite », il n’existe pratiquement pas en ce qui concerne les personnes ou les mouvements que le pouvoir redoute, déteste ou veut faire disparaître : ainsi, tout ce qui concerne M. Sarkozy ou, en général, des membres de partis qui ne soutiennent pas le pouvoir actuel, tout ce qui concerne les Catholiques, est mis sur la place publique dans la minute qui suit l’action judiciaire (convocation, garde à vue, mise en examen, contenu d’écoutes légales ou non), sans que la violation du secret de l’instruction soit si peu que ce soit sanctionnée, etc.

L’ARABIE SAOUDITE, UN DAESH QUI A RÉUSSI !

1 Déc

main-upper_01

not1 | 30 novembre 2015 | Actualités | Pas de commentaire

Source: New York Times

Daesh noir, Daesh blanc. Le premier égorge, tue, lapide, coupe les mains, détruit le patrimoine de l’humanité, et déteste l’archéologie, la femme et l’étranger non musulman. Le second est mieux habillé et plus propre, mais il fait la même chose. L’Etat islamique et l’Arabie saoudite. Dans sa lutte contre le terrorisme, l’Occident mène la guerre contre l’un tout en serrant la main de l’autre. Mécanique du déni, et de son prix. On veut sauver la fameuse alliance stratégique avec l’Arabie saoudite tout en oubliant que ce royaume repose sur une autre alliance, avec un clergé religieux qui produit, rend légitime, répand, prêche et défend le wahhabisme, islamisme ultra-puritain dont se nourrit Daesh.

Le wahhabisme, radicalisme messianique né au 18ème siècle, a l’idée de restaurer un califat fantasmé autour d’un désert, un livre sacré et deux lieux saints, la Mecque et Médine. C’est un puritanisme né dans le massacre et le sang, qui se traduit aujourd’hui par un lien surréaliste à la femme, une interdiction pour les non-musulmans d’entrer dans le territoire sacré, une loi religieuse rigoriste, et puis aussi un rapport maladif à l’image et à la représentation et donc l’art, ainsi que le corps, la nudité et la liberté. L’Arabie saoudite est un Daesh qui a réussi.

Le déni de l’Occident face à ce pays est frappant: on salue cette théocratie comme un allié et on fait mine de ne pas voir qu’elle est le principal mécène idéologique de la culture islamiste. Les nouvelles générations extrémistes du monde dit « arabe » ne sont pas nées djihadistes. Elles ont été biberonnées par la Fatwa Valley, espèce de Vatican islamiste avec une vaste industrie produisant théologiens, lois religieuses, livres et politiques éditoriales et médiatiques agressives.

On pourrait contrecarrer : Mais l’Arabie saoudite n’est-elle pas elle-même une cible potentielle de Daesh ? Si, mais insister sur ce point serait négliger le poids des liens entre la famille régnante et le clergé religieux qui assure sa stabilité — et aussi, de plus en plus, sa précarité. Le piège est total pour cette famille royale fragilisée par des règles de succession accentuant le renouvellement et qui se raccroche donc à une alliance ancestrale entre roi et prêcheur. Le clergé saoudien produit l’islamisme qui menace le pays mais qui assure aussi la légitimité du régime.

Il faut vivre dans le monde musulman pour comprendre l’immense pouvoir de transformation des chaines TV religieuses sur la société par le biais de ses maillons faibles : les ménages, les femmes, les milieux ruraux. La culture islamiste est aujourd’hui généralisée dans beaucoup de pays — Algérie, Maroc, Tunisie, Libye, Egypte, Mali, Mauritanie. On y retrouve des milliers de journaux et des chaines de télévision islamistes (comme Echourouk et Iqra), ainsi que des clergés qui imposent leur vision unique du monde, de la tradition et des vêtements à la fois dans l’espace public, sur les textes de lois et sur les rites d’une société qu’ils considèrent comme contaminée.

