Tag Archives: Prince Wilhem Alexander

Jours tranquilles aux Pays-Bas. Passage de flambeau entre la reine Béatrix et son fils le prince d’Orange : Willem-Alexander.

22 Fév

 

28.01-Reine-Beatrix-Pays-Bas_scalewidth_460

Jeudi, 21 février 2013 Pays-Bas: la reine Beatrix abdique en faveur de son fils. Ou, vive la Royauté quand même !… Le mardi 29 janvier, France info a consacré une « page » très intéressante à la décision d’abdication prise par la reine, en particulier, mais aussi, et surtout – de fait – à la Royauté, et au rapport de la Hollande avec « sa » royauté; même si c’est indirect et involontaire, le reportage et le commentaire de Stéphan de Vries ont très vite amené à l’intérêt de la royauté, et à ses avantages, y compris lorsque, en théorie, la reine (ou le roi) n’a aucun pouvoir d’administration directe des choses…

Nous l’avons dit plusieurs fois : aucune des actuelles royautés d’Europe ne saurait être prise comme modèle pour la Royauté que nous voulons en France. Tant qu’il y a eu des rois chez nous, c’est-à-dire jusqu’à Louis-Philippe, le roi a régné et gouverné, et nous ne voulons pas d’un figurant à la tête de l’Etat, qui se contenterait de couronner le Système, et de présider, en la cautionnant, donc, à la destruction méthodique de notre société traditionnelle par ledit Système.

De la Constitution de la Vème République, élaborée par de Gaulle, le précédent Comte de Paris (Henri VI) disait : « Il l’a faite pour moi ». Les pouvoirs de l’actuel président de la République transmis au Chef de la Maison de France – pour faire simple et court – on voit combien « notre » royauté serait différente de celle de Juan-Carlos, ou des rois et reines nordiques… Il n’en demeure pas moins que, par sa seule présence, en supprimant la lutte pour le pouvoir suprême, et par l’action personnelle des monarques – parfois cachée, comme l’explique très bien, ici, Stéphan de Vries… – la royauté, même imparfaite, même incomplète, c’est toujours mieux ou moins mal (comme on voudra) que la meilleure des républiques (que l’on cherche bien vainement, chez nous depuis des lustres…)

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2013/01/30/hollande-le-reine-beatrix-abdique-en-faveur-de-son-fils-ou-v.html

   Pas  de  campagne coûteuse  pour une  élelection présidentielle , pas de  déchirure entre les sujets, pas de promesses   inconsiderées pour se faire élire;  promesses  qu’on ne tiendra pas , ce  qui fera mauvais geenre ou que l’on tiendra, ce qui sera pire

                                                A.T.

Reine Béatrix: « Servir mon pays et  donner  corps à la Royauté »                                                                                                                      http://www.rtl.be/videos/video/431130.aspx

 

Billet d’humeur de Pierre Jeanthon : monarchiste ou royaliste ?

13 Fév

 

Début février la Reine Béatrix des Pays-Bas annonçait son abdication prévue le 30 avril 2013, jour de la fête nationale, en faveur de son fils, le Prince Willem Alexander.

Information majeure au pays des polders, peu relayée dans la « grande presse », mais largement présente sur nos sites royalistes qui entendent bien s’emparer de l’évènement pour promouvoir les bienfaits de la monarchie.

Le Larousse définit les royalistes comme des gens attachés à la monarchie, elle-même présentée comme un régime politique dans lequel l’autorité est exercée par un seul individu.

La monarchie est dite absolue si le pouvoir du monarque n’est contrôlé par aucun autre (en vigueur en France sous l’Ancien Régime, elle était en fait limitée par les lois fondamentales du royaume).

Elle est constitutionnelle quand l’autorité du prince est soumise à une Constitution.

Dernier cas, celui de la monarchie parlementaire qui est une monarchie constitutionnelle dans laquelle le gouvernement est responsable devant le Parlement.

Aux moqueries républicaines qui évoquent un régime d’un âge révolu, nous avons coutume de rétorquer qu’au XXIe siècle, l’Europe compte7 monarchies préservées des furies révolutionnaires qui ravagent la France, tout spécialement en ces temps de mariage pour tous. Eh bien je vous propose une virée en Europe !

–        Aux Pays-Bas, monarchie parlementaire,   le mariage homo est légal depuis 2001

–        En Belgique, monarchie constitutionnelle, …………………………………………………. 2003

–        En Espagne, monarchie parlementaire,       …………………………………………………. 2005

–        En Norvège, monarchie constitutionnelle,  …………………………………………………. 2009

–        En Suède, monarchie parlementaire,           …………………………………………………  2009,        

avec une disposition qui oblige l’Eglise à trouver un pasteur pour célébrer ce mariage à titre religieux.

Au Danemark, monarchie constitutionnelle, les choses ont évoluées comme suit :

  • 1989 – autorisation de l’union civile des couples homos.
  • 1999 – reconnaissance du principe d’homoparentalité : les homos sont autorisés à adopter les enfants de leur conjoint.
  • 2006 – légalisation de l’insémination artificielle pour les lesbiennes.
  • 2009 – l’adoption est étendue aux enfants extra conjugaux.

–        Les « couples homos » peuvent recevoir la bénédiction de l’Église luthérienne d’État (au 1er janvier 2012, 4,5 millions de fidèles, soit 80% de la population).

  • 2011 – le 15 septembre, élection des 179 députés de l’Assemblée du peuple (Folketing) : taux de participation 87%, 89 députés pour le bloc de gauche, 86 pour celui de droite et 4 divers.
  • 2012 – fidèle aux promesses électorales de la gauche, M. Sareen, ministre des Cultes, propose une loi qui accorde aux couples homos les mêmes droits que ceux dont jouissent les hétéros : le libre choix de se marier à l’église où à la mairie.
  • 7 juin 2012 – Par 89 voix pour, 24 contre et 2 abstentions, le Parlement adopte ce texte, entré en vigueur le 15 du mois.

–        Pour éviter tout conflit avec le tiers du clergé opposé à cette loi, il est prévu qu’un pasteur puisse refuser de célébrer ce « mariage » sous réserve que les autorités ecclésiastiques lui trouvent un remplaçant.

–        Là-bas comme ailleurs la presse bien-pensante souligne que ce texte  « adopté » à une large majorité (89 pour sur 179 !) constitue un grand pas en avant »… il n’est pas précisé vers où ?

Enfin, en Grande-Bretagne le 5 février 2013 les députés votaient par 400 voix contre 175 en faveur du mariage homo en laissant aux différentes institutions religieuses le choix de célébrer ou non cette union.

À considérer le côté peu sympathique de ces « monarchies people », je reste un simple royaliste attaché à la monarchie absolue limitée par les lois fondamentales du royaume, par les lois non écrites et par les commandements ; afin que le roi règne et gouverne dans une France où « l’autorité serait en haut et les libertés en bas ».

En résumé, avec le profond respect que je porte à sa Majesté Béatrix, je décline toute participation à une éventuelle manifestation concernant son abdication prochaine.

le 13 février 2013.

Pierre Jeanthon, membre du CER.