Tag Archives: Russie

Funérailles collectives attendues des Romanow en 2016, mais des incertitudes demeurent.

5 Jan
The family of Tsar Nicholas II of Russia, c1906-c1907(?). The Tsar (1868-1918), Tsarina Alexandra (1872-1918) and their children Grand Duchesses Olga (1895-1918), Tatiana (1897-1918), Maria (1899-1918), Anastasia (1901-1918) and the Tsarevich Alexei (1904 (Photo by Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images)

The family of Tsar Nicholas II of Russia, c1906-c1907(?). The Tsar (1868-1918), Tsarina Alexandra (1872-1918) and their children Grand Duchesses Olga (1895-1918), Tatiana (1897-1918), Maria (1899-1918), Anastasia (1901-1918) and the Tsarevich Alexei (1904 (Photo by Fine Art Images/Heritage Images/Getty Images)

After 98 years, the Romanovs may be buried together at last

Ninety-eight years after their infamous execution, the Russian imperial family may finally be reunited in death

Article original en anglais Via  Fréderic de Natal, CJA, de la CMI

Cet article daté du 29 décembre confirme qu’il y’aura bien des funérailles des derniers Romanov en 2016 sans toutefois préciser une date alors que la commission d’enquête désignée est en conflit avec l’église orthodoxe sur le processus d’authentification en cours.

http://www.macleans.ca/society/life/the-romanovs-may-finally-be-buried-together-after-98-years/

La Russie de Poutine rend un nouvel hommage à un Tsar (Nicolas I)

28 Déc

1930493_558193704337924_390266289946939982_nUn nouveau monument représentant l’Empereur Nicolas Ier (1796-1855) a été inauguré le 15 décembre à Saratov ( 858 km au sud-est de Moscou, sur la rive droite de la  Volga. 842 097 habitants en 2015 )  en présence des autorités locales au sein de l’ancienne école pour nourrices des familles de l’arisctocratie russe et en hommage à la politique scolaire de l’Empereur.

Boris Shinchuk, chargé des relations publiques de la ville a déclaré « qu’il était temps que la jeunesse apprenne et se réapproprie l’histoire de la nation russe« .

Depuis quelques années, des stèles, monuments , sont constamment inaugurés en faveur de la monarchie des Romanov qui se voit désormais réhabilitée par l’actuel gouvernement russe

Via la page FB de la CMI ( Frédéric de Natal)

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=558193704337924&set=gm.10153594285524902&type=3&theater

La Vendée russe a son blog

4 Déc

80324900_pLa « Vendée » de 1793 a cristallisé sur son nom toutes les résistances aux révolutions et à leurs inéluctables dérives totalitaires. La plus importante, « la Vendée russe », constitue un des chapitres les plus épouvantables de la guerre civile couvrant les années 1917-1921.

Un blog destiné aux russophones, la Vendée russe (Русская Вандея), propose des articles variés pour découvrir cette histoire à travers de nombreuses rubriques : la Famille impériale, les généraux blancs, les Cosaques, la révolution et la guerre civile, la Vendée de la Volga (Вандея в Поволжье), la Vendée sibérienne (Сибирская Вандея), la Vendée russe en Yakoutie (Русская Вандея в Якутии), etc.
Rappelons que Lénine, fin connaisseur de la Révolution française, n’est pas étranger à l’emploi du nom de « Vendée » pour désigner – et par là même condamner – les régions de Russie soulevées contre les exactions des bolchéviques. Rappelons également que le père du coup d’Etat d’octobre 1917 avait séjourné à Pornic, aux portes de la Vendée, durant l’été 1910.
Faisons encore plaisir aux russophones en présentant un film de la télévision russe RTR, réalisé en 2007, La Vendée de Tambov (Тамбовская Вандея). Ce documentaire retrace les soulèvements paysans dans cette région située au sud-est de Moscou au cours de la période 1920-1921, et la répression sanglante par les troupes bolchéviques qui n’est pas sans rappeler ce qui s’est passé en Vendée sous la Terreur. Le Souvenir Vendéen a assuré la promotion de ce film en France, dans une version sous-titrée que l’association diffuse lors de projections publiques.

http://www.vendeensetchouans.com/archives/2012/10/22/25398755.html

Vitali Demidkine, du Service fédéral de sécurité de la Russie (FSB), donne des conseils à suivre en cas d’attaque terroriste.