Lire plus: http://www.nytimes.com/2015/11/21/opinion/larabie-saoudite-un-daesh-qui-a-reussi.html?_r=1

L’Occident craint le succès de la Russie en Syrie – pas son échec

11 Oct

Par Alexander Mercouris le 10 octobre 2015

 

C’est exactement ce que l’Occident craignait en Tchétchénie.A tous égards, c’est comme la réponse occidentale à la campagne russe en Tchétchénie en 1999. Dans les semaines qui ont suivi le début de cette campagne, les experts occidentaux ont émis une série d’affirmations et de prédictions.Ils soutenaient que l’aviation russe bombardait des civils et accusaient le gouvernement russe de crimes de guerre. Ils disaient que l’action militaire russe radicaliserait la population, la dresserait contre la Russie. Ils prédisaient davantage d’attaques terroristes contre la Russie et prédisaient sa défaite.

Toutes ces affirmations et ces prédictions se sont révélées fausses.

La population locale n’était pas radicalisée. Au contraire, elle soutenait le rétablissement du gouvernement régulier et la défaite du djihadisme et du terrorisme. Les gens qui combattent aujourd’hui le djihadisme et le terrorisme dans le Caucase sont principalement des membres de la population locale.

La campagne militaire russe n’a pas échoué. Au contraire, elle a réussi, si bien qu’aujourd’hui la Tchétchénie est pacifique et stable.

Quant à la guerre qui provoque davantage de terrorisme djihadiste contre la Russie, le terrorisme djihadiste contre la Russie a commencé avant que la campagne militaire soit lancée.

C’est le terrorisme qui a incité la Russie à lancer la campagne, et il a constamment diminué depuis lors.

Nonobstant la fausseté avérée des affirmations qu’ils ont faites au début de la campagne russe en Tchétchénie en 1999, et l’échec complet de leurs prédictions, les mêmes experts occidentaux s’occupent maintenant d’émettre les mêmes affirmations et prédictions au début de la campagne aérienne russe en Syrie.

De nouveau ils prétendent que l’armée de l’air russe bombarde des civils –même si la preuve fait défaut, c’est le moins qu’on puisse dire. Une fois de plus, ils disent que les bombardements russes vont radicaliser la population et la dresser contre la Russie. Une fois de plus ils menacent la Russie avec un terrorisme djihadiste accru, et prédisent l’échec de la campagne aérienne russe.

Je ne suis pas prophète. Je ne sais pas comment cela va tourner.

Je demande cependant pourquoi on devrait s’attendre à ce que ceux qui ont eu tort auparavant aient raison cette fois.

Il me semble que les experts occidentaux font la même erreur aujourd’hui à propos de la Syrie que celle qu’ils ont commise auparavant à propos de la Tchétchénie.

Ils supposent avec témérité que les populations locales préfèrent le terrorisme et le djihadisme violent à la paix et à un gouvernement normal.

Ils fantasment sur l’existence d’une troisième force composée de gens qui s’opposent au gouvernement et de ceux qui le combattent et auxquels ils s’opposent aussi .

Que cette troisième force n’ait aucune existence hormis dans leur imagination a été confirmé en Tchétchénie, comme cela s’est confirmé au Vietnam, et c’est indubitablement vrai en Syrie aujourd’hui. Les États-Unis l’admettent.

Le dernier sondage en Syrie et en Irak met en évidence l’étendue de leur erreur.

Il montre un soutien très faible à État islamique en Irak et un faible soutien en Syrie.

Il montre des majorités écrasantes de Syriens et d’Irakiens rejetant le sectarisme, qui veulent que leurs pays restent unis et qui croient qu’État islamique est une créature des États-Unis.

Il montre une très forte conviction que les conditions en Syrie étaient meilleures avant la guerre.

Étant donné le danger qu’il y a à parler contre État islamique dans les zones qu’il contrôle, le sondage sous-estime presque certainement l’ampleur de l’opposition qu’il suscite.

Il montre une claire majorité de Syriens soutenant une position identique, pour l’essentiel, à celle du gouvernement russe : la fin de la guerre, la défaite des terroristes djihadistes, le retour à des conditions de vie pacifiques et des négociations sans conditions préalables entre les diverses factions en Syrie.

Ce qui souligne la véritable crainte des experts occidentaux.

Ce n’est pas que la Russie échoue en Syrie, aggravant la situation. Comme en Tchétchénie, leur véritable crainte est que la Russie réussisse, et améliore la situation.

