Tag Archives: Rennes

Une vérité bonne à dire : De la Russie de Poutine ou de la République Française sous Hollande , qui respecte le plus les Droits de l’Homme ?

18 Fév

Gravure XVIIIème siècle.

<<<Chacun a le droit et la liberté de vivre sa sexualité comme il l’entend. Simplement, le gouvernement russe n’en veut pas la promotion, et c’est là aussi son droit le plus strict. Dans le même temps, dans les pays du Proche et Moyen-Orient, les homosexuels encourent prison et persécutions de la part de l’État lui-même.>>>

Maximilien Richonet sur Boulevard Voltaire.

Toujours le « deux poids et deux mesures » : un pays qui, comme la Russie, laisse vivre en paix les homosexuels mais leur interdit de faire de la propagande, particulièrement auprès des enfants, pour leur mode de vie, est vilipendé, tandis que les pays musulmans qui condamnent à de lourdes peines, voire mettent à mort les homosexuels ne font l’objet d’aucune réprobation particulière.

 Les jeunes identitaires qui ont tenté de s’attaquer à une mosquée en construction sont poursuivis pour ce « blasphème » intolérable pour les Musulmans, mais les Femen qui lancent des produits non identifiés au visage de bébés, se livrent à des gestes ouvertement christianophobes (et assez répugnants) et ne cessent de lancer des appels anticatholiques jusque dans les églises, sont honorées par le Président de la République, le maire de Paris et même « Le Figaro Madame » qui leur consacre une tribune sur internet.

Les voyous qui attaquent la police, les pompiers, les médecins, qui blessent des policiers à Rennes (il y a deux jours), à Trappes (il y a quelques mois), et ailleurs sont relâchés peu d’heures après leur interpellation ; ceux qui, dans les maigres rangs des « antifas » volent la bicyclette d’un journaliste, parfaitement identifiés par la police, ne sont nullement inquiétés (sur ordre formel du ministre, confient – en « off », mais leur explication a été enregistrée – certains policiers). Et quand la police, après le saccage d’un café du XVème arrondissement de Paris, les 14 et 19 septembre 2013, arrête trente-huit « antifas » bientôt relâchés, le  député Yannick Moreau se voit opposer une fin de non-recevoir quand il demande que leur association soit dissoute, au même titre que les associations qui l’ont été après le décès de Clément Méric, bien qu’elles n’y aient eu aucune part.

En revanche, les tranquilles mères de famille qui ont le malheur de se trouver à quelques centaines de mètres de l’endroit où doit se rendre un grand personnage du régime sont brutalement interpellées et retenues, suspectes qu’elles sont d’avoir voulu lui faire part de leur désaccord sur sa politique. Tout comme les Veilleurs et autres suspects de n’être pas suffisamment favorables au mariage gay qui ne commettent ni crime, ni délit, n’organisent pas d’attroupements interdits, n’ont jamais cassé fût-ce un carreau, mais sont sans cesse interpellés pour le simple fait de porter un vêtement orné d’un signe distinctif mais qui n’est nullement interdit ou d’avoir écouté un poème de Victor Hugo à la lueur d’une bougie, mis en Garde à vue pour 24 ou 48 h, parfois poursuivis, voire condamnés pour un délit d’opinion qui n’existe pas en droit français.

Anne-Lys

Publicités