17 Nov

1019587787

Le caporal du groupe Alpha du Service fédéral de sécurité de la Russie (FSB), Vitali Demidkine, donne des conseils à suivre en cas d’attaque terroriste.

Demidkine a participé à la libération des otages du théâtre de la Doubrovka à Moscou et dans l’école de Beslan, deux attentats ayant ensanglanté la Russie dans les années 2000.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151117/1019587113/conseils-attaque-terroriste-fsb.html#ixzz3rkcQEjWi

Les armoiries de la Russie en 1913

8 Nov

Armoiries--Russie-copie-1

http://louisblogsallocinefr.over-blog.com/page/13

L’Occident craint le succès de la Russie en Syrie – pas son échec

11 Oct

Par Alexander Mercouris le 10 octobre 2015

 

C’est exactement ce que l’Occident craignait en Tchétchénie.A tous égards, c’est comme la réponse occidentale à la campagne russe en Tchétchénie en 1999. Dans les semaines qui ont suivi le début de cette campagne, les experts occidentaux ont émis une série d’affirmations et de prédictions.Ils soutenaient que l’aviation russe bombardait des civils et accusaient le gouvernement russe de crimes de guerre. Ils disaient que l’action militaire russe radicaliserait la population, la dresserait contre la Russie. Ils prédisaient davantage d’attaques terroristes contre la Russie et prédisaient sa défaite.

Toutes ces affirmations et ces prédictions se sont révélées fausses.

La population locale n’était pas radicalisée. Au contraire, elle soutenait le rétablissement du gouvernement régulier et la défaite du djihadisme et du terrorisme. Les gens qui combattent aujourd’hui le djihadisme et le terrorisme dans le Caucase sont principalement des membres de la population locale.

La campagne militaire russe n’a pas échoué. Au contraire, elle a réussi, si bien qu’aujourd’hui la Tchétchénie est pacifique et stable.

Quant à la guerre qui provoque davantage de terrorisme djihadiste contre la Russie, le terrorisme djihadiste contre la Russie a commencé avant que la campagne militaire soit lancée.

C’est le terrorisme qui a incité la Russie à lancer la campagne, et il a constamment diminué depuis lors.

Nonobstant la fausseté avérée des affirmations qu’ils ont faites au début de la campagne russe en Tchétchénie en 1999, et l’échec complet de leurs prédictions, les mêmes experts occidentaux s’occupent maintenant d’émettre les mêmes affirmations et prédictions au début de la campagne aérienne russe en Syrie.

De nouveau ils prétendent que l’armée de l’air russe bombarde des civils –même si la preuve fait défaut, c’est le moins qu’on puisse dire. Une fois de plus, ils disent que les bombardements russes vont radicaliser la population et la dresser contre la Russie. Une fois de plus ils menacent la Russie avec un terrorisme djihadiste accru, et prédisent l’échec de la campagne aérienne russe.

Je ne suis pas prophète. Je ne sais pas comment cela va tourner.

Je demande cependant pourquoi on devrait s’attendre à ce que ceux qui ont eu tort auparavant aient raison cette fois.

Il me semble que les experts occidentaux font la même erreur aujourd’hui à propos de la Syrie que celle qu’ils ont commise auparavant à propos de la Tchétchénie.

Ils supposent avec témérité que les populations locales préfèrent le terrorisme et le djihadisme violent à la paix et à un gouvernement normal.

Ils fantasment sur l’existence d’une troisième force composée de gens qui s’opposent au gouvernement et de ceux qui le combattent et auxquels ils s’opposent aussi .

Que cette troisième force n’ait aucune existence hormis dans leur imagination a été confirmé en Tchétchénie, comme cela s’est confirmé au Vietnam, et c’est indubitablement vrai en Syrie aujourd’hui. Les États-Unis l’admettent.

Le dernier sondage en Syrie et en Irak met en évidence l’étendue de leur erreur.

Il montre un soutien très faible à État islamique en Irak et un faible soutien en Syrie.

Il montre des majorités écrasantes de Syriens et d’Irakiens rejetant le sectarisme, qui veulent que leurs pays restent unis et qui croient qu’État islamique est une créature des États-Unis.

Il montre une très forte conviction que les conditions en Syrie étaient meilleures avant la guerre.

Étant donné le danger qu’il y a à parler contre État islamique dans les zones qu’il contrôle, le sondage sous-estime presque certainement l’ampleur de l’opposition qu’il suscite.

Il montre une claire majorité de Syriens soutenant une position identique, pour l’essentiel, à celle du gouvernement russe : la fin de la guerre, la défaite des terroristes djihadistes, le retour à des conditions de vie pacifiques et des négociations sans conditions préalables entre les diverses factions en Syrie.

Ce qui souligne la véritable crainte des experts occidentaux.

Ce n’est pas que la Russie échoue en Syrie, aggravant la situation. Comme en Tchétchénie, leur véritable crainte est que la Russie réussisse, et améliore la situation.

Par Alexander Mercouris – Le 5 octobre 2015

Article original publié par Sputnik –Traduit par Diane

Source: http://lesakerfrancophone.net/loccident-craint-le-succes-de-la-russie-en-syrie-pas-son-echec/

http://arretsurinfo.ch/loccident-craint-le-succes-de-la-russie-en-syrie-pas-son-echec/#.VhjQH9lZpoo.facebook

Nicholas Johnson, dernier serviteur des Romanov, officiellement réhabilité par la Russie.

3 Oct
220px-Brian_Johnson_and_Mikhail_Alexandrovich

Michael (left) with his secretary and personal friend Johnson in Perm, April 1918. https://en.wikipedia.org/wiki/Grand_Duke_Michael_Alexandrovich_of_Russia

Le serviteur du dernier tsar de Russie et Grand-Duc Michel II Alexandrovitch Romanov, Nicholas Johnson , qui resta avec lui jusqu’à la chute de la monarchie vient d’être officiellement réhabilité par la Russie.

Ce 12 juin 1918, gardés à l’hôtel Koroliev de Perm, le Grand-duc et son valet sont brutalement réveillés par 3 hommes de la Tchéka. Emmenés dans la forêt boisée du petit village de Motovilikha, ils sont descendus du camion qui les transportait. En voyant le revolver dans la main d’un des gardes, Nicholas Johnson comprend le destin tragique qui l’attend. Il s’écrie « laissez moi lui dire au revoir « .. il n’aura pas le temps, un éclair déchire la nuit noire, une balle vient de l’atteindre dans la tempe.. Il s’écroule devant le prince qui s’agenouille à son tour, prenant la main de ce pianiste de talent, .. un autre coup de feu retentit .. le frère de l’Empereur Nicolas II vient de rendre son dernier souffle.. Leurs cadavres n’ont jamais été retrouvés à ce jour !

Andreï Markov qui dépouilla le valet du prince, porta jusqu’à sa mort en 1955, la montre de celui qu’il avait exécuté. En emmenant le Grand-duc et son valet, il avait déclaré, les yeux remplis de haine : « Vous les Romanov, vous commencez tous à nous casser les pieds ! ».

Du 13 juin 1918 au 28 janvier 1919, dix-huit membres de la famille impériale seront assassinés, parfois dans d’atroces conditions.trois semaines plus tard, le gouvernement de Lénine ordonnait l’exécution de la famille impériale.

L’épouse du Grand-duc,la princesse Natalia Sergueïevna Cheremetievskaïa survécut à son mari jusqu’en 1952. leur fils, Georges, décéda le 22 juillet 1931, sa voiture venait de déraper et s’écraser contre un arbre. Il avait à peine 21 ans.

On ignore si Nicholas Jonhson a encore de la famille en Angleterre dont il était originaire.

Via Frederic De Natal Conférence monarchiste internationale

https://www.facebook.com/groups/monarchiste/10153442609159902/?notif_t=group_activity

Et aussi

http://www.themoscowtimes.com/opinion/article/last-russian-tsar-was-michael-not-nicholas/482953.html

In mémoriam. Testament  de Louis XVI

   Je croirais calomnier cependant les sentiments de la Nation, si je ne recommandais ouvertement à mon fils MM de Chamilly et Hue, que leur véritable attachement pour moi avait portés à s’enfermer avec moi dans ce triste séjour, et qui ont pensé en être les malheureuses victimes. Je lui recommande aussi Cléry des soins duquel j’ai eu tout lieu de me louer depuis qu’il est avec moi. Comme c’est lui qui est resté avec moi jusqu’à la fin, je prie MM de la Commune de lui remettre mes hardes, mes livres, ma montre, ma bourse, et les autres petits effets qui ont été déposés au Conseil de la Commune.