Par Alexander Mercouris – Le 5 octobre 2015

Article original publié par Sputnik –Traduit par Diane

Source: http://lesakerfrancophone.net/loccident-craint-le-succes-de-la-russie-en-syrie-pas-son-echec/

http://arretsurinfo.ch/loccident-craint-le-succes-de-la-russie-en-syrie-pas-son-echec/#.VhjQH9lZpoo.facebook

Sommaire de Médias-Presse-Info

19 Août

arton1238

banniere1

L’info libre et sans concession / Antichristianisme / Islamisation / Mondialisme / Lobbies

http://www.medias-presse.info

Notre sélection d’articles :

Politique :
– Elections régionales de décembre : déroute socialiste en vue (Léo Kersauzie)
– Mensonge de François Hollande (Vidéo) à propos du gouffre financier de la non-livraison des Mistrals à la Russie (Emilie Defresne)
– Question à Anne Hidalgo : qui a fait appel à la Ligue de Défense Juive pour la sécurité de « Tel Aviv sur Seine » ? (Pierre-Alain Depauw)
– Manuel Valls fait de « Tel Aviv sur Seine » une cause gouvernementale (Pierre-Alain Depauw)
– Le FN, de plus en plus sioniste, favorable à « Tel Aviv sur Seine » à Paris Plages (Pierre-Alain Depauw)

Immigration :
– Un immigré viole une fillette de 12 ans et est condamné à… 180 heures de travaux d’intérêt général ! (Pierre-Alain Depauw)
– Viols et agressions sexuelles, ces autres conséquences d’une immigration hors contrôle à Calais, Sangatte,… (Pierre-Alain Depauw)
– Le cri de détresse de Françaises de souche à Calais (PAD)
– Au moins 50 immigrés porteurs d’une maladie inconnue sont entrés en Hongrie (Pierre-Alain Depauw)
– Les immigrés créent des émeutes en Catalogne : la police obligée de tirer (Pierre-Alain Depauw)
– Les immigrés créent de graves incidents sur l’île grecque de Kos : « On va vers un bain de sang », prévient le maire (PAD)
– Les immigrés prennent d’assaut les trains macédoniens pour entrer en Hongrie et en Serbie (PAD)
– 67% des Britanniques souhaitent que l’armée empêche les immigrés d’entrer au Royaume-Uni (PAD)
– « La race blanche est en danger », répète Kristiina Ojuland, ex-ministre estonienne des Affaires étrangères, à propos de l’immigration massive (Pierre-Alain Depauw)

Etat Islamique, djihadisme et manipulations :
– C’est confirmé : 60.000 soldats irakiens formés et équipés par les USA ont reçu l’ordre de fuir et d’abandonner leur matériel à 500 djihadistes de l’Etat Islamique (Léo Kersauzie)
– L’Etat Islamique s’est emparé d’un point frontalier avec le Liban et s’approche des grecs-catholiques melkites de Qaa (Léo Kersauzie)
– L’Etat Islamique viole des petites filles au nom d’Allah (Léo Kersauzie)
– L’Arabie Saoudite et ses liens avec les djihadistes : la Syrie dénonce, Israël félicite (Léo Kersauzie)
– En Egypte, au nom de la « lutte contre le terrorisme », il est désormais interdit de contredire les communiqués officiels (Pierre-Alain Depauw)
International :
– Idriss Déby appelle l’Afrique à « frapper sa propre monnaie » et à se débarrasser du Franc CFA (Fresnel Bongol Tsimbal)
– L’Afrique, cobaye de Big Pharma (Fresnel Bongol Tsimbal)
– 8000 déserteurs ukrainiens ont rejoint les rangs des insurgés de Novorossiya – Vidéo d’enfants-soldats à Kiev (Emilie Defresne)
– Nouvelles menaces contre les Européens au Mali sur fond de rivalité entre factions djihadistes (Léo Kersauzie)
– « Aux sources de la russophobie occidentale », entretien vidéo avec Guy Mettan, député suisse, et journaliste (Emilie Defresne)
– Economie américaine : la crise de 2007 ne commence-t-elle pas plutôt en 1999 ? (Fortunin Revengé)

Société :
– A Ferguson, les Oath Keepers, des citoyens armés de fusils d’assaut, sont bien décidés à rétablir l’ordre (Pierre-Alain Depauw)
– A Dortmund, des patrouilles de « Protection urbaine » sont organisées par les militants nationalistes (PAD)
– Amnesty International lance la décriminalisation totale des trafics de la prostitution (Emilie Defresne)
– ONU : retournement de situation sur la santé reproductrice (JP Dickès)
– ONU : nouvelles manœuvres en faveur de LGBT (JP Dickès)
– Un enfant livré à trois hommes et deux femmes pour être « éduqué » (Xavier Celtillos)

People :
– Christophe Lambert dénonce « les pédophiles, qu’on connaît dans la politique » et se fait traiter de complotiste (PAD)
– Frigide Barjot danse en petite tenue avec le curé de Saint-Tropez (PAD)

Bioéthique et santé :
– Planning familial américain : les nouvelles péripéties de Planned Parenthood, du trafic d’organes de fœtus à la corruption de politiciens (Dr JP Dickès)
– La route de la mort : priver les personnes d’hydratation, d’alimentation et de soins (Dr JP Dickès)
– L’épouse du président péruvien soutient l’avortement, comme le demandent les Etats-Unis qui financent les campagnes mortifères au Pérou (Joaquim de Alburquerque)
– Le contraceptif injectable « Depo-Provera » dénoncé comme dangereux pour la santé des femmes (Fresnel Bongol Tsimba)

Religion :
– Discours de l’abbé de La Rocque lors de la procession du 15 août 2015 à Paris (MPI TV)
– Paris – Procession du 15 août, seule et véritable fête Nationale de la France (Cyrille de Pranal)
– Protestantisme et LGBT : une femme lesbienne à la tête de l’Eglise Unie du Canada (Pierre-Alain Depauw)

Histoire et Culture :
– 14 août 1480 : les Turcs massacrent 800 chrétiens d’Otrante qui refusent de se convertir à l’islam (Xavier Celtillos)

Les Savoie veillent aussi sur la tombe de leurs morts.

21 Juil

1437035170-email-cu4La princesse Marie-Gabrielle de Savoie réclame le retour en Italie de la dépouille du Roi Victor-Emmanuel III, enterré au Caire afin de le protéger des attentats par l’Etat islamique.

Via la page FB de Frédéric de Natal de la Conférence monarchiste internationale

https://www.facebook.com/groups/monarchiste/10153278755699902/?notif_t=group_activity

 Origine initiale de l’info.

http://www.ilgiornale.it/news/politica/non-lasciamo-allisis-tomba-re-soldato-1152393.html

Le fondement idéologique des actes des Djihadistes

20 Juil

main-upper_01

10291110_1001420179901393_105082863573245020_n

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1001420179901393&set=a.1000920759951335.1073741870.100001002618797&type=1&theater

Franck Ferrand : l’Occident ne doit pas rejeter Poutine !

18 Nov

Franck Ferrand éclaire l’actualité par l’histoire. Les Etats-Unis et l’Europe ont tort de critiquer sans ménagement le président russe, explique-t-il cette semaine.

Le départ précipité du président russe, lors du sommet du G20 à Brisbane, traduit un changement du paysage diplomatique. Que Vladimir Poutine n’ait même pas attendu la publication du communiqué final pour reprendre son avion démontre qu’il se sent de moins en moins contraint. Attaqué de toute part, accusé par son hôte lui-même, le Premier ministre australien Abbott, de vouloir « restaurer la gloire perdue du tsarisme et de l’Union soviétique », celui qui semble devenu la bête noire des Occidentaux aura, de surcroît, subi l’hypocrisie du président français – M. Hollande ayant préféré ne pas évoquer le cas des deux navires de guerre commandés par Moscou et, pour le moment du moins, retenus par Paris. « Les deux parties considéraient que ce n’était pas le sujet du jour », selon le Quai d’Orsay… De son côté, le président Obama a cru bon de préciser que l’attitude de la Fédération russe à l’égard de la Crimée était « une menace pour le monde » – curieuse évaluation des risques, le jour même où la prétendue République islamique revendiquait l’égorgement d’un otage américain et d’une quinzaine de soldats syriens !

…….

http://www.actionfrancaise.net/craf/?Franck-Ferrand-l-Occident-ne-